AccueilBlogging ➟ Comment Twitter impacte t’il sur le blogging ?

Comment Twitter impacte t’il sur le blogging ?


Impact de Twitter sur le BlogDur de nier que Twitter et les médias sociaux sont omniprésents parmi les discussions à propos de l’évolution d’Internet.

A l’invitation de Romain Parent, Eric Dupin, Korben et Patrick Barrabé étaient invités à répondre au questionnaire sur l’impact de Twitter sur les blogs.
Je me suis également soumis à ces questions très pertinentes.

Étant donné qu’un article de mon blog sur le PersonRank était cité (question 14) dans le questionnaire de Romain, je me suis également collé à l’exercice.

Qu’a changé Twitter dans votre façon de bloguer ou de partager votre veille.

Par rapport au blogging, Twitter n’a rien changé à ma manière de bloguer. En effet, je n’ai jamais vu l’intérêt de diffuser à nouveau une information qui est déjà largement véhiculée sur le Web. Mon blogging essaye d’aborder les choses en profondeur ou par un angle différent.

Pour l’instant, je n’ai pas non plus aperçu un retour phénoménal en termes de visites. C’est un petit plus, mais il ne surmonte pas les autres canaux de visibilité.

Cela dit, je ne suis pas à fond sur l’outil, donc il est possible que d’autres puissent y trouver un intérêt majeur, tandis que je le vois plus comme un complément. Twitter n’est pas dénué d’intérêt; l’outil de micro-blogging est même très courtisé par les Web marketeurs.

Qu’à changé Twitter dans les pratiques de vos lecteurs.

A mon avis, Twitter a presque tué le blogging et achevé le backlink. Le blogging devient une affaire plus spécialisée où on disserte sur le fond. Si c’est juste un court commentaire ou un simple lien à partager, on se borne à faire en 140 caractères sur Twitter ce qu’on postait auparavant sur son blog.

Du coup, les gens partagent un lien plus facilement sur Twitter, plutôt que sur un blog comme expliqué précédemment. Cela engendre une situation défavorable pour le backlink, élément vital du référencement organique, qui était déjà bien mal en point depuis l’arrivée du nofollow.

Pour vous, le RT est-il en train de tuer les Backlinks et trackbacks ? Cela a t’il selon vous déjà un impact sur le référencement des blogs ?

Comme je viens d’expliquer dans ma réponse précédente, c’est clair que Twitter et le RT ont fait mal au référencement organique. Il faut revoir les bases de l’apport de popularité en fonction de cette nouvelle donne. Cela dit, c’est un canal de diffusion, donc il apporte un bénéfice tout en enlevant un paramètre.

Il faut s’adapter et rien de plus. C’est propre du métier de référenceur qui oblige à suivre les évolutions, même si je persiste à dire que les fondamentaux sont immuables.

L’intérêt de Twitter pour les moteurs est-il

  1. Le contenu informationnel des Tweets
  2. Ou les liens que ces tweets contiennent ? L’utilisation des réducteurs d’URL type Bit.ly n’est-il pas un obstacle à cela ?

J’ai évoqué cette question dans mon billet qui réagissait à l’annonce du partenariat Google & Twitter.

Franchement, j’attends de voir car je demeure sceptique à propos de la pertinence générale de Twitter en tant qu’information. Bien sûr que ce sont des données qui présentent un « certain » intérêt, mais ça reste tout de même un vaste foutoir. Essayez de suivre la Timeline générale !

A mon avis, Twitter permet plutôt d’évaluer la caisse de résonnance en temps réels par rapport à certains évènements. L’autre paramètre important réside dans une nouvelle manière de recherche l’information. Plutôt que d’utiliser Google ou un autre moteur en tant qu’agent qualifiant, les internautes posent une question sur Twitter et obtiennent des réponses de la part d’autres utilisateurs qui sont des agents qualifiants d’un calibre bien supérieur à Twitter. Google sait que ce pan de la recherche d’information lui échappe et il voudrait bien en récupérer un bout.

Les raccourcisseurs d’URLs sont abominables ! Infect pour le référencement et nuls au point de vue de l’usabilité et tous les autres paramètres auxquels je peux penser.

Comment le classement des Tweets et/ou le poids des liens contenus dans ces Tweets pourraient-ils être déterminés selon vous ? Qu’est-ce qui serait le plus pertinent ?

Le RT peut être trop facilement manipulé et il faut avouer que les infos les plus relayées ne sont pas forcément les plus intéressantes.

Il ne faut pas oublier qu’un moteur de recherche est incapable de comprendre le sens d’une information. Sans pouvoir faire un peu de sémantique, il risque fort d’y avoir pas mal de bruit dans cette info et j’ai du mal à appréhender comme ils pourront pondérer la pertinence. Je vois plutôt un classement chronologique.

La prise en compte des tweets RT pour le classement des contenus dans les moteurs serait-il de nature à rebattre les cartes et à donner leurs chances aux nouveaux entrants qui se plaignent souvent de l’impossibilité de percer dans la blogosphère en place ?

Bof ! La mauvaise qualité ne sera pas valorisée grâce au RT ou n’importe quel autre moyen.

Puis ce n’est pas vrai qu’il est dur de percer dans la Blogosphère. Ce n’est pas pour tout le monde, mais il est tout à fait possible de faire son trou si on sait à peu près comment faire.

Essayez de percer à Hollywood plutôt que sur la Blogosphère pour comparer.

Le fait que Microsoft ait un accord similaire avec Facebook que celui signé avec Twitter est-il un avantage fort par rapport à Google ? Pourquoi ?

Twitter est un outil de micro-blogging, tandis que Facebook est un réseau social à part entière. Je ne crois pas qu’on puisse comparer l’un et l’autre.

En valeur absolue, c’est toujours un avantage d’être partenaire avec un monstre comme Facebook. Sur ce point, Microsoft a remporté des points, mais je ne le vois pas en comparaison avec le partenariat Twitter et Google.

Twitter demanderait 100 millions de $ à Google pour lui permettre d’accéder à ses contenus. Pensez-vous que Twitter a enfin trouvé son Business Model ?

Fondamentalement, Twitter ne peut pas avoir un Business Model de par son activité. C’est la masse de données qu’il représente qui fait sa valeur. Ce n’est pas pérenne selon moi, surtout que les internautes peuvent tout à fait adopter un autre outil.

Si j’étais à la place des fondateurs de Twitter, je vendrais le bouzin maintenant, quand le momentum est au maximum.

Merci à Romain Parent pour cet excellent questionnaire aux questions vraiment pertinentes.

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



15 réponses dans “Comment Twitter impacte t’il sur le blogging ?”

  • Marie dit:

    « Twitter et le RT ont fait mal au référencement organique » -> tout à fait d’accord avec ça. J’ai lu un test (mais je ne sais plus où, je le retrouverai peut être plus tard) qui confirmait cela..

  • Guillaume dit:

    Comment Twitter impacte-t-il sur le blogging ?
    Post très intéressant

  • Cyril Dubreuil dit:

    C’est une grosse daube Twitter. Comment le Web a réussi à tomber aussi bas ?
    Franchement! 140 caractères!!!!
    Est-ce que nous en sommes réduit à si peu pour s’exprimer ?
    Dans un commentaire de blog, je peux en faire 200 lignes ou 20. Tout dépend de ce que je veux dire, mais 140 bordel

  • Renart L'éveillé dit:

    Personnellement, je crois que Twitter devrait séparer les liens du contenu (les 140 caractères), ou au pire utiliser un caractère — par exemple un L — pour se faire. Cela plairait beaucoup aux gens qui l’utilisent pratiquement seulement pour faire de la référence, et la commenter. Et surtout, terminé les raccourcisseurs d’URLs!!!

    Je ne suis sûrement pas le premier à y avoir pensé, mais je leur ai fait part de ça voilà quelques jours.

    Je suis loin d’être un expert en programmation, pas même un débutant, mais il me semble que ça ne serait pas si compliqué à intégrer, non?

  • Djolhan dit:

    Article très intéressant et j’abonde totalement dans ton sens quand au référencement organique, effectivement, ca l’a bien mis à mal.

  • AxeNet dit:

    Histoire d’être positif sur ce coup, j’y vois plutôt du bon.

    Les blogueurs qui faisaient des articles de 4 lignes pour annoncer la sortie du dernier débulosystophogène vont lacher l’affaire et polluer un peu moins (ils iront sur twitter)

    Les blogs qui affichent des articles de fond sortiront grandi de l’histoire et leurs articles seront twitté.

    Les blogueurs continueront à faire des liens. Twitter ne remplaçant pas leur production de contenu (s’ils pouvaient arrêter la parano du nofollow, ce serait mieux.

    Ceux qui twitt n’avaient de toute façon pas forcément un blog pour faire un lien, c’est donc une visite de plus de gagnée lors d’un twitt.

    Voilà, c’était la pause optimiste du jour 😉

  • DLDstyle de Kiweb dit:

    S’il est évident pour moi aussi que Twitter a ‘foutu le bordel’ pour les BL dans les blogs, très largement remplacés par les tweets, je pense que les moteurs vont prendre ce critère à terme dans leur algorithme.

    Après comme tu le dis justement, ils ne pourront se baser sur le seul critère du RT qui peut être facilement contourner.

    Pour finir, comme le signale Marie sur son blog sur le même sujet, Twitter est aujourd’hui une source de trafic à ne pas négliger aujourd’hui, mais pour cela il faut pouvoir s’appuyer sur une communauté, car une dizaine de followers n’aura pas beaucoup d’impact.

  • Phillipe dit:

    On attend un nouvel article avec impatiente!

  • Rémy Bigot dit:

    Twitter change notre manière de proposer de l’information. Il est je pense complémentaire et blogging, et lui apporte un trafic supplémentaire lorsqu’il est bien utilisé.

    Ceci dit, il est évident qu’on doit y perdre en BL, mais pour combien de temps?
    Google sera à terme obligé à mon avis de prendre en compte les liens des réseaux sociaux, avec ou sans nofollow, pour garder sa pertinence.
    Le fait qu’il commence à intégrer les contenus de ceux-ci dans son algorithme prouve l’importance qu’il mérité et qu’il compte leur donner à l’avenir.

  • Arnaud Briand dit:

    « Twitter est un outil de micro-blogging, tandis que Facebook est un réseau social à part entière. Je ne crois pas qu’on puisse comparer l’un et l’autre. »

    Effectivement, là où l’objet social de Twitter est l’information, qui reste un outil, à mon sens, unipersonnel, l’objet social de Facebook, c’est l’utilisateur, et cela rend cette plateforme plus puissante en termes de marketing relationnel et de marketing direct, enfin, je crois … Bonnes fêtes de fin d’année ! 🙂

  • filippo dit:

    Je pense que ce critère de prise en compte des twitts de la part du nouvel algorythme de Google soignera bien le discernement (et la conséquente prise en compte avec poids relatif du lien) entre un twitt qui ne peut pas générer de contenu et un commentaire de blog qui arrive meme à etre utile comme complément d’information ou de discussion.
    Comme le dit justement Axe Net, les blogs seront moins pollués car les personnes qui n’ont presque rien à dire iront jouer ailleurs.

  • Stéphane écrivain dit:

    Twitter… j’ai essayé… résumer sa pensée en 140 caractères pourquoi pas.
    Mais Twitter est surtout la terre de ceux qui ne savent pas résumer !

  • sami dit:

    Twitter n’a pas encore l’impact qu’il a outre manche, il reste confiné à une partie d’initiés, notamment le monde du référencement pour de la veille.
    Je pense néanmoins qu’il peut etre source de trafic qualifié sous conditions de faire une sélection minutieuse des tweets

  • valprionde dit:

    Pourtant Twitter continue ! Quand je lie dans vos commentaire qu’il change la manière de proposer de l’information, je ne souhaite pas participer à ce monde-là !
    Google a raison de sous pondérer ce genre de site, c’est ce qui fait sa force. L’information allégée est-elle encore de l’info ? Qui a une vision historique de l’info en 140 caractères ?
    Alain

  • nexim dit:

    En tout cas maintenant Twitter risque d’avoir un impact grandissant sur le référencement puisque Google va favoriser les liens « populaires » c’est à dire souvent tweetés.
    C’est la gueguerre contre Facebook qui s’est allié avec Bing.