AccueilRéférencement ➟ N’ayez pas peur des liens sortants

N’ayez pas peur des liens sortants


Le web est egocentriqueUn message assez difficile à faire passer lors de mes prestations concerne les liens sortants.
En effet, je fais l’affront de préconiser l’émission de liens vers d’autres sites Web !

Au-delà de ma propre expérience, j’observe, en tant qu’utilisateur, une réelle animosité à construire des liens sortants ou pire encore les piéger avec un attribut nofollow.

La motivation pour ce billet est venue en parcourant le point numéro trois du dernier Whiteboard Friday. Que je conseille quelque chose peut être mis en doute, mais pas d’équivoque possible si c’est Rand qui le dit !

Le backlink inversé

Le signal liens sortants est absolument vital.
Entêté dans la chasse aux backlinks, on peut presque imaginer le concept du backlink inversé comme révolutionnaire puisque l’idée du lien sortant est galvaudée. Pourtant, le backlink inversé ou lien sortant utilisé comme signal de pertinence est fondamental pour le Web.
Si tous les sites se comportent de manière égoïste, comme j’observe de plus en plus, Google ne pourrait même pas exister car son système est basé sur le suivi des liens entre les pages Web. L’égocentrisme peut déjà se manipuler pour une stratégie de LinkBait que j’appelle le Gratification Linking, mais l’urgence consiste surtout à stopper cette annihilation du lien sortant.

Dans le cas classique d’un site e-commerce, le lien sortant est un sacrilège pour des raisons commerciales évidentes.
Je ne conseille pas de rentrer à nouveau dans le cercle vertueux via la zone catalogue, mais de définir un espace dédié à la conquête des requêtes principales. Entre parenthèse, je ne conseille pas non plus de transformer ses fiches produits en pseudo Wikipedia. Un catalogue est fait pour vendre; vouloir rassembler des objectifs commerciaux et marketing au même endroit n’est pas forcément la bonne solution.

Par contre, si une zone du site est profilée pour le référencement naturel, alors je vais appuyer sur ce fameux signal liens sortants afin de sortir d’une léthargie égocentrique qui fait dépérir le Web. Entre la tendance à se regarder le nombril, qui dépasse largement le cadre légitime d’un site commercial, puis cette saleté d’attribut nofollow ou capote du Web, l’écosystème devient bancal. Le fait que tous les types de sites adoptent cette attitude malsaine me dérange car l’absence de liens sortants ou le port de la capote n’est pas une bonne chose.

En fait, tant mieux si les responsables de sites Web rechignent à émettre des liens vers d’autres sites car cela permet de valoriser d’autant plus son propre contenu si ce signal est mis à profit.

Parmi les premiers refléxes, transmettre le précieux jus de PageRank vers d’autres sites est considéré comme une hérésie.  Voici une révélation : la fuite du PageRank est de la foutaise !
Ensuite, cela devient impensable d’aider au référencement d’autres sites que le sien. Comment imaginer mettre un lien vers d’autres, alors qu’on a les crocs pour en attirer le plus possible vers soi-même ?

Afin d’y voir plus clair, la pondération appliquée grâce à l’émission de liens vers plusieurs ressources complémentaires au sujet de votre page pèse bien plus lourd que le misérable morceau de popularité que vous allez envoyer.

Astuce

En bonus, voici une très bonne astuce pour apporter de la pertinence sur une requête via un lien sortant.

Malgré la légende urbaine, les mots clés dans le nom de fichier ne valent pas grand chose du point de vue pondération positive. Par contre, construisez un lien sortant en plaçant un anchor text correspondant aux mots clés situés dans l’URL de la page et vous allez booster le signal de pertinence.

<a href= http://www.sitepasàmoi.com/motsclés1-motsclés2.html>motsclés1 motsclés2</a>

Crédits photo intro

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



66 réponses dans “N’ayez pas peur des liens sortants”

  • maniT4c dit:

    On en reviens toujours à la même réflexion. Finalement le plus simple c’est de créer du contenu pertinent pour les utilisateurs et non pas pour les moteurs. Le nofollow n’a de raison d’être que pour les moteurs, je ne l’utilise donc jamais hormis sur les commentaires de mon blog mais c’est pour éviter un spam intensif et non pas pour garder mon précieux PR 🙂

  • Jean-Baptiste dit:

    Faire des liens externes vers les sites qu’on apprécie ou qui disent du bien de nous est important (essentiel ?). De même, je me sers souvent des sites référents repéré dans google analytics pour leur rendre la pareil. Si un site dit du bien de moi, j’ai tout intérêt à mettre en valeur son contenu.

  • JM dit:

    Voici une révélation : la fuite du PageRank est de la foutaise ! ça j’adore !
    En ce qui concerne l’astuce, en est-ce vraiment une ?! 😉
    Poussons la plus loin : Mettons que vous vouliez envoyer de la pertinence d’une page Alfa vers une page Beta à vous.
    Utilisez ce genre d’ancre et placerz non loin des liens vers des sites a forte notoriété dans le secteur.
    De mon point de vue ,vous perdez soit disant du « jus », mais vous gagnez en pertinence indubitablement.
    Amitiés

  • Julien Arcin dit:

    De toute façon, ceux qui se regardent trop le nombril et ne veulent rien partager ne peuvent pas réussir leur projet. Parce que personne n’y arrive tout seul, jamais.

  • Discodog dit:

    Ma politique est « pas d’échange de lien sitewide », en revanche des liens contextuels sortant pas de pb.

  • 512banque dit:

    Tout dépend du type de requête… Je pense qu’une requête de type « ressource webdesign » sera plus sensible aux liens sortants, car la page d’autorité est celle qui sera le plus exhaustive.
    Alors qu’une requête de type « meteo » n’en a que faire du lien sortant…

  • Lilaweb dit:

    Pas peur des liens sortants, par contre je mets toujours l’attribut target= »_blank », comme ça l’internaute reste sur le site principal plus longtemps.

  • Phil dit:

    Quand on ne s’appelle pas Wikipédia, les techniques de Trou Noir pour ne pousser que son propre site (ou que ses propres sites au sein d’un même réseau) ne servent finalement pas à grand-chose en terme de référencement : on est rarement assez important en volume ou en notoriété pour se permettre de tels petits jeux (sans parler des signaux karmiques négatifs).

  • bertrand - volumium dit:

    bien joue Laurent. il est vrai que faire un pur lien vers un site référent apporte de la référence. J’applique ce principe dans cdd rédactions seo depuis quelques temps…et nombre de seo websites sont optimisés pour créer du vrai lien. Bertrand

  • mirage dit:

    Un bon vieux réseau MFA black hole. Les seuls liens sortants sont ceux du maillage entre pages internes de différents domaines du réseau. Accessoirement des liens externes vers des sites d’autorités (.edu, .gov etc…). Ca marche moins bien qu’avant, mais ca roule toujours !

  • Emmanuelle dit:

    Hello,
    Sympa l’article : décidément, entre celui-ci et la conversation liée à ton article sur Locita sur la découverte de Google Music, tu vas devenir ma référence ultime pour expliquer le phénomène.
    Ah la vache, j’ai comme l’impression qu’ils ont viré tous les commentaires chez Locita, désolée… ou c’est moi…?
    C’est bête, je trouvais que ça expliquait bien l’inutilité du lien en nofollow.

  • joris dit:

    Bon idée que de voir le problème à l’envers. Il est vrai qu’on est toujours un peu frileux à faire échapper du bon vieux jus mais il est vrai qu’un site sans aucune lien sortant peu paraitre suspect aux yeux de google.
    Je vais tester ta petite technique, merci

  • Samuel dit:

    100% d’accord avec toi Laurent, je n’ai jamais vu une page perdre du positionnement en raison d’un lien sortant, par contre j’en ai plein qui ressortent très bien avec moult de ces liens sortants… CQFD!

  • Refschool dit:

    Il y a quelques années j’ai fait l’expérience en mettant des liens sortant plus ou moins pertinents( çàd concordance de l’ancre et de la cible), vous savez quoi? votre page web peut gagner un point de pagerank !

  • Oweia dit:

    Testé et approuvé depuis longtemps, c’est en effet un signal cohérent et pertinent aux yeux de google que de pointer vers des pages connexes à sa page.

    Mettre en target=_blank est une bonne pratique pour garder les visiteurs sur son site.

    C’est bien que ce type d’idée vienne de toi, trop de gens fonctionnent en « black hole ».

  • vince dit:

    Une des premières choses que l’on m’a apprises en SEO, c’est que l’ancre d’un lien optimisé a du poids pour la page ciblée mais aussi pour la page qui contient ce lien. Ensuite j’imagine, comme le souligne Kevin, que tout dépend du contexte et surtout de la concurrence.
    Par ailleurs, aux clients qui montent une linkwheel et qui ne s’en servent que pour faire des liens « utiles », c’est-à-dire vers leurs propres sites, je conseille de varier les pages ciblées, quitte à donner « du jus » à d’autres. Ce « jus », d’ailleurs, je suis bien content d’en faire profiter les gens qui postent chez moi des CP ou qui commentent mon blog. D’ailleurs je remarque ce matin que les liens sur Locita sont en dofollow… c’est ton influence Laurent, ou la prise de tête sur leur site, qui les a fait changer d’avis ?

  • Raphaelle dit:

    Bonjour,

    merci pour cet article! On voit qu’en SEO comme dans tout, ce n’est pas en cherchant à tout conserver pour soi qu’on réussit!

  • Sylvain dit:

    Franchement, quand je regarde mon blog et ses 10.000 liens sortants (environ) avec les commentaires, je me dis que même si la thématique est complètement à côté de la plaque, OSEF Ca ne m’empêche pas de ranker.

    Je ne suis jamais radin non plus de liens qui détaillent plus précisément ou complètent les sujets que j’aborde. Je crois aussi fermement à la crédibilité que cela donne au contenu au yeux de Google (et des visiteurs tant qu’à faire).

    Bon, pour mes clients, j’avoue être plus regardant, notamment dans les échanges de liens, je préfère être dans une thématique qui soit réellement utile pas rapport au besoin des visiteurs.

    Bref, d’accord avec toi une fois de plus.
    Ah, si tu n’étais pas aussi grand et si tu étais blonde…

  • Argonaute dit:

    C’est rigolo car depuis Panda, et un peu avant, je remarque plus de sites qui font des liens vers mes propres sites, sûrement pour soigner cette montée en puissance du lien sortant dans la qualification qualitative d’une page. Je ne vais pas m’en plaindre… 🙂
    En plus des liens sortants, les références et la citation des sources (même sans liens) ne sont pas à négliger.

  • Xavier dit:

    Petite question: dans un article de blog si j’ai X liens sortant (in text) dofollow et 1/2 lien sortant nofollow pointant sur un site de la même thématique, pense tu que « l’ami » Google pénalise le site linké en nofollow ?(pondération trustrank ?)
    (cas par exemple où l’on cite une personne plus par obligation que par plaisir, réflexion due aux 2 liens nofollow de ton précédent article)

  • Vincent dit:

    Je suis bien d’accord avec ce qui a été dit, je crois qu’il est vraiment essentiel de faire des liens externes pertinents afin de montrer une certaine cohérence/crédibilité aux moteurs de recherche.

  • Dugomo dit:

    Entièrement d’accord avec toi, Laurent, pour des raisons que je n’expliquerai pas sur l’Internet mondial.
    Un petit Skype à l’occasion ?

  • Jérôme dit:

    Je suis d’accord avec cette vision du nofollow. Je ne comprends pas pourquoi tant de gens s’évertuent a mettre du nofollow. De toutes les façons si je fais un lien vers un autre site qu’est ce que cela va changer pour moi qu’il recoive du jus ou non. Donc aider son voisin ça ne fait jamais de mal à personne.

    De plus, faire des liens permettra d’en récupérer car on fini toujours par vous rendre la pareille.

  • eurl sarl dit:

    Merci de le dire, car pour moi ça me semble clair d’expérience : l’une de mes meilleures pages en terme de référencement (selon linkdiagnosis) est une page qui justement contient des liens sortants, plus que les autres car ce n’est pas ma pratique. Or là, plusieurs liens sortants vers des sites publics pour permettre à mes visiteurs de réaliser seuls leurs démarches, et Google semble apprécier !

  • Robert lu dit:

    Bon article, pour ma part j’essaye de créer 3 liens sortants par article et c’est le minimum je pense !
    Mais je vais essayer d’ici peu ton astuce et voir le résultat 😉
    Rob

  • merk dit:

    Si le sujet s’y prête, je trouve ça non seulement utile mais important de laisser un lien sortant. Cela montre toute la pertinence et surtout la limite de notre information. Un soucis d’honnêteté bien rare…

  • YvanDupuy dit:

    Bonjour Laurent,

    Voilà un sujet peu soulevé sur les blogs seo que je parcours. Merci donc d’y être venu. Question simple: y a t il une limite de liens sortants à respecter par page, et quel ratio préconises-tu avec liens sortant / entrant ?

    Yvan,

  • crajkaro dit:

    Merci de cet excellent article une fois de plus Laurent 🙂

    De notre côté on ne peut que valider/appuyer ton expertise car chez Twikeo ça fait déjà 4 ans qu’on offre des liens en dur et on est plutôt satisfait du résultat 🙂

  • François dit:

    Et voilà maintenant je vais avoir des milliers de liens comme quoi je serais un très bon référenceur…

  • tunitoons dit:

    Les backlink inversé ou les liens sortant sont des outils de plus pour le référencement, avec cela on s’entraide , mais malheureusement il y a beaucoup trop d’égoïstes qui ne veulent pas du tout utiliser ces méthodes.

  • Best dit:

    J’ai moi même effectué des tests et je vais à 100% dans ton sens. Sur un domaine avec peu de contenu je linkais en dofollow vers plusieurs sites reconnus dans mon secteur. Mon positionnement s’est amélioré progressivement. J’ai testé de supprimer ces liens, réaction immédiate de Google. J’ai perdu plusieurs places sur toutes mes requêtes. Après avoir remis en place les liens mon positionnement est revenu à la normal. Il faut préciser qu’il s’agissait d’un comparatif de site internet d’un secteur particulier. La présence des liens semble donc préféré par Google dans certains cas.

  • Laurent dit:

    @Agence Web : le souci est que le nofollow a largement dépassé son cadre originel qui consiste justement à lutter contre le spam.
    Cela dit, je pense quand même que la solution lorsqu’on ne peut pas gérer son contenu est de fermer les commentaires.

    @Jean-Baptiste : c’est vrai que la technique consistant à faire des liens pour se faire repérer dans les stats est très maline.

    @cuisine nantes : l’environnement du lien est très important, donc ta remarque est pertinente puisqu’un lien entouré de bons liens se prélasse dans un environnement contextuel propice.

    @Julien Arcin : depuis l’avénement des blogs, c’est pourtant la tendance. Nous sommes bien loin du principe des piliers qui régissent le Web. Le partage a toujours un intérêt pour soi-même et même mon discours sur les liens sortants tend à conforter ce sentiment.

    @Disco : le lien sitewide marche parfois et souvent non. Pour être safe, c’est mieux d’éviter.

    @512 : justement, c’est un régal sur des requêtes hyper commerciales où il devient aisé d’aiguiser un signal type édito, alors que les autres bataillent avec leur home ou des catégories de produits.

    @LilaWeb : mon point de vue sur le target _blank est ici http://www.laurentbourrelly.com/blog/628.php

    @Portfolio : je me rappelle exactement le contexte de la mise en nofollow de Wikipedia. C’était la première grosse dérive à partir du prétexte nofollow. En l’occurrence, toute l’encyclopédie a porté la capote suite à quelques frenchies qui s’étaient un peu trop épanouis pour lier leur page d’un concours de référencement.

    @Bertrand : pourtant, ça doit être coton de faire comprendre l’intérêt aux grands comptes auxquels tu es habitué.

    @mirage : tiens ça me fait penser que l’absence de liens sortants fait partie des signaux utilisés pour remarquer une ferme de contenu.

    @Emmanuelle : ah oui la discussion n’était pas très valorisante pour l’état d’esprit sur Locita 😀 Par contre, j’ai l’impression que le nofollow a disparu…

    @création de site : n’hésite pas à me signaler un retour sur ton expérience.

    @Samuel : la situation est devenue tellement bizarre que je dis l’évidence pour tous ceux qui pige le référencement, mais c’est une notion extravagante pour les non avertis.

    @Refschool : pour tout avouer, ma seule expérience remarquable sur le PageRank a été de dénoncer la possibilité de vol du PageRank avec mes compères de la DarkSEOTeam.
    Ta remarque est à creuser…

    @Oweia : comme indiqué @LilaWeb, voici ce que je pense du target _blank http://www.laurentbourrelly.com/blog/628.php
    Maintenant, je n’exclus pas entièrement la possibilité pour d’autres plates-formes.
    En passant, je permets également la reprise complète des billets dans mon flux RSS. Avec plusieurs milliers d’abonnés, je respecte la volonté de lire le contenu ailleurs que sur mon site.

    @Vince : j’ose espérer que les coups de gueule de Marie et moi ont influencé ce changement. Dans tous les cas, l’argument de Jérémy d’avoir lu l’intérêt du nofollow chez Matt Cutts ou sur un blog reconnu ne tient pas.

    @Raphaelle : de manière générale, il suffit de se recentrer sur les fondamentaux qui ont été oublié, galvaudés, transformés et remâchés au fil du temps. On connait des trucs qui marchent depuis toujours et pourtant cela semble une montagne à appliquer correctement.

    @Sylvain : où tu vois le nombre de liens sortants dans WP ?
    Je me rappelle aussi le lâcher de signatures en nofollow sur Webmaster Hub. Le site n’a pas bronché au niveau positionnement, malgré les milliers de liens sortants lâchés d’un seul coup.

    @Argonaute : le souci est que si je préconise de lier un site, à quasiment tous les coups je retrouve un lien vers Wikipedia !

    @Xavier : en effet, Google a modifié la manière de scorer les liens en nofollow entourés de liens en dofollow. Pour en savoir plus sur la stratégie anti-PageRank Scultping http://www.mattcutts.com/blog/pagerank-sculpting/

    @Prix des métaux : il s’agit de rentrer dans le cercle vertueux qui renforce l’ecosystème.

    @Dugomo : ok pour se caler un Skype la semaine prochaine. On se mail pour organiser ça.

    @Jérôme : le sentiment général est que faire un backlink vers un autre va l’aider à mieux ranker. Ca ne va pas chercher plus loin.

    @eurl sarl : merci d’avoir partagé ton expérience qui semble conforter mon sentiment.

    @Robert : tu me diras le résultat.

    @Sellerie : si on prend la pratique courante qui consiste à paraphraser des articles, pourquoi ne pas plutôt citer, sans honte, la source d’inspiration ?

    @YvanDupuy : j’essaye justement de ne pas rentrer dans un ratio, mais plutôt de varier. Certaines pages auront un seul lien et d’autres plusieurs dizaines. Mais bon, je dis que un à cinq liens sont suffisants pour envoyer le signal convenable.

    @crajkaro : et tu ne passes pas dans le coin un de ces 4 ?

    @François : nous ne sommes pas bons, mais les autres pages positionnées sur tes requêtes sont des chèvres.

    @tunitoons : bon résumé en 4 lignes de mon billet 😀

    @Best Rencontre : oui c’est assez impressionnant à observer.

  • sirano2159 dit:

    Bonjour,

    Outre le fait de mettre les liens de son blog pour attirer le visiteur, je trouve qu’il existe aussi une autre valeur peut-être un peu plus noble, qui est celle du partage. Pas pour rien que le Web s’appelle le Web non ?
    Qui plus est, un commentaire se modère de toute façon, le pire des cas serait de supprimer le lien du visiteur si celui-ci va à l’encontre de vos opinons. Bref, vive le dofollow !

  • charles dit:

    La question qui se pose est surtout quelles sont les limites? Bien-sûr qu’un lien sortant est un signe positif pour google mais jusqu’à quel point?

  • musclé dit:

    Merci Laurent pour cette infos capital dont tu m’avais déjà touché un mot lors d’une conversation skype. Septique au début… j’ai tout de suite changé d’avis quand j’ai vu que ça ne faisait pas de mal.. et même que c’était même plutôt bénéfique 🙂

    PS: tu m’as pas oublié pour Olivier ? 🙂

  • Smart dit:

    Les liens sortants de qualité augmentent l’intérêt de vos site, ils ont aussi une petite influence sur la popularité et le positionnement sur la recherche locale.

  • Sylvain dit:

    @ Laurent,

    C’est juste statistique par rapport au nombre de commentaires et ceux ayant un lien en signature.

  • Gérald dit:

    Excellent conseil,
    Merci Laurent, n’étant pas un expert SEO ce sera bénéfique pour la gestion et la pertinence de mon blog par « Google ».
    Bonne continuation et à bientôt je l’espère
    🙂

  • cestunsecretbiengardé dit:

    …car l’absence de liens sortants ou le port de la capote n’est pas une bonne chose.

    Laurent est vraiment le Pape du référencement 🙂

    Je n’ai pas pu resister, désolé.

  • ddrage dit:

    Ce site regorge d’article comme celui-ci. Avez vous un flux RSS pour que l’on puisse suivre vos actualités ? Merci !

  • karnabal dit:

    Point de vue partagé.

    A titre d’exemple concernant la fuite de PageRank, et même s’il est ancien, tu aurais pu parler de la suppression du nofollow sur les liens en signature présents dans les pages de Webmaster Hub.

  • narcisse dit:

    N’est-il pas bien et loyal de partager de lien d’un site qui ne cesse de bien parler de moi dans ses contenues. Ce serait ma façon de le remercier.
    Le dofollow mais alors ?

  • leguitou dit:

    Cet état d’esprit ne reflète d’ailleurs que l’état d’esprit de notre société ultra capitaliste et ultra égocentrique… Le plus marrant, ce sont les WebMasters qui continuent le PR Sculpting et qui pensent faire une affaire, alors que celà fait belle lurette que le NoFollow n’est plus pris en compte par Big GG!!! Même lui a du s’adapter à cet ultra égocentrisme lol 🙂

  • marek dit:

    Je suis tout a fait d’accord avec votre article ! les liens sortants sont tout aussi important ! Merci pour vos conseils !

  • Grand dit:

    Effectivement, je crois que c’est essentielle de faire des lien externes, je suis convaincu des bénéfices qu’on peut avoir dans l’échange de bon procédé, si on met en avant un autres site il y a plus de chance que celui ci fasse la même chose avec le notre.

  • Maisonia Deal dit:

    il est vrai que la plupart des entreprise n’aime pas les liens sortants! pourtant ca pourrait être un gros plus si la plupart des sociétés françaises acceptaient cette pratique!

  • moov dit:

    Voila une réflexion intéressante qui montre bien l’importance que Google accorde aux recommandations sociales (certes ce n’est pas nouveau mais c’est important de s’en souvenir), mais surtout que l’importance du PR à diminuée. Merci de l’avoir partagé avec nous!

  • nova media dit:

    La fuite du page rank c’est un peu comme à carrefour quand on entend un spot radio pour Super U

  • Espace dit:

    Personnellement, sur mon blog, les liens sortants sont tous en dofollow. Après tout quand on profite d’une source pour trouver du contenu, la moindre des choses et de faire un lien, et un « vrai » lien vers la source en question…

    Dans un catalogue de vente par contre c’est différent, on n’a pas forcément envie de faire partir le visiteur ou de le distraire. Mais au niveau du pagerank ça m’étonnerait que ça soit négatif.

  • khaldoun dit:

    Moi j’hésite pas à le faire quand le site en question le mérite, par contre c’est humain de se dire je lui donne du jus et en échange j’ai pas grand chose.

  • grenoble dit:

    Rien de plus naturel qu’un lien sortant …

    Après la notion d’équilibre, je ne la connais pas ! D’ailleurs j’ai énormément de mal à faire spontanément un lien vers quelqu’un sans quelque chose en échange …

    Faut dire aussi que le rapport gagnant gagnant n’est pas tjrs possible … meme quand on fait des efforts et qu’on est moteur !

    Sebastine

  • Le Bon Plan dit:

    Perso sur mon blog je présente de nombreux services offert par des sites sur internet.

    Sur tous mes articles j’ai donc un lien vers le site web en question.

    A ce jour j’ai plus d’1 millier d’articles et par conséquent autant de BL sortant.

    Il ne faut pas avoir peur des BL sortant mais je pense que s’ils sont en très grand nombre cela peut avoir un impacte negatif.

    En effet Google pourrait peut être penser à une ferme de lien ce qui il me semble s’est produit sur mon site depuis le passage de Google Panda.

    Je me trompe peut etre sur mon analyse mais à ce jour c’est ma seule hypothèse pour justifier mon nette recul depuis le passage de la version 1 de panda le 12 aout.

  • Simon dit:

    J’avais évoqué un sujet parallèle à travers un billet http://www.tribords.com/?spam-commentaires-referencement-trustrank qui émet l’hypothèse que plus on a de commentaires optimisés (ancres+liens) sur un billet de blog, plus l’emprunte de « site de confiance/influent » est forte … un peu ce que LB appelle le « personRank » d’un blog en somme … mon idée : les blogueurs influents attirent les spammeurs, et pas les autres.

  • didier dit:

    J’ai apprécié l’article qui correspond assez à ma vision des choses.

    Utile pour le linking, sur une section blog ou actualités par exemple, le lien externe a l’intérêt de placer l’internaute au centre des préoccupations et créer un parcours de navigation. Si on est bon (contenu de qualité, lien externe pertinent), l’internaute reviendra ou sera satisfait d’avoir trouvé le lien grâce à nous. Et son parcours hors des SERP de Google valide le site pour le moteur de recherche : le lien externe réduit la chance d’avoir un retour immédiat sur une page de recherche Google. On réduit le taux de rebond.

    Un détail tout de même important autour d’un point d’ergonomie, c’est l’ouverture dans une autre fenêtre. Ne pas mettre un _blank peut certes laisser le choix à l’internaute mais comme l’ouverture d’un onglet ou nouvelle fenêtre est l’usage le plus fréquent, on garde cet usage en tête et résultat, un clic pour fermer la page fait perdre le site initial, ce qui est toujours désagréable.

    Didier.

  • eric dit:

    Salut Olivier
    meilleurs voeux à toute set tous

    une bonne approche
    que j’avaso commencé à vérifier lors qu’ayant écrit un article sur un artiste que apprécie, j’avais linké son site officiel bien apres avoir écrit l’article
    et surprise j’avais pas mal progressé en positionnement

    je crois que 2012 sera l’année de vrais contenus sur les sites web

  • naima dit:

    Je suis assez d’accord sur l’idée générale d’un web auto-centré tout moisi.
    Je trouve ça hyper prétentieux et on prend un peu les visiteurs pour des cons.
    En fait ça me désole de voir des blogs s’ouvrir avec uniquement des liens internes, en évitant au maximum de citer ses sources d’inspirations.
    Ma foi. Qu’ils crèvent au fin fond des serps..

    C’est un peu comme si tu ouvrais une boutique et que tu fermais toutes les issues pour être bien sûr de retenir ton client/visiteur.
    ça me fait penser à ses parcours de voyage gratis où on embarque un max de retraités et qu’on les bassine pendant tout le voyage pour acheter des matelas.
    ça existe, ça répond à une certaine clientèle, ça vend, mais ça reste hyper ciblé et pas très joyeux.

    En fait tout ce que tu fais est un signal pour google, tout ce que tu fais traduit ce que tu souhaites servir à ton visiteur.
    Est-ce que tu veux être un site d’autorité ? Un site incontournable, une source d’inspiration, servir des informations pertinentes ?
    Alors ça me semble impossible de faire l’impasse vers des liens sortants si ce que tu proposes n’est pas nouveau.

  • naima dit:

    et la bonne année 🙂

  • Blog Mestre dit:

    Oui, le « nofollow » avait pour but original de participer à la lutte contre le spam. C’était par ailleurs un aveu de faiblesse de la part de Google qui indiquait ainsi son incapacité à le détecter.

    L’hypertexte n’a pas été inventé par Google mais par Ted Nelson (projet Xanadu) et ce n’est toujours pas Google qui a inventé le WWW mais Tim Berners Lee, qui non content de l’inventer, l’a ensuite « offert » à la communauté. Alors, lorsque Google s’approprie ces biens communs pour les dévoyer à ses propres fins je dit stop ! Bannissons le « nofollow » de nos sites et de notre langage.

    Ne croyez pas que je soit un anti-google. Sa position dominante ne me gène en rien, c’est la loi du marché. Ce qui me gène profondément c’est son penchant à redéfinir le HTML selon ses propres besoins (les exemples ne manquent pas) parce que son algorithme présente des lacunes exploitées par les vilains spammeurs.

    La plus part d’entre vous sont nés (à peu de chose près) avec Internet et n’imaginent pas ce qu’était la recherche d’information avant.

    Alors faites les liens que vous souhaitez et laissez Big G se débrouiller avec son algo.

  • avenger92 dit:

    l’hérésie de la chasse aux liens, du nofollw ou pas, du spam ou de vrais liens, c’est que chaque webmaster ayant des connaissances en référencement devient technique au détriment de la qualité de sont site. Hormis les spammeurs fous, qui tapent dans des listes achetées, j’estime qu’un bon texte en rapport avec son blog, mérite un vrai lien. En tout cas dans mes blogs, c’est ce que je fais! Seuls les bandits du Web sont exclus pour toujours 🙂

  • zoe dit:

    Moi quand Laurent dit, je fais.
    Plus facile à appliquer sur un blog que sur un site corpo quand même… Je remarque que les liens vers Wikipédia en home ne sont pas néfastes (j’ai testé) mais après c’est difficile de dire si ça a facilité l’accession à la 1ère place ou si c’est uniquement le linking qui a joué…

  • refmancp dit:

    Les liens sortants sont une pièce essentielle pour faire la promotion des sites qui donnent une meilleure opinion des informations que contient le site hébergeant.

  • Raphaël dit:

    La pertinence est donc bien de mise. Il est vrai que lorsqu’on parle de lien sortant, c’est l’affolement pour certains. C’est une absurdité de réagir de la sorte !

  • Sebastien dit:

    J’avais eu il y a déjà quelques mois une conversation avec un BH qui conseillais de mettre des liens vers des sites « de référence », comme wikipedia ou des organisation gouvernementale, pour donner de la crédibilité au site. Il disait que selon ses tests, ça réduisait le nombre de pénalités Google. Sans être totalement sûr de ses dires, je trouve l’idée logique et allant dans la logique de Google.

    On en revient à la base de la base : qu’est-ce que Google voudrait que je fasse ? Et que ferais-je si je ne cherchais pas à optimiser ?

  • Lemmingseo2 dit:

    Il est vrai que je ne vois pas en quoi le lien sortant est mal. Je ne m’y connais pas énormément, mais un lien sortant ne fait pas perdre de poids à notre page si ? Faire attention à ses liens sortant je comprend, mais les bloquer, je ne vois pas l’intérêt.

  • Pêcher dit:

    Je suis 100% d’accord avec tout ca. J’essaye de toujours de donner 2 ou 3 liens sortants de qualité dans mes articles. Tim Berners Lee a créé le web pour ca ! Au coeur du web = le hypertext

    Et surtout, il faut pas oublier que quelque part dans l’algo de Google il y a une calcule du bounce rate (taux de rebond) de son site et des pages de son site – surtout si on a Google Analytics installé.

    Un clic sur un lien sortant n’est pas compté comme un bounce (un bounce = browser fermé ou un « back ») donc les liens sortants aident énormément à réduire son bounce.

    Apres, quel est l’importance que Google met sur votre bounce rate dans son algo…anyone’s guess…

  • Référencement naturel : 10 principes SEO d'un article de blog - ArticleDeBlog dit:

    […] de votre site. Bien que certains prétendent qu’ils contribuent à perdre le link juice, Laurent Bourrelly défend leur intérêt. Ils contribuent à valoriser votre contenu en donnant à voir vos sources. Aussi préférez des […]