AccueilMoteurs de recherche ➟ Et si Google n’existait pas ?

Et si Google n’existait pas ?



no-googleC’est en lisant un billet de @Doeurf , intitulé Google et le chat de Schrödinger, que je me suis endormi hier en pensant à quoi pouvait ressembler Internet si Google n’avait jamais existé.

D’ailleurs, l’hypothèse est tout à fait plausible.

En effet, Larry Page et Sergeuï Brin ont failli vendre leur invention à Yahoo. Si ce n’était pas pour David Filo, fondateur de Yahoo, qui les poussa à monter monteur leur propre structure au lieu de vendre, il n’y aurait pas eu le moteur de recherche que nous connaissons.

Et si ?

Yahoo serait le premier moteur de recherche, mais l’algo Google qu’il a acheté serait resté dans un placard.

Bing ne saurait toujours pas comment devenir le premier moteur de recherche.

Apple aurait lancé un moteur de recherche, qui ne serait pas le plus utilisé dans le monde, mais qui serait le plus cool.

Les annuaires existeraient, mais pas dans une quantité aussi importante et de qualité aussi merdique car Yahoo est aussi un annuaire et seul l’annuaire Yahoo compte.

DMOZ n’auraient pas acquis la réputation de super annuaire.

Le backlink ne serait pas surpuissant car l’algo de Yahoo aurait mis la crédibilité et l’autorité au centre au lieu de la simple popularité.

Les sites de CP seraient des vrais sites de communiqués destinés aux relations presse et publique.

Les site d’articles gratuits seraient de vrais sites de contenu intéressant.

Adwords n’existerait pas et les résultats de recherche n’auraient pas de publicité sous forme de liens texte.

Adsense n’existerait pas et les sites continueraient de gagner des clopinettes avec des bannières et de l’affiliation.

Yahoo monétise en tant que portail avec le search perçu comme fonctionnalité complémentaire, donc on pourrait gagner de l’argent en proposant du contenu intéressant.

Yahoo et Bing auraient leur identité propre, ne ressemblant pas à Google car il n’existe pas.

Le métier de référenceur basique n’existerait pas. Il faudrait être de véritable communicants, créateurs de visibilité au sens global du terme.

Les spammeurs continueraient de spammer.

Matt Cutts serait employé par une startup qui vend des colliers GPS pour les chats et les chiens.

Larry Page aurait monté une startup dans le domaine médical.

Sergeuï Brin ferait le tour du monde dans son yacht.

Le rel= »nofollow » n’existerait pas.

Les gens feraient des liens vers des pages Web parce qu’elles sont intéressantes.

Yahoo mail serait le plus populaire.

Hotmail serait presque le plus populaire.

Windows Phone serait le plus populaire au monde.

Yahoo serait le plus gros éditeur de contenu dans le monde et aurait quand même niqué la presse écrite.

L’achat et la vente de liens seraient une pratique habituelle, puisque c’est monnaie courante dans les médias depuis toujours.

Youtube serait devenu la chaîne de TV la plus populaire dans le monde.

Facebook aurait inventé un système bizarre de cercles pour ranger ses contacts, mais personne n’aurait rien compris, donc l’idée aurait été abandonnée.

À vous de continuer les suppositions via les commentaires (je continuerai d’éditer ma liste en fonction des nouveaux trucs qui me passent par la tête).

Edit : vu la demande massive sur Twitter, je me sens obligé d’ajouter la vidéo suivante. No comment…

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



44 réponses dans “Et si Google n’existait pas ?”

  • l'Ours dit:

    Le PR serait un indicateur pertinent.

  • Mouss dit:

    Lycos serait le nom de chien le plus populaire au monde…

  • Thomas Cubel dit:

    Bonjour Laurent,

    C’est avec ces billets-là qu’on se rend compte qu’on ne connait vraiment pas l’avenir qui nous attend !

    Il suffit d’une petite chose, un acte, une petite phrase parfois, pour donner l’envie et les possibilités à quelqu’un de devenir un géant.

    Même si je pense qu’il y a un gros facteur chance (au bon endroit, au bon moment, dans des conditions particulières, avec une personne/un objet particulier en face de nous, etc.), nous ne savons pas vraiment ce qui nous attend, même si je pense qu’on peut provoquer ces choses.

    Après, quelles seront les entreprises les plus populaires dans 20 ans… Ou les stars du rock dans 20 ans… Honnêtement, je ne sais pas.

    Il y a de grandes chances pour que Google, Facebook et surement les Rolling Stone (FTW) soit encore là, mais nous ne savons pas qui pourrait prendre leur place aujourd’hui, ou encore les faire flancher.

    Et si Google se cassait la gueule aujourd’hui, que se passerait-il ? (oui, je vais m’arrêter là, je m’éloigne…)

    En tout cas, les idées qui sont là font vraiment réfléchir, et sont intéressantes. Celle sur Matt Cutts et les animaux m’a bien fait rire :)

    N’empêche que ce qui me fait le plus réfléchir après avoir lu tout cela, c’est bien : est-ce que les autres auraient fait mieux ? Long débat…

    Enfin bon, merci Laurent pour ces idées, ces réflexions et ce moment humoristique.

    Bonne continuation !

  • Loïc Hélias dit:

    Et si Google n’avait pas existé, que feraient les copains seo’s ?
    ça aussi ça peut être marrant ;-)

  • Marie-Aude dit:

    Quelqu’un dans un garage aurait eu l’idée de vendre de la pub dans les sites, et on aurait établi un argus publicitaire. L’équivalent de l’ODP aurait fait des stats de visite quotidiennes pour cet argus. Il aurait fallu lutter contre les autosurfs, et on aurait eu une bonne idée : pondérer le trafic avec la popularité, mesurée par le nombre de sites qui faisaient des liens vers vous…

  • watussi dit:

    Sympa comme billet.

    Exalead aurait cartonné.

    Qwant ne serait pas considéré comme une grosse blague.

    On utiliserait toujours des compteurs de visites ^^

  • Momo dit:

    Qwant a réussi à lever 30 millions de dollars. Yahoo, Microsoft et AOL auraient des vues sur les frenchies

  • Phil dit:

    Imaginons l’avenir et dans quelques années, des articles du type « Google en faillite » ou « Google, une trajectoire à la Yahoo! »… et là, nous nous dirions : Google a eu le mérite d’exister !

  • Keeg dit:

    Si Google n’existait pas, les EMD auraient encore plus de pouvoir.

    Si Google n’existait pas, Matt Cutts serait un spammeur.

    Si Google n’existait pas, Altavista serait le leader français de la recherche warez.

  • Pierre Saikali dit:

    Si Google n’existait pas, je n’aurais pas trouvé ton article via Google+ et n’écrirai pas ce message inutile.

  • Jessyseonoob dit:

    Si Google n’existait pas, on aurait encore nos adresse caramail et on serait en train d’utiliser leur chat au lieu de Twitter.

    J’aurais réussi à vendre le metacrawler que j’avais acheté a un dev pour 600francs, a altavista qui intégrait déjà un système d’annonce (j’avais été approché par altavista France qui etaient interessé mais j’avais pas répondu à leur mail). Yahoo aurait racheté altavista comme il a fait.

    J’aurais été riche et ma seule préoccupation c’est pourquoi un connard a rayé à coup de clé ma Ferrari (oui j’aurais été un gros con), pendant que je cherchais où je me trouvais sur ma carte Michelin

  • nofollow dit:

    Quand on y pense, l’attribut nofollow est quand même un sacré non sens ! Non seulement du point de vue du développement Web, mais également de celui de Google.
    Je m’explique : dire aux moteurs de recherches de ne pas suivre un lien que chacun peut suivre, et dont personne n’a connaissance de l’avertissement, c’est complètement idiot.

  • Pierre dit:

    Si Google n’existait pas :
    – Microsoft continuerai de vendre plein de licences de MS Office.
    – Je n’aurai pas pu voir la rue dans laquelle j’allais habiter pour mon déménagement à l’autre bout du monde !
    – d’ailleurs, je n’aurai rien compris aux différents papiers que j’ai signé à mon arrivée dans ce nouveau pays dont ne maîtrisait pas la langue…
    – Je naviguerai sur internet avec FireFox !
    – …

    C’est vrai que la vie serait bien différente !!!

  • Laurent C dit:

    Salut,

    Génial cet article !
    Finalement, on se rends compte que c’est Google lui-même qui créer le Web d’aujourd’hui…

    Pour les autres (bing, yahoo) ne serait-il finalement pas plus intéressant de créer une stratégie de pertinence différente de GG en offrant aux SEO des outils « anti Google » ?

  • Stef dit:

    Laurent Bourrelly ne serait pas SEO Rockstar.
    Il aurait fait carrière dans le rugby, serait devenu entraîneur, et aurait fait la nique au All Blacks en finale de la coupe du monde ((:

  • Dugomo dit:

    Un article, certes pertinent, mais illustré par une chanson de Joe Dassin : c’est louche.

  • Seb dit:

    ..la filiale « Orange /Google » n’existerait pas et ne me harcèlerait pas au tél… (je me comprends)
    Bien vu :)

  • Sam dit:

    Nomade serait devenu le plus grand annuaire français, et le métier de référenceur existerait toujours car j’en étais déjà un à l’époque où je faisais commencer le titre de mes sites par A pour être en tête de liste! ;)

  • Sylvain dit:

    J.ai ri
    Et je me suis souvenu d’un billet, dans lequel tu apparais d’ailleurs, sur le SEO en 2051

    http://blog.axe-net.fr/seo-2051/

    À ce moment là je partais sur l’évolution de Google, plutôt que sur le fait qu’il n’ait jamais existé.

  • Christian Méline dit:

    Le fabricant de tee-shirt de Matt Cutts en vendrait beaucoup moins…

    Peut-être aussi que nos données seraient à l’abri..

  • Rodrigue dit:

    On ferait face à d’autres problématiques à mon avis, ou alors ça serai le bordel et la fête à la non pertinence (car on s’en sort pas si mal actuellement) quand on réfléchit bien.

  • BlogMestre dit:

    Si Google n’existait pas, Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, après les URL, le HTTP et le HTML, auraient inventé l’USSR :mrgreen:(Universal Search System Repository), un moteur de recherche universel, open source et libre de droit et en auraient fait don à l’humanité …

    Si Google n’existait pas, la NSA en serait toujours à lire les massages codés dans les petites annonces des journaux …

    Si google n’existait pas, le gouvernement français aurait confié à Alcatel/Thomson la création d’un moteur de recherche web gratuit et grand public : trentesixquinze.fr et d’un autre moteur de recherche payant et professionnel : trentesixseize.fr …

  • Olivier CHAILLOT dit:

    J’aime bien l’exercice des « si » … Si mon oncle en était, on l’appellerai ma tante … Si la raison était mieux partagée, l’Homme arrêterai de croire pour prendre la construction de son avenir en main … Si …

  • MarkLeNet dit:

    Intéressant article, merci Laurent !

    Si Big G n’avait pas existé,
    – Napster serait toujours en vie car les ayant-droits mettraient un temps fou à prouver que cet outil de partage est « responsable » de la sur-diffusion de media protégés
    – WAIS:// et GOPHER:// seraient les protocoles hyper actifs pour les recherches structurées
    – les NNTP:// domineraient sur le partage d’information et Twitter ne serait pas pollué par des infos fondamentales, et on pourrait y étaler sa vie sans déranger personne vu que cela aurait remplacé facebook
    – AV.com (AltaVista) serait le site le plus visité du monde pour ses opérateurs « NEAR », « AND » et « OR »
    – Apple aurait quand même refusé le Flash mais aurait racheté Macromedia Director pour créer iBookAuthor qui serait toujours gratuit
    – Internet Explorer serait le 5° fureteur derrière Netscape 7.1, Opera 14, Safari 6 et Lynx 2014.02.03
    – les balises Alt seraient réellement utilisées et pas seulement pour l’accessibilité
    – DailyMotion serait à égalité avec MySpace, YouTube n’ayant même pas pu décoller, tué dans l’œuf
    – Moins de Français seraient partis en Californie
    – Le télétravail n’aurait pas (de même qu’aujourd’hui…) atteint sa vitesse de croisière car Citrix serait le credo des DSI (et l’hégémonie Windows serait pire qu’aujourd’hui)
    – Oracle n’aurait pas racheté MySQL, qui peinerait derrière PostGreSQL
    – les Weblogs attendraient toujours un bon CMS car à quoi bon créer un site si personne ne peut le trouver ?
    – Mygale serait encore le premier réseau (gratuit) de sites francophones
    – La tendance suicidaire des jeunes n’aurait pas été influencée par les kamikazes d’Angry Birds, incitation à la haine et à la vengeance
    – DirectConnect aurait des centaines de hubs spécialisés et serait le premier fournisseur de clients pour le Cloud
    – plusieurs milliers d’emploi et des dizaines de métiers (CM, SEO…) n’existeraient pas et seraient remplacés par des écrivaillons issus des trois écoles de journalismes qui formattent les médias écrits (papier ou numérique) français
    – WebRing.org serait le premier site de centres d’intérêts communs :)

  • MarkLeNet dit:

    @Sam : Oui, mais cette course au début de l’alphabet avait déjà été contrée par les 361* du minitel et des pages jaunes : la lettre de départ des résultats est tirée au hasard depuis bien longtemps… sauf dans l’annuaire papier.

  • Morgan dit:

    Si Google n’existait pas, Booble n’existerait pas non plus.

  • Simon dit:

    Si google n’existait pas … on ne devrait pas écouter matt cutts, on ne serait pas espionné par nos téléphones portables, on ne serait pas obligé de linker comme des bourrins … mais qu’est ce que l’on s’ennuierait

  • Sam dit:

    @MarkLeNet , les annuaires internet comme Nomade, Lycos, yahoo et j’en passe des dinosaures étaient classé par ordre alphabétique statique…

  • Polo_Seo dit:

    Si Google n’existait pas, ce post n’aurait jamais vue le jour.

  • Doeurf dit:

    Salut Laurent,

    Merci pour la référence, ça fait plaisir.
    Sans Google, je pense clairement que le web n’aurait pas pris aussi vite une telle ampleur.
    Google a influencé le Web à jamais, il a laissé son empreinte dans le monde virtuel qu’on connait à l’heure actuelle.
    Maintenant la problématique est posée, et j’ai l’impression que Google tente finalement de lutter contre sa propre empreinte, un peu comme un adolescent qui a du mal à s’accepter et qui n’arrive pas à prendre sa place dans un monde qui n’est plus un monde de gosse.

    Depuis son entrée en bourse Google ne joue plus aux billes et commence à comprendre ce qu’ils ont créé…
    Le serpent commence à comprendre qu’il a une queue et se demande si son appétit grandissant ne le poussera pas à la manger :p

  • Yeca dit:

    Franchement, en lisant ta liste, j’avais l’impression que tu allais conclure par « finalement c’est pas si différent »

    Parce que bon, les spammeurs spamment, les gens font des liens vers les trucs intéressants, y’a plein de sites gratuits intéressants (comme ce blog par exemple), les sites gagnent des clopinettes avec de l’adsense, le métier de référenceur disparait petit à petit au profit de celui de communicant…

  • Charlotte dit:

    Le web sans Google, serait probablement moins standardisé mais un autre aurait pris sa place.

  • Mathieu dit:

    En Chine et en Russie.. et bien ça ne changerait pas grand chose finalement.

  • Laurent dit:

    @l’Ours : certainement puisqu’il ne serait pas le centre de toutes les convoitises.

    @Mouss : je suis sûr qu’il y aurait même des bébés qui s’appelleraient Lycos

    @Thomas : il y en a des plus gros que Google qui se sont ramassés. Depuis notre petit coin du Web il paraît immense et intouchable, mais il n’est clairement pas éternel.
    Par contre, c’est vrai ce que tu dis à la fin. Dur d’imaginer si les autres auraient mieux fait.

    @Loïc : pour ma part, je faisais de la comm et du marketing, donc je prends le SEO comme un vecteur dans une stratégie globale de visibilité. Je suppose que sans Google, ce vecteur serait différent, mais pour le reste c’est la même chose. D’ailleurs on revient vers ces notions que je côtoyais il y a bien longtemps déjà.

    @Watussi : tu verras que Qwant va te surprendre (dans le bons sens).

    @Momo : lever des fonds ne fait pas tout, mais ça aide.

    @Phil : le truc certain est que tu pourras raconter à tes petits enfants qu’il te fallait taper des requêtes sur un clavier pour avoir des résultats à trier toi même. Cela sera bien différent pour eux.

    @Keeg : Matt Cutts est un boulet, il ne pourrait pas être un spammeur ou alors très mauvais.

    @Pierre : bien vu :-D

    @Jessy : ça marche pas les Ferrari ! Prends une Porsche.

    @nofollow : yep c’est le mal.

    @Pierre : plus important, il n’y aurait pas cette pensée unique dirigée par Google.

    @Laurent C : je crois qu’ils s’en foutent un peu du search finalement.

    @Stef : kler une finale ça ne se perd pas !

    @Dugomo : on m’a obligé à la mettre. La pression sur Twitter était trop forte :-D

    @Seb : j’ai vu ton site et je comprends…

    @Sam : ahah j’ai aussi abusé des 123

    @Sylvain : il est excellent ton billet. Tu fumais de la bonne à l’époque. Faut que tu retrouves ce dealer.

    @Christian : par contre, y a un vendeur de tee-shirt avec des Pandas qui fait fortune avec toi.

    @Rodrigue : n’oublie pas que Yahoo aurait racheté l’algo Google. Seulement, il n’y aurait pas 2 déglingués de mégalo à la tête de la société.

    @Blogmestre : blague à part, la puissance de Google ne devrait pas être entre les mains d’une société privée. Ton idée me plaît beaucoup plus.

    @Olivier : si…

    @MarkLeNet : belle liste ! On sent l’expérience là dedans.

    @Morgan : scroogled non plus

    @Simon : ben je n’écoute pas Matt Cutts. C’est déjà ça de pris.

    @Polo SEO : tu parles comme un sage.

    Doeurf : merci à toi de m’avoir inspiré.

    @Yeca : pas faux.

    @Charlotte : je ne sais pas si cela aurait été consolidé aussi rapidement. Google manque cruellement d’opposants.

    @Matthieu : très juste ! Je n’y avais même pas pensé.

  • Jeromeweb dit:

    Buzzea ne serait pas à vendre :-)

  • BlogMestre dit:

    @Laurent: Google dit s’être donné pour mission d’organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile, Tim Berners-Lee n’avait rien dit mais l’a fait ! il aurait pourtant pu être le premier multi-milliardaire du WEB…

    Je ne crois pas que l’hégémonie d’un entreprise sur un secteur d’activité économique ou industriel soit irrémédiable et durable. J’ai connu l’époque Big Blue, puis celle de Microsoft et maintenant Google… on fait avec et bien entendu, on se réjouira lorsque Google perdra de sa superbe pour déchanter aussi vite car l’avenir n’en sera pas meilleur.

    Mais arrêtons de nous lamenter, on s’en tire pas si mal que ça ! :wink:

  • Mickael Challet dit:

    Pourquoi j’existerai ?

  • Supref dit:

    Avec des « si » on pourrait mettre paris en bouteille :)

  • Sabine dit:

    Si Google n’existait pas, le web ne serait réellement pas à l’image de ce qu’il est actuellement, et ce dans beaucoup de domaines que vous avez très bien cité.

  • otidea dit:

    C’est vrai supref mais en même temps c’est vrai que çà laisse songeur ce genre de réflexion.

  • Supref dit:

    C’est vrai qu’ il serait intéressant de voir ce que ça changerait, par contre ton analyse est tout de même très cliché: pourquoi penser qu’un moteur de recherche d’apple ne pourrait pas être premier ? :D

  • ex ancre opti dit:

    Si Google n’existait pas, il n’y aurait pas autant de commentaires sur cette page ni d’ancre optimisée sur les liens comme je viens de le faire et je ne serais surement plus au boulot à cette heure-ci à traiter les emails me demandant un échange de liens.

  • Simon dit:

    Exercice rigolo. D’un point de vue pratique, aujourd’hui, c’est essayer de s’en passer complètement qui est compliqué.

  • Géraldine dit:

    On utiliserait encore Altavista ? :-D