AccueilFormation ➟ Un bon départ pour cocooner

Un bon départ pour cocooner


cocon-semantiqueJ’ai annoncé qu’on allait repartir de 0 pour construire ensemble de jolis cocons.

Nous allons passer du temps ensemble pour que vous puissiez faire comprendre à Google que votre site mérite d’être numéro un.

Voici la première étape, qui permet de se mettre en situation avant de réaliser le plan de route stratégique représenté sous forme de mindmap.

Avant de passer à la suite, juste un mot pour vous signaler que la phase de promotion du plugin WordPress d’automatisation du cocon sémantique se termine demain à minuit.

Pour certains, c’est peut-être encore flou de concevoir l’intérêt d’un plugin WordPress qui fabrique automatiquement les liens du cocon sémantique.
Pourtant, c’est un outil absolument crucial, dès qu’on veut aller au-delà du petit cocon artisanal de 20 pages.

Le succès de la stratégie étant largement déterminée par le volume du contenu, on perçoit vite l’intérêt de l’automatisation lorsqu’on commence à prendre les choses sérieusement.

Si vous voulez un site qui sera bien vu par Google, il faut que son contenu soit massif, qu’il soit bon et qu’il soit bien organisé.

Voilà la cartographie d’un joli cocon avec des silos bien étanches et un glissement sémantique approprié :

cocon-semantique

Source : Sylvain Deauré

WordPress est un foutoir du point de vue architecture et le plugin fait en sorte de réparer les défauts pour accorder le CMS à ma préconisation de maillage interne.

De plus, le coaching et les évolutions prévues (analyse du glissement et de la pertinence sémantique, etc.) vont réellement augmenter les chances de présenter des sites ultra pertinents et reconnus comme tels par les moteurs de recherche.

Pour en savoir plus, direction le site du plugin Bombyx4Wp et mon billet annonçant le lancement.

Webinar cocon sémantique

Cela dit, plugin ou pas, allons cocooner !

Jeudi prochain (le 22 octobre) à 16h, Benoit Chevillot et moi proposons un webinar spécial cocon sémantique pour vous aider à mettre en œuvre la stratégie.
Le webinar se déroulera sur Google Hangout et l’URL sera communiquée en début de semaine.

Il n’est pas obligatoire de posséder le plugin pour assister au webinar et construire des cocons.

Avant ce webinar, je voulais vous préparer à la mise en situation nécessaire pour aborder l’exercice de composition du cocon à l’aide d’un outil de mindmapping.

1/ Oubliez votre site

Oui je sais c’est très compliqué de prétendre que vous n’avez pas de site Web. Vous aimeriez que les internautes perçoivent la fabuleuse valeur ajoutée que vous proposez et vous faites absolument tout pour les satisfaire.

La vérité est que l’internaute n’en a rien à faire de vous et de votre site. La seule chose qui l’intéresse c’est lui ou elle.
Donc, il va falloir se mettre dans sa position et c’est indispensable d’oublier son site Web afin de perdre ses reflexes de mise en avant de ses produits ou services.

2/ Profilez

Maintenant que vous n’avez plus de site Web, vous pouvez commencer à rentrer dans la peau de votre prospect.

Pour commencer, il va falloir tirer le portrait de votre visiteur type.
Rédigez un brief le plus complet possible pour décrire le persona. Allez vraiment le plus loin possible. Imaginez que vous allez transmettre le profil à un acteur, qui sera capable de jouer le rôle après avoir lu le profil du persona.

Bien entendu, vous pouvez déterminer plusieurs profils. Par contre, il va falloir trancher. Adoptez une Loi de Pareto en adressant les principaux profils et ne perdez pas de temps avec la masse.

Imaginons que je vende du matériel de musculation.
Mon produit phare est le vélo d’appartement.
Qui l’utilise ?

Sportif qui s’entraîne pour la compétition, sportif qui récupère d’une blessure, personne âgée qui veut faire de l’exercice, mère de famille qui veut maigrir, etc.

Pour chacun, je dresse un portrait robot du genre :

Paul mesure 1m75 pour 90 kilos. Ses cheveux sont bruns, sa peau est claire. Paul n’a jamais été vraiment sportif. Au contraire, il aime bien la bonne bouffe et les sorties entre amis, mais il n’a jamais vraiment perçu l’intérêt de se faire mal en faisant du sport. Paul vient de fêter son 50ème anniversaire. Paul a décidé de se mettre au sport sur les conseils de son médecin. Paul est cadre supérieur dans une entreprise du CAC40 et il travaille au siège à Paris. Paul fume un paquet de Marlboro rouge par jour. Paul conduit une Audi A3 noire pour aller au travail et le week-end il troque la petite berline pour une Porsche 911 vintage. Paul est marié à Françoise et ils ont 2 enfants (Matthieu 17 ans et Alice 13 ans).
À 50 ans, Paul réalise qu’il court droit au désastre sanitaire s’il ne se reprend pas en main.

Normalement, je rédige des profils qui dépassent les 2000 mots, mais vous voyez un peu l’idée. Le profil doit être assez précis pour qu’on puisse visualiser la personne. Plus vous irez dans le détail et plus ça sera efficace.

C’est fortement conseillé de prendre comme modèle des gens de votre entourage. En principe, un persona que je façonne est un mix de plusieurs personnes réelles.

Pour profiler un persona, voici la méthode complète Chez Weloveusers.com.

3/ Pensez demande au lieu d’offre

Maintenant que j’ai le profil de mon persona, je me mets en situation.

Je m’appelle Paul, j’ai 50 ans et je veux mourir moins vite.
Qu’est ce que je me pose comme question pour résoudre mon problème ?

Dans cette situation, il devient évident que je ne vais pas partir de ma démarche de vendeur, en focalisant sur un point de départ tel que « achat vélo appartement pas cher ».
Au contraire, le point de départ est bien plus profond.
Même si on prend la tangente « je veux maigrir », il faut savoir de quoi on parle. Paul exprime qu’il veut maigrir, mais la véritable ambition est de mourir moins vite. Maigrir est un moyen, alors que mourir moins vite est un bénéfice.

4/ Sublimez le mot clef

Tout change, dès qu’on commence à s’imprégner du mot clef de la sorte. En remontant à l’intention de départ, on se met dans la meilleure situation possible pour tisser ce fameux lien émotionnel tant recherché pour faire passer à l’action.

Donc moi le marchand de vélos d’appartement, il va falloir que je publie du contenu sur la santé ?

Ben oui, dès qu’on a compris que le secret du référencement c’est d’être utile, alors tout se débloque et enfin le lien de confiance se tisse avec le visiteur car on donne une solution à son problème, on répond à sa question.

Le vélo d’appartement ne sera que l’aboutissement d’une quête sur des motifs supérieurs. « Je veux un vélo d’appartement » n’est pas la véritable motivation, alors que c’est mon obsession en tant que vendeur.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas publier un comparatif de vélos d’appartement, des vidéos d’aide à l’utilisation, des posts sur les nouveautés, etc.
Je dis qu’il faut aussi remonter à la source et tacler des sujets de niveaux supérieurs à la finalité du produit ou service.

Etre utile signifie sortir de son nombril pour se placer du point de vue du nombril du visiteur.
Tant que vous pensez offre au lieu de demande, il y a un mur entre vous et le visiteur. Sauf que le visiteur possède l’arme absolue : la souris qui clique sur la croix de l’onglet du navigateur et votre URL disparaît aussi sec.

Si vous avez suivi ma pensée, lorsque je parle de demande, il ne s’agit pas de l’acte d’achat de votre produit.
Cela concerne la véritable motivation derrière la recherche effectuée dans Google.
Si je tape « vélo d’appartement » dans Google, qui suis je et qu’est ce que je veux réellement ? Le vélo d’appartement n’est qu’un moyen pour arriver à obtenir quelque chose de bien plus important.

Votre recherche de mots clés sera plus efficace lorsque vous avez effectué un pivot à 180° pour raisonner dans la peau du visiteur, plutôt que du marchand.
D’ailleurs, cette recherche prend vraiment tout son sens seulement lorsqu’on arrive à se mettre dans cette situation. Sinon, cela reste la recherche de mots clés simplette que vous connaissez déjà. Dès qu’on s’imprègne du mot clef pour le mettre dans l’intégralité de son contexte, tout le reste devient soudainement limpide.

4/ Et le cocon dans tout ça ?

Avant de plonger dans l’exercice de mindmapping, qui va représenter le plan de route éditorial du cocon sémantique, il est vital de bien se préparer.
Cette phase préparatoire dépasse même le cadre du cocon sémantique, mais je ne vais pas m’éparpiller (en fait, c’est un véritable exercice de branding).

Comme j’ai promis de vous aider à faire des cocons efficaces, on va élever le débat au-delà de la simple mécanique du système.
C’est crucial de partir dans la bonne direction car tout le reste sera de travers si on n’aborde pas les phases préliminaires comme il faut.
Vous allez voir par la suite que le persona va servir en permanence, donc profilez le bien comme il faut.

Pour le webinar de jeudi, préparez vos personas.
Si vous savez comment faire, plongez dans la composition d’un mindmap orienté à partir des concepts que je viens d’évoquer.
Sinon pas de souci, on verra tout ça jeudi.
Envoyez moi vos mindmaps et vos profils de persona contact@laurentbourrelly.com et signalez moi si vous souhaitez qu’ils restent privés car certains seront utilisés lors du webinar.

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.