AccueilRéférencement ➟ 111 trucs et astuces référencement issus de SMX Londres 2010

111 trucs et astuces référencement issus de SMX Londres 2010



La conférence SMX qui prend place chaque année est toujours prolifique en enseignement comme relève le rapport issu l’année dernière.

En 2010, c’est l’équipe de Wordtracker qui nous fait partager des informations très intéressantes pour le référencement.
Le prolifique Mal Darwen, membre de l’équipe Wordtracker et hyper actif sur Twitter nous fait donc profiter des éléments discutés lors de la conférence SMX.

Avant de commencer, je me permets un lien copinage pour les webmasters.

Paramètres de classement

La puissance et la qualité d’un lien peut être affectée par les éléments suivants :

1) Taille de la police et anchor text

2) Position sur la page (ex : au sein du contenu plutôt que dans un menu

3) Position au sein d’un liste (au début est mieux)

4) Nombre de mots dans l’anchor text (moins est mieux)

5) Texte ou image

6) Les mots entourant un lien (sont-ils uniques, «naturels», en relation?)

QDF équivaut à Query Deserves Freshness qui concerne le degré de contenu récent qui doit être associé à une requête par Google. Un sujet d’actualité ou un pic de recherche est filtré par QDF qui décide si les requêtes associées doivent observer un certain rafraîchissement des pages qui figurent parmi les premiers résultats de recherche.

7) Les tweets ont l’air d’avoir une influence sur l’algorithme QDF

Les éléments «on page» suivants semblent avoir une corrélation avec les meilleurs classements.

8 ) Mot clef au début de la balise TITLE

9) Mot clef dans l’attribut «alt» des images

10) Mot clef avant le nom de la marque dans la balise TITLE

Les éléments «on page» suivants ne semblent pas avoir une corrélation avec les meilleurs classements.

11) Mot clef en H1

12) Augmentation de la densité de mots clés

13) Si vous avez le nom de la marque dans la balise TITLE, puis vous déplacez le/les terme/s après les mots clés

14) Il est plus facile de se positionner avec la page d’accueil pour les mots clés compétitifs. Ainsi, utilisez la page d’accueil pour les mots clés les plus importants. Si vous utilisez des pages internes, il convient de faire pointer des backlinks en premier.

Apport de popularité

15) Exportez vos textes d’ancre avec MajesticSEO, puis importez les dans TagCrowd pour avoir une impression visuelle de votre thématique et des termes utilisés.

16) Un bon positionnement sur Google peut être déterminé par une poignée de backlinks

17) Les liens en provenance de site gouvernementaux et universitaires ne sont pas intrinsèquement meilleurs, mais ils sont plus enclins à posséder un profil signifiant que le site est d’autorité avec des backlinks de bonne qualité.

8 des 17 astuces de Kelvin Newman pour obtenir des liens de domaines en .ac .uk et .gov sont :

18) Adressez-vous aux blogs académiques et universitaires.

19) Offrez des réductions pour étudiants et professeurs.

20) Publiez une histoire positive et signalez la page au service de presse.

21) Sponsorisez un événement organisé par des étudiants.

22) Donnez une lecture sur votre expérience professionnelle.

23) Postez une annonce pour un emploi.

24) Devenez un cas d’étude (ex : pour les cours de marketing)

25) Soumettez votre site dans l’annuaire du site gouvernemental.

26) Les redirections 301 sont moins efficaces qu’auparavant au travers de domaines différents. Google a enlevé de la pertinence, donc vous pouvez autant utiliser le tag rel= «canonical» plutôt que des redirections 301 externes.

L’auteur de ce dernier point (Rob Kerry) a apparemment observé des 301 qui n’ont pas bien fonctionné, mais j’ai récemment mis en place de nombreuses 301 sans aucun problème (pas de perte ou gain de classement et trafic). Les suggestions de Rob ne semblent pas générales.

27) Il est plus efficace de demander aux sites qui font un backlink de changer le lien, plutôt qu’utiliser une 301 ou rel= «canonical». Cette méthode implique d’utiliser le téléphone et l’email, éventuellement de parler à des vraies personnes…

Peut-être, mais si vous êtes confident en l’efficacité des 301 pour votre site, il sera sans doute plus efficace de consacrer le temps passé aux emails et au téléphone pour engranger de nouveaux liens.

Local

28) 20 à 40% des résultats de recherche sur Google sont locales.

29) Je pense que cela doit varier selon les pays. Par exemple, pour un grand pays comme les Etats-Unis, un grand nombre de services doivent être appréciés en «local».

30) La plupart des conversions en «local» se déroulent «offline» ou par téléphone. Trackez les conversions «offline» en utilisant les systèmes techniques à disposition, coupons de réduction, option «pick-up» au magasin, etc.

Analytics

31) Ne pas focaliser sur les chiffres à un moment spécifique, mais plutôt sur les changements pendant une période spécifique.

32) Des rapports de positionnement sans actions sont nazes.

33) Si vous ne pouvez pas mettre en place une action après avoir lu un rapport, ne l’utilisez pas; c’est de la merde.

34) Les rapports de mots clés pour le TOP 10 sont des fainéants. De nombreux référenceurs utilisent le rapport du TOP 10 mots clés pour des clients, mais ils ne vous disent pas grand chose.

35) Les données pauvres font pleurer la Long Tail. «Au lieu de regarder cette pauvre donnée, regarde ce qu’elle a changé» – Avinash Kaushik

36) Pendant que nous sommes obsédés par les termes associés à notre marque et le TOP 10 de nos mots clés, la réalité dévoile que la Long Tail se rapporte à des dizaines de centaines de milliers de mots clés. Une stratégie efficace de s’occuper du problème de données est de focaliser sur ce qui a changé – Avinash Kaushik

37) En fonction du budget, il est préférable d’utiliser des outils gratuits et un analyste, plutôt que dépenser de grosses sommes dans des outils qui ne serviront finalement qu’à compter les pages vues.

Vidéo

38) 24 heures de vidéo sont uploadées chaque minute sur Youtube.

39) Une vidéo va souvent obtenir une meilleur taux de clic qu’un résultat standard.

40) 68% des meilleurs marchands utilisent désormais la vidéo.

41) Utilisez l’embed de vidéos sur vos pages produits. Les pages doivent posséder titre, description, etc. pour aider les moteurs de recherche à déterminer de quoi il s’agit dans la vidéo. Mettez la partie embed dans le chargement initial de la page.

42) Soumettez un video sitemap avec des thumbnails attirantes; ne laissez pas Google choisir vos thumbnails.

43) La vidéo prend 1/3 du trafic Web et cela devrait augmenter de 90% en 2013 (source Cisco)

44) Uploadez vos vidéos dans un grand nombre de sites de partage vidéo.

Actu

45) L’actu est pour tout le monde; pas seulement pour les sites d’actu.

46) L’actu peut être une voie rapide d’obtenir un positionnement pour des mots clés compétitifs sur Google.

47) Les images ont l’air d’avoir de l’importance pour être dans l’actu sur Google (utilisez des tailles standard 300×250 ou 180×150). Composez le tag «alt» comme le titre de l’article.

48) Séparez l’actu sur votre société (mettez la sur votre blog) de l’actu sur votre thématique (mettez la dans le contenu «actu»).

49) Si vous êtes rejeté par Google News, revenez vers les éditeurs pour défendre votre soumission.

PPC

50) Isolez votre mots clés en rapport avec votre marque dans des campagnes séparées puisqu’ils vont recevoir un CPC plus bas et que le Quality Score déforme les données sur les campagnes et les groupes d’annonces.

51) Les données d’impression partagée (Impression Share) sont problématiques. Essayez «coût d’opportunité» à la place. Combien de trafic pouvez vous obtenir et combien cela coûte ?

52) Ne soyez pas obsédés par la Quality Score; focalisez sur le ROI de chaque mot clef.

53) Un problème en regardant le Quality Score au niveau mot clef est comme regarder au microscope au lieu d’une carte. Pensez à la carte car cela donne plus de données et montre où vous devez mettre vos priorités. Ainsi, regardez la distribution du Quality Score au travers de toute la campagne à la place de mot clef par mot clef.

54) Un groupe de mots clés basé sur des modificateurs (ex: téléchargement) est différent de «guide».

55) Utilisez la console Google Webmaster Tools et les nouvelles données du CTR pour juger de l’efficacité de votre stratégie.

56) La plupart des gens focalisent sur les résultats de recherche – pas sur l’utilisateur ou la landing page – et du coup ils voient seulement 1/3 de la situation.

57) Google Ad Planner peut aider à segmenter votre groupe cible et offrir des idées sur l’endroit où ces utilisateurs peuvent être engagés.

Gestion d’identité

58) Les résultats de recherche Google et Twitter sont désormais la page d’accueil de votre marque.

59) 90% des consommateurs font confiance aux recommandations des personnes qu’ils connaissent.

60) 70% des consommateurs font confiance aux recommandations en ligne de personnes qu’ils ne connaissent pas.

61) 41% des gens font confiance aux résultats de recherche des moteurs.

62) Construisez les marques autour de la réputation au lieu des produits.

63) Ce n’est pas toujours vrai en ligne que toute publicité est de la mauvais publicité.

64) Réclamez vos profils sur les médias sociaux tels que Linkedin, Twitter, Facebook, FriendFeed, etc.

65) La recherche en temps réel est de plus en plus importante.

66) Regardez les recherches suggérées par Google pour votre marque.

67) Même pour les erreurs d’épellation. Voir l’image ci-dessous.

68) Un commentaire négatif sur une page à votre sujet ? Trouvez une page avec un commentaire moins négatif sur le même site et faites pointer des backlinks dessus pour repousser la plus négative.

69) Repoussez les mentions négatives à propos de votre marque sur Twitter en utilisant un réseau de faux comptes.

Médias Sociaux

70) Les infographiques qui incluent de nombreuses données et qui sont attirantes pour l’oeil peuvent être d’excellent dossiers viraux et linkbait (appât à liens).

71) Testez! Si cela ne marche pas, évoluez et passez à autre chose.

72) Passez du  bon temps avec vos clients.

73) Trouvez quelqu’un dans votre organisation qui peut parler la même langue que vos clients pour vos campagne d’animation sociale.

74) Mon avatar est rouge brillant parce que la plupart des médias sociaux utilisent des couleurs adoucies. Le rouge va ressortir en provoquant des réactions.

75) Synchronisez votre implication sur les médias sociaux pour s’adapter au marché. Les Etats-Unis sont peut-être au lit quand vous envoyez un tweet en Angleterre.

76) Si le produit et le contenu est nul, les médias sociaux ne vont pas l’améliorer.

77) Les sites Web ne font pas des liens vers les sites Web; les gens le font. Il faut être attractif auprès du Webmaster.

78) Retour sur investissement = vieille façon de penser. Retour sur l’implication est la nouvelle manière de penser.

79) La bataille pour le lien se déroule uniquement dans la tête.

80) Linkbait : nous aimons…. nous lions.

81) Linkbait : trouvez ce que veulent les gens, créez le et montrez le.

82) Linkbait n’a pas besoin d’être dément, mais seulement informatif ou intéressant.

83) Les gros titres sont cruciaux dans le Linkbait – pas nécessairement à propos des choses que les personnes apprécient ou sont d’accord avec. Allez du côté obscur de La Force.

84) Faites des gros titres maigres.

85) Les meilleurs créateurs de gros titres sont des poètes; pas des rédacteurs.

86) Si un blogueur ne prend pas votre histoire du premier coup, insistez ! Il est probablement en train de jouer à World of Warcraft !

87) Les médias sociaux sont comme une soirée dînatoire; il faut avoir des intérêts extérieurs et ne pas être ennuyant.

88) Personne ne veut faire partie d’une communauté qui n’est pas authentique.

Créez une communauté authentique en :

89) Permettant le feedback.

90) N’effacez pas le feedback.

91) Postez des interventions réelles sur le feedback.

Publicité sur Facebook

92) Les gens passent 3x plus de temps sur Facebook que sur Google.

93) La publicité sur Facebook vous laisse cibler les données suivantes pour les utilisateurs : localité, démographiques, centres d’intérêt, éducation et travail.

94) La réelle différence entre la publicité sur Facebook et sur Google réside dans le fait que les utilisateurs Google recherchent de l’infromation, mais sur Facebook ils sont en train d’arranger des rendez-vous galants ou de jouer à Farmville.

95) Ne mettez pas de côté la publicité sur Facebook; apprenez à l’utiliser. Utilisez les offres spéciales, link bait, faites des publicités locales et des événements.

96) Le ressenti sur la landing page doit cadrer avec la publicité.

97) Trackez vos URLs avec Google Analytics ou équivalent.

98) Cela marche bien pour les produits et sujets que les gens «adorent». Cela peut être plus difficile pour le B2B et les sujets techniques.

99) Facebook est social, donc engagez la conversation.

100) Les publicités à long terme souffrent; les publicités nouvelles sont plus performantes.

101) N’incitez pas les mauvaises cibles à cliquer.

102) Utilisez un marketing à 2 étapes : générez des leads pour construire votre liste.

Astuces générales

Ces trois premières devraient être dans la section «Local»

103) Ne pas omettre d’écrire les numéros de téléphone dans un format compatible avec la lecture par des machines.

La page contact ne devrait pas être seulement un formulaire de contact. Ajoutez vos information d’adresse, téléphone, Google Maps et instructions pour venir par voiture.

104) Optimisez les noms de vos employés car les gens recherchent les gens sur Google.

105) Les microformats peuvent donner un avantage aux petits sites vu le nombre limité de sites qui les utilisent.

106) La «recherche universelle» comprend les résultats de recherche qui incluent : vidéo, images, actu, produits, maps et plus en complément des résultats de recherche réguliers.

107) La «recherche universelle» n’est pas une opportunité pour se positionner avec moins d’effort (exemple en ciblant les résultats de produits).

108) La vitesse de chargement des pages est désormais un facteur pour Google. Voici 6 astuces par Mikkel DeMib Svendsen pour améliorer la vitesse de chargement :

109) Débarrassez-vous de view-state si vous utilisez .net. Essayez les cookies à la place.

110) Compressez les objets avec .gzip.

111) Gardez votre ratio texte/code au-dessus de 10%

Bonus

112) Enlevez les meta tags qui ne servent à rien.

113) Mettez votre CSS dans un seul fichier.

114) Mettez votre JavaScript dans un seul fichier.

115) Visitez le Yahoo Developer Network pour de bons conseils sur la manière d’accélérer votre site.

Source et article complémentaire

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



45 réponses dans “111 trucs et astuces référencement issus de SMX Londres 2010”

  • Fillipo dit:

    Tout comme les visites de Rome que je fais sans jamais me fatiguer on comprend à travers cet article que pour toi le référencement est une passion: de la meme façon que les monuments et sites archéologiques de la Rome ancienne, le référencement et ses méthodes de mise en application se trouvent quotidiennement devant chacun de nous et il serait facile de se lasser en expliquant ses critères et ses fonctionnements.

    Tu écris de façon magistrale, Laurent: tu ne te lasses pas de donner des explications, et les internautes ne se lassent jamais de te lire.

  • Agence web AxeNet (Sylvain dit:

    Excellent recap. A voir dans la pratique, mais je trouve certaines infos utiles. Merci Laurent.

  • Aurélien dit:

    Merci beaucoup, excellent billet qui gagne à être lu et twitté :)

    Manque un « à » : « ou de jouer Farmville »

  • ccd dit:

    Et bien ça en fait des astuces ! Merci pour cette traduction très intéressante, même si beaucoup de points sont déjà connus.

  • julienb dit:

    Decidement y en avait une chier des trucs a prendre des salons SEO de Londrs cette annee.

    Y’avait il plus de monde qu’il y a 2 ans parce que celles auxquelles je suis alle il y a 2 ans puaient du cul (toute sauf adtech)

    tiens un petit lien vers les 100 trucs a garder du SES 2010 a londres

    99 takeaways and top tips from SES London 2010

  • julienb dit:

    Petites precisions dans « Apport de popularité »

    Au niveau academeique il y a aussi – proposer pleins de bons stages et bien traiter vos stagiaires

    J’ajouterai que lors de changement de nom de domaine en plus de la 301 je demande au client de contacter aussi les gens qui ont des liens pour les changer (autant que faire se peut). Parce les 301 des fois elles sautent (si, un peu comme les gens qui suppriment leurs compte twitter comme des gros boulay ;op , y en a qui font sauter les 301 au bout de 2 mois – je précise toutefois que ce ne sont pas les meme personnes).

  • Christophe dit:

    Salut Laurent,
    [JOKE]
    je dois être vraiment crevé, car je croyais que je m’étais trompé de flux, et étais en train de lire un article de Superbibi… 8)
    [/JOKE]

    Merci pour la rapide traduction, et sur les trucs et astuces à tester et à garder sous le coude.

  • Guillaume dit:

    Il a du s’en passer des choses au smx…
    111 points. Il y en qui m’intéresse plus que d’autres mais j’ai tout lu avec attention.

    J’ai encore appris des choses today, le web bouge encore et j’aime ça :)
    thx!

  • Guillaume dit:

    Bon ok il y en a 115, Merci pour les bonus mais pour ceux qui suivent un peu l’actu, leur utilité n’est pas top top ;)

  • Laurent dit:

    @Rome Guided Tours : je n’ai pas oublié ton site, mais j’étais un peu dans le jus…
    Merci pour les compliments.

    @Sylvain @Aurélien à Création de site Melun : merci

    @Houston : ah ben tiens, j’avais loupé ton billet. Je l’ajoute.
    Concernant les 301, je n’ai pas récemment observé les effets, mais ça marchait très bien auparavant.
    Cela dit, je suis surtout confronté à des sites qui n’ont pas effectué correctement les redirections.

    @Christophe : SuperBibi est aussi une très bonne source d’info SEO ;)

    @Guillaume : le titre dit 111 parce que ça sonne mieux :D

  • katsoura dit:

    68 et 69: mouais… Des commentaires négatifs peuvent aider à améliorer l’image de la boîte. Elle pourrait s’en servir au lieu de vouloir à tout prix cacher ce qui ne lui plait pas. Vive la transparence. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

  • Keeg dit:

    C’est clair que la 69 est forcement risquée, car il ne faut absolument pas se faire découvrir… Mais bon, qui tente rien n’à rien. :)

    Ensuite, et même si on use de cette technique, il faut absolument prendre en compte ces remarques pour pas qu’elles reviennent en pleine gueule continuellement.

  • Bartholomew Taylor dit:

    J’ajouterai que lors de changement de nom de domaine en plus de la 301 je demande au client de contacter aussi les gens qui ont des liens pour les changer (autant que faire se peut). Parce les 301 des fois elles sautent (si, un peu comme les gens qui suppriment leurs compte twitter comme des gros boulay ;op , y en a qui font sauter les 301 au bout de 2 mois – je précise toutefois que ce ne sont pas les meme personnes).
    +1

  • naima dit:

    Pas mal du tout ce recap, mais je me demande aussi l’utilité des derniers points =/

  • Laurent dit:

    @katsoura : le plus important est de ne pas ignorer la caisse de résonance. A ma connaissance, il n’y a qu’Apple qui peut se permettre le luxe de ne pas s’insérer dans la discussion.

    @Keeg : étant donné que je planche sérieusement sur des prestations de gestion d’identité numérique, les résultats sont assez spectaculaires lorsqu’il s’agit de nettoyer des requêtes. Bien sûr qu’il est possible de déceler la stratégie, mais le risque encouru est minimal puisque la majeure partie de la visibilité se dispense sur les SERPS. La carte de visite d’une marque est la première page de résultats Google.

    @Batholomew Taylor : chaque cas mérite une réflexion spécifique entre effectuer un énorme travail de communication pour changer les liens et l’acquisition de nouveaux liens. Les deux sont bien évidemment une action idéale.

    @Android pour les nuls : cela tend à accélérer le site; ce qui n’est pas un objectif bénin.

  • Superbibi dit:

    Super resumé!

    Petite précision pour le point 26 sur les 301: l’idée c’est que trop de gens abusent des 301, par exemple pour masquer des liens d’affiliation et que Google pourrait par conséquent les dévaloriser.

    Ainsi, certains spécialistes recommandent notamment l’utilisation de la balise « rel ». Au final la conclusion du débat est qu’il vaut mieux ne rien changer aux habitudes et continuer d’utiliser (sans abuser) des balises 301 :)

    Sinon je suis assez stupéfait que la mobilité soit si peu évoquée alors que c’est clairement un enjeu majeur du futur.

    P.S: Merci pour le compliment :)

  • Bertimus dit:

    Thx, je prends, j’aime bien ces listes. Ca me rappelle http://www.seomoz.org/article/search-ranking-factors

    PS : C’est pas « SMX Londres 2010″ plutôt ? ;)

  • truffo dit:

    84) Faites des gros titres maigres.

    J’ai pas trop saisie le sens de ce point. C’est faire un attractif avec peu de mot ? ou c’est totalement autre chose.

  • dbotton dit:

    Merci beaucoup pour cet article qui permet de faire une check list rapide en fonction de ce que l’on souhaite faire plus précisément.

    Il y a certains points que je ne connais pas, en tout cas merci pour les pistes de recherche.

  • Fabien dit:

    Excellent article avec une belle pelleté de trucs et astuces tous simples à appliquer pour certaines !

  • Philippe dit:

    Encore plein de choses à tester et à intégrer niveau référencement grâce à cette liste ;)

  • yapluka dit:

    « Publiez une histoire positive  »
    « Devenez un cas d’étude »

    Moi, je veux bien devenir un cas d’étude, mais va falloir pousser dans un domaine sérieusement avant que ce soit le cas ! héhé

    Mon chien en train de crever, ça marche comme histoire positive !? Ça peut jouer sur le pathos quand même, non ?

    Merci bien pour cette liste, yapluka !

  • Maxime dit:

    Très bon récap, ça rentre dans le détail, c’est du bon. Je t’appuie sur le bonus (de 112 à 115). Je dirais même, en plus de supprimer les méta tags qui servent à rien, supprimer le code html qui ne sert à rien. Il y a assez de sélecteurs css pour organiser l’information sans bourrer son code de div.

    Aussi, même si Google prend maintenant en compte la vitesse comme un des nombreux critères, il est crucial d’optimiser son site pour d’autres raisons que le référencement. Tout simplement pour l’expérience utilisateur. C’est d’ailleurs dommage de voir que beaucoup ont attendu que Google le prenne en compte pour commencer à se poser les problématiques de performances.

  • Chronoduweb dit:

    @truffo laurent confirmera, mais je pense qu’il faut faire des gros titres avec peu de mots dans le genre

    « Paramètre de classement »

    au lieu de

    « Paramètre de classement seo à l’attention des référenceurs de France et de Navarre »

    =)

  • Discodog dit:

    Bravo pour cette liste exceptionnelle Laurent ! ;)

  • Tout dit:

    Merci pour cette petite liste intéressante, il va falloir que je check avec plus d’attention tous ces points

  • Gael dit:

    Très bon article comme toujours ;)
    Gael

  • Chronoduweb dit:

    Que de louanges dis donc =)
    Hey je vous invite à construire vos commentaires pour améliorer la qualité de la page, ce sera mieux pour tout les Rt qui suivront je pense.

  • Laurent dit:

    @Superbibi : rel= »canonical » est un peu une rustine. C’est clair qu’il vaut mieux procéder avec plus de maîtrise en amont. Clair aussi qu’il manque le Web mobile dans ce constat.

    @Bertimus : Les ranking factors de SEOMoz c’est autre chose. La liste de cet article ne prétend pas faire le tour de tous les paramètres influents comme fait SEOMoz. M’enfin, une partie de ces conseils sont prodigués par Rand Fishkin himself (SEMoz fondateur et boss), donc ceci explique peut-être cela…
    Merci pour la coquille.

    @truffo : il s’agit de ne pas composer des titres à rallonge et truffés de mots clés.

    @Redaction Web : c’est vraiment qu’une checklist. Après, il faut adapter à chaque cas particulier, puis développer.

    @pneus : c’est dans le cas précis d’une « intrusion » au sein d’un site d’université. Y a toujours un truc sympa à raconter à propos d’un école. Non, le chien crevé ne rentre pas dans ce cadre…

    @Maxime : on a encore un peu de temps sur google.fr avant que le signal sur la performance va débouler, mais c’est clairement un gros choc pour certains de voir comme leur site est une catastrophe au niveau chargement. Tu as raison car c’est quand même plus fait pour l’internaute que Google à la base; quoi qu’on se demande parfois.

    @Chronoduweb : je confirme.
    Concernant les commentaires visant plutôt le dofollow que la conversation, je reste encore cool jusqu’au jour où ça me prendra la tête. C’est assez subjectif je l’avoue ;)

  • Julien Ringard dit:

    Un peu long mais très intéressant merci.

  • Vince dit:

    Merci pour toutes ces infos, Laurent !
    Effectivement cela fait un certain nombre de nouvelles pistes à explorer… et tant mieux !!

  • Gatien dit:

    Ton billet est bien plus instructif que la conférence de ce matin(merci à toi au fait) même si beaucoup moins facile à suivre…

  • dakar dit:

    Check liste assez longue et pertinente. J’y ai découvert certaines choses que je ne connaissais pas et d’autres que je ne vais pas tarder a tester.

    J’ai quelques doutes sur certains points, les tests m’en diront un peu plus. Je ne manquerai pas d’en publier une partie ici.

  • Jimmy Braun dit:

    Même s’il « faut adapter à chaque cas particulier, puis développer », bravo et merci pour cette liste qui n’est pas sans donner du grain à ma nescience.

  • momenceau dit:

    J’ai suivi avec attention l’article, j’en ai trouver pas mal qui vont certainement m’aider merci en tout cas

  • Actu dit:

    Article intéressant, comme beaucoup, certains trucs sont déjà assez connu, d’autres sont à prouvé, mais j’ai quand même appris pas mal de trucs :)

  • YvanDupuy dit:

    BOnjour Laurent,

    Merci pour ton feedback très instructif. Tout mettre en oeuvre semble compliquer, je pense qu’il faut s’employer à s’améliorer sur chaque tache et devenir efficace au « point par point ».

    Amicalement,

  • Campagne dit:

    Ainsi les poètes ont plus de chance de se positionner que les rédacteurs…

    j’aime beaucoup cette idée !

  • GoodLuck dit:

    Merci, ça en fait des points à voir ! (Et y en a d’autres)

    Faut que je jette un coup d’oeil à Google Actu.

    Erwan
    Good Luck Ecommerce

  • toulousain dit:

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Même si certains critères sont assez connus ça permet d’avoir une checklist bien pratique.
    Il ne reste plus qu’à l’appliquer et à la peaufiner

  • Jules Leclerc dit:

    Merci pour le condensé ! Pour aller plus loin sur la notion de temps de chargement des pages et constater que au delà du référencement, c’est aussi une question d’ergonomie jetez un oeil sur ce post : http://www.ergonomie-interface.com/ergonomie-interfaces-web/vitesse-chargement-pages-web-critere-ergonomique/

  • Patrick dit:

    Bonjour Laurent, merci beaucoup pour vos précieuses informations. Cela m’aidera encore à optimaliser mon blog.

    Bonne continuation.

  • jurassic dit:

    Vraiment complet rien a dire. J’ai pas pu finir de tout lire, mais j’ajoute la page à mes favoris pour y revenir dès que nécessaire.

    Merci pour cet article.

  • Jérôme dit:

    Bravo pour ces excellentes recommandations. Le tout est de le mettre en pratique et attendre les résultats :)

  • lecomptoirweb dit:

    Pas mal d’infos, un bon petit récap. Merci pour ces astuces plus ou moins connues.