AccueilFormation ➟ Pourquoi vous devez aller au SEO High Level

Pourquoi vous devez aller au SEO High Level



seo-high-levelJ’ai bu ma première cuvée de SEO High Level à la dernière édition.

Pour faire simple, il n’existe pas d’équivalent pour ceux qui veulent faire un tour complet du prisme SEO en un minimum de temps.

Dans SEO High Level, y a « High »

La question qui revient sans arrêt est : « comment j’apprends le référencement ? »

Surtout quand j’observe que mes formulaires de devis se remplissent avec des sites fracassés par Google, j’ose supposer qu’il est grand temps de franchir des paliers supplémentaires dans la maîtrise du métier.

En fait, il n’y a que deux options : 1/ se conformer aux guidelines Google et 2/ ne plus subir ses attaques.

Je ne garantis jamais les résultats, mais ce que je peux promettre est qu’en choisissant l’option 1/ vous n’arriverez jamais à rien.
Opter pour l’option 2/ est une sage décision, mais il va falloir avancer dans ce qui rend certains imperméables aux évolutions du moteur.

Attention, il ne s’agit pas de ne plus se faire choper par une pénalité. C’est le quotidien de tout « référenceur agressif ». Seulement, quand ça fait 10 ans qu’on fait du référencement et que ça fait 10 ans qu’on a vu des sites se faire dégager par Google, cela permet d’acquérir certains reflexes.

Par exemple, si Buzzea était venu au SEO High Level, il n’y aurait pas eu besoin de fermer la boîte après un tweet de GoogleGuy.

Cette formation n’est pas conçue seulement pour naviguer du côté obscur de la Force. L’objectif de fournir les leviers concrets, en tirant parti du Yin et du Yang, permettant d’obtenir des résultats. La vérité est à l’écran; c’est binaire le référencement : tu montes… ou pas.

Ca marche pour nous, donc ça devrait le faire pour ceux qui assistent à la formation.

Côté intervenant, la règle est de tout donner. Pas de tabou et on ne cache rien. J’avais l’honneur d’être sélectionné dans la Dream Team missionnée par Paul et Kévin. C’était aussi la première fois depuis bien longtemps que 3 membres de la DarkSEOTeam étaient réunis dans la même pièce (Olivier, Nico et moi).

En plus, Kévin et Paul ont bien fait les choses pour qu’on soit confortable, bien nourri et n’oublions pas aussi de s’amuser.

Le programme

programme seo high level

Faut attaquer en douceur car le SEO High Level c’est un marathon de 3 jours. Donc, back to basics « on site » pour la matinée du premier jour. Je présentais cette partie avec l’ami Matthieu aka BlackMelvyn.

S’il y a bien un endroit où les fondamentaux doivent s’appliquer, c’est pour la partie « on page » et « on site ». On doit pousser loin pour la stratégie globale et s’éclater « off site », mais il ne faut pas se louper sur le site.

Cela peut paraître rébarbatif, mais je suis le premier à plaider coupable pour avoir de grosses lacunes sur mon propre site.

Par exemple, pour prendre vraiment le plus élémentaire, je suis en train d’analyser quelques balises Title que j’ai pondu et franchement c’est de la daube. En fait, il faudrait passer autant de temps à composer son titre que son contenu. Title, c’est 70% de la puissance « on page » ! Alors, pourquoi cet élément est toujours autre chose que parfait ?

Tiens, pour voir un exemple de Title bien calée et surtout la meilleure Meta Description disponible sur le marché, googlez « formation seo«  et matez le prems.

seohighlevel

Aussi, tout le monde sait que mon dada c’est le cocon sémantique. Ben c’est pareil pour Matthieu et on l’a expliqué de A à Z.

Bref, je ne vais pas résumer 5 heures de formation « on site » en deux paragraphes, mais on a vraiment essayé de faire un tour complet en donnant tout ce qu’on applique nous mêmes.

L’après-midi, nous avons deux monstres du SEO qui prennent le relais. Autant nous étions dans la mécanique bien réelle (ok un peu chiante) le matin, autant c’est une pure envolée stratégique l’après-midi avec Rudy et Nico qui déroulent leur manière d’aborder le biz. Je disais précédemment que la vérité est à l’écran. Rudy et Nico ont plus que fait leurs preuves, alors faire du brain sucking va mettre un gros turbo dans la stratégie de ceux qui vont appliquer leurs conseils.

Pour cette partie, il ne faut pas se contenter de tendre une oreille car tout est dit, mais ce n’est pas un tuto genre « fichier/enregistrer sous ».

Le soir, c’est l’incontournable plus grand référenceur de France et roi de l’apéro SEO, j’ai nommé Florian, qui avait organisé un apéro tout près du lieu de la formation.

Pour le reste de la soirée, tout ce que je peux dire c’est que ça c’est terminé relativement tard…

Le deuxième jour, on attaque avec du très lourd. Olivier m’a bluffé avec sa méthodologie de curation du contenu.

Après son passage, il n’y a plus qu’à appliquer. Tout est donné, de la stratégie à la moindre extension Chrome et surtout les petits trucs qui rend son intervention high de chez high.

Ensuite, Paul et Kévin se mettent enfin à bosser pour nous sortir leurs techniques de génération de contenu et de netlinking.

Comme d’habitude, ça déboite, c’est créatif et surtout ça fonctionne !

Ok tu peux certainement trouver toi même comment faire, mais toute la différence se situe entre prendre la départementale (ou les chemins de terre) et l’autoroute.

On termine la journée sur les pénalités du Google Zoo…

J’en parle toute la journée avec mes clients de ces animaux, donc pas envie d’en écrire deux lignes de plus.

Le troisième jour, il faut être bien réveillé pour suivre le débit de Paul qui décortique Scrapebox et l’accent anglais de Kévin lorsqu’il prononce « Imacros ».

L’après-midi était une révélation. J’ai même pompé l’idée pour ma propre formation, car c’est absolument génial.

En bref, on voit comment monter un site dans une étude de cas concret. L’objectif est d’appliquer tout ce qui a été vu pendant ces 3 jours et montrer comment on s’y prendrait pour aborder une thématique du genre « rachat de crédit ».

Alors tu viens ?

Si tu patauges dans ton SEO et que tu ne veux plus te réveiller en tremblant le matin lorsque tu ouvres ton outil stats, alors tu n’as plus d’excuses. Les offres de formation n’ont jamais été aussi intéressantes qu’actuellement.

SEO High Level a ouvert la voie et a poussé les autres pour élever le niveau.

Même si je propose aussi des formations, j’avoue aisément que c’est encore celle de Kévin et Paul qui tient la haute marche du podium. Il y a une poignée d’événements incontournables et France et cette formation est de la fête.
Ils ont réussi à tirer la substantifique moelle dans les bonnes pratiques et intégrer ce soupçon de Black Hat qui fait rétrécir la pupille.

La prochaine édition se tiendra les 24, 25 et 26 mars à Paris.

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



19 réponses dans “Pourquoi vous devez aller au SEO High Level”

  • Julien dit:

    Cette année, j’y serais depuis le temps que je veux la faire! Merci du retour Laurent.

  • Luc Bernouin dit:

    L’article donne envie d’aller à la formation sauf qu’il n’y a pas d’infos dessus. Donc on ne sait pas comment s’inscrire, le prix que ça coûte, etc.

    Dommage :-(

  • 512banque dit:

    Pour s’inscrire => http://www.seohighlevel.com
    Prix : 4000€HT pour 3j (soit 1333€/jour).
    A dans 2 mois ;)

  • jerome dit:

    Hello,

    Pas bien compris ce que la meta descrption du premier résultat de https://www.google.fr/search?q=formation+seo avait d’extraordinaire (Mes Ateliers SEO : formation en référencement naturel à Paris)

    Vous ne vouliez pas pluôt faire allusion à ça : https://www.google.fr/search?q=formation+referencement ?

    Sinon il faut m’expliquer :)

  • Yvan dit:

    La formation fait tellement rêver. Ça va ranker sévère sur « rachat de crédit » ;) Un nouveau concours SEO?

  • Laurent dit:

    @Julien : enjoy !

    @Luc : il doit y avoir 3 ou 4 liens dans mon article, notamment le tout premier dans l’intro, mais si ça ne suffit pas voir le commentaire de Kévin (@512banque) plus bas.

    @512banque : je suis un piètre commercial :-D

    @Jerome : j’ai rajouté le screenshot dans mon billet. Es tu sûr de regarder les résultats naturels et pas les Adwords ?

    @Yvan certains sont déjà à l’oeuvre.

  • laurent dit:

    bonjour Laurent

    quel cri du coeur. Wahoooo, rien à redire, tu as tout dit : qui veut rester dans la nasse, qui veut surnager (et pour les meilleurs, planer) ?

    Ce qui me frappe (aïe), c’est d’asséner que ceux qui resteront dans les guidelines de Google ne pourront pas sortir du lot. C’est cruel. L’alternative est de sortir sa carte bleue et de la faire cramer sur de la publicité Adwords et compagnie.

    dis, il n’y a pas d’entre-deux ? Semble-t-il que non, d’après ce que tu dis.

    ps : et ceux qui veulent commencer en dou{c|l}eur avec les yeux rougis de mathématiques, commencez par la formation Masterclass SEO des frères Peyronnet. Elle fait mal et remet les idées en place. Il y a des notions *immuables* qui méritent d’être rappelés.

  • tanguy dit:

    C’est criminel de poster un billet aussi captivant quand on peut pas y aller çà donne tellement envie ! :-)

    2 questions :
    Ton screenshot est sur mac ? Si c’est le cas c’est plus beau que sur PC les caractères XHTML.

    Enfin est-ce qu’il y a une date prévu un peu plus tard dans l’année, histoire que je collecte des fonds ?

    Si c’est pas cette année je me réserve çà pour l’année prochaine !

  • Manu dit:

    @Jerome : Pour info il y a une énorme différence entre les résultats Parisiens et le reste de la France, pour voir les résultats réels il faut aller (en nav privée) dans : Outils de Recherche > A proximité de > (et forcer) France

  • jerome dit:

    @Laurent : En fait ça me donne cela dans chrome (même en mode private): http://min.us/i/XmszXh1t3Gp3

    Par contre dans safari c’est ok, mais pas dans firefox… WTF

  • jerome dit:

    @Manu : Ah ok merci :) J’ai appris quelque chose !

  • Laurent dit:

    @laurent : ben le discours « fais du bon contenu et le reste suivra » marche très bien, mais faut être réaliste.
    « Faut du link » comme dit Paul avec sa voix grave.

    @tanguy : ça dépend des caractères (et de l’écran?) je suppose.

    @Manu : un bon tool pour se géolocaliser partout dans le monde et n’importe quelle langue http://www.isearchfrom.com/

    @jerome : peut-être aussi que t’es lié d’une façon ou d’une autre avec le 1er (copain G+ ?).

  • jerome dit:

    @Laurent : Pas du tout, jamais entendu parler de ce site. Je pense que Manu a raison, ça doit être une histoire de geoloc

  • Manu dit:

    @laurent : Hô ! Excellent cet outil, dire que jusqu’à ce jour j’utilisais des VPN par régions ou pays pour voir les différences de SERP… tu m’autorises à le Tweeter ? (Il a a peine 20 tweet ce site il le mérite! :D )

  • 512banque dit:

    Dîtes les gars, niveau géoloc ya bibi qui a fait le job déjà :
    http://moz.com/ugc/geolocation-the-ultimate-tip-to-emulate-local-search

    :)

  • Hughes dit:

    Qu’est ce que c’est la DarkSEOTeam ?

  • Simon dit:

    @Laurent Très bon isearchfrom merci :)

    2015 sortie du programme d’affil SEOhighlevel avec une formation par mois ?

    2016 SEOsuperhighLevel on double les prix car après tout le monde est trop fort :) ?

    Perso je pense qu’il est plus rentable (hormis pour le coté networking) d’être dans du 1 to 1. Le problème c’est qu’il n’y a pas les apéros ;)

    Bravo à Paul et Kévin très belle réussite ce SEOHighLevel ca donne envie !

  • Jerome dit:

    J’y serais :-) trop hâte!