AccueilMoteurs de recherche ➟ Pourquoi Google veut indexer Twitter ?

Pourquoi Google veut indexer Twitter ?


twitter partenariat avec googleLa nouvelle du moment concerne l’accord signé entre Google et Twitter, permettant de voir apparaître les Tweets au sein des résultats de recherche du moteur.

Plusieurs questions surgissent au travers de cet accord.

La première réflexion qui me vient à l’esprit se rapporte à la raison stratégique qui pousse le moteur de recherche Google à draguer un outil de micro-blogging tel que Twitter.

Au niveau du volume d’utilisateurs, Twitter n’est pas encore aussi répandu que d’autres outils sociaux tels que Facebook ou MySpace.  Donc, ce n’est pas pour avoir la main mise sur la masse d’utilisateurs que Google a décidé de nouer ce partenariat.

Pertinence et référencement

Concernant la pertinence des discussions qui transitent sur Twitter, je suis du même avis qu’ Olivier Duffez car il n’est pas certain que le niveau soit assez élevé pour croire que l’utilisateur du moteur de recherche va forcément trouver une information intéressante lorsqu’il va tomber sur un Tweet inséré dans les résultats de recherche.

Par ailleurs, David Degrelle pense que Google n’a pas le choix puisque le contenu Twitter sert déjà de base sur les sites Web afin de générer du contenu. En indexant les Tweets, le moteur de recherche recentre le contenu qui se déportait ailleurs.

En décortiquant l’annonce officielle parue sur le blog Google, il apparaît une notion qui ressort de plus en plus au sein de la stratégie Google ces derniers temps. Il s’agit de la mise à jour en temps réel. D’après le communiqué, Twitter présenterait un certain intérêt par rapport aux réactions sur un sujet en particulier. Donc, le moteur de recherche pourrait décider de présenter des Tweets en réponse à une requête qui tourne autour d’un sujet où la mise à jour immédiate est intéressante.

Cela mérite de voir comment ça ressort effectivement à l’usage, mais la mise à jour en temps réel concerne une masse colossale d’informations. Cette information est déjà traitée sur de nombreux supports, même si le facteur « temps réel » n’est pas forcément de mise sur ces derniers. C’est donc assez compliqué d’imaginer comment Google va décider de favoriser un Tweet par rapport à d’autres sources d’information dans l’espace temps.

Indexation du contenu protégé

Le Los Angeles Times révèle un problème par rapport à l’indexation des comptes Twitter protégés – non visibles à ceux qui ne font pas partie des contacts du compte. L’exemple choisi dans l’article concerne le compte de Bill Clinton, ancien président des Etats-Unis. Comme illustré par les screenshots ci-dessous, Google montre le début des Tweets de Clinto, alors que le compte est effectivement protégé.

Sans polémiquer plus encore, il est indispensable que le moteur de recherche répare cette énorme erreur au plus vite. Les implications possibles d’indexer un contenu protégé sont trop graves pour que ça perdure. Ca devient une sale habitude du moteur qui tend à ne pas respecter le contenu protégé d’une manière ou d’une autre.

Google indexe Twitter

contenu protégé Twitter indexé sur Google

Recherche d’information recentrée sur l’utilisateur

Bien souvent, dans toute annonce Google, il faut savoir lire entre les lignes. Ca engendre l’émergence de fantasmes  plus ou moins hallucinants, mais la communication Google est tellement basique que nous sommes bien obligé d’extrapoler pour tenter d’y voir clair.

Dans la présente situation, je vois une évolution de la recherche d’information qui échappe à Google. Il s’agit de la manière de plus en plus tendance qui consiste à demander l’avis d’autres personnes sur un sujet en particulier. Dans ce sens, la recherche d’information se recentre sur l’agent qualifiant humain et se dégage du sacro-saint algorithme du moteur de recherche. A chaque fois qu’un utilisateur Twitter pose une question sur Twitter, c’est une recherche qui échappe à Google.

Ainsi, il est plausible de penser que le partenariat entre Twitter et Google évoque l’incapacité du moteur de recherche à adresser cette évolution de la recherche d’information.

Et Twitter dans tout ça ?

Bien entendu, Twitter profite de ce partenariat sur deux points essentiels :

  • Technique : les datacenters Google sont bien mieux équipés que ceux de Twitter pour supporter la masse de données qui transite sur l’outil de micro-blogging. Il semble évident que les efforts de Twitter sont vains pour présenter un service qui soit techniquement fiable. Du coup, nous verrons certainement disparaître le message de surcharge du service qui apparaît encore régulièrement.
  • Visibilité : être présent sur Google en position favorable est évidemment un bienfait énorme pour Twitter. L’outil est hyper tendance et engrange des utilisateurs sur un rythme effréné, mais il n’est pas encore largement propagé auprès du grand public.

Un Tweet pour conclure

RT @Laurent8 : Twitter couche avec Google. Pas sûr que ça soit un bienfait – 140 caractères en réponse à une requête #Twitter #Google

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



22 réponses dans “Pourquoi Google veut indexer Twitter ?”

  • Marie dit:

    Je pense que les RT (retweet) serviront de base pour qualifier un tweet et sa place qu’il aura dans les résultats Google car c’est un « vote » de l’utilisateur en faveur d’une information. Et je me demande si on ne verra tout simplement pas apparaitre les tweets d’une manière un peu à part, comme on nous présente actuellement les « résultats d’actualité. Quoiqu’il en soit, c’est bien le temps réel qui fait défaut à Google actuellement

  • Nathalie dit:

    Je découvre avec stupéfaction cette décision de présenter les tweets comme réponses dans google.
    Twitter est amusant et parfois intéressant, mais c’est surtout du grand n’importe quoi. On risque de trouver des réponses singulières Twitter quand on cherche dans Google.

  • Robin dit:

    Personnellement je n’aime pas trop twitter, 140 caractères pour s’exprimer c’est IMPOSSIBLE de plus twitter est saturé par le Spam, nous webmaster combien avons nous de compte branché sur nos flux RSS?

    Je suis dubitatif quand à cette nouveauté, il serait préférable que google lance un moteur à part comme une sorte de google news mais avec les tweets plutôt que de les insérer dans les résultats de sites.

  • Sarah de Go-referencement.org dit:

    Salut Laurent!

    Article tres interessant et je suis globalement d’accord avec ton point de vue.

    Je pense que Google s’est avoué vaincu dans la bataille de la recherche en temps réel et a donc opté pour un partenariat pour avoir une meilleure emprise. Ceci fait rappeler un peu YouTube (meme intentions sauf que c’etait carrément un rachat).

    Pour ce qui est des interelations qui font la force de Twitter (echanges entre les utilisateurs sur un sujet), Google n’a certes pas encore montré quoique ce soit dans ses resultats de recherches, mais on sait que Google travaille sur la recherche sémantique qui cherche justement a connecter les sujets et rendre la recherche plus pertinente.

    Mon opinion à propos de ce partenariat dans mon billet
    http://www.go-referencement.org/social-media/google-sassocie-a-twitter-pour-la-recherche-en-temps-reel.html

  • Houston SEO dit:

    Je suis plus ou moins du meme avis que Robin, Twitter dans 90% des cas ca ne vole pas tres haut, sans oublier le fait que pres de 25% des comptes qui s’ouvrent sont des comptes mort nes (on s’amuse un peu quelques temps avec et comme c’est inutile et chronophage on lache rapidement l’affaire.

    A la limite je peux comprendre que GG soit interesse dans le developement de la mise a jour des infos en temps reel … mais de la a presentert des tweets au milieu des resultats de recherche!

    Et quid de la pertinence! 140 caracteres c’est une peu juste pour etre pertinent!

  • Aurélien dit:

    Google n’avait pas le choix, Twitter y a tout intérêt au niveau publicité et structure.

    J’espère que les résultats seront très filtré, car sur Twitter, on parle de tout et de rien sans qu’il y ait un but informatif comme Google actualité.

    Enfin, pour revenir sur l’idée de Marie, les RT sont encore plus falsifiable que l’index de Google, j’espère que ce ne sera pas un critère…

  • Olivier SC dit:

    Je croyais Twitter affilié à Technorati ; ce qui avait amélioré ce dernier dans sa capacité à trouver les mise à jour de blogs … Puis, en faisant peau neuve, on dirait que Technorati est retourné à ses vieux démons d’incapacité … Twitter et Google : en dehors du fait que bien des tweets sont insignifiants, en effet … Je ne sais pas : j’utilise T (comme Facebook), surtout pour annoncer mes m.à.j et partager une actualité chaude (Birmanie, etc) …

  • Bloguer ou ne pas bloguer » Monolithe noir dit:

    […] Web : Pourquoi Google veut indexer Twitter ? Un peu du n’importe quoi, cette volonté de Google, mais, visiblement, incontournable sur […]

  • Nicodiz dit:

    Cet article partage certaines réflexions que je me suis faites. Toutefois il ne faut pas sous estimer google sur la recherche en temps reel. Avec l’arrivée de wave, ils ont un outil qui arrive à point nommé pour indexer du contenu qui est encore plus rapide que twitter.

    Je crois que twitter et google ont tout simplement tué les backlink (annonce de la mort du PR), nous sommes donc à un tournant de l’histoire du SEO qui est en train de glisser vers le SMO

  • Laurent dit:

    @Marie : la notion de vote de confiance par l’utilisateur vient justement de prendre un nouveau tournant (voir mon dernier billet). Sinon, je suis résolument contre intégrer les Tweets au sein des résultats de recherche sans séparation franche. Je verrais même un service à part style BlogSearch, mais ça n’est pas ce qui a l’air d’être prévu.

    @Nathalie : nous sommes d’accord. Twitter comporte trop de données polluantes ou puériles pour être vraiment intéressant dans sa globalité. Contrairement à l’idée de Marie, je crois plutôt que les hashtags vont servir de repères pour positionner un Tweet sur une requête particulière.

    @Robin : 140 caractères est clairement trop peu pour émettre un avis développé. A la limite, on peut juste délimiter une impression ou un sentiment. Bof pour la pertinence.

    @Sarah : j’ai également bien apprécié ton article et notre discussion en cours dans les commentaires de ton billet. Nous sommes parti d’une analyse sur ce partenariat pour diverger vers le SMO et le Web sémantique…

    @Julien aka Houston SEO : voir également mon dernier billet pour un autre élément en plus du real time update. L’utilisateur est vraiment de plus en plus au cœur du système. Je ne m’en plains pas!

    @Aurélien : c’est clair que le RT n’est pas vraiment un élément intéressant. Tout comme le nombre de followers qui se manipule aisément (j’en sais quelque chose 😉 ). Reste les hashtags, mais c’est aussi bien fébrile. Donc, c’est ce foutu contenu en 140 caractères qu’il va falloir décortiquer. Beurk!

    @Olivier SC : je ne crois pas que Technorati ait une quelconque affiliation avec Twitter. Sinon, je suis ravi que tu ais retrouvé une stabilité au niveau de ton blog. Ta revue n’a rien perdu en puissance avec tous les aléas subis depuis quelques temps.

    @Nicodiz : bien entendu que la recherche en temps réel n’échappera pas à Google. Tout comme avaler toujours plus de données et mieux cerner l’utilisateur.
    Par contre, je ne crois pas que le backlink soit mort. Le SMO est une évolution du SEO, mais ne le remplace pas.

  • Le TrustRank est mort! Naissance du Trust Rank… dit:

    […] SEO ROCKSTAR & BLOGUEUR PRO Depuis 2004, je conçois des stratégies de visibilité Web. « Pourquoi Google veut indexer Twitter ? […]

  • Marie dit:

    Je crois sincèrement que vous êtes tous à côté de la plaque, c’est pas mon habitude d’aller donner de grandes leçons contrairement à certains mais là, j’ai vraiment la sentiment que vous vous trompez tous 😉 Qui vivra verra!

  • symptomes dit:

    C’est du grand n’importe quoi cette idée !
    Pourquoi indexer des tweet ?!
    On ne trouve pas de compléments d’informations sur twitter face aux grands médias sur le web, twiiter c’est principalement des avis personnels et des informations sur sa vie personnelle… Je ne vois pas l’intérêt de trouver ça en fin de première page sur Google…

    Gael

  • référencement agadir dit:

    @Gael: … On sais jamais, une recherche en temps réel concernant un proche, et au lieu de parcourir twitter ca devient facile en un seul clic :p

  • Twitter/lereferencement dit:

    L’affichage des tweets portera (selon les exemple données par Google) principalement sur de la géo-localisation (par exemple, un twitter localisé sur Megève pourra voir son tweets sur l’enneigement de la station apparaître dans les résultats de recherche). Car au-delà de cette notion, l’utilisation de Twitter dans les résultats de recherche de Google se pose ! En effet, la (faible) qualité d’un grand nombre de tweets peut inciter à se demander quelle pertinence Twitter apporte aux résultats de Google. Peut-être une première réponse avec cette notion de SocialRank ou PersonRank pour laquelle Google vient de déposer un Brevet. A suivre…

  • Laurent dit:

    @symptomes : c’est un choix stratégique plutôt que de pertinence. Mais bon, nous connaissons le talent des ingénieurs Google, donc s’ils arrivent à débarrasser le contenu Twitter de son bruit, il peut en ressortir des tendances sympathiques. C’est juste un sacré exercice de pouvoir extraire la substantifique moëlle de 140 caractères!

    @référencment agadir : l’exemple illustré par Google concernait la météo, mais on peut aussi imaginer des recherches de personnes ou tout ce qui influe une nécessité de ressentir des tendances immédiates : impressions sur un film, évaluations d’un restaurant, qualité d’un programme TV, niveau d’un événement sportif, etc.
    Sauf que tout cela est déjà traité sur la Toile. Twitter n’a pas l’exclusivité de la caisse de résonance du Web, mais l’outil présente la particularité d’émettre un bruit immédiat qui intéresse grandement Google.

    @Twitter/lereferencement : comme je viens de dire, c’est plutôt sur la caisse de résonance immédiate que Google trouve un intérêt (en plus de tout ce que j’ai dit dans le billet). Cela me semble aller au delà du local, mais bien entendu que cet aspect est prépondérant.

  • Mapics dit:

    Prochaine étape l’ouverture de 10 000 compte Twitter pour leur coller des liens vers les blog pour que google croie que ces blog ont du succées et qui eux revoie vers des sites. Pas sur que cette idée entre ces deux société fasse long feu.

  • L'impact de Twitter sur les Blogs dit:

    […] J’ai évoqué cette question dans mon billet qui réagissait à l’annonce du partenariat Google & Twitter. […]

  • Twitter et Google : classement des tweets dit:

    […] inclusions Twitter au sein du moteur Google. J’avais déjà émis des doutes lors de l’annonce du partenariat Twitter et Google, mais je n’ai pas changé d’avis. Ça me semble encore brut de décoffrage et je ne […]

  • référenceur freelance dit:

    EN indexant les tweets et en les proposants dans ses serps, Google à de l’actualité très varié et très fraiche.

    Ce qu’ils sont malin chez Google.
    Par contre j’espère qu’ils vont avoir un algo très puissant pour filtrer toutes les bouses qui passent…

  • damien dit:

    J’y vois personnellement plus un « échantillons » des tendances à crawler que les tweets en eux-mêmes. Par exemple une forte progression des tweets sur un thème précis pourrait entraîner google à porter ses efforts d’indexation « instantanés » sur ces thèmes.

  • wiki cine dit:

    EN tout cas Google a bien compris que les réseaux sociaux ont une grande importance et surtout Twitter qui propose souvent des nouvelles fraîches publié en premier avant tout le monde.