AccueilMarketing ➟ Réponse de Mark Zuckerberg à Google Plus

Réponse de Mark Zuckerberg à Google Plus



Intégration de Skype dans FacebookLa conférence tenue en live hier sur Facebook par Mark Zuckerberg annonçait le partenariat avec Skype, mais nous éclaire sur son point de vue à propos de la concurrence mise en route par Google +.

C’est Ben Parr  de Mashable qui a posé la fatidique question à Zuckerberg afin d’avoir l’avis du grand manitou de Facebook sur son récent adversaire.

Au départ, la conférence était surtout orientée pour annoncer l’arrivée de Skype comme module de vidéo tchat au sein de Facebook, mais Zuckerberg n’a pas échappé à la question fatidique.

Etre un réseau social avant tout

Etonnamment poli dans sa réponse, Zuckerberg explique d’abord que le vidéo tchat est conditionné en premier lieu par le graphe social de ceux qui souhaitent le mettre en place. C’est-à-dire qu’il faut déjà avoir une base conséquente d’utilisateurs avant d’entrevoir ce genre de fonctionnalités. Facebook ou Google + ne sont pas les seuls à proposer du vidéo tchat, mais Facebook se repose sur 750 millions d’utilisateurs avec en plus le choix de Skype comme étant le meilleur (et plus répandu ?) outil disponible sur le marché.

En prenant MySpace comme exemple, Zuckerberg explique la multiplicité des services de vidéo tchat n’est pas la bonne question. En effet, MySpace proposait déjà en 2004 un service similaire, mais les utilisateurs n’étaient pas encore prêts à l’époque. Aujourd’hui, c’est le bon moment pour s’y mettre.

Pour tacler le Hangout de Google+ qui permet de mettre jusqu’à 10 personnes en vidéo conférence, l’argument évoque l’habitude à parler habituellement en duo (pas faux) et la disponibilité de nombreux autres services similaires. Encore une fois, c’est la base d’utilisateurs qui est la clef plutôt que la possibilité de créer un salon de vidéo tchat qui n’a rien de novateur.

Listes ou Groupes ?

Par rapport au concept des listes (ou cercles pour Google +), le fondateur de Facebook explique que la moitié des utilisateurs du réseau social sont actifs au sein de Groupes, mais les listes n’ont jamais marché car les gens ne voulaient pas faire l’effort de trier leurs contacts de la sorte.

Les Groupes Facebook sont conçus pour ceux qui ont la volonté de faire le boulot nécessaire, mais c’est différent de Google + qui oblige à la base d’effectuer le tri et plus encore. Les Groupes sont montés en flèche, contrairement aux listes, même si seulement 5% des utilisateurs ont mis en place une telle fonctionnalité. Le reste se contente d’entrer ou sortir des groupes.

Yahoo Groups moderne ou Twitter rencontre les mailing lists

Finalement, Facebook laisse les développeurs faire le gros du boulot avec les applications (Google Plus n’a même pas encore d’API) et laisser 5% des utilisateurs fondateurs de Groupes se mettre au service des 95% restant.

En fait, Google + est censé concurrencer frontalement Facebook, mais le concept est plutôt un mélange de Twitter et mailing lists, tandis que le leader des réseaux sociaux ressemble à une version moderne des ancestraux Yahoo Groups.

L’un comme l’autre ont des avantages et des inconvénients, mais la pendule tourne contre Google + qui va subir le cycle d’adoption du grand public après avoir plus ou moins séduit les Power Users et Early Adopters.

Si Google + ne peut pas se propager rapidement de manière globale, il restera sans doute un excellent outil pour les fans des services et outils Google, mais nullement au-delà.

A lire également mes premières impressions sur Google Plus (qui ne sont pas forcément gravées dans le marbre).

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



43 réponses dans “Réponse de Mark Zuckerberg à Google Plus”

  • Toucouleur dit:

    Sympa ta nouvelle charte graphique par contre à peine je t’ai reconnu sur la photo, tu as quand même pas pris un coup de vieux à ce point.

    Ce qui serait intéressant de connaitre sur Google plus, c’est les tranches d’ages qui ont déjà réussi / accepté d’adopter le service, car c’est la clef de la réussite Facebook = accessible aux plus jeunes, ce sont les plus jeunes qui ont fini par convaincre les plus âgés.

    Là Google encore une fois, s’adresse à une population fébrile au moindre pêt de Google, mais est ce que cela va aller plus loin que Google Wave toute cette histoire ?

  • Vincent dit:

    Je capte pas (et j’ai vraiment pas envie de chercher), je croyais que Skype appartenait à Microsoft…

    Je pense que maintenant ce n’est pas sur le plan des fonctionnalités que la guerre entre les deux va jouer. Google va ouvrir son API, il le fait tout le temps il faut juste que Google+ sorte de sa Beta.
    Je pense qu’on va voir un bon vieux scandale éclater sur Facebook dans les prochains mois histoire que G+ récupère du monde. Ou alors, Farmville ne sera plus disponible sur Facebook (et là ce sera la fin du monde pour certains :p)

    P.S : Tes impressions ne sont pas gravés dans le marbre mais n’oublie pas que si ça perce, tu me devras un verre :p

  • TasteMySeoJuice dit:

    En lisant ton article j’ai surtout l’impression que le fondateur de FB s’en tape royalement de Google+
    Ai-je tort?

  • gaujay dit:

    Google + est un gentil fourre-tout et c’est pour ça que la mayonnaise ne va pas prendre pour moi (enfin wait and see quand même). Il y a de la place pour la segmentation dans le marché des réseaux sociaux.

    Timeline surchargée, des cercles qui sont plus une contrainte qu’une liberté et une interface pas si intuitive que ça… Pour moi Facebook a un usage (perso), Twitter un autre (pro) et le fait de mélanger les 2 n’apporte pas de réelle valeur ajoutée; ou alors je suis passé à côté de quelque chose.
    De plus on a eu du temps pour s’habituer à Facebook, maintenant ancré dans nos habitudes. Google + nous balance tout d’un seul coup. Ça passe ou ça casse, le temps nous le dira.

    Là où la firme fait fort c’est qu’avec Google + il devient de plus en plus dur de naviguer sans être logué sur son compte Gmail et donc de fournir de précieuses infos au moteur. C’est un pas de plus vers la personnalisation systématique des pages pour l’internaute et ça c’est dur à anticiper quand on est référenceur.

  • Marie dit:

    Je n’ai pas suivi la conférence d’hier mais j’ai vu quelques commentaires passer sur ma TL Twitter où il était dit que Facebook voulait vraiment être un écosystème à part dans le web, une sorte de web dans le web et moi je trouve ça assez flippant. D’ailleurs je connais certaines personnes qui ont leur page fan, leur boutique et toute leur communication sur Facebook et en dehors, ils n’utilisent rien, brrrr !
    Quant à Google+, je ne sais pas si ça va percer ou pas mais je ne me pose pas la question car je pense que nous, travailleurs du web, n’avons pas le choix et devons y être. Et même si c’est abandonné par les internautes grand public, je n’oublie pas que ce qui se dit sur Google+ peut être utilisé comme signal pour le ranking. D’ailleurs y’a bien que les référenceurs pour faire vivre des plateformes abandonnées des internautes mais qui envoient du jus, on peut les remercier :D

    ps : pas d’accord avec toucouleur, tu ne fais pas si vieux sur la photo, juste un peu bouffi, tu n’as quand même pas grossi à ce point ?? ;)

  • Vince dit:

    Effectivement, comme le dit Gaujay, M. Zuckerberg semble considérer G+ comme négligeable. Il fait sa com’ aussi, c’est normal, il ne va pas se mettre à hurler « Au secours, on va tous mouriiiiiiiiir !!! »
    Cela étant ses arguments tiennent la route ! Perso, je ne suis pas FB du tout (je n’ai mm pas de compte) et G+ n’a pas remplacé Twitter et ses listes dans mon coeur… mais comme tu le dis, tout cela n’est pas gravé dans le marbre : on verra bien comment tout cela se développe. Moi qui ne suis pas FB, je serai peut-être G+ ;)

  • Philippe @ Rédacteur dit:

    Google+, c’est pour les geeks, non ?
    Je sais pas : j’y suis pas.
    Mais vu qu’ils m’ont fermé la porte d’entrée alors que je m’apprêtais à sonner je suis en train de leur rédiger un courrier postal (qui sera expédié en recommandé A/R) pour exprimer mon très vif courroux. Coucou.

  • Laurent dit:

    @Toucouleur : la photo provient de la conf E1 où le talentueux Yves Colas (bossé chez Harcourt) nous a tiré le portait.
    J’en avais marre qu’on me dise que je ne ressemble pas à ma photo :D

    C’est trop tôt pour faire de l’analytics sur G+. Attends la sortie grand public.
    On s’en tape des données sur les power users qui savent tout mieux que les autres.

    @Vincent : un tel partenariat ne s’improvise pas. C’était sans doute déjà signé et en dév bien avant le rachat par Microsoft.

    @Taste : en fait, il est plutôt du style à s’en foutre de tous ceux qui prétendent le détrôner et il n’a pas tort…
    Après, il y a l’image donnée en public et l’attention prêtée en coulisses car il n’ignore pas non plus tout ce qui se passe aux alentours de son terrain de chasse.

    @gaujay : oui je crois que ça devient un excellent outil pour les fanas de Google comme je suggère en conclusion, mais le but avoué va bien au-delà.

    @Marie : Facebook est un Web à lui tout seul ! Je connais également quelques e-commerçants qui se débrouillent seulement avec leur page FB (et aussi eBay, Priceminister, etc.). Je suppose que tout dépend de l’ambition, mais ce ne sont évidemment pas des modèles que nous préconisons. En tout cas, pour ma part, l’écosystème n’est pas central et doit seulement servir de racoleur. Personnellement, je pousse le truc jusqu’à ne pas confier mes URLs raccourcies à autrui (et encore moins celle de mon profil G+ comme je vois fleurir partout avec le service gplus.chaispasquoi).

    @Vince : je trouve également que son point de vue est solide, notamment par rapport au choix entre groupes et listes.
    Perso, je ne suis pas non plus FB (fermé mon compte), mais je cherche encore à m’approprier G+. Ca ne doit pas être un double de Twitter et franchement je ne sais pas trop quoi en faire (pour l’instant).

    @Philippe : le truc rigolo est qu’ils vont carrément fermer les comptes de ceux qui souhaitent rester privés. Enfin rigolo… plutôt scandaleux si vous voulez mon avis.
    T’inquiète pas pour ton entrée sur G+. Tu ne perds rien de vital pour l’instant et ta LAR va bien arriver.

  • Le juge dit:

    Je l’avais pas encore dit mais c’est vrai qu’elle est classe la nouvelle photo, ca fait tres « Bogart », il te manque que la camel et le Fédor.

    De ve que j’ai pu voir pour le moment j’ai l’impression que le public va etre different … mais bon on en est qu’au stade des early adopters… donc un public de geeks

  • Laurent dit:

    Ben c’est le feeling Harcourt ! Les organisateurs de E1 nous ont fait un joli cadeau en organisant cette séance photo avec Yves Colas.
    Voir les autres photos de la conférence E1 S2

  • Marc dit:

    Pour G+, l’idée de tendre vers une connexion quasi permanente (dans l’esprit) à un compte GG n’est pas très sexy mais aucune certitude quant à l’intérêt futur.
    Pour la photo de Laurent en revanche, c’est une certitude : plutôt Tangostar que Rockstar maintenant (non, tu n’es pas obligé de supprimer mon commentaire ;-) ).

  • Jimmy dit:

    Rien qu’avec les termes choisi par Google et Facebook, on peut penser que Google + ne marchera pas. Personnellement, je trouve que le terme de « liste » ne fait pas très « social ». Ce terme m’évoque le travail, j’accroche pas du tout.

    Voilà un petit schéma un peu simplifié de ce que je pense de tout ça :

    Facebook = groupe = peronnes / amis = social

    Google = liste = données = geek

  • Maximilien dit:

    Je rejoins également ton avis, je pense que Google + ne peut pas vraiment concurrencer directement Facebook qui dispose d’une avance considérable.

    D’autant plus que Facebook tend constamment à évoluer et fidéliser toujours plus de monde. Comme tu l’as souligné, Google + s’adresse avant tout aux fans des services et outils de Google.

  • Charles dit:

    Personnellement les listes je trouve ça top au contraire sur FB. Par contre j’attends de voir si Google+ va faire sa percée.

  • touchmods dit:

    J’ai utilisé G+ pendant deux jours… Je n’utilise pas du tout Gmail via le Webmail, tous mes contacts sont stockés sur MobileMe, du coup, pas vraiment d’utilité.
    J’ai vraiment du mal à comprendre l’intérêt réel du concept, si quelqu’un peut m’expliquer, je prends !

  • Victor dit:

    Je ne cerne pas très bien les atouts de google+ mais pense tu qu’ils vont vraiment concurrencer facebook qui à mon sens propose de vrai atout ?

  • Thierry dit:

    Il me manque à moi aussi des éléments pour être bien sûr d’avoir tout compris.

    Je ne comprend pas les changements réelles que ça va nous apporter.

  • Carole dit:

    Ce qui est bien avec Google + c’est que du coup facebook va redoubler d’effort pour proposer un système encore meilleur. Arranger cette messagerie et ce tchat un peu pourrave par exemple. Pour Gogle + pas essayé encore.

  • collinet dit:

    en tout cas, c’est rigolo de constater que pour l’instant, le débat sur les qualités de G+, ses forces ou ces faiblesses face à FB et l’interêt pur de la chose, ne se déroule qu’entre quelques membres d’une communauté relativement restreinte.

    C’est vrai que les choses vont vites mais…attendons peut-être encore un peu plus avant de nous prononcer ?

  • azurlingua dit:

    Il ne t’aura pas échappé laurent que Facebook lance cette annonce avec skype peu de temps après son rachat par microsoft qui par ailleurs travaille déjà en étroite collaboration avec facebook de par les accords avec Bing.

    Bref les choses se mettent en place pour un affrontement de taille … Et si google semble dominer la situation aujourd’hui rien n’est moins sure pour demain les 750 million de compte facebook seront autant d’appuis pour cette bataille !

  • Marc dit:

    Google ne m’a jamais déçu…
    Quand je vois ce que FB est devenu pour un utilisateur perso (semi poubelle pour un utilisateur lambda)…Ca ne me donne que envie d’aller voir ailleurs et au hasard…chez Google :)

    Laissons le temps au temps ;)

  • Éric St-Amant dit:

    Quant à moi, je suis passionnée de Google depuis longtemps, mais je crois cependant qu’il ne peux pas arrivé avec un concept déjà pris et passer ramasser tout les adeptes de facebook. Facebook est devenu un verbe comme Googler :D.

  • vaince dit:

    C’est amusant de voir Mark Zuckerberg réagir comme ça à l’arrivé de Google dans les réseaux sociaux. Certes, Facebook ne va pas s’effondrer quelques semaines après l’ouverture de G+. Avec ces quelques 750 millions adeptes, Facebook part quand même avec une bonne longueur d’avance et, effectivement, il va être extrêmement difficile de faire migrer les utilisateurs d’une application à l’autre mais je pense qu’il ne faut pas non plus sous estimer l’implication de Google dans son projet G+.

    J’espère juste deux choses :

    - Que Google sorte rapidement son API et qu’il propose un large panel de possibilités afin que l’on puisse réellement pouvoir manipuler les flux d’informations.

    - Que Google suive sa politique de contenu de qualité et que G+ ne devienne pas comme Facebook, une décharge à statut pourri et à photos de vacances.

  • Pierre Rigal dit:

    Bon article, je pense que tout va se jouer sur cette notion de listes FB VS cercles G+. Les listes n’ont jamais pris sur FB car pas vraiment mises en avant. Sur G+, effectivement il faut faire l’effort de trier mais c’est tout de même plus sécurisant de créer un petit cercle de personne et de partager l’info voulue vers ce cercle.

    Par contre… je pense que G+ n’aura jamais autant d’utilisateur que FB, ce sera juste un réseau différent. Principalement car la nature humaine pousse chacun à épier ce que fait l’autre, Facebook l’a bien compris mais Google se coupe de ce levier via ces cercles qui réduise le périmètre de partage de l’info…

    Wait ‘n see :)

  • Laurent dit:

    Merci pour cet article intéressant et il y en a tellement sur Google + qu’au moins celui-ci parle d’un sujet concret et non de critiques dans tous les sens comme on peut le voir des fois !!!
    Merci du partage…

  • stroogee dit:

    Je ne suis pas du tout sûr que Mark ne prenne pas au sérieux Google Plus. Il tente juste de ne pas donner de l’importance à réseau concurrent et donc ne pas monter le buzz autour d’eux.

    Bein sûr, il va chercher à dévaloriser les nouveautés de G+. Je suis quand même surpris qu’il ne dise pas que Google Plus a repris pas mal de FB. En tout cas, c’est assez flagrant.

    Erwan

  • Martin dit:

    Je pense moi aussi également que Google + ne peut pas vraiment concurrencer Facebook. Le site de M.Zuckerberg dispose d’une avance bien trop grande et d’une communauté énorme et qui plus est fidèle… Par contre je pense que Google + s’adresse avant tout aux fans des services et outils de Google.

  • Kevin dit:

    la seule communauté de fans de google ne suffira pas, cependant Mr zuckenberg devrait se soucier de l’aspect de plus en plus spammeux de son réseau social auquel cas google+ pourrai devenir de plus en plus populaire

  • Mike dit:

    Oui je pense aussi que google+ est surtout l’outil de ceux qui refuse facebook !

    Un peu comme copain d’avant qui n’est pas beaucoup utilisé par les jeunes adultes.

  • Johnny dit:

    Difficile de prendre position aujourd’hui, je trouve que l’argument de Zuckerberg bien lisse. C’es vrai qu’on se sent seul sur google+ en ce moment … Voyons dans quelques mois.
    En tous cas ce combat de géants est passionnant.

  • CM dit:

    Google cadenasse de plus en plus internet (et d’autres choses d’ailleurs) en devenant de plus en plus incontournable.
    Comme il l’est mentionné dans les commentaires ci dessus, certains seront obligés de passer à G+ parce qu’ils utilisent déjà l’ensemble des services G. Ex: vous etes webmasters, vous avez des gmail, des g-analytics, des g-webtools, des g-adwords, des g-adsenses, des g-maps etc … etc .. sur vos sites et ceux de vos clients.
    Votre référencement ne dépend pratiquement plus que du bon vouloir de google qui du jour au lendemain peut vous éjecter aux calendes grecques sans rien vous dire…
    La derniere nouveauté – google speed page (ou un truc du genre) – va aussi dans ce sens en privilégiant le ranking de ceux qui y souscriront … et ce sera payant !
    Nous entrons dans le web à 2 vitesses, celui de google qui deviendra incontournable et archi payant et celui du reste qui sera un dépôt d’immondices sans nom.
    Google se fout complètement de notre avis, ce qui l’intéresse, c’ets de trouver un business modèle qui soit toujours meilleur. Regardez du coté des g-app qui ont été abandonnées… Je n’ose imaginer les pauvres gens qui ont investi (temps et argent) dans g-health, g-answers etc … la liste est longue… A ce rythme je ne peux qu’etre pessismiste, je ne sais quel sera l’internet de vos enfants… mais certainement pas celui que nous avons connu… GOD is GOOGLE, GOOGLE IT TO KNOW IT !

  • CM dit:

    Et si Lulzsec allait faire un tour du coté de Facebook que l’on rigole un coup !

  • netlinking dit:

    Je crois même que Google Plus n’a pas de valeur ajouté contrairement à ce que l’on pense. De plus je passe plus de temps sur facebook et twitter que sur ce nouveau site qui devait être un drogue pour les internaute. je crois que mark n’a pas d’intéret à vouloir contrer ce projet.

  • answers dit:

    Il est totalement impossible de développer ceci en si peut de temps (à moins qu’il engage chuck norris mais ça risque de faire des ravages dans leur rang =>augmentation du taux de mortalité).
    Une réponse répond à quelques choses… Comment répondre à quelques choses dont on ignorait l’existence???

  • CM dit:

    Anonymous & Lulzsec m’ont entendu … rendez vous le 05 novembre … mais pas sur Facebook ! Il n’y en aura plus !

  • David dit:

    Je ne sais pas si c’est vraiment le video tchat qui va attirer du monde sur google+ ou comme cela est évoqué dans certains commentaires, la proximité des outils google. Certains référenceurs ont déjà commencé à ouvrir des profils sur google+ (patron de 1ère position) et se disent prêt à basculer si google+ devait dépasser twitter en fréquentation. Je pense que le titre de paragraphe Etre un réseau social avant tout est juste car facebook est un réseau social et google+ sera plus pour les professionnels du web et je ne pense pas qu’il concurrencera Facebook sur le terrain du réseau social pour Mr tout le monde ;)

  • Jonathan dit:

    Effectivement son message passe bien,
    « Google+ ne m’intéresse pas. »

  • Touché dit:

    Il a fait fort pour le coup le Zuckerberg. Le message est clair : Google+ ne m’intéresse pas et ne me fait absolument pas peur ^^

  • Pascal dit:

    Facebook a encore de beaux jours devant eux, il sera difficile à G+ de trouver les arguments permettant de chiper les utilisateurs de Facebook.

  • Nikki dit:

    L’idée est pas mal. Avoir une conférence de tchat en live multi-utilisateurs c’est très intéressant

  • merhi dit:

    personnellement je trouve que google+ et entrain de défier facebook mai soyent raisonnable l’interface facebook et 1000 fois plus géniale que google+ qui na rien rapportais de plus

    merci pour votre articles

  • Jessica dit:

    Voila enfin un sérieux concurrent direct à notre monstre du réseau social, Facebook.
    Je pense que Google + est un nouveau et ambitieux projet social qui tend à sérieusement faire parler de lui cette année, il s’inspire sur de nombreux points en effet sur Facebook, mais en même temps se démarque sur de nombreux aspects, comme en offrant un espace de communication en visioconférence pouvant accueillir un nombre illimité de participants et dont la particularité est de mettre l’accent sur la spontanéité.
    Reste à savoir si les internautes et plus particulièrement les 750 Millions d’utilisateurs Facebook donneront sa chance à Google+, je l’espère en tout cas …

  • dz dit:

    La concurrence entre facebook et Google+,ne peut être que bénéfique pour nous les internautes,même si je pense que Google+ va gagner.