AccueilMarketing ➟ Et le vainqueur du marketing social est… Patagonia

Et le vainqueur du marketing social est… Patagonia



patagoniaDe toutes les actions d’entreprise que j’ai croisé, rien n’arrive à la cheville de l’initiative Common Threads par Patagonia.
L’objectif est d’inciter à moins consommer, afin d’épargner l’environnement.

Faire semblant d’être concerné par la préservation de la planète est à la mode. Les marques redoublent d’opérations à deux balles pour nous faire croire qu’elles sont concernées.

Parlez vrai

L’ère du Content Marketing est arrivée.
Sauf qu’il ne s’agit plus de faire semblant comme 99,99% des marques aujourd’hui.

Véhiculer de véritables valeurs sonne tellement mieux.

Ceux qui veulent se démarquer vont devoir réellement engager le client, grâce à la mise en avant de valeurs et un storytelling bien léché.
Bien sûr qu’il est toujours possible de faire du marketing à la hache, mais tout fonctionne tellement mieux lorsque quelque chose d’intéressant sort de l’ADN d’une marque.

Patagonia donne l’exemple

Redbull est un de mes préférés pour son Content Marketing poussé à l’extrême. L’émotion et l’engagement ont carrément mis en retrait le produit, qui n’est même pas visible sur le site institutionnel de la marque.

redbull

Coca Cola se raccroche toujours à son père noël des années 30 pour les fêtes et son emblématique bouteille se multiplie sur la page.
En passant, malgré la mise en avant du réseau social, l’envie de rejoindre la marque sur Facebook est vachement engageante, hein ?!

coca cola

Mon préféré reste Patagonia, qui possède la protection de l’environnement dans son ADN.

Pour un contre-exemple, repartez voir la page d’accueil Coca Cola pour une campagne « environnementale » à 2 balles.

coca cola plantbottle

Au contraire, Patagonia est allé plus loin que n’importe qui en incitant fortement à ne plus acheter de produits neufs.
L’initiative Common Threads n’est pas un gadget social, mais une réelle volonté de changer le monde. C’est quand même fou qu’une marque pousse à ne plus consommer du neuf !

patagonia common threads

L’opération s’est naturellement prolongée avec Green eBay. C’était la première fois que j’ai vu une opération conjointe avec une marque sur la zone écolo de la marketplace.

green ebay

Patagonia fait des efforts cohérents et globaux.
Cela donne une sensation réussie, rebondissant sur tous les niveaux d’efforts marketing.

La propagation sur les réseaux sociaux ne se résume pas à rentrer des dollars d’un côté pour sortir des Likes de l’autre. Donner de la vraie matière sociale pour les réseaux ne se rapporte pas obligatoirement à vouloir le bien de l’humanité et de la planète.
Par contre, cela signifie obligatoirement de répondre aux attentes des clients. D’ailleurs, si les marques commençaient à parler aux clients sur les réseaux sociaux, au lieu de vulgaires utilisateurs, je pense que l’orientation serait différente.

Le référencement naturel est également concerné par cette philosophie, puisque le site va rayonner de manière organique, au lieu d’être sous respirateur artificiel.

Si vos clients arrivent à répondre à LA question « what’s your story? » (dur à traduire intelligemment en français), il reste à bien caler l’explication et le reste suivra.
En plus, nul besoin d’être aussi riche et connu que Redbull ou Patagonia pour transmettre un message.

Je sais que Loic Hélias est du même avis que moi à propos de Patagonia, mais peut-être que vous avez de meilleurs exemples ?

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



16 réponses dans “Et le vainqueur du marketing social est… Patagonia”

  • Le Juge dit:

    Comme tu le dis si bien, le parler Vrai marche et on sent un véritable engagement derriere Patagonia,

    C’est ce qui fait probablement la différence avec RedBull qui joue plutôt sur la corde « adrénaline et evenementiel »

    Quant a Coca … boaf c’est des ricains – ils font les choses en grand et en bien – je suis sur qu’ils ont de beau projets a soutenir mais… c’est coca quoi… on en boit mais au fond de nous on les aime pas

  • Laurent dit:

    Je suis tellement accroc au Coca que je hais cette marque :D

  • Hervé dit:

    Je ne suis pas surpris que tu mettes Patagonia en avant puisque tu en parlais déjà au SCD31 lorsque l’on prenait un verre avec Loïc à la taverne. :)

    La vache la page Coca ! Il ne doit pas y avoir beaucoup plus vide que la leur.

  • Laurent dit:

    D’ailleurs, tu ne buvais pas du Coca pendant qu’on parlait de Patagonia ?

  • Hervé dit:

    Tu as une bonne mémoire :)

  • Arthur dit:

    L’opération Patagonia est magnifique.
    Cela remet les pendules à l’heure des marketeux crotteux et frileux.

  • Rodrigue dit:

    C’est bien de parler de ça ici, l’image que donne Patagonia est remarquable beaucou devrait s’en inspirer pour leur com.

  • Emilie dit:

    Je suis du même avis. Patagonia mérite d’être remarqué car leurs actions envers l’environnement sont fortes.

  • Loïc Hélias dit:

    Hello Laurent et merci pour le big up !
    Très bonne mise en avant du concept de Patagonia.
    J’apprécie énormément ce dont est capable de faire cette marque.
    Pour ceux que ça intéresse, je vous suggère de jeter un coup d’oeil à cette vidéo: http://youtu.be/4ojnNPuHddE

  • Gabriel dit:

    Les marques utilisent surtout ces leviers du discours de la bien pensance et du politiquement correct pour plaire aux media et avoir le maximum de retombées presses.

    La réalité est que la plupart des gens s’en foutent comme de la dernière balise h1

  • Chob dit:

    Comme quoi le marketing social ne se réduit pas au marketing sur les médias sociaux, puisque l’initiative de Patagonia s’appuie d’abord sur le site web de la marque. Je trouve même étonnant que Patagonia cloisonne autant son site de marque et sa page Facebook : on s’attendrait à pouvoir « liker » ou partager leurs initiatives sur les médias sociaux.

  • Palmer dit:

    Le social marketing est 99% un prétexte pour surfer sur la mode écolo.
    Patagonia est différent car l’écologie est ancrée profond dans les valeurs de la marque.

  • Raymond dit:

    Next step : la faillite de Patagonia, car plus personne n’a voulu acheter de vêtements neuf ;)

  • Fred@last seoman on earth dit:

    C’est vrai que les opérations de « green washing » des gros pollueurs nous les brisent sérieux et la communication de Patagonia est un joli pied de nez aux appels à consommer toujours plus et n’importe quoi avec des arguments plus ou moins bidons (voire canettes dans certains cas – ok c’est nul)pour donner une once de bonne conscience au client. De là à appeler carrément au recyclage/revente de ses propres produits et à l’achat seulement si nécessaire, il fallait oser ! D’un autre côté, joli buzz dans le milieu, avec surtout un message qui sous-entend que leurs produits sont conçus pour durer. Il y a aussi fort à parier que l’essentiel de leurs ventes est destiné à une clientèle qui a terminé sa phase de croissance, donc qui va aussi garder assez longtemps ses affaires, sinon toujours. Pour une marque de vêtements d’enfants, l’opération aurait été quand même un peu plus délicate je pense.

  • Géraldine dit:

    Merci Laurent d’avoir une pensée pour Patagonia ;-) Cette marque s’est créé une véritable identité à travers sa position environnementale, et depuis toujours prône des actions « à part » dans le monde de l’entreprise… même dans le traitement réservé à ses salariés. Ces derniers bénéficient par exemple d’horaires adaptables, testent le matos de la marque (pendant les heures de bureau, faut aller skier !), n’ont pas de contraintes vestimentaires et encore mille autres détails. Du coup, ils sont motivés et heureux d’être là. Le boss respecte ses salariés… comme la nature. Et le succès est au rendez-vous ! OK, j’avoue, cette boîte me fait rêver :-), je pourrais en parler pendant 10 plombes.

  • Sugegorria dit:

    J’ai connu Patagonia bien avant de connaître le monde du web de façon pro. Dès le début cette marque avait déjà un « ADN » comme tu dis. Les milieux de l’outdoor et de l’environnement ont explosé ces derniers années et pas mal de petites marque suivent Patagonia dans cet esprit. Je suis loin d’être le style de personne à mettre des j’aime sur tout ce qui me plait mais j’ai en tête quelques marques qui donne envie de les suivre et d’adhérer à un projet.

    Suite à ton article, je suis allé jeter un coup d’oeil sur le site d’Etnies. Sur leur site, l’aspect environnemental n’est pas vraiment mis en avant, il faut aller fouiller dans le blog. Pourtant, sur le terrain, la marque dispose d’une image d’entreprise « verte » très forte et fait de réelles actions en ce sens. Etonnant…