AccueilRéférencement ➟ Lionel Dricot aka Ploum, Troll SEO 2012

Lionel Dricot aka Ploum, Troll SEO 2012



Lione Dricot, le trolleur du référencementLa communauté du référencement a tranché.

Le gagnant de l’élection du Troll SEO 2012 est Lionel Dricot, aussi connu sous le sobriquet Ploum.

Son billet, qui descend en flammes le référencement, est un grand événement trollesque, méritant le trône du meilleur troll de l’année.

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’événement SEO de l’année, lire le billet sur les nominations et celui sur les votes de l’élection du Troll SEO 2012.

Lionel Dricot, notre trolleur préféré

Les votes ont été serrés pour les trois premiers.
Lionel Dricot aka Ploum a remporté la palme avec 31 votes de plus que Cyril Bladier. La trollesque députée Sandrine Mazetier est troisième, avec 100 votes de retard sur Ploum.

Lionel Dricot aka Ploum, vainqueur de l'élection du Troll SEO 2012

L’œuvre trollesque de Ploum

Lione Dricot, trolleur pro

D’après ce que j’ai compris, Lionel Dricot est un afficionado du logiciel libre. C’est une noble cause, qui peut laisser vagabonder l’esprit à l’encontre des vilains profiteurs capitalistes  que nous sommes.

Porté par un élan de défendre la veuve et l’innocent, Lionel Dricot considère que le référencement est une arnaque.

Les deux jets de vomi du Ploum sont oubliez le référencement de votre site Web et sa suite sur Google+.

Si j’ai bien compris son message, le SEO est un secteur rempli d’arnaqueurs qui trompent le client en facturant des sommes mirobolantes, pour un objectif flou.

Le référenceur se tromperait lourdement en incitant le client à capitaliser sur le trafic gratuit, en provenance des moteurs de recherche.

D’ailleurs, le client serait aussi coupable de croire en l’utopie du référencement naturel.

D’après notre valeureux trolleur, les internautes n’utilisent pas les moteurs de recherche pour préparer leurs achats.

la communication passe avant tout par le bouche à oreille ou les médias. Jamais au grand jamais par un simple moteur de recherche.

Pour légitimer son argumentaire, Lionel Dricot avance le concept de « bulle », où chaque utilisateur est présenté avec des résultats de recherche personnalisés.
Du coup, le propriétaire de site Web ne peut pas être certain d’atteindre sa cible.
Certes, la personnalisation est avérée, mais c’est une variable, parmi tant d’autres, que n’importe quel référenceur digne de ce nom a pris en compte.

Dans un second billet, tout autant trollesque,  Ploum repart sur son délire de « bulle ». Ensuite, il nous explique que le SEO n’est rien d’autre qu’un « nettoyeur de site Web », améliorant l’accessibilité pour les moteurs de recherche.

Ce n’est pas faux, mais les leviers du référencement vont bien plus loin que permettre à un site d’être indexé correctement par les moteurs.

Pour finir, Lionel Dricot s’offusque que la communauté du référencement se soit rebellée contre son vomi.

Il considère que des escrocs, sans légitimité, agissent comme une secte pour le persécuter.  Pauvre Ploum s’est fait insulter et surtout personne n’est en mesure de prouver qu’il a tort.

Dans la plus pure tradition du troll, Lionel Dricot s’est illustré grâce à son entêtement à bâtir un argumentaire bidon et propager des hallucinations.

Sa brillante victoire dans l’élection du Troll SEO 2012 célèbre Ploum.

Ses motivations à s’attaquer au référencement demeurent obscures, mais ses torchons démontrent aisément que Lionel Dricot serait mieux inspiré de rester dans les antres du logiciel libre.

Hourra Ploum, hourra Lionel Dricot, hourra le troll et hourra le SEO !

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



38 réponses dans “Lionel Dricot aka Ploum, Troll SEO 2012”

  • Yves Weber dit:

    Merci :) il fallait oser le faire, il mériterait à lui seul une conférence au prochain SEOCamp : « Le référencement cay le mal : 10 preuves irréfutables » ou « comment vendre en se passant de la 1ère audience du monde »

  • Thibault dit:

    Le billet de Ploum est effectivement trés critique, mais il faut bien reconnaître qu’il n’est pas dénué d’une certaine pertinence.

    Il faut également reconnaître que le SEO est un domaine ou les charlatans incompétents qui promettent la lune sont nombreux, ce qui nuit grandement à la réputation de la profession, ne vous en déplaise.

    Et sur les nombreuses attaques que j’ai pu lire suite à son billet, beaucoup manquaient assurément de maturité et de courtoisie, voire de la politesse minimum préalable à toute discussion constructive.

    Bref, « bâtir un argumentaire bidon pour propager des hallucinations » me parait une expression légèrement démesurée. Mais ce n’est que mon avis.

  • seofever dit:

    Félicitation au gagnant!
    Une remise du trophée est programmé ? ;)

  • Laurent dit:

    @Yves : j’aimais bien certains autres nominés, mais celui-là est clairement un winner de grande classe.

    @Thibault : c’est bidon de clamer que les gens n’utilisent pas les moteurs pour leurs achats et ce sont des hallucinations de croire que les référenceurs sont une secte remplie de charlatans.

  • tablette dit:

    Je pense qu’on peut le féliciter, il a beaucoup oeuvré pour ce titre.
    Bref Laurent je pense que cette année 2012 tu aurais pu aussi faire ton pari de 30 jours de blogging juste avec un billet troll par jour.
    Nous avons été gâté

  • Karedas dit:

    « bâtir un argumentaire bidon et propager des hallucinations »

    Si l’argumentaire manque en effet de style et est à très forte teneur trollesque, il ne faut pas pour autant cracher sur le fond que vous qualifiez d’hallucinations.

    Qu’on le veuille ou non, autour des quelques véritables spécialistes SEO, gravitent un énorme écosystème de charlatans.
    Le nier reviendrait à démontrer une méconnaissance complète du milieu dont vous vous dites spécialistes (ce qui pourrait remettre en cause votre titre de spécialiste SEO).

    Quand au terme SEO lui même je considère que 95% des autoproclamés spécialiste SEO ne font pas de SEO mais du marketing.

    Le SEO au sens initial du terme (search engine optimisation, faut-il le rappeler) ne représente pas une discipline à part entière mais une partie de l’adn de tout développeur ou rédacteur.
    Le link building et compagnie, visant à promouvoir un site « hors-site », c’est du référencement, qui lui représente une discipline qui peut se concevoir en dehors du développement ou de la rédaction.

    Si le dev et le rédacteur font de la merde, peut importe l’énergie développée au référencement, il n’y a pas de SEO qui soit. Ce qui n’empêche pas qu’il puisse y’avoir un très bon travail de référencement sachant passer outre la difficulté induite par la pauvreté du chromosome SEO des intervenants bâtisseurs du sites.

  • Laurent dit:

    @tablette : c’est certain qu’il y a de quoi remplir une encyclopédie du troll.

    @Karedas : FYI le Web est un vecteur de communication. Où est le problème à faire du marketing ou de la communication sur un espace fait pour ça ?
    Le SEO ne contient pas plus de « charlatans » que n’importe quelle autre profession.

  • Littlebuzz dit:

    Voilà, c’est mon champion !

    Va-t-il venir te faire un petit coucou ? Nul doute que tu serais en mesure de lui ouvrir ton blog, non ? :-)

  • Karedas dit:

    @Laurent Je ne vois aucun problème à faire du marketing ou de la comm sur le web, c’est tout à fait normal. Mais je suis surpris de voir des Consultant marketing/communication/référencement se nommer « Consultant SEO ».

    Perso je suis développeur, donc pas trop versé sur le marketing mais très au fait du SEO pour ma partie du job, si j’ai besoin d’un marketeur/référenceur, j’aurais du mal à faire confiance à un « Consultant SEO » connaissant la différence entre SEO et référencement. J’aurais l’impression de faire appel à un doublon d’une partie de mon job et pas à un complémentaire.

    Utiliser un mot non représentatif du métier exercé a contribué, à mon avis, à donner une certaine image d’ignorance du milieu aux autoproclamés spécialistes SEO.

  • Benjamin dit:

    Il a pas tort dans un sens. En trollant comme ça il s’offre de la pub gratuite et des backlink de qualité venant de tous les SEO. Le SEO est mort, vive le troll pourrait être son message. Et en effet, quand on le pratique à haut niveau, le troll peut se montrer très efficace pour générer du trafic.

  • Yves Weber dit:

    @ Benjamin : il suffit de lire le reste de son blog pour s’apercevoir qu’il ne s’agit pas d’une stratégie mais d’une vision globale du monde issu de la 4D de David Vincent

  • Thomas dit:

    Quelle trolle d’histoire ! :D

    Je suis sûr qu’il a eu une mauvaise expérience avec une SEO parce que je trouve ça étrange d’avoir autant de haine contre un corps de métier.

    Bref, je ne suis pas pour la stigmatisation et le malheureux Lionel en fait une sacrée dans son post.

  • Christophe Maggi dit:

    Je suis tout à fait d’accord avec Thibault et Karedas. Je suis d’ailleurs développeur depuis près de 25 ans, j’ai connu le web dès sa naissance et des discours sur le référencement, j’en ai lu à toutes les sauces depuis des années.

    La vision du troll n’est pas dénuée de sens et des charlatans, j’en vois quand même plus en matière de SEO, référencement, communicaton ou marketing qu’en développement.

    Un chose est sûr c’est qu’il a réussi à faire parler de lui et apparemment, au vu des commentaires postés ici, ca fait débat.

  • Bruno dit:

    Bonjour,

    Je pense qu’il y a plusieurs enseignements à tirer de son article et des réactions qu’il suscite.
    – il a fait le buzz et quoiqu’on en dise (voulu ou non), on parle de lui.
    – dans la vie rien n’est tout blanc ou tout noir, donc dans ce qu’il dit il y a des vérités, mais elles sont malheureusement très partielles.

    Ma conclusion sera qu’il n’est malheureusement pas objectif du tout, même si tout ce qu’il dit n’est pas forcément faux.

  • Hugo@unCoblog dit:

    En voila un qui a bien mérité son trophée ! Vous voulez pas lui filer une formation en référencement pour lui montrer à quoi ça ressemble quand c’est bien fait ? Et puis ça serait un bon moyen de crédibiliser le métier si il revenait sur ces propos après ce gros coup de buzz.

  • Perceval dit:

    Mon favori a gagné :-).

    Ploum a son point de vue et il est libre de l’avoir. Le problème c’est qu’il fait de grosses généralités et reste très evasif quand il argumente. Il a d’ailleurs en partie raison puisque comme dans la plupart des métiers, il y a des arnaqueurs.

    Sauf que lorsque l’on a voulu argumenter et discuter pour le contredire, il s’est juste moqué de nous avec toute sa bande de libriste (qui soit dit en passant manquaient encore plus de maturité et de courtoisie que les SEO)…

    Donc quoi que vous puissiez en dire c’est juste un gros TROLL complétement retranché sur ses convictions (même si son post sur G+ est plus soft) et il a clairement voulu provoquer toute une communauté cf ce genre de tweet : « Le mauvais SEO, il prend un site web, il le met sur Google. Là. Le bon SEO, il prend un site web…il le met sur Google…Mais c’est un bon SEO« .
    Ca apporte quoi au débat ? C’est de l’argumentaire en béton armé ça. A part énervé tout le monde ça sert à quoi ?

    Honnétement, cité moi une seule communauté qui pourrait se faire attaquer de la sorte sans réagir ?
    De toute façon un libriste reste tout le temps derrière son ordi parce qu’il est moche, ne se lave pas parce qu’il ne sort pas, n’a pas de petite amie à cause de tout ce que j’ai écris avant et est radin parce qu’il n’utilise que des trucs gratuits,… Voilà c’est exactement le même niveau d’argumentation que Ploum… et je suis resté soft !

  • Nicolas dit:

    Hourra pour Ploum !

    Que les lauriers de la gloire « trollesque » lui soit remis car c’est notre champion à nous tous !

    Que les trompettes résonnent en ce jour béni des e-dieux du web.

    Sinon, il serait bien d’arrêter de voir le SEO par le petit coté de la lorgnette.

    Vous savez (ou pas), cette profession a tellement évolué depuis le début des années 2000 qu’il vous ferait grand bien d’arrêter les raccourcis que certains prennent pour qualifier cette profession !

    A bon entendeur … ;-)

  • Fred dit:

    Bref, pour punir les trolls : du goudron et des Ploums !

  • Julie@mon-emballage.com dit:

    Je constate en effet que la plupart des métiers liés au SEO ont mauvaise presse dans notre société.

    J’ai l’impression que le web pâtit comme la communication a une époque, de pratiques anciennes douteuses et d’un manque de clarté des référenceurs sur leurs actions, le coût de celles-ci (généralement élevé alors que les clients ne se rendent souvent pas bien compte du temps passé à réaliser ces actions)et du bénéfice client qui n’intervient pas immédiatement.

    Il faut faire davantage de pédagogie et être honnête sur les effets escomptés des actions mises en place.

  • Papy Spinning dit:

    Pour ma part je suis rassuré que le lauréat soit Ploum, car il est effectivement dans la tradition du troll. Il exagère, il est de mauvaise foi et ne connait rien au sujet qu’il aborde.

    Par contre je suis plus inquiet pour la nomination de Sandrine Mazetier et par surcroit de voir son score, important. Là c’est différent.

    Certes la députée ne cerne pas exactement le problème. Mais faut-il rappeler qu’elle agit en tant que représentante de la Nation sur une question complexe (la preuve les commentaires ci-dessus et l’incompréhension même des professionnels du web).

    Que d’autre part la position tentaculaire de Google ne justifie en rien ses actions commerciales et qu’elle lèse injustement la concurrence. Que par ailleurs Google a à maintes reprises modifié son algorithme en fonction de ses intérêts commerciaux.
    Que cet algorithme n’est ni neutre, ni objectif, ni impartial.

    Que cette métrique de classement est arbitraire alors que son impact sur la société, tant sur le plan de l’information que du commerce, est global.

    Pour toutes ces raisons il est demandé aujourd’hui par plusieurs instances, non que cet algorithme soit révélé au grand jour, mais qu’un contrôle public puisse en garantir les qualités essentielles, la pertinence et la neutralité.

    Aussi ceux qui considèrent Sandrine Mazetier comme un troll n’ont vraiment pas compris ni l’enjeu ni le problème. Il s’agissait d’abord d’une question au gouvernement et non d’une proposition de loi. Et quand bien même, pour une fois qu’une élue de la République s’intéresse à ce problème alors qu’il est d’habitude largement ignoré devrait nous amener à soutenir et aider cette députée plutôt que lui jeter l’opprobre.

    Par conséquent, quand on ne comprend rien aux enjeux du web et qu’on prétend en être un professionnel, on est vraiment une « petite cervelle ». « Le troll c’est vous ».

  • Mathieu dit:

    Bon troll en effet ! Belle initiative ce sondage (meme si on a oublié http://wordpress-seomix.tumblr.com/post/16293982607/laurent-bourrelly-un-probleme-de-comprehension dans la liste :) )

  • Caro dit:

    Mais ces gens là ont-ils jamais géré la stratégie digitale d’autre chose qu’un blog ou site perso ou pseudo site marchand ?

  • Mathieu dit:

    D’accord avec votre analyse papy spinning.

  • Laurent dit:

    @LittleBuzz : bien sûr qu’il peut venir, mais j’en doute.

    @Karedas : j’ai déjà tapé sur les auto-proclamés « experts » et « spécialistes ». Ma baseline est une pichenette là dessus.
    Même l’appellation consultant est galvaudée, mais il n’existe pas d’autre alternative. En tout cas, tu as raison pour ceux qui prétendent au conseil, alors qu’ils sont dans l’opérationnel.
    Pour ma part, je fais strictement des missions de conseil.
    Il y a aussi un malaise avec le terme « seo » ou « référencement ». Je préfère parler de « visibilité ».

    @Benjamin : c’est effectivement une technique, mais je doute que ça soit le cas pour Ploum.

    @Thomas : c’est assez courant chez les libristes ou ayatollah du W3C de voir d’un mauvais oeil les « profiteurs » du SEO.

    @Christophe : j’ai côtoyé des centaines de développeurs et il y a un paquet de chèvres et d’incompétents.

    @Bruno : bien sûr qu’il y a de l’abus dans le secteur, comme partout. Personne ne va nier ce fait. J’ai moi-même dénoncé sur ce blog des choses qui me dérangent.

    @Perceval : j’adore ton argumentaire sur le libriste.

    @Nicolas : entre les évolutions et les morts annoncées, le secteur est sacrément résistant.

    @Fred : pas mal !

    @Julie : pourtant le secteur ne s’est jamais aussi bien porté.

    @Papy Spinning : je suis d’accord sur le fond, mais pas sur la forme. La députée mélange un peu tout et surtout c’est Don Quichotte contre les moulins à vent.
    Je crois plus au combat de l’Europe contre Google que celui de la députée.

    @Mathieu : ce troll là est clôt depuis belle lurette. J’avoue m’être emporté plus que de raison, mais c’est mon caractère. Avec le recul, j’ai été con.
    Par contre, ce que j’adore remarquer est que toutes les critiques viennent de courageux anonymes (dans ce billet comme ailleurs). J’attends encore une attaque frontale sans masque.

    @Caro : le monde du libre est au-dessus de tout ça…

    @Mathieu : aussi presque d’accord avec Papy

  • lereferenceur dit:

    J’avais suivi l’affaire. Certains s’etaient dechaine contre lui comme Julien.

    Il merite largement son titre :)

  • Papy Spinning dit:

    Bien sur que l’Europe est la seule à pouvoir peser. Mais l’Europe a aussi besoin du poids de la France. Et il serait temps dans ce pays de cesser l’idolâtrie googlienne pour regarder la réalité dans les yeux. Et justement, même si c’est mal posé, mal compris, imparfait, ça commence aussi par des questions au gouvernement par des députés qui découvrent le problème. Il faut les pousser au contraire de les flinguer AMHA.

  • Le Juge dit:

    Aaaaaaah mais c’est que mon Favori a Gagné – je suis étonné du fait que les résultats soit si proches meme, je pensait que Lionel gagnerait haut la main.

    A noter que depuis l’affaire le muscle ranke 2eme sur le terme Lionel Dricot (et 2e sur stéphane bortzmeyer) de chez moi (google.fr / non logué / incognito et nIP canadienne). A noter aussi que si les SEO se serrent les coudes face au trolls, les libristes eux aussi savent faire front – et j’ai fait face a un feu nourri et continue d’insulte suite a mon article https://twitter.com/i/#!/seomuscle/media/slideshow?url=pic.twitter.com%2FlVXymnBK

    J’avais aussi entammer une série d’article destinés a Lionel – j’en ai ecrit 2 et puis je me suis lassé – nous avons http://lemusclereferencement.com/2012/07/06/les-parametres-off-site-explique-a-lionel-dricot/ et http://lemusclereferencement.com/2012/06/21/la-personnalisation-des-resultats-explique-a-lionel-dricot/ aucun des 2 n’a eu de réponses malgré mes invitations au bonhomme via twitter.

    A la base j’avais aussi envisagé de lancer un GG bombing sur le site / nom du bonhomme mais… peu de SEO etaient intéressés au final… dommage ca m’aurait permis de finaliser le 3e article de la série dricot sur « Google Bombing – explication par l’exemple » puisque Ploum (ploum ploum ca sera toi le pape) avait l’air de ne rien y penner au GG bombing https://twitter.com/i/#!/seomuscle/media/slideshow?url=pic.twitter.com%2FeUH7Dyva

    J’ai du mal a comprendre la présence de Mazetier dans le classement – elle est juste imperméable au probleme qu’elle traite et je pense qu’on aurait du nominer la presse dans son ensemble avec son projet de loi de droit voisin (mince j’avais oublié de les mettres dans mon post a la base)

  • William @ blog cigare débutant dit:

    Mon poulain a gagné!

    Il vient en plus malgré lui (ou est-ce intentionnel?) de s’offrir une publicité et donc un coup de pouce SEO en trollant!

  • Antonin dit:

    « la communication passe avant tout par le bouche à oreille ou les médias. Jamais au grand jamais par un simple moteur de recherche. »
    => Internet n’est-il pas un media ?
    Il mériterai même le titre de troll Web ! :D

  • Laurent dit:

    @lereferenceur : pour tout avouer, j’avais commencé à répondre sur son 2ème billet G+, puis je n’ai même pas validé mon commentaire.
    On voit bien que l’individu est aussi ouvert à la discussion qu’un mur de briques.

    @Papy Spinning : c’est la boulimie de GG qui peut finalement lui coûter très cher. Son pire ennemi est lui-même. À force de jouer les maîtres du monde, il se fera sans doute défoncer.
    Cependant, je continue de penser que la députée a brassé de l’air pour rien. Tu n’attaques pas le monstre à coups de cure dents.

    @LeJuge : rooh le commentaire dans ton slideshow. Tu gagnes largement la palme de la haine, par rapport à moi. Je suis vraiment un petit joueur.
    Faudrait seulement un jour qu’on trouve un courageux pour livrer bataille sans se cacher. Trop facile de se défouler en anonyme.

    @William : ben ce n’est pas rien d’être le premier élu trolleur seo de l’histoire de l’humanité.

    @Antonin : pour les libristes, Internet est une espèce d’utopie…

  • Papy Spinning dit:

    Tout commence par un cure dent, un ruisseau, un truc insignifiant ;)

  • Laurent dit:

    Un battement d’ailes de papillon…

  • Cyril dit:

    Très heureux de voir que je figure dans le classement, même en fin de peloton :)

    Dire que 56 personnes ont voté pour moi dépasse mes rêves les plus fous !

    Allez je vais encore faire un effort

    Bye :)

  • Bob dit:

    Le billet de Ploum est assez virulent, on ne peut s’empêcher de penser qu’il est tout de même pertinent!

  • Référencement bio dit:

    Et mince, je voulais Cyril. Mais j’avoue que Ploum a de quoi s’attirer les {fourdes|faveurs} du jury.
    La prochaine fois, il faudra lui parler du web-to-store pour voir tiens http://blog.thibautparent.com/11-10-2012/shopping-adventure-web-to-store

  • Tchatche gratuit dit:

    Je trouve ce billet un peu dur. Certe ce garcon est un peu un illuminé mais vous avez la main lourde en l’affichant de la sorte. Libre à lui d’avoir ces convictions, il n’affectera pas notre marché. Je suis pas fan de ce flagellement public même si je suis d’accord dans le fond, c’est la forme qui me dérange.

  • Laurent dit:

    @Cyril : le troll est tout un art. Faut être fier d’avoir été nominé!

    @Bob : le commentaire manque autant d’argumentaire que le billet.

    @Bio : le web to store monte en puissance et le glissement vers le mobile ne fait qu’augmenter la tendance.

    @Tchatche : c’est la communauté qui a tranché. Sur la forme, c’est vrai que j’aurais pu adopter une attitude aussi trollesque que le billet, mais son entêtement est très énervant.
    Ok pour mettre les pieds dans le plat une première fois, mais il en remet une couche et surtout ne veut pas admettre d’avoir tort.

  • cheapsitebab dit:

    Il a clairement mérité sa couronne !
    La question qui se pose est : Mais à quoi peut ressembler le trône de Troll SEO 2012 ?