AccueilMoteurs de recherche ➟ Drag, drop et flop de Google Plus

Drag, drop et flop de Google Plus



Les cercles sociaux de Google +J’avais moyennement envie de rejoindre Google + hier, mais la curiosité a été plus forte et je suis allé faire un tour ce matin.

Malheureusement, l’inutilité latente que j’anticipais se révèle être au rendez-vous.

Google peut-il être social ?

En clair, Google n’a pas compris comment prendre le virage social par le bon bout.

Facebook est passé maître dans l’art d’aider les gens à glander. Vous pouvez passer une journée entière à traîner dans tous les recoins de Facebook pour passer le temps à ne rien faire de vraiment intéressant ou utile, mais ça divertit et ça rend même accroc.

De l’autre côté, Google nous aide à trouver de l’information. Ce que j’aurais attendu d’un réseau social par Google serait de l’information validée par mon cercle de connaissances, d’amis et de ma famille.

Par exemple, je veux aller voir un film et Google me dit que mes potes ont aimé va certainement m’influencer pour prendre ma décision.

Ce que je vois de Google + est une timeline qui n’apporte aucune valeur ajoutée par rapport aux autres outils (Google Buzz y compris).

Ensuite, il y a le joli drag and drop pour classer tout mon « réseau » dans des cercles selon affinités. C’est joli et ça donne un air vaguement Apple/OS X. Normal c’est Andy Hertzfeld, le créateur du Macintosh en 1984, qui a désigné l’interface. Côté code, on ressent également l’influx d’un génie tel que Hertzfeld qui supporte le concept de la poésie du code source.

Après, Google + rassemble Picasa (photos), Google Voice et Google Talk.
Ce que je redoutais est le flood de mon Gmail avec l’activité Google +. Mon objectif immédiat est de désactiver cette fonctionnalité plus qu’agaçante.

Désactivation des notifications Google +

Bref, Google + n’est qu’un flop de plus car je ne peux pas croire que les utilisateurs puissent trouver un quelconque intérêt dans ce service insipide.  Parmi mes autres avis sur des outils et service Google, j’avais déjà annoncé l’échec en avance de Google Wave et j’étais resté mitigé sur Google Buzz. Malgré les efforts évidents pour mettre en avant ce service, je suis quasiment sûr que le futur me donnera raison.
Aujourd’hui, l’objectif avoué de Google Plus est d’entamer l’archi-domination de Facebook qui est devenu un Web à lui tout seul. Le service sera peut-être un plus pour les fanas de Google, mais je suis certain qu’il n’arrivera pas à transférer massivement les utilisateurs Facebook.

Cependant, j’accepte volontiers d’avoir tort et nous verrons si le transfert Facebook vers Google + s’opère. Les paris sont ouverts!

Conclusion

Google+ est complètement nul et je retiens ma pensée. L’effet d’annonce engendre une certaine émulsion qui va juste faire flop car cet outil n’apporte absolument aucune valeur ajoutée à mon besoin d’être mieux informé par Google. Mon cercle de connaissances pourrait me donner une info pertinente triée par Google, mais nous avons déjà pris les devants en innovant dans une manière de rechercher qui sort du giron des moteurs. C’est la recherche via les outils sociaux ; je pose une question sur Twitter ou Facebook et mes contacts me répondent. Si Google pouvait anticiper cela, c’est le jackpot au lieu du plouf actuel.

Le pire dans cette bataille pour dominer le secteur des réseaux sociaux était déjà à l’avantage de Google bien avant que Facebook existe. Cela s’appelle Orkut et n’a jamais été pris pour plus qu’un projet alternatif, alors que c’était exactement Facebook avant l’heure.

Cependant, je sais aussi que Google travaille sur la recherche d’information sans chercher. Cela n’est pas forcément social, mais c’est sur ce terrain que le moteur est le plus fort.

Au fait, plutôt que perdre du temps sur cette daube de Google +, je vous propose de lire mon billet publié sur Locita à propos de Google Music qui est un service absolument fantastique.

Edit 03/07/2011 : j’ai reçu certaines (vives) critiques pour un billet court et soi-disant sans argument.
Pour ceux qui voudraient plus de substance que mon maigre contenu, je conseille la lecture du Google Plus 50 de Chris Brogan.

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



76 réponses dans “Drag, drop et flop de Google Plus”

  • Renaud Joly dit:

    Je suis moins catégorique que toi quand à l’échec / succes de ce nouveau réseau social. J’apporte 2 commentaires :
    – si Facebook a connu un tel succes c’est parce qu’il a répondu EN PREMIER a certains besoins (socialiser en échangeant, renouer le contact). Cela ne sert a rien de chercher à satisfaire le même besoin de la même manière.
    – je relève au passage la technique de propagation de Google+ par tri des contact Gmail dans les cercles qui est fichtrement bien calibrée.

  • Laurent dit:

    Ok, mais où se trouve le coeur de métier de Google ?
    Où est l’apport d’information pertinente ?
    Je n’ai pas besoin de Google + pour savoir que untel est un ami et un autre est membre de ma famille.
    En effet, le truc des cercles est bien foutu, mais après ?

  • Createur Logo dit:

    Bim bim : artillerie lourde pour dézinguer Google+

    Pour ma part, c’est Twitter forever.

    Facebook à la benne et GG+ est bluffant en terme d’ergonomie mais n’apporte pas de réelle valeur ajoutée… pour l’instant !

  • SEO Factory Girl dit:

    Je n’ai pas essayé GG+ car ça ne m’intéresse pas, je passe/perds déjà assez de temps sur Twitter et Fb comme ça. Contente de lire que j’ai bien fait de ne pas céder à l’hystérie collective d’hier !

  • Vincent dit:

    Bizarre, je voulais rédiger un article prouvant exactement le contraire ^^

    Je serai moi aussi moins catégorique que toi. Eric Schmidt l’a lui même avoué, le social il n’y croyait pas et il s’est planté.
    Pour moi Google y croit à fond à son projet et fait en sorte de changer ses services pour en créer un autre plus innovant.
    Gmail a changé, Picasa s’intègre directement, le design de Google a changé pour faire ressortir les boutons +1, le bouton partager sur google+ se retrouve partout.

    Le vrai soucis est que bon ou pas, ils n’ont pas le choix, Google+ n’est qu’un prétexte pour améliorer leurs personnalisation de résultats et pousser les gens à utiliser le +1.

    Il suffit d’attendre un peu que le réseau s’améliore (après tout, ça vient de sortir) et il pourrait vite surpasser Facebook qui commence sérieusement à lasser les gens.

    Je ne croyais pas à Wave ni Buzz, mais là vu les moyens déployés par Google, je pense que sur ce coup ils peuvent percer.

    Et pour ce qui est de passer la journée sur Facebook, attend un peu qu’ils finalisent le pont entre google+ et les extensions/application Chrome et tu verras que farmville sera vite remplacé ;)

  • Laurent dit:

    @Createur logo : pareil j’ai fermé mon compte Facebook. Ca devenait le wild entre ma sphère privée et professionnelle. Puis aucun besoin ni aucune envie de créer une page « fan ».
    Twitter me suffit pour le généraliste et Linkedin est très bien pour le côté pro.

    @SEO Factory Girl : bah, faut quand même tout voir quand on bosse sur le Web comme nous. Après, adopter est une autre chose.

    @Vincent : j’accepte volontiers d’avoir tort et j’ai déjà changé d’avis plusieurs fois par le passé. Seulement, pour le moment je ne vois rien d’incitatif dans Google +. Tu parles de moyens déployés, mais à part rassembler des outils déjà existants, quel est l’intérêt par rapport à ce que Google sait vraiment faire de mieux ? Encore une fois, Google n’est pas fait pour nous aider à glander comme Facebook et si c’est pour avoir une Timeline de plus, on se retrouve avec un Google Buzz amélioré sans plus.

  • Arobasenet dit:

    Pour ma part, je pense qu’on ne peut pas être aussi catégorique avec un outil qui vient à peine de sortir.
    Google+ a beaucoup d’atouts, notamment en ce qui concerne la confidentialité des infos persos.
    Et puis, la majorité de ceux qui l’essaient sont séduits tout de même !
    On aime ou on n’aime pas Google, là n’est pas le problème. Il faut donc prendre en compte cette capacité technique de Google à sortir un outil qui va englober et socialiser tout ce qu’ils ont créé jusqu’à aujourd’hui et qui étaient utilisés séparément.
    Le vrai challenge pour Google, c’est détourner le public de FB. Pour cela, ils ont une arme fatale qui s’appelle Android et l’instant upload à partir de son mobile…. wait and see !

  • ChristopheBE dit:

    Si on résume : d’un côté on a les glandeurs (FB) et de l’autre les passionnés (Twitter). On met où G+ ? :-)

    Le modèle actuel de G+ n’est pas assez innovant pour faire de la concurrence aux leaders de chaque groupe. Maintenant, Google a toujours l’habitude de penser beta et se sortir rapidos ses produits. Curieux de voir les nouvelles fonctionnalités arrivées.

  • Laurent dit:

    @Arobasenet : pourtant, je ne me suis pas trompé sur Google Wave que j’ai fustigé allègrement dès le lancement.
    Même un truc comme Instagram est plus intéressant que Google +. A vouloir trop en faire dans tous les sens, on perd son focus et surtout la notion de qualité et valeur ajoutée est obligatoirement en baisse. Vaut mieux faire un truc bien que 20 000 à moitié du quart de n’importe comment comme Google fait actuellement.

    @ChristopheBE : on met GG+ dans la case de ceux qui veulent ranger leurs connaissances dans des cercles :D

  • Michel Courtade dit:

    C’est sur que si l’on voit Google + comme un réseau social supplémentaire qui n’apporte rien de plus qu’une fonctionnalité de tri d’amis par des cercles, on peut se dire que ça ne sert à rien de l’utiliser.
    Maintenant, la où je vois un premier intérêt, c’est de trouver un réseau social qui est intégré à toutes les applications web que j’utilise déjà (Search, Gmail, Picasa etc …) et qu’il me permet de ne pas avoir à jongler entre Facebook, Twitter etc …
    Le deuxième intérêt est pour moi de trouver un concurrent sérieux à Facebook que j’utilise de moins en moins car les orientations de celui-ci ne me plaisent plus. C’est sur qu’on peut glander sur facebook et passer un « bon » moment mais au final on en retire pas grand chose … si ce n’est rester en contact avec des amis ou de la famille et avoir des nouvelles.
    Mais le problème c’est que tout le monde (ou presque) est sur Facebook et que du coup cela devient n’importe quoi car Facebook fait tout pour plaire à tout le monde, toutes tranches d’age confondues. Ca me fait penser à cet article que j’avais lu sur : l’express il y a quelques mois et qui prédit la mort de Facebook.
    Meme si je ne crois pas à son déclin immédiat (Facebook), je pense sincèrement que Google + pourrait être le réseau social qui fera de l’ombre à Facebook dans les années à venir, tout simplement car Google a tout ce qu’il faut pour installer son réseau social en haut du podium.

  • Grym dit:

    @Michel Courtade +1 ^^
    Ce qui me plait bien « plus », c’est le niveau de confidentialité.
    Sur le côté fonctionnel, pas de grandes nouveautés c’est vrai, à l’exception de celle que tu mentionnes, mais pourquoi pas ? Laissons voir un peu ce que celà va devenir avec le temps.

  • Keeg dit:

    Je viens d’y faire un tour de quelques minutes, pas plus. J’ai vu un bien bel outil mais je doute qu’il arrive à prendre face à la puissance de Facebook. Il n’a pas de gros atouts pour la majorité des internautes.

    Si le geek est toujours attiré après le buzz, peut-être qu’il réussira à entraîner le reste de la planète. Je suis dubitatif.

  • GuideSEO dit:

    Le virage à prendre ce serait surtout d’intégrer la notion d’identités multiples.

    A une certaine époque j’avais trouvé ça bien lorsque MSN permettait d’avoir 2 comptes actifs, un pro et un perso, et je pense que là où GG (et les autres) se trompe c’est lorsqu’ils veulent à tous prix réunir la sphère d’une personne à un seul endroit.

    Cette idée de cercles m’a beaucoup plus sur le papier, mais quelle déception lorsque je me suis rendu compte que tout tournait autour d’une seule adresse email… j’en ai une dizaine, chacune correspond à un cercle spécifique. Idem pour les téléphones et même les adresses professionnelles physiques !

    Que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle, certains « cercles » doivent être absolument étanches, certains clients ne doivent absolument pas savoir que je travaille avec leur concurrent, ou encore certains fournisseurs ne doivent absolument pas savoir que derrière les 3 clients qu’ils ont se cache en fait une seule et même personne qui a créé plusieurs entreprises satellites.

    Bref… je suis assez d’accord sur le fond, et je vais moi aussi attendre une autre grande idée, qui sera peut-être révolutionnaire, elle ^^

  • Vince dit:

    Je viens de m’y mettre et voilà : aussi bien les vidéos de teasing avaient presque réussi à me tirer des larmes de nostalgie (bien foutue cette com’), aussi une fois dessus, je me rends compte que je n’ai pas besoin plus de Google+ que je n’avais besoin de FB. Après pour le fun, je vais tester : on bosse dans le web après tout ;)

  • Sylvain dit:

    Arf !
    Je ne me lasserai jamais de tes prises de positions :-)

    J’ai pour ma part une première impression éloignée de la tienne. Le seul principe de pouvoir communiquer de manière distincte auprès de mes différents sphères (amis, famille, pros) est pour moi une énorme avancée.

    La relative facilité à gérer et paramétrer l’outil est aussi un grand pas en comparaison du coté infernal de la chose sur FB.

    Sur le fond, je reste lucide et me range à la réflexion de Vincent : Google+ est un prétexte pour améliorer leurs personnalisation de résultats.

    C’est sans doute le point qui me fait trembler le plus. Cet outil est un moyen de plus pour Google de me marquer à la culotte et tout connaitre de mes relations, habitudes, goûts, etc. comme Facebook le fait déjà.

    En ce sens, je n’ai jamais été un réel utilisateur de FB. Je teste GG+, mais je ne sais pas si j’y resterai. Le SEO rend parano.

    Au passage, il y a quand même mieux que Google Plus, Ne me dites pas que vous avez raté VOILA Plus !!!

  • Oweia dit:

    Après, il semblerait qu’il y aura une fonctionnalité permettant de lier le meta « author » avec sa page GG+, et ainsi afficher une photo dans les SERP à côté du lien, ça pourrait inciter nombre de bloggueurs/seo à utiliser GG+… pas suffisant pour détrôner FB, c’est clair.

  • Simon dit:

    Je pense également que Google+ n’est lancé que pour ancrer dans l’habitude des internautes l’utilisation du +1..

    Sa me rappèle ce qu’ils disaient sur Chrome : chrome n’est pas un objectif. L’objectif est de concentrer les internautes, via Chrome, sur leur moteur de recherche (via, notamment, la barre de navigation qui lance automatique Google). L’objectif ici doit être le même pour Google+

  • l'Ours dit:

     » Pour ma part, c’est Twitter forever.  »

    totalement inepte mais totalement en phase avec le QI moyen présent sur Twitter, haters gonna hate.

  • Céline dit:

    Non c’est sur je pense que facebook est à présent trop implanté. Si un concurrent doit le détrôner, je doute que ca soit google car ce n’est pas sa fonction première, il faut un concept inconnu de tous innovateur comme l’a été facebook au début même si il a tout simplement mixer msn et les blogs. Idée simple mais novatrice quand même…

  • Marc dit:

    Je partage comme vous l’idée que ce service va s’ajouter à la liste des échec de Google.
    Néanmoins, je me demande comment un référenceur tel que vous, disposant d’une influence et d’une audience importantes, se permet d’écrire un article aussi vide d’arguments.
    En effet, vous auriez pu dire beaucoup plus de choses intéressantes sur les faiblesses de Google + ; vous me répondrez que c’est dû au manque de valeur ajouté du service en question. Ce n’est pas une raison valable pour l’appliquer à votre article, qui n’apporte rien sur le sujet, si ce n’est que l’expression de votre propre avis.

    En espérant que vous vous remettrez en question.

    Bien cordialement.

  • Hdmi dit:

    C’est un peu dur pour Google, mais au moins ça a le mérite d’être clair !
    Il se peut qu’ils tirent rapidement les enseignements du flop pour l’améliorer, ne vendons pas la peau de l’ours…

  • Maximilien dit:

    Je pense également que Google+ n’a aucune chance de concurrencer Facebook sur son terrain. Comme tu l’as bien cité, ils avaient éventuellement une chance d’attirer plus de monde si cela concernait les affinités de ses amis et proches, mais je pense qu’ils n’apportent rien de concret aux utilisateurs encore une fois… J’irai également voir ce que ça donne par curiosité mais sans plus, je pense que c’est simplement une perte de temps.

  • Jimmy dit:

    J’accroche pas non plus pour Google plus (pour l’instant). Je l’ai quand même intégré sur mon site pour jouer le jeu mais j’ai peur que ça fasse comme google buzz… Il parle de plusieurs évolution pour le Google +1, attendons de voir :-)

  • Sissi dit:

    Google est fort en organisation et accessibilité d’informations, je pense qu’il en fera un atout avec le social pour percer avec GG + …

  • Vincent dit:

    ah, bin j’espère pour les actionnaires Google que tu ne sois qu’un oiseau de mauvais augure, à 400 millions d’euros pour leur nouveau jouet : http://onforb.es/lbVkn3

  • Alesson dit:

    J’ai bien peur que tu aies tort, car Google va tourner tous ses outils, ses appli vers G+, or ce ne fut pas le cas avec Buzz ni même Orkut(qui a fait beaucoup de succès au Brésil et en Inde). Par conséquent, G+ a besoin juste d’un peu de temps pour s’imposer. Les clés de la réussite sont là : Picasa, Gtalk, Circles, bientôt les pages et pourquoi pas Google Music dessus ?

    affaire à suivre…

  • Jice dit:

    En fait, d’apres mes collegues indiens, en Inde ils utilisent quasiment pas facebook (decouvert quand ils sont arrives en Europe), mais Orkut, qui fait un tabas là-bas.

  • Alesson dit:

    Orkut marche toujours bien au Brésil, Google a même affirmé qu’ils resteront à développer le réseau, malgré G+, mais c’est un cas à part.

  • Geekbay dit:

    Bon moi ie vais essayer de te donner la valeur ajouter par Google+,

    1 les sparks.

    Ajout toi un sparks par exemple sur le mot cle « php » ou « wordpress » et tu vas de suite comprendre, la recherche d’actu est super pertinente et je decouvre grace a ca des articles que je n’aurais pas lu.

    2 L integration du profil google ds les serp, par exemple sur ton post a cote on verra un lien vera ton profil, ce qui permet de decouvrir des nouveaux blogger et des nouvelles connections.

    3 l integration dans gmail

    Voila ya surement d autre chose mais je vois ca deja

  • Mapics dit:

    Je suis du même avis que toi, je suis sur FB pour mon propre plaisir et gardé le contact avec de parents qui sont loin. La seul chose que je retiendrais reste que Google faute de pouvoir s’allier à FB veut le concurrencé, hors il ne suffit pas de copié une idée pour qu’elle soit bonne faut il encore qu’elle soit novatrice. Personnellement je pense que Google est un moteur de recherche quand bien même ferais t’il des glaces que j’en n’en mangerais pas pour autant, parfois je pense qu’il faut resté dans son cœur de métier et ne pas vouloir courir plusieurs lièvres à la fois.

  • Maxime Sevenet dit:

    Salut, je ne suis pas d’accord avec ton billet, pour moi G+ est plus un outil d’unification de sevice et permettant du partage en live. Mon utilisation sera donc différente de FB et Tw.

    Ps: http://t.co/BMsQaLE = dommage d’entrer dans une confrontation stérile de ce type (et avec ce type de type ;) .

  • Lili dit:

    Comme promis, je viens mettre un commentaire sur cet article que j’ai lu avec attention ce matin.
    Tout le monde s’extasie sur Google + dans ma TL Twitter et j’ai vu de nombreux articles qui l’encensent. Alors lorsque j’ai vu le tien passé, je me suis dit « enfin quelqu’un qui n’y voit pas une révolution ».

    Parce que, étant une adepte des réseaux sociaux (1 compte perso FB, gestion de 3 pages, 1 compte perso Twitter, 2 autres pro et un que je gère avec quelqu’un d’autre… oui quand même), j’ai embêté tout le monde pour avoir une invit’.

    J’ai tenu 2 jours.

    Oui c’est beau, oui le concept de cercles c’est sympa (mais au final, ça devient vite ingérable), de là à dire que c’est nul et inutile, peut-être pas. Par contre, ça ne révolutionne rien. Google a pris les meilleurs ingrédients de Twitter et de Facebook pour en faire Google Plus.

    Pour ma part, cela ne remplacera jamais Facebook parce que ma famille ou même la grande majorité de mes amis n’adhéreront jamais à ce concept (trop compliqué pour eux je pense, pas assez « grand public », je ne dis pas cela méchamment). Concernant mes pages : ma boutique et le lectorat de mon blog vise ce grand public dont je parle. Il y a donc peu de personne qui me suivront dans l’aventure.

    Google Plus ne remplacera pas Twitter, du moins pas de suite, dans la limite où je m’imagine pas publier autant de liens à la journée sur G+ que sur Twitter et que vu le peu de monde présent, la portée des « partage » est bien minime par rapport aux RT.

    Alors j’ai supprimé mon compte. J’y reviendrais plus tard lorsqu’il sera développé et plus populaire (s’il le devient un jour car pour l’instant il y a juste l’attrait de la nouveauté mais si tout le monde finit par se lasser on verra un nouvel effet Google Buzz ou Wave) et uniquement avec un compte pro car je ne crache pas sur les moyens de partager ma veille et, soyons honnête, de me faire un peu de publicité (par contre niveau perso je n’y vois aucune utilité, je raconte assez ma vie ailleurs).

    Mais pour le moment, je reste sceptique. Je reste dans l’ombre, j’attends de voir comment l’outil va évoluer.

  • Laurent dit:

    @Michel Courtade : ce ne sont pas les moyens qui manquent à Google, mais plutôt le fait qu’il s’éparpille. Tout devrait être recentré autour de son coeur de métier : le search. A ce niveau, je donne un zéro pointé à G+ comme j’évoque dans mon billet. Peut-être que ça viendra, mais c’est absent pour l’instant.

    @Keeg : voilà tu as trouvé le mot : dubitatif. Mes propos peuvent paraître violents, mais je suis plutôt dubitatif sur la valeur ajoutée. Même la centralisation des outils et services Google est naze. Google HotPot est plus dans la veine du coeur de métier Google.

    @GuideSEO : belle surprise ces jolis cercles! Sauf que le tri s’avère un truc de ouf quand tu est « cerclé » par quelqu’un que tu ne connais pas. Faut demander le CV ou quoi ?

    @Vince : oui impossible de ne pas tester, mais aucun état d’âme à délaisser comme de nombreux autres services et outils.
    Bien sûr, de bonnes surprises peuvent venir, mais mon analyse est simplement par rapport au constat actuel.

    @Sylvain : tu verras que ce « rangement » est plus prise de tête que tu ne le penses. Après, chacun s’approprie le truc comme il veut, mais pour ma part ça se limite à « amis » et « connaissances », donc intérêt archi-limité (sans vouloir dire « inutile »). La famille n’a rien à faire pour moi sur ce genre d’outil. Je communique à l’ancienne, uniquement par email.

    @Oweia : j’ai donné une conférence sur les micro-formats au dernier SMX de Paris, donc je connais bien le système. Crois moi, ça reste encore plus que de l’expérimental et comme tu dis ce n’est pas le miracle anti-Facebook.

    @levage : arf j’ai oublié de jeter mon fiel sur le +1. Encore une fois, Google n’a rien compris au concept du Like de FB. Mon avis rejoint celui de MG Siegler publié sur Techcrunch

    @l’Ours : c’est sur Internet en général !

    @spiruline : FB n’est pas du tout indétrônable. Regarde comment Instagram a mis au piquet Flickr.

    @Marc : je ne sais pas si ça sera un é@chec, mais en tout cas cela n’est pas l’anti-Facebook attendu.
    Concernant la prétendue « légèreté » de ce billet, on me reproche de faire des romans et maintenant c’est trop court ? Mes arguments sont dévoilés, mais j’ai fait une phrase au lieu d’un paragraphe. Me demander une « remise en question » est un peu abusé, non ?

    @Hdmi : il existe un cycle bien précis pour remarquer le succès ou l’échec d’un tel outil. C’est trop tôt pour le savoir. Mon billet est juste une prédiction.

    @Maximilien : il y a tellement de choses à faire autour des affinités entre les personnes pour apporter de l’information à forte valeur ajoutée. Pourtant, pas l’ombre d’un soupçon d’indice de ce côté là.

    @Guide muscu : Google se rend compte petit à petit qu’il n’est pas le maître absolu de nos usages. C’est une pilule dure à avaler apparemment.

    @site : justement, j’attendais de voir un apport d’info plus pertinent.
    C’est son job à la base. J’attends toujours…

    @Vincent : ils ne fermeront pas G+ comme Wave. Seulement, ça ne sera pas un Facebook Killer.

    @Alesson : rassembler l’éparpillement de Google est une noble tâche, mais n’adresse pas le concept de base qui est d’améliorer notre manière de trouver de l’information.

    @Jice : yep Orkut était un Facebook killer avant même que Facebook existe.

    @Geekbay : les « sparks » ou « déclics » en français ne sont qu’un hashtag de plus. Faut pas me dire que c’est le miracle de G+ quand même ? On n’a pas attendu cela pour trouver de la bonne info. GG peut bien mieux faire à ce niveau, plutôt qu’un clone basique de nombreux autres services et outils qui proposent une fonctionnalité équivalente.
    J’ai répondu plus haut sur les micro-formats, mais ce n’est pas non plus une révolution telle que G+ deviendra LE réseau social par excellence. C’est juste un gadget de geek/blogueur en plus.
    Pour l’intégration Gmail, c’est encore un peu « verrue ». Il faudrait un véritable Hub.

    @Mapics : c’est tout à fait cela. L’éparpillement n’a jamais été une solution gagnante. Google se croit peut-être trop puissant pour ne pas obéir à cette loi immuable du business, mais Bing n’a pas loupé le coche en s’alliant concrètement avec Facebook.

    @Maxime : Le but est de supplanter FB! L’intégration des services et outils Google est une tâche salvatrice, mais cela n’a rien à voir avec l’enjeu qui est de contrer FB.
    Par rapport à la fight avec l’autre naze aux lunettes de mini-rockstar, tout est question d’humeur du moment. J’aurais pu ignorer ou désamorcer, mais l’envie du moment était de rentrer dans le lard. Cela faisait un moment que je ne m’étais pas farci un tel boulay. Dommage qu’il ne soit pas un agresseur avec un minimum de consistance car le déballage d’insultes a tendance à me fatiguer rapidement. D’ailleurs, tu remarqueras que j’ai contrôlé le moment où ça me gonflait suffisamment pour stopper le cirque.

    @Lili : évidemment qu’il ne faut pas fermer la porte à un potentiel de visibilité, mais nous sommes d’accord sur le fait que ça ne tuera pas Facebook et qu’il n’y a pas grand chose d’incitatif pour l’instant. Comme tu dis, gardons un clic dessus pour voir comment ça évolue, mais je ne vois pas comment ils pourraient revoir le concept à la base pour le rendre vraiment utile

  • Guiguiking dit:

    Un super produit mais…la sauce ne prend pas je trouve. Certes, la page est très belle (pour qui aime les couleurs claires) et le système de cercles d’amis est très bien fait.

  • Fabien dit:

    Je n’ai pas lu la liste des 212 commentaires MAIS
    Google te donne déjà des éléments de recherche sociale dans ton cercle de connaissance depuis … plus de 12 mois !!!
    SI SI SI
    Par contre plusieurs conditions à cela :
    – Avoir un Google Profile renseigné (le mien l’est depuis plus de 18 mois)
    – Utiliser Google.com en étant connecté
    – Scroller en bas de la page de résultat de recherches de Google.com

    Et la maaagieeeee tu as des recherches liées aux comptes sociaux (Twitter et Google Buzz) des membre de tes cercles sociaux !

    Je n’ai pas vérifié mais depuis le temps je suppose que la fonctionnalité est (enfin) arrivée sur Google.fr :)

    Si ce n’est pas le cas, avec Google+1 et Google+ ça ne saurait tarder !

  • azurlingua dit:

    Si tu as raison Laurent alors je pense qu’a terme le risque de google de perdre son leadership est grand tout simplement car entre un réseau d’amis ou de vrai gens qui me recommande un site ou un magasin (bing) et un algorithme qui choisit pour moi je crois que les conseils humains risque d’être plus écoutés

  • batoddos dit:

    Salut, moi non plus je ne serait pas aussi catégorique quant au flop annoncé ici. L’idée la plus intéressante à mon avis est de faire encore gagner de la pertinence au moteur de recherche par rapport à ses concurrents car faut-il rappeler sa position dominante dans le domaine (en France en tous cas).

    Je pense que ça va révolutionner la recherche puisque plus personne n’a désormais les même résultats sur 1 mot clé donné.

    Et je pense sincèrement qu’il ne vont pas se faire un second Wave. L’histoire nous le dira

  • Laurent dit:

    @Guiguiking : en fait, le système des cercles se révèle être un casse-tête pour ceux qui veulent gérer de près les contacts.
    Voir discussion sur G+ à ce sujet (sorry pour ceux qui ne peuvent pas accéder)

    @Fabien : ce que montre GG depuis 12 mois est gadget; ça ne m’aide pas à mieux trouver et qualifier de l’information. D’ailleurs, ces gadgets arrivent et partent au rythme où Google s’aperçoit que c’est inutilisé ou pire que le contrat est terminé comme avec Twitter pour le Real Time hier (qui a totalement disparu du coup).

    @Français en France : Bing va certainement monter en puissance. Pour avoir discuté avec des membres de l’équipe française, je sais que le moteur de Microsoft va grignoter des parts à Google, mais pas le flinguer non plus.
    Le moteur est bien installé, mais c’est la bataille du social qui semble être plus délicate.

    @Aubenas : tu mélanges plusieurs concepts. Evidemment que la personnalisation et la géoloc sont très efficaces, mais Google tente de concurrencer Facebook. C’est autre chose.

  • All 4 search dit:

    Du même avis que toi, je ne pense pas que GG y arrivera à moins qu’il arrive à tout mais vraiment tout centralisé (gmail, calendar, maps, google+…) mais Facebook a pris tellement les devant que ca paraitra difficile.
    Néanmoins, ca reste Google (ca bouge beaucoup en ce moment en plus), on peut s’attendre à des surprises.

    L’avenir nous le dira !

  • webtikinfo dit:

    Laurent,

    Pour une fois je ne partagerai pas cet avis non plus, même si comme toi je n’avais pas cru à Wave (qui avait pourtant du potentiel) ni à Buzz !

    Mais pour Google + je demande à voir, surtout en voyant l’intérêt immédiat pour Google : Faire de Google un nouveau point d’entrée pour le social comme il a su le faire pour son moteur de recherche.

    Alors oui tout est encore à faire (a démontrer)… mais s’il arrive à nous améliorer les résultats de recherche ou notre veille sociale en surveillant notre social graph ;) wait n see…

    Et avec l’arrivée de HTML 5 et du Web semantique cela offre des perspectives plus qu’interessantes.

    Google prépare le futur, et en termes d’innovations on ne peut pas dire qu’ils sont les derniers, loin sans faut.

    Un mélange de moteur de recherche intéractif et prédictif lié à notre activité sociale… si la simplification de nos cercles sociaux passé par google pourquoi pas.

    un article au US faisait le parallele de FB à MS Project… Et personnellement FB me soule ! et j’ai beaucoup d’amis dans le meme cas.

    N’oublions pas que nous sommes de plus en plus à rester connecter sur notre bon vieux compte google lorsque l’on navigue… et donc si Google prend le pari de proposer un outil (en apparence) non intrusif pour l’utilisateur il aura gagné…

    Grâce au +1, Google peut nous proposer des fonctions de partage intelligentes ou semi automatisées (je pense que nous en sommes qu’au commencement).

    La popularité d’un outil se construit aussi par sa simplicité d’usage, et je pense que cette fois ils auront retenu la leçon (sic Buzz…)

    Toujours un plaisir de lire tes articles et tes avis tranchés (et trop souvent justes !) et du coup content de ne pas être pas du même avis que toi sur ce coup la ^_^

  • Sébastien de Kyototradition dit:

    Je ne serais pas aussi catégorique que toi (mais bon, pour qu’un billet marche bien, il faut un peu bourinner ^^) mais je ne crois pas non plus à Google+ EN L’ETAT.
    Je m’explique : lorsqu’on crée une start-up web, on aime bien parler de « must have » et de « nice to have ». En français, il faut « l’avantage comparatif qui tue » pour faire déplacer les utilisateurs, car, hormis les geeks, on préfère toujours rester là où l’on est si on n’a pas une bonne raison de changer.
    Et les cercles, pour l’instant, ne me semblent pas une bonne raison de changer.
    Sauf que Google a de la ressource, et peu très bien ajouter une « killer app » dans les mois à venir. Que ce soit dans le tri de l’information (par que sur FB, ça me saoule, je ne sais plus où donner de la tête) ou ailleurs.

  • Gaetan dit:

    Google se plante parfois mais réussi aussi assez souvent de grandes choses même quand la concurrence est bien installée. Le match android iphone en est un bon exemple.

    Pour leur arrivée dans les réseaux sociaux, ils ont bien travaillé.

    Leur gestion des cercles permet de faire la synthèse des solutions existantes. Google+ peut remplacer en un seul endroit twitter, FB et les discussions linkedin en distinguant clairement les canaux de communications.

    Il va aussi nous sauver de skype qui devient un enfer ergonomique, version après version.

    Malgré l’arrivée tardive, je vois google+ comme un gros succès futur.

  • Le fondateur de Facebook répond à l'arrivée de Google Plus dit:

    [...] lire également mes premières impressions sur Google Plus (qui ne sont pas forcément gravées dans le marbre). Posté le Jeudi, 7 juillet, 2011 [...]

  • Paul dit:

    Hello

    Selon moi, le but de Google est de capter les infos qui lui manquent pour proposer de la publicité mieux ciblée.
    Vous dites que le coeur de métier de Google est la recherche. C’est vrai mais il ne faut pas oublier la publicité.

    Pour l’avenir de G+, je serai bien plus optimiste que vous. Je crois que personne chez Google n’envisage de tuer Facebook en quelques semaines. Je vois plutôt leur stratégie comme ça : « on intègre G+ dans tous nos outils, les cercles dans Google Docs et Gmail, les futurs events de G+ dans Google Agenda, +1 dans AdWords, Google Music dans G+, etc … L’idée est qu’un jour ou l’autre chacun d’entre nous va se retrouver en face de G+ car il y sera entré via tel ou tel service ».

    Pour moi G+ aura une croissance lente mais régulière et relativement inexorable. Ils ont déjà fait le coup avec Android, Chrome et Docs.

    D’ailleurs selon moi Google Docs est une bonne comparaison. En créant ce service, ils sont sortis de leur coeur de métier, ils se sont attaqué à un mastodonte (Office) et ont proposé un usage un peu geekos (avoir ses fichiers dans les nuages).
    On aurait pu parier que ça allait se planter. Et bien ce que je constate c’est qu’une fois que quelqu’un à découvert le service, il y revient avec plaisir.

    Je pense que ce sera pareil pour G+, que Mark Zuckerberg le sent et fait dans son froc à l’heure actuelle.

  • Le juge dit:

    Pas encore essayé – et de mon cote c’est plutot cela qui me casse les pieds – j’ai raté le coche la semaine derniere et du coup je me retrouve a la porte du truc, un peu comme quand on attends a la porte d’une boite de nuit que le physio te laisse entrer… c’est un poil frustrant!

  • Laurent dit:

    @Webkitinfo : « arrivée » du HTML5 ?! Hmm nous avons encore pour quelques années avant que ça soit réellement instauré et encore plus pour que ça soit propagé – même de l’avis des plus fervents supporters.
    Sinon, complètement d’accord avec toi sur le fait que ça deviendra sûrement un excellent tool pour les utilisateurs avancés de Google, mais je persiste à ne pas le voir comme un FB Killer.
    Puis encore d’accord avec toi sur FB qui m’a tellement saoulé que j’ai fermé mon compte il y a longtemps.

    @Seb : encore une fois, la pendule joue contre Google. Après les early users, va débouler le grand public et ça ne va pas traîner pour sonner le succès ou l’échec du truc. J’ai en tête une explication d’Eric Schmidt qui parlait de ces fameux cycles pour légitimer la fermeture de Wave.

    @Gaetan : tu as tellement raison à propos de Skype que j’utilise encore la v.2.8 (pour Mac). Cependant, je n’adhère pas au concept des « Hangouts ». C’est déjà le bordel lorsqu’on est 3 ou 4 en vidéo conférence pour le taf, alors juste pour passer du bon temps ensemble n’est pas viable. Comme pour le téléphone, la majorité des besoins sont en duo à ce niveau.

    @Paul : comme j’ai dit @Seb, la bataille des réseaux sociaux n’est pas quelque chose que tu peux régler petit à petit. Tu arrives à tout fracasser d’entrée ou tu restes anecdotique.
    Personne n’est imprenable et je répète l’exemple d’Instagram qui a foutu un sacré coup de klaxon à Flickr, mais l’essor s’est réalisé en 2 mois.
    Sinon, G+ va devenir une bonne centrale pour les utilisateurs d’outils et services Google, mais absolument pas un concurrent viable à Facebook et encore moins dévier les utilisateurs de l’un vers l’autre.

    @LeJuge : bah ce n’est pas comme si tu ratais une révolution numérique…
    Au contraire, je peux te jurer que le concept des cercles qui paraissait génial le premier jour devient un véritable casse-tête à gérer maintenant si tu ne veux pas le faire « à la Twitter » c.a.d ignorer ceux que tu en connais pas. Pour moi, tous mes contacts doivent être « cerclés » et ce n’est pas facile. Le Cercle « chais pas/demander CV » grossit tellement qu’il vient de dépasser mes autres cercles.

  • SemiTroll dit:

    Facebook C’est mal.

    Twitter c’est sympa.

    Google plus c’est mieux.

    Je pense que la grande force a venir de G+ c’est d’unifier leurs outils avec une dimension sociale, et c’est ça que les gens attende d’un réseau social. Je suis certains qu’une fois lancé et que tous leurs outils seront parfaitement intégré, cela fera gagner un temps fou à tout le monde, contrairement a ceux qui dise que ce n’est qu’un réseau de plus pour glander.

    Google est le mastodonde des moteurs de recherche, si il y a moyen de gagner 0.10 seconde lors d’une recherche ils fotn bosser une arméer d’ingénieurs en ce sens. ALors en ce qui concerne G+ je pense que c’est juste énorme ce qui se prépare, et que ca va grandement nous simplifier la vie par rapport a facebook, dans le quel parfois il faut vraiment filtrer 80% de merde pour trouver vraiment un truc qui nous intéresse.

    Gloire a Google !

  • Kentiko dit:

    C’est ton article qui est « complètement nul ». Mais si tu pense que tes idées sont si bonnes il faut absolument que tu en parle à google ils seront intéressé…

  • zoritchak dit:

    Après avoir essayé google plus, je confirme mes premières positions. Le site est plus ergonomique que facebook.

    Mes réserves portent plus sur la version publique des posts. Ils sont comparables à un blog alors que l’internaute ne s’en rend pas forcément compte.

    Exemple de discussion hallucinante sur un changement de photo du profil: https://plus.google.com/113650768571943394508/posts/Ed7hvSTGFh8

  • Victor dit:

    Personnellement je n’ai pas voulu rejoindre google+, facebook ma déjà rendu accro je ne vais pas tenté l’expérience ailleurs. Et je ne vois pas l’intérêt de concurrencer un tel leader sur son terrain, il serai préférable d’offrir autre chose d’innovant … Mais ce n’est que mon humble avis !

  • Anonyme dit:

    On ne va pa reinventer la roue!
    Facebook a bien imaginer le concepte de reseau sociaux. Mais un informaticien et un sociologue vous diront ke f.b n’est qu’un bric a brac de technicite. Ce rezo a des tares et comporte de nombreuses imperfections.
    Il a ete di ici ke g+ n’est pas incitatif, pas de nouveaute,etc…
    Mais non! On ne va pas recreer le monde. Il suffit de corriger les nullites de f.b et ca marchera.
    Ce nest pas parceque tout le monde utilise f.b que moi aussi je vai y rester indefiniment. Je suis habitue a f.b mai si on me propose le MEME CONCEPTE mais en mieux, je quiterai f.b et j’irai voir ailleur. Le monde evolue.

  • Marie-Aude dit:

    Je suis assez d’accord avec toi. Le problème de G+ c’est que les accrocs des réseaux sociaux ont déjà leurs cercles constitués ailleurs, et dans ce cas là G+ n’est qu’une duplication ou un bruit supplémentaire.
    L’interface est « zoulie » mais pas aboutie (je ne peux transférer graphiquement un contact d’un cercle à un autre où y voir ses détails), et ce manque de finitions est un peu dommage. Face à un concurrent aussi abouti que FB il valait peut être mieux attendre quelques semaines de plus avant de lancer la bêta.

    Le seul « plus » de G+ c’est justement son côté « +1″ et donc le lien avec le fameux petit bouton. Les fanas de SEO vont se précipiter dessus pour essayer de grapiller quelques places. Est ce que ça suffit à faire un réseau social ?

  • vaince dit:

    J’avais un avis assez tranché concernant Google+ mais maintenant que je viens de lire ton article je suis maintenant un peu plus modéré.

    Il est vrai que Google+ n’apporte pas énormément de valeur ajouté à son contenu et que dans son concept nous observons un large éventail de fonctionnalités « empruntées » (pour ne pas dire plus) à Twitter et Facebook.

    Il est vrai que les personnes ayant déjà leur « cercle » sur un autre réseau social auront du mal à tout quitter pour venir recommencer l’expérience sur Google+ mais je pense qu’une bonne communauté d’internautes ont envie d’autre chose. Envie de quelque chose de plus simple, plus épuré et de plus direct. Et j’ai l’impression que Facebook répond de moins en moins à cette attente.

    J’aime bien pour ma part le fait que l’on puisse sur un compte unique pouvoir publier différents niveaux de contenu et ce de façon bien plus transparente que Facebook.

    Je rejoins beaucoup Marie-Aude dans son précédent commentaire. La grosse valeur ajoutée à Google+ est le poids qu’il va apporter dans le référencement. C’est un bon plus mais est-ce que cela va vraiment intéresser la communauté des non fanas de SEO ? Peut être pas.

  • teste dit:

    Tes articles sont merdiques, monsieur je sais tout

  • Ben dit:

    J’ai trouvé votre article interessant.
    En revanche vos echanges à ce sujet avec fred Galline plutôt navrants.
    Il vous traite de mégalo … que pensez-vous de cette info : le metier de Mr galline celui en tout cas qui rempli son assiette jusqu’a preuve du contraire est cheminot (petit employé administratif reclassé car incapable d’assumer serieusement son ancien metier de conducteur de train)
    Mais cet individu reste persuadé qu’il vaut beaucoup mieux, il est en mal de reconnaissance et cherche à se donner une notoriété dans le monde virtuel. Car dans le monde réel il est d’une banalité affligeante : plutot moche, trés con, à faible niveau d’étude et de qualification et avec des revenus trés modeste.
    Je vous laisse le soin si le coeur vous en dit de faire bon usage des ces infos.

  • Réf dit:

    Je partage pleinement cet avis, c’est avec beaucoup d’ennui que j’ai découvert l’interface et ses fonctionnalités. Rien de vraiment nouveau et le design ne me plait pas beaucoup, bizarre car tout m’était familier mais je n’ai pas ressenti l’envie de poursuivre l’expérience.

    De toute manière, Google a récemment enchaîné les abandons de projets en raison du manque d’enthousiasme des internautes. Et ça va continuer puisqu’ils ont les moyens de créer des départements et de les dissoudre aussitôt.
    En bref Google Plus ne rencontrera pas le succès désiré… selon mon humble avis.

  • Seb dit:

    Google est à l’heure actuelle aussi social que tu es blogueur … il y a place à de grosses améliorations.

  • Samuel dit:

    Je ne te rejoins pas du tout sur ce point Laurent, quand je me connecte à twitter pour chopper des infos, je dois d’abord aller dans mes listes puis scroller pendant 3 heures pour éventuellement voir un lien qui semble être intéressant entre le bruit des conversations et auto-promos dont je me fous royalement.
    A contrario à chaque fois que je me connecte à google +, j’ai en homepage des articles sympas et dont j’ai déjà quelques détails en preview (C’est comme ça que je suis arrivé ici , CQFD ^^;)
    Alors G+ conjurateur de facebook? Certainement pas, la masse de noobs restera sans doute sur FB, mais pour les geeks et autres networkers, il surclasse largement twitter selon moi.

  • Alex Rumeau dit:

    Qu’apporte Google+ de plus que Facebook ?
    Pour l’instant pas grand chose, à part une gestion simplifiée de la confidentialité, et c’est énorme ! C’est le talon d’achille de Facebook, et je pense que Google a visé juste !

  • Naima dit:

    Bouhahaha! C’est exactement ce que je me suis dit. Gros facepalm.
    Je me suis dit « mais pourquoi? pourquoi? » quel intérêt ?
    J’ai immédiatement pensé à ça :
    http://theoatmeal.com/comics/websites_stop

  • Yves dit:

    Salut,
    Pour moi, la première cause de l’échec, s’il arrive, c’est de limiter l’accès par invitations ! Un réseau social se doit d’être ouvert à tous pour que chacun puisse y retrouver tous ses amis et partager avec eux. Si Google en limite l’accès, si chacun doit chercher qui dans ses amis y accède déjà pour recevoir l’invit … c’est fermer la porte aux gens !
    Autre point, les sites faits avec l’outil « Site » de Google, rejettent le code du +1. C’est pas nul ça, de voir un outil Google censurer un autre outil Google naissant au lieu de le promouvoir ?

  • bruno bichet dit:

    Hop, un petit post sur google+ en guise de commentaire : http://plus.tl/2N

  • Claude Picot dit:

    Si je suis présent sur Twitter et Identi.ca, je ne suis pas sur Facebook car cela ne me convient pas du tout. Google+ correspond pour le moment à mes attentes en matière de communication car je l’utilise comme Twitter ou Identi;ca mais en plus de 140 caractères.
    En ce qui concerne ce billet, un bon troll amène visiteurs et commentaires. Mission accomplie pour celui-ci

  • answers dit:

    Google plus reste une bêta, je pense que lors de sa mise en public se sera mieux…

  • manu dit:

    Pour savoir si quelque chose est pmositif ou négatif, il faut le tester. Bon c’est ce que je fais en ce moment avec google plus. Bon au final le résultat n’est pas terrible. Mais bon il a fallu attendre un peu pour obtenir des résultats via twitter et fb. Wait and see…

  • Claudio dit:

    Je me demande si Google n’a pas un peu précipité la sortie de son G+, voyant les années lumière d’avance que Facebook et Twitter commencent à lui prendre en terme de web social. Mais de là à nous proposer un produit aussi peu attrayant…

  • Romain dit:

    Google+ va devenir incontournable, je pense que tu te trompes dans ton analyse…
    Il est certain que les utilisateurs de Facebook ne vont pas migrer vers Google+, mais ceux de Twitter oui. Enfin on verra bien !

  • Fredplus dit:

    Bonjour,

    Si je puis me permettre, il ne faut pas réduire à si peu de chose des outils comme Facebook et Google+.

    A ce jour, Facebook permet de maintenir le lien entre des ami(e)s ou de la famille parfois éloigné.

    Dans la vie, il y a trois genre de réaction commune à tous.
    Quand nous sommes heureux, nous souhaitons partager notre bonheur ; quand nous sommes malheureux, nous avons besoins de nous confier et quand nous sommes en colère, nous avons besoins de nous défouler et vider notre sac.

    Pour toutes ces raisons, Facebook peut s’avérer utile.

    Bien sur, il y a aussi beaucoup de futilité et de niaiserie sur Facebook mais bon…

    Concernant Google+, c’est un produit tout juste sortie de son emballage et qui semble répondre à des besoins autres que ceux de Facebook.

    Pour l’heure, son utilisation est tourné vers les activités professionnelles, culturelles et artistiques.

    Je pense que ces deux réseaux sociaux peuvent cohabiter en répondant chacun à des besoins différents.

  • Vivien dit:

    Personnellement, si je gardes souvent (sur mon temps libre bien sur) un onglet pour facebook et un autre pour twitter sur mon navigateur, je n’irais pas jusqu’à en consacrer un à google + ; peut être parce que je n’y ais pas beaucoup de contact finalement.

  • Le blooghe dit:

    Ce que je trouvais sympa au début avec Google+, ce sont les liens en dofollow, mais ça ne suffit pas pour me faire adhérer à l’outil.

  • géologue dit:

    Pour dopé un peu les visites de mon forum géologique, j’ai créé un compte, et donc utilisé le petit bouton +1, pour essayer de grapiller quelques places dans les résultats google, bon, à part çà, pas d’intérêt pour moi, trop geek ou pour le peuble seo, moi, c’est juste pour suivre le mouvement pour se trouver des visiteurs.

    Mr Géologie ;).

  • naima dit:

    Depuis le temps que les commentaires sont spammés, je sais pas si quelqu’un lira ça, mais au cas où parce que c’est bien marrant

  • Misley dit:

    Je pense également que Google+ n’est lancé que pour ancrer dans l’habitude des internautes l’utilisation du +1..

  • L'apprenti dit:

    Bon, ce billet date, mais le sujet est toujours d’actualité.
    Certes Google s’est bien planté (comme tu l’avais subodoré) avec wave et buzz.

    Mais dans le même temps, il avait préparé le terrain avec ces outils-flops, tout comme avec des outils pas flops : ggdocs, gtalk, ggmusic, picasa, rachat de youtube, et plus récemment bien sûr le +1 .
    Maintenant, comme certains le pressentaient, on voit bien que G+ n’est pas un gadget de plus, attendant le verdict des utilisateurs pour savoir s’il allait s’agir d’un succès ou d’un échec.
    Il s’agit d’une volonté délibérée d’unifier/intégrer tous ses services. Donc il n’y a pas de questions à se poser, en tout cas il n’y en a plus depuis qu’on a compris cela (ce qui n’avait rien d’évident a priori à la date de ton billet) : G+ sera un immense succès. ET pas parce qu’il remplacera FB (FB perdurera probablement avec l’inertie des réseaux qui s’y sont déjà constitués, mais dès qu’un point d’inflexion sera atteint, FB pourrait mourir en quelques mois), ni twitter (qui sera banni pour cause de 140max et surtout recherche indigne de ce nom !), ni le téléphone, ni l’email, ni la tv, ni la radio, ni plein d’autres services.
    Mais il deviendra l’outil utilisé majoritairement pour chaucun de ces services.
    J’en prends ici le pari, comme je l’ai pris sur de nombreux blogs et sur de nombreux posts G+ traitant de G+

  • Laurent dit:

    Pour tout avouer, j’ai du mal à répondre aux billets anciens, mais ta sollicitation sur G+ m’incite à te répondre chez moi.
    À la base, l’ambition de G+ est d’attaquer frontalement le monstre Facebook. Tout autre objectif n’est pas de l’envergure googlesque.
    Sur ce plan, je peux confortablement clamer que G+ n’a même pas égratigné FB qui continue de devenir une entité Web en elle-même au sein du réseau Internet.
    Je suis d’accord sur la réussite de l’outil sur le plan technique, mais la réalité démontre que ça ne prend pas du tout auprès du grand public. La traction engendrée pendant le cycle d’adoption et surtout lors de l’exposition via la page d’accueil Google ne donne pas les résultats escomptés. Le trafic est redescendu aussitôt que la flèche bleue a disparu.
    Gmail tourne autour de 200 millions d’utilisateurs et Facebook va bientôt atteindre le milliard. Tu crois vraiment que G+ va détrôner le King ? Etudie de près l’historique des cycles d’adoption pour un tel service et tu verras qu’une fois le momentum passé, c’est foutu.
    En plus, Google savait glorifier ses échecs type Wave, mais j’ai bien l’impression qu’ils veulent maintenant s’entêter à réaliser une traction pour G+ qui ne vient pas. Ils peuvent gonfler le truc en rachetant des réseaux sociaux, mais G+ restera un tool pour Power Users et n’attirera pas le grand public dans la proportion espérée. Si cela devait être un succès, ça serait déjà fait.
    Courbe à consulter : http://insights.chitika.com/2011/failure-to-launch-google-growth-spurt-short-lived/
    http://insights.chitika.com/2011/report-google-traffic-fails-to-rebound-after-dip/
    Vidéo à regarder : http://www.youtube.com/watch?v=FJ-jNaAxISk

  • La fonctionnalité de page sur Google + déçoit. dit:

    [...] Au final, G+ continue de me décevoir sur tous les points. Je ne suis pas devin, mais ça commence à se sentir que Google ne possède pas le social dans son ADN. [...]