AccueilBlogging ➟ Comment réussir son départ dans le blogging

Comment réussir son départ dans le blogging



Comment démarrer son blogLe sujet du jour va poser les jalons des principaux formats de blogs, ainsi que les éléments fondamentaux pour démarrer du bon pied.

En premier lieu, il faut déjà évaluer si le blogging est un exercice qu’on peut envisager. Malgré le nombre important et croissant de blogs, il est évident que le blogging n’est pas fait pour tout le monde.

La vaste majorité des blogs ne sont tout simplement pas intéressants; preuve en est qu’un grand nombre de blogueurs ne sont pas taillés pour le papotage sous ce format bien particulier. De l’autre côté, certains blogs qui reçoivent popularité et notoriété ne sont pas forcément synonyme d’autorité. Cela dit, il n’est pas forcément indispensable de devenir un élu du Top Wikio pour recevoir les bénéfices d’un blog. Ce n’est pas non plus obligatoire d’être la référence ultime dans son domaine de prédilection pour intéresser le lecteur.

Alors comment faire pour bloguer ?

Comment devenir blogueur

Le blogging se compose d’un triptyque :

  • Technique
  • Contenu
  • Promotion

Les trois pans du triptyque doivent être appréhendés du mieux possible, sachant que la difficulté est variable parmi les trois piliers du blogging (qui sont les mêmes que pour n’importe quel type de site Web).

Avant d’aller plus loin, j’ai besoin de faire un lien marketing qui pourrait vous intéresser.

Pour résumer la situation : la technique est devenue facile, le contenu est plus ou moins galère suivant les compétences et la promotion sera ardue même pour le meilleur de tous.

La technique

La technique pour créer un blogDe ce côté là, nous sommes vraiment gâtés. Le choix est vaste entre les plateformes de blogging gratuites et les solutions «self hosted». Un blog peut être complètement gratuit ou coûter des millions d’euros (si on est un pigeon de site gouvernemental).
Pourtant, la bonne option est limpide lorsqu’il s’agit d’un blog avec un minimum d’ambition. Dans ce cas, il faut opter pour son propre nom de domaine et louer hébergement. Quelques dizaines d’euros suffiront pour tacler ce paramètre qui est la première bonne décision à prendre pour démarrer son blog.
Bâtir de la valeur ajoutée dans une plateforme qu’on maîtrise à 100% est la règle de base.

Au niveau du choix de script qui va soutenir techniquement le blog, j’ai opté pour WordPress qui présente tous les atouts pour garder le «tool time» au minimum, tout en offrant une infinité de possibilités pour amener son blog où on le souhaite.
Pour le néophyte en création Web, c’est vrai que l’installation et la gestion peut rebuter au premier abord. Sauf que les efforts douloureux du départ seront largement récompensés sur le long terme. Sinon, quelques centaines d’euros vont vous adjoindre les services d’un professionnel ou d’un amateur éclairé qui saura vous monter un blog dans les règles de l’art. Si vous ne connaissez personne, contactez-moi et je vous en présente une palette entière.
Pour aller plus loin, lorsqu’on maîtrise le code du script et plus particulièrement celui du template, il n’y a plus aucune limite. Comme exemple, voici un exemple de pêché récemment sur Twitter : eStore. Ce template n’a pas à rougir devant des sites e-commerce de grande envergure. Ensuite, il suffit de coller un plugin e-commerce qui suffira amplement pour réussir à vendre sans problème technique. Même s’il y a mieux et beaucoup mieux, personne ne peut nier le fait que ça marche et plutôt bien même.

Pour résumer au niveau technique, optez pour une plateforme gratuite si vous voulez tremper le petit doigt de pied, mais au-delà il faut mouiller le maillot et passer en solution «self hosted».
Une solution entre deux eaux est Blogger qui permet de transférer le sous-domaine blogspot.com en nom de domaine en bonne et due forme. Reste que le site est hébergé chez Google.

L’éditorial

L'écriture sur un blog

La ligne éditoriale est vitale pour savoir vers où diriger son blog. Cela ne doit pas devenir dirigiste, mais il est sage de connaître les différentes variétés de blogs.
J’ai décidé de passer un peu de temps à décliner les variétés de blogs car je suis parfois surpris du manque d’information à ce niveau lors de discussions avec des personnes qui ont un projet de blog.
Je serais curieux de voir les résultats d’un sondage sur la question.

Pour synthétiser, il y a plusieurs types de blogs :

  • Perso : c’est le modèle originel – genre journal intime.
  • Collaboratif : plusieurs blogueurs publient du contenu.
  • Thématique : comme le mien qui concerne un domaine bien particulier.
  • Actualité : qui rebondit sur l’actu comme je faisais avec Adicie.com (oui je sais il faudrait que je le réactive).
  • Culturel : qui traite des arts et de la culture populaire.
  • Mode : les tendances et modes de vie.
  • Science : pour s’éclater avec la recherche scientifique.
  • Business : pour discuter économie et autres sujets qui se rapportent à la tune.
  • Entreprise : c’est une société qui
  • Éducatif : plutôt orienté étudiants et professeurs.
  • Annuaire : qui présente d’autres blogs ou sites Web.
  • Buzz : afin de traiter de l’actu des stars et autres futilités dont tout le monde prétend se foutre, mais que tout le monde consulte.
  • Éclectique : se situe sur un niche vraiment très spéciale.
  • MFA : Made For Adsense qui a pour seul but de gagner de l’argent (et pas seulement avec Adsense finalement).

Après avoir positionné son blog dans une case, il faut dégager une ligne éditoriale. On peut même mélanger les genres, mais c’est déjà pas mal de s’attacher à un genre bien particulier.

Parmi les différentes genre de billets, on peut citer :

  • Scoop : dévoiler une info avant tout le monde. En fait, ça se résume surtout à faire partie des premiers à propager l’info car être la source originelle est un sport qu’il est difficile de pratiquer régulièrement.
  • Opinion : comme mon blog Adicie.com, il s’agit purement d’argumenter une opinion par rapport à un sujet en particulier.
  • Inspiration : peut-être un peu plus surréaliste que le reste, il s’agit de présenter des idées sans cadre ou légitimité précise.
  • Tutorial : expliquer pas à pas le fonctionnement d’un outil, service, produit, etc.
  • Banc d’essai : le test d’un outil, service, produit, etc.
  • Annonce : c’est la présentation rapide d’un outil, service, produit, etc.
  • Analyse : pour aller au-delà du banc d’essai, du tutorial ou de l’annonce.
  • Étude de cas : prendre un exemple pour illustrer un outil, service, produit, etc.
  • Humour : juste pour faire rire.
  • Interview : poser des questions à quelqu’un. Le blogging vidéo semble prendre le pas dans ce domaine.
  • Contrarié : pas d’accord avec quelque chose ou quelqu’un ou même carrément en colère.
  • Intime : coucher ses pensées dans son journal intime (qui perd son caractère intime puisqu’il est en ligne).
  • Vidéo : remplacer le texte par le vidéo, d’où le terme «vidéo blogging».
  • Images : présenter des images sans avec peu ou pas du tout de commentaire.
  • Graphes : pour les amoureux des courbes et autres camemberts.
  • Sondage : des questions et des réponses en QCM.
  • Référence : là c’est du lourd et du complet qui doit se poser comme référence indéniable sur le sujet.

S’il s’agit d’un blog d’entreprise, on retrouve habituellement :

  • Industrie : qui discute du secteur d’activité.
  • Produit : présentation de la production.
  • PDG : le boss ou les hautes sphères qui s’expriment.
  • Promo : pour afficher les rabais et autres bonnes affaires.
  • Service client : permet d’engager la discussion avec les clients autrement que via forums et autres groupes de discussion.

Ouf ! …

Maintenant qu’on connaît le genre et le style à adopter, il faut se lancer.

Faire quelque chose

Lancer son blogFinalement, le plus important est de démarrer. Trouver la recette miracle du premier coup ne doit pas être l’objectif principal. D’après moi, il y a deux types de personnes qui «font quelque chose». L’un voit germer 25 idées avant d’avoir fini son petit déjeuner et l’autre aura une seule idée, mais il s’y tiendra et ira jusqu’au bout du truc.
Les deux types sont concernés par le problème de démarrage. L’un va tellement calculer son coup qu’il va tarder à la mise en route, tandis que l’autre bouillonne beaucoup trop pour lancer quelque chose puisqu’une infinité d’autres idées ont germé entre temps.

Dans le jargon, on dit qu’il faut «prendre date». C’est à dire que le plus important est de démarrer. Peu importe les freins psychologiques, moraux, financiers, techniques, etc. Encore une fois, la recette miracle réfléchie en amont n’existe pas. Pour réussir, il faut savoir s’adapter et évoluer, mais avant cela il faut avoir démarré.

Mettre toutes les chances de son côté

L’inévitable Darren Rowse vient justement de publier un billet qui traite de «la clef du succès dans le blogging : faire quelque chose !»  Il cite des exemples précis où des actions menées suite à ses formations ont eut des effets bénéfiques, mais la base de départ est effectivement d’agir.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, il faut s’éduquer sur l’art et la manière de tenir un blog. Bien sûr que se lancer est un élément prépondérant, mais ce n’est qu’une étape préliminaire. Ensuite, il faut s’appliquer à composer une recette amenant popularité, notoriété et autorité. Comme pour le référencement, il existe une base solide sur laquelle se reposer, puis ensuite à chacun de tirer certaines ficelles qui vont procurer un avantage supplémentaire.

Pour s’éduquer sur le blogging, je viens de citer Darren qui est la première référence (dans le sens chronologique du terme) anglo-saxonne spécialisé sur la monétisation d’un blog.

Au niveau francophone, je ne peux que recommander la formation vidéo «bloguer comme un pro»  de Fred Canevet et Boris Schenzel. Pour ceux qui sont passés à côté, vous pouvez lire mon billet dédié la formation bloguer comme un pro.

Le frein du prix de la formation a disparu, même si je reste convaincu que le travail derrière cette formation hyper complète vaut le tarif de départ. Puis après un certain niveau, on dit bien que le gratuit ne vaut que son prix; c’est-à-dire pas grand chose. Je ne veux pas dire par là que les ressources gratuites, notamment disponible sur le Web, ne valent rien; je veux plutôt suggérer qu’un prix n’est pas forcément synonyme d’arnaque comme un certain inculte du référencement voulait dire et dont j’ai parlé dans le billet « Améliorer son référencement Web grâce aux consultants SEO, est-ce possible ? « .

Transition toute trouvée pour passer au chapitre promotion, visibilité, référencement ou tout ce qui va faire en sorte que le blog soit lu et apprécié.

Promotion

La promotion d'un blogLa promotion du blog figure dans le triptyque de base que j’ai cité au début, mais je ne vais pas m’étendre sur le sujet car c’est ce dont je préfère le plus parler et ça risque de devenir encore un billet à rallonge (d’autant plus qu’il fait déjà un bon pavé).

En gros, il faut porter son blog comme une carapace recouvre une tortue. Comme je dis toujours, «au final, ce n’est pas le plus riche, le plus talentueux, le plus technique ou le plus intelligent qui gagne. Celui qui réussit est celui qui va s’acharner plus que les autres».
En bref, il doit parcourir toutes les routes qui vont relier le blog au visiteur – du plus petit chemin de montagne qu’on parcourt à pied au circuit de  où on roule à 300km dans une monoplace de course. Certains iront même jusqu’à prendre un avion de chasse ou une fusée intersidérale, mais l’essentiel est d’évaluer tous les canaux existants et pourquoi pas en créer de nouveaux.

Les erreurs et même l’échec est inévitable – voire même souhaitable. J’ouvre une parenthèse à ce sujet car je suis éduqué à l’américaine où ce n’est pas crédible de ne pas s’être planté. En France, c’est tout le contraire puisqu’on est mis au pilori pratiquement dès le premier pet foireux.

Parfois, il faut même remettre en cause les fondements même du projet, mais peu importe car chaque expérience d’ouvrir un blog va être enrichissante. Personnellement, j’ai ouvert des centaines de blogs et il y en a sûrement qu’une poignée dont je suis fier.

Tout ça pour dire qu’an niveau de la promotion du blog; tout comme dans la teneur du projet en lui même, il faut s’investir à fond et s’éduquer, explorer et agir.
Sinon, il faut s’épauler des meilleures compétences possibles en adéquation avec son budget et les spécificités du projet.
Dans tous les cas, la science infuse est une chimère.

Le facteur chance peut aussi s’inclure dans les paramètres qui comptent pour le succès d’un blog, mais comme disait Thomas Jefferson «Je crois beaucoup en la chance; et je constate que plus je travaille, plus la chance me sourit

Désolé d’être resté plus philosophique que pratique concernant la promotion d’un blog, l’état d’esprit est sans nulle doute un des piliers les plus vitaux qui vont conditionner la réussite. Par réussite, il faut comprendre popularité, notoriété et autorité.

Certains vont dire qu’aujourd’hui c’est vachement plus compliqué pour se lancer sur le Web. C’est une erreur de penser comme ça. Bien au contraire, tout se «décomplique» au maximum. Le Tool Time est réduit à sa plus simple expression, la population d’internaute est en augmentation constante et il n’y a jamais eu autant de possibilités pour drainer du trafic qualifié et pérenniser un blog (ou n’importe quel projet Web).
Par contre, ça devient beaucoup plus difficile. Il faut bien faire la différence entre «compliqué» et «difficile» pour comprendre les enjeux du Web actuel et futur.

Parmi les avantages qui vont durer, il existe une facilité outrageante de modifier rapidement son système. Je ne vois nul autre secteur où l’adaptation peut-être quasi instantanée sans traîner tout un tas de casseroles qui représentent forcément un frein.
Par exemple, nous sommes nombreux à s’être gavé à la belle époque d’Adsense, de l’affiliation poker ou une infinité d’autres moyens de gagner de l’argent sur le Web. Cette réflexion est également valable pour les start-ups et autres pures players.
Au départ, le filon est une vraie mine d’or où il suffit de savoir faire qu’à moitié n’importe quoi pour ramasser un pactole qui va bien au-delà de toute espérance ou logique saine.
Puis la mine d’or se tarit et il faut creuser toujours plus profond ou changer d’emplacement. On réplique exactement ce qui s’est passé dans le Far West à l’époque des chercheurs d’or.
A chacun de voir comment évoluer pour ne pas se retrouver sur la touche. Ceux qui s’entêtent ou n’ont pas compris tous les tenants et aboutissements en débarquant bien après les autres vont droit dans le mur sans autre avertissement.

Oulah, je m’aperçois que j’ai encore accumulé plein de mots sans même vouloir aborder concrètement le sujet de la promotion d’un blog.
Il est temps de conclure…

Recyclage

Recyclage du livre en billets de blogsPour tout avouer, je suis en train d’écrire un livre sur «comment réussir son blogging» (je vous rassure; ce n’est pas le titre). Ma maison d’édition Les Editions de l’Alambic doit être désespéré car j’avance plus lentement qu’un escargot qui a la gastro, mais c’est mon premier livre et ce n’est pas si facile de passer du stade de billets de blogs à bouquin (même si mon éditeur Maxime Grandchamp dit que je me trompe à ce sujet).

Il faut dire que la littérature est abondante sur le sujet et je recherche un angle différent de ce qui a déjà été abordé.
Du coup, ce qui ne va pas figurer dans mon livre va atterrir sur le blog. Ce billet est le premier du genre «recyclage du livre». Ainsi, vous savez déjà ce dont je ne parle pas dans le livre.

Pourtant, écrire un livre est un challenge intéressant. D’ailleurs, cela me fait penser que les écrits couchés semblent toujours avoir plus de légitimité que le contenu Web. C’est clair que lorsque je compare Wikipedia et l’Encyclopedia Brittanica, j’ai tendance à préférer le papier. Côté Web, l’exemple que je montre souvent du doigt est Smashing Magazine. Ces gars là font partie de l’élite sur la Toile et ils n’ont rien à envier aux livres. Au fait, ils sont tellement bons sur le Web qu’ils publient également des  livres de très haut niveau. Smashing Book est succulent pour toute personne impliqué dans la création Web (merci encore du cadeau à la personne qui se reconnaîtra).
D’un autre côté, il y a une quantité gargantuesque de bouse publiée sur du papier qui pue dans les rayons des libraires. En ce qui me concerne, le Web n’a plus à faire ses preuves pour légitimer le contenu de très grande qualité qu’il contient. Il suffit de garder à l’esprit que 90% du Web est déplorable pour se concentrer sur les 10% restants. Parmi ces milliards de pages Web, il y en a une quantité non négligeable qui n’a rien à envier à leurs semblables sortis des rotatives d’un imprimeur.
Et ne parlons pas de la presse car c’est carrément la bataille de Verdun en ce moment. Tous aux tranchées !

Crédit photos :

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



60 réponses dans “Comment réussir son départ dans le blogging”

  • surf dit:

    Merci pour ce (long) billet, avec ça tout le monde part sur de bonnes bases!

  • Rincevent dit:

    Touffu, mais tellement vrai…

  • julien dit:

    article intéressant. Personnellement j’essaye de faire selon 3 axes: la qualité du contenu, le référencement et la ligne éditoriale. Si en plus c’est associé à un style identifiable et unique, tout est réuni pour faire qqchose de pas mal. Pour le reste, c’est travail, travail et travail ;)

  • Nico dit:

    En fait, je vais pas réagir à l’article, mais juste te remercier pour ce billet dont la lecture fut très agréable :)

  • Olivier dit:

    « Entreprise : c’est une société qui »
    Il manque la fin de la phrase ;)

    Autrement c’est un très bon article, très intéressant. Je n’aurais même pas eu l’idée de mettre les MFA dans les types de blogs.
    Le Google Bombing n’est pas encore fini ? ;)

  • Antoon dit:

    Article intéressant et je pense que le livre que tu écriras sera d’ aussi bonne qualité. Dommage que le chapitre sur la promotion soit vu d un point de vue philosophique. Merci pour ce moment de lecture.

  • Mickael dit:

    C’est marrant comme cet article me rappelle notre petite discussion d’hier :)

  • Danger dit:

    Si la teneur de ton premier livre est de même qualité que cet article, il y a fort à parier qu’il marchera bien !

    Comme Antoon, j’aurai préféré du plus concret sur la partie promotion ;)

  • Discodog dit:

    Bravo Laurent encore un billet énorme en qualité.

    Je te remercie d’avoir mis un nom sur les nombreuses astuces qui font qu’un blog est de qualité et je vais essayer de m’attacher à respecter celles-ci à l’avenir.

    Tu veux pas faire une cheat sheet à imprimer ?
    Genre un micro poster à afficher à coté de son bureau ? ^^ ( nan mais je suis sérieux mec ! :) )
    Avec un grand « Laurent Bourelly SEO ROCKSTAR »

  • Djolhan dit:

    Comme d’hab, je lis avec plaisir cet article, c’est limpide et bien expliqué…

  • Raphaël dit:

    Salut Laurent, billet long mais complet.
    Bravo pour le listing des types de blogs, pas facile à monter ce genre de chose.
    Par contre, tu fais chier, un livre? j’ai horreur de lire à part sur le net, je vais attendre que google le propose dans sa base de livre :)

    au passage quelques coquilles relevées au fil de ma lecture (vire cette fin de message si tu le souhaites)

    -optez pour une plateforme gratuire
    -Bref, il parcourir toutes les routes qui vont relier le blog au visiteur
    – une monoplace de course à 300km
    – Tout ça pour dire qu’un niveau de la promotion
    – il n’y a jamais eu autant de possibilité pour drainer du trafic

  • kaizen dit:

    Ça ne m’étonne pas que tu rédige ton propre livre vu la taille des articles que tu nous pond à chaque fois.

    Les articles trop long me font généralement fuir mais les tiens sont toujours aussi intéressant ;)

  • Sebastien dit:

    Tout à fait d’accord sur la partie « l’important est de démarrer » et sur le fait qu’il est moins difficile d’agir qu’on ne le pense au premier abord. Pour le reste, ça résumé des points habituels, mais ça peut toujours être intéressant pour ceux qui les avaient manqués.
    Bon courage pour ton livre, j’espère que tu nous développera les difficulté du passage du blog au livre dans un billet parce que ça m’intéresserait beaucoup !

  • Yohann dit:

    Super article très intéressant à lire… Moi même démarrant juste en tant que bloggeur il est toujours intéressant de voir comme s’améliorer de jour en jour…

  • best dit:

    Le problème c’est que des blogs y en a déjà une palanquée comme on dit et que plus ça va plus y en a.
    Noyé dans la masse durdur de sortir du lot, sauf pour les très très bons.

  • julienb dit:

    Superbe article! rien a dire sauf que ca va commencer a devenir compliquer de rédiger un bon article sur le blogging apres celuis ci, bloguer comme un pro et celui de sylvain… va falloir aller creuser plus profond comme tu dis…

    Bref… plus de travail en vue …

  • RenardBlanc dit:

    Très bon article. Comme beaucoup je regrette un peu le détournement philosophique de la partie promotion d’un blog, mais c’est très bien tournée.
    pour votre article, je retrouve bien mes deux blogs dans
    la partie « types de blogs », mais pour le blog de ma femme impossible de définir son genre de billets d’ailleurs si vous avez une idées a ce sujet ?

  • 5 dit:

    Excellent article, très complet !
    Les bases sont la et vont permettre à pas mal de nouveaux bloggeur de s’en inspirer.

  • julien dit:

    Sympa, mais je vois ou tu veux en venir…

    Je retiens de ce billet deux phrases que j’aime et qui en dit long…:

    «au final, ce n’est pas le plus riche, le plus talentueux, le plus technique ou le plus intelligent qui gagne. Celui qui réussit est celui qui va s’acharner plus que les autres»

    « J’ouvre une parenthèse à ce sujet car je suis éduqué à l’américaine où ce n’est pas crédible de ne pas s’être planté. En France, c’est tout le contraire puisqu’on est mis au pilori pratiquement dès le premier pet foireux »

    En France, je suis d’accord avec toi.

    Comment évoluer et progresser sans erreur et sans connaitre les limites de son métier…

    Bon courage pour ton livre.

  • Laurent dit:

    @julien : je viens de faire un tour sur ton blog. Tu es clairement engagé sur le bonne voie. Il y a même de quoi faire plusieurs blogs avec toutes les thématiques que tu adresses.

    @Olivier : MFA est pourtant un genre bien populaire…
    Pour le Google Bombing, ça n’a pas l’air de prendre. Faut pousser jusqu’à ce que ça rentre (ou pas).

    @Antoon : la promo d’un blog mérite un livre à lui tout seul, donc un chapitre n’aurait pas été intéressant.

    @Mickael : de mon côté, je me suis aperçu qu’on n’a même pas parlé d’iPad !

    @David : ok ok je vais tâcher de publier un billet là dessus.

    @Discodog : bah, je n’ai plus rien à t’apprendre, mais merci pour les encouragements.

    @consultant referencement : merci pour les coquilles. Tu loupes un paquet de bons trucs à zapper le papier…

    @Sebastien : bonne idée de faire un billet sur l’expérience du passage blog=>livre. Merci

    @best of argent : il y a toujours moyen de creuser son trou. Tiens, par exemple ce blog vient de fêter son premier anniversaire et il s’en sort pas trop mal.

    @Content Management System : t’as toujours moyen de prendre un angle différent. Regarde l’exemple du billet synchro ou celui de l’inculte référencement.

    @RenardBlanc : ça m’étonne quand même que tout le monde demande d’en savoir plus sur la partie promo. Je pensais que c’était déjà rabâché – pour les bases tout du moins.

    @Référenceur freelance : tu as fait une bonne pioche. Je les aime bien aussi.

  • Olivier dit:

    Pour le Google Bombing, cela ne fonctionnera pas car l’auteur de ce blog a décidé de ne pas indexer sa page d’accueil . C’est une autre façon de réussir son référencement ! ;)

  • Laurent dit:

    Ah ah bien joué. Il a dû mettre une capote sur sa home dès qu’il a vu qu’on lançait une attaque.
    Y a qu’à changer nos liens

  • julien dit:

    Très complet, bourré de conseil, merci pour l’article. Le chapitre « Faire quelque chose » est clairement celui qui m’intéresse le plus. J’oserai presque dire que j’en aurai voulu plus mais vu la longueur de l’article je ne dirai rien à part: bon boulot!

  • karnabal dit:

    Bon gros billet. :)Tiens, on aurait pu ajouter l’importance que peut avoir une solution telle que Blogger. Un collègue possède un site de news chez eux, et il a pu faire face à la charge lorsqu’en pleine affaire Ribéry/Zahia, il s’est retrouvé premier sur la demoiselle (‘fin, sur son prénom).

    Il me semble avoir lu que SB avait décidé de désindexer cette page avant « l’attaque ». Bref, quelle que soit la raison, ça craint quand même de désindexer sa homepage. :p

  • Le Juge dit:

    Finalement j’ai resussi a le pondre cet article sur le blogging – je mets le lien si ca te derange pas dans la mesure ou c’et un bon complément de ton billet! http://lemusclereferencement.com/2010/08/21/la-revolution-social-media-%E2%80%93-partie-2/

  • Dzana dit:

    Bonjour Laurent,

    En tant que développeuse de sites internet, et donc concernée par le référencement, il m’arrive de tomber sur votre blog, en général à la suite d’une recherche sur Google. Félicitations pour l’ensemble de votre oeuvre, vos articles sont toujours très intéressants.

    Je vois que vous donnez beaucoup de conseils (et c’est très bien) pour améliorer le référencement, « monétiser » le blog, etc, mais n’oublions pas qu’il existe une multitude de blogs dont la vocation n’a jamais été ni de générer beaucoup de trafic, ni de gagner le moindre centime :) Pour ces blogs là, les conseils concerneront davantage la façon d’écrire, car dans un blog, tout est dans le style. Façon d’écrire mais aussi ergonomie, présentation générale, et bien sûr l’état d’esprit du blogueur.

    Je voulais ajouter cette petite précision, car dans ce monde ce concurrence et de compétition, n’oublions pas le simple plaisir d’écrire et de partager ;)

    Personnellement, je me fatigue beaucoup à référencer des sites dans mon travail, alors je ne voudrais surtout pas faire la même chose avec mon blog, qui doit rester un bol d’air frais.

    Cela dit vos conseils restent très pertinents.

    A bientôt.

  • pinoch26 dit:

    J’aime beaucoup l’approche, très pro !

    Merci pour ces infos !

  • Laurent dit:

    @programmeur php : à l’opposé de « se lancer », il y a aussi un paramètre très intéressant à traiter qui est « savoir quand il faut abandonner ». Mais ça sera un autre billet…

    @Karnabal : c’est clair que désindexer sa home est tout de même une drôle de solution. Surtout que je vois une page interne remonter sur la requête. Faut juste qu’on coordonne pour changer les liens et on pourra jouer longtemps à ce petit jeu – jusqu’à ce qu’il désindexe sont site entièrement.

    @Le Juge : j’ajoute ton billet en fin du mien ;)

    @Dzana : la situation que tu évoques concerne la grand majorité des blogs qui n’ont pas vocation à faire du trafic. Ou plutôt, ils n’auront pas d’audience puisqu’ils ne prennent pas en compte les paramètres indispensables pour être performant. Ce n’est pas du tout obligatoire d’être lu, mais c’est tout de même intéressant dès lors qu’on publie.
    En tout cas, je n’ai pas besoin de faire un tutorial pour démarrer un blog qui ne sera pas lu…

    @Saut en parachute : merci pour ton spam!

  • julienb dit:

    @Dzana

    C’est aussi une sorte de deformation pro … en tant que SEO on essaye toujours de placer son propres blog… meme inconsciemment!

  • savoja dit:

    Article complet et agréable à lire qui décrit bien la chose. J’ai particulièrement apprécié la première partie sur les différents types de blogs. Et puis le côté c’est possible et vulgarisation est très encourageant. Merci !

  • david dit:

    Pfiou, gros article !
    J’avais créé un blog perso par simple curiosité (côté technique, rédaction Web, etc.) sans forcément chercher à bien le référencer et amener du trafic, et je l’ai laissé de côté depuis.

    J’ai récemment refondu le design de mon blog et je cherchais des conseils pour repartir sur de bonnes bases avec d’autres objectifs, et cet article est une mine d’Or.

    Merci pour cette initiation au blogging.

  • Pierre Pourcel dit:

    Je commence l’écriture d’un blog. Très bon article, merci pour ces judicieux conseils

  • tchernozeub dit:

    Merci pour cet article. Je débute tout juste avec les blogs et je dois avouer que ça m’a bien aidé à voir ce que je souhaitais faire avec. Je regrette aussi que la partie promotions ne soit pas plus détaillée. On achètera le livre ;)

  • pinoch26 dit:

    Trés bon article, c’est un bon résumé pour démarrer un blog pertinent. Et surtout pour que les lecteurs accrochent et reviennent, c’est le plus important je pense !

  • valmente dit:

    merci pour cet article – Et voici un livre très intéressant qu’a écrit une de mes connaissances, Thomas Parisot :
    http://www.amazon.fr/gp/product/2212127685?ie=UTF8&tag=oncletom-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2212127685
    « réussir son blog professionnel »

  • maxou dit:

    très bon résumé et certains point ne s’applique pas que aux blogs, ajoutez dans mes favoris ;)

  • Thierry dit:

    Décidément ce Bortzmeyer aura eu pleins de backlinks ! (même salés comme ici : « inculte … »).

    c’est vrai que le sujet des blogs est très riche et écrire un livre nouveau sur le sujet ne doit pas être évident : si vous faites un peu se sociologie, il y a ici une veille Delicious qui peu vous inspirer >
    http://www.delicious.com/electropublication/sociologie_blogospherique

  • Marc dit:

    un conseil en plus : les plate-formes gratuites c’est bien pour débuter mais attention si son éditeur décide de passer les blogs en mode payant : c’est la mésaventure arrivée à des amis sur la plate-forme NING, ils ont du migrer ailleurs alors que leurs blogs marchaient bien.

    Donc chaque solution a ses avantages/inconvénients qu’il faut bien soupeser au départ.

  • nicolas dit:

    Comme d’habitude un article très complet, bon c’est pas le moins long ;)

    Je pense que tu as assez bien résumé ce que sont les bons ingrédients pour réussir à ce parfaire une identité dans le blogging, en mettant l’accent sur l’aspect ultra communautaire qu’il doit régner.

    Le blogging est comme une grande famille regroupée en famille qui s’entraide et échange, il ne faut pas perdre cela de vu !

    En tout cas, je parle mais je suis assez novice en gestion de blog, donc j’attends impatiemment la sortie de ton livre spécialisé sur les blogs :)

  • Carl Demers dit:

    Bonjour Laurent,

    Je suis vraiment content de pouvoir enfin
    lire et parler avec des gens qui save ce
    qu’il dise,au sujet des Blogs et du
    référencement.

    Je ne connais pas grand chose sur la facon
    de construire son blog mais a vous lire,
    je vais apprendre.(Merci)

    Depuis 3 ans j’achete et je vends des noms
    de Domains,et j’ai fais plus de 9,000h de
    recherche sur les mots clés,comment et ou
    les trouvé.
    Et aussi comment vendre ces Nom de Domaine,
    au privé,au auction,et le marketplace +
    page parking comme sedo et afternic.

    Mais 70% des mes recherches on porté sur
    comment trouvé des acheteurs de noms de
    Domaine,et ces loin d’etre facile.

    Mon dernier Domain Vendu est silicontube.com

    Un Gros Merci vous etre des « PROs »

  • 4 dit:

    Je m’attendais à tout autre chose pour la partie Promotion, mais c’est mieux comme ça. Beaucoup de vérités, qui sont en plus bonnes à savoir ^^

  • Laurent dit:

    @valmente : j’ai parcouru cet ouvrage qui est très pragmatique et complet.

    @Thierry : le backlink sur « inculte du référencement » avait pour but de faire une démo de Google Bowling. Ce qui a inspiré le Stéphane en question à carrément désindexer sa page d’accueil. La farce en est encore plus belle.
    Merci pour le lien qui est vraiment intéressant.

    @Marc : Vox vient également d’annoncer la fermeture de ses blogs. C’est pour cela que je conseille toujours de ne pas investir en priorité sur une plateforme qu’on ne maîtrise pas à 100%. Cela vaut au-delà du blogging, mais aussi dans une stratégie de SMO par exemple.
    Par contre, les plateformes gratuites servent d’excellent supports à un site principal.

    @actualité smartphone : la notion de famille est effectivement primordiale, mais il ne s’y passe pas que des jolies choses. Les 7 pêchés capitaux sont bien présents.

    @Carl Demers : domainer est un moyen comme un autre de gagner de l’argent sur Internet.
    Ce n’est pas celui que j’ai le plus en estime, mais après tout c’est aussi un garant de la liberté que des métiers comme ceux-là soient possibles.

  • silvermoon dit:

    Dans l’ensemble, cet article (que j’ai lu en deux fois, tellement il est long) est très bien. Je ne relève pas les coquilles car il est normal d’en faire lorsqu’on écrit un long billet et surtout, sur clavier. Je me suis arrêté la première fois au sous-titre « promotion » et jusque là, tout était parfait. Mais à partir de ce passage, tout le reste de l’article n’apporte quasiment rien au lecteur. Tu passes du concret à la théorie pure et simple pour conclure par une apologie des publications sur le web et une comparaison entre le support papier et le virtuel. Autant dire que cela n’a plus rien à voir avec le sujet de ton article mais je suppose que c’était pour éviter de parler de choses que tu réserves à ton livre à paraître. Dans ce cas, il aurait probablement mieux valu faire plus court et te contenter de quelques généralités, concernant la promotion du blog…

  • courbier dit:

    Le plus important c’est de le faire parce qu’on veut vraiment le faire. Si quelqu’un lance un blog simplement pour ce faire de l’argent, ça ne marchera pas car il faut du temps avant qu’un blog ne rapport et les bloggeurs de ce genre en ont généralement marre après quelques temps.

  • Flo de Web Me I'm Famous dit:

    Wahouu ! Je suis « tombé » sur cet article au bon moment, au lancement de mon blog justement !! Article très complet, mais venant de cette personne rien ne m’étonne, sa réputation n’est plus à faire… Et on le sent dans la manière où l’histoire est racontée !! Je l’ai lu une fois, mais je pense le relire une seconde fois pour vraiment m’imprégner de ce contenu de qualité ;-) Et oui effectivement avoir un blog de qualité n’est pas donné à tous le monde… D’ailleurs ces conseils s’appliquent également à d’autres niveaux que ceux des blogs. A bon entendeur…

  • Med N dit:

    Je débute en blogging et je vous remercie de cet articles très très précis et entier.

  • sc dit:

    Trop de gens veulent blogger sur le web marketing de nos jours, pensant que c’est ce qui va attirer les visiteurs, alors qu’ils ne sont pas vraiment familiers avec le sujet. A mon avis, ils devraient simplement choisir un sujet qu’ils maitrisent vraiment et blogger dessus pour se batir une réputation. Ils peuvent ensuite commencer à blogguer sur d’autres sujets et voir si ça marche.

  • Internaute dit:

    SEO Rockstar ?

    Un header gris avec 3 brushs « fumées » photoshop et ça se permet de donner des leçons de morale, d’analyser les raisons de son échec et essayer d’en tirer des conclusions?

    Tu n’es pas dans le top wikio parce que tu es une merde. Tu n’es pas non plus le genre de blog alternatif qui tape sur wikio mais qui est intéressant parce que tu es toujours une merde (je l’ai déjà dit).

    Suicide-toi sous-homme. Ton blog est un étron qui peine à flotter sur la vague Internet.

    Je t’imagine bien avec ta mi-molle sur google analytics quand tu dépasses les 100 pages vues par jour (ta mère serait fière de toi si elle n’avait pas divorcée de ton père).

    Ce genre de commentaire doit te plaire, on s’intéresse à ta petite personne… sois heureux dans tout ce que tu entreprends sale enculé.

  • Laurent dit:

    Ah tiens ton IP me semble dire qu’il s’agit d’un certain David ou prétendu client qui croit au Père Noël et que j’ai envoyé se faire cuire un oeuf.

  • Loiseau2nuit dit:

    « D’après moi, il y a deux types de personnes qui «font quelque chose». L’un voit germer 25 idées avant d’avoir fini son petit déjeuner et l’autre aura une seule idée, mais il s’y tiendra et ira jusqu’au bout du truc. » – Laurent Bourrelly

    Tiens, et de deux ! J’avais lu un truc très intéressant sur cette question là, on appelerait ca des « scanneurs »

    http://www.revolutionpersonnelle.com/2010/04/etes-vous-un-scanneur/

    Pour ma part, je me retrouve assez dans celui qui voit germer 25 idées avant d’avoir bu son premier café mais chuuut ;)

  • Laurent dit:

    Excellent le concept du « scanneur ». Je ne connaissais pas. Merci.

    Tiens tu n’es pas le seul à avoir relevé ce passage. Grâce à elle, j’ai l’honneur d’être entouré de grands penseurs (que je ne suis pas) sur
    http://www.labonnecitation.com/laurent-bourrelly/gestion-projet/dapres-moi-il-y-deux-types-personnes

  • bink webdesign dit:

    Merci pour les conseils!

  • seotons dit:

    Merci pour le bl ;)
    ps: mon blog est dofollow

  • Reveillon dit:

    Petite question : existe-t-il des solutions alternatives valables à AdSense ?

    Merci ;)

  • Crack-net@blog geek dit:

    «la clef du succès dans le blogging : faire quelque chose !»

    Tu as tout dit dans cette phrase!

    bon courage pour le livre

  • Ple dit:

    @David c’est incroyable qu’on puisse encore trouver des commentaires aussi lamentables, pourquoi??

  • Bonus dit:

    Maintenant que les MFA et autres affiliation poker sont devenues des impasses, où se trouve la mine d’or ? Dans le conseil SEO ?

  • Hamid dit:

    Très bon article sur les techniques de blogging toujours d’actualité en 2011.
    On pourrait aussi rajouter une partie sur les manières de monétiser le blog avec AdSense et surtout l’affiliation qui est souvent mal connue des bloggeurs

  • Michel dit:

    Il est evident que pour reussir le lancement d’un blog, il est plus simple quand on a une bonne connaissance du sujet a traiter car l’objectif c’et de fideliser au maximum les visiteurs du blog.