AccueilBlogging ➟ Faut-il vraiment commenter tant que ça ?

Faut-il vraiment commenter tant que ça ?



L'art et la manière du commentaire de blogEntre spam de base pour chasseurs de liens en dofollow et réponse développée sous forme de billet, il existe tout une gamme de commentaires qui méritent de s’attarder sur cette zone dédiée à la discussion sur un blog.

Voyons voir quels sont les bénéfices d’une pratique maîtrisée du commentaire – tant au niveau du lecteur que du blogueur.

Tout d’abord, je dois faire mon mea culpa car j’ai de gros défauts dans la gestion des commentaires sur ce blog. Principalement, j’ai du mal à entretenir la conversation sur les anciens billets et je réponds parfois sur les récents avec un retard qui dépasse le délai raisonnable. Je présente toutes mes excuses à ceux qui voient leur message répondu tardivement ou pas du tout. Il ne faut pas penser que je ne porte pas d’attention aux messages, mais j’essaye de porter un minimum d’attention à certaines réponses et cela demande du temps que je n’ai pas forcément dans l’instant de la lecture. Il ne faut pas hésiter à me relancer si besoin; le mieux étant de procéder par eMail.

Les bénéfices du commentaire de blog

Tous les blogs ont besoin de commentaires. Cet échange entre le lecteur et le rédacteur est devenu une caractéristique indispensable du blog. Pour le rédacteur, cela assouvit l’insatiable besoin d’attention. Le lecteur trouve aussi son compte dans cette interaction, mais il oublie parfois que le blogueur attend un retour sincère, plutôt qu’une vulgaire manipulation d’intention ou message anodin et insipide.

Bénéfices pour le blogueur

  • Gratification pour l’ego.
  • Contenu généré de manière organique par le biais d’UGC (User Generated  Content).
  • Information utile lorsque le commentaire est informatif.
  • Amélioration de son contenu lorsque le commentaire rebondit sur l’information.
  • Possibilité de mise en relation directe.

Bénéfices pour celui qui commente

  • Sentiment d’être utile.
  • Faire connaître son site.
  • Se démarquer.
  • Se faire des amis/prospects/clients.
  • Engranger des backlinks.
  • Entrer en relation avec le blogueur.
  • Faire la promotion de sa marque et/ou de son nom.

Les bénéfices de commentaires sur un blog

Ansy

Comment participer dans les commentaires

Pour les chasseurs de liens en dofollow, j’envoie vers les modes d’emploi de AxeKeeg et Oseox qui ont traité le sujet «comment spammer un blog dofollow».
Personnellement, je suis assez souple envers ceux qui recherchent simplement un lien, mais il faut bien garder à l’esprit que l’image donnée par cette pratique est plutôt égocentrique. Sauf que tout le Web est devenu égocentrique, alors bon…

Ensuite, le commentaire n’est pas pour tout le monde. Preuve en est le nombre régulier d’emails que je reçois de personne qui préfèrent s’exprimer en privé. D’ailleurs, certains blogueurs ont élevé ce style de conversation «one on one» à un niveau que je ne pourrais jamais appréhender. Le meilleur exemple est sans doute Seth Godin qui ne propose pas de commentaires publics, mais qui répond à tous les emails (plusieurs centaines par jour) en engageant la conversation uniquement par ce biais.

Pour ceux qui veulent bien participer en public, je pense que le meilleur commentaire possible se présente sous la forme d’un billet dédié sur son propre blog. La réponse sous forme de billet présente d’énormes avantages. Premièrement, Vous êtes certain d’être démarqué par rapport au flot habituel de commentaires; vous allez être remarqué par les autres lecteurs, mais surtout par le blogueur. Puis, la réponse sous forme de billet est susceptible d’attirer un lectorat qualifié qui avait déjà trouvé de l’intérêt à la première lecture. Le blogueur qui a inspiré votre billet pourra également faire un lien directement sur la page Web avec les bénéfices évidents qui s’en suivent.

Le but de l’opération est de rebondir sur un billet en publiant sa propre vision sur son blog. Ensuite, il s’agit simplement de signifier par le biais des commentaires de la source qu’une réponse est présente chez soi.
Bien entendu, cela demande un effort puisque le sujet est imposé et il faut avoir quelque chose d’assez substantiel à dire pour faire réagir les foules. Aussi, c’est souvent la polémique qui va attiser le plus la curiosité et provoquer des réactions. La critique constructive est une stratégie à considérer; surtout en taclant les blogueurs les plus populaires. Tout en sachant qu’il faut être prêt à recevoir des salves négatives de la part des supporters du blogueur que vous avez mis à mal. D’ailleurs, certaines joutes entre blogueurs dits «influents» sont assez amusantes. Il est toujours intéressant de rebondir sur les sujets principaux de votre thématique. Concernant la thématique du référencement, vous pouvez attaquer les yeux fermés tout ce qui touche au PageRank, Black Hat SEO ou la mort du référencement. Que ça soit en développant une information complémentaire ou en donnant un point de vue différent, il y a toujours moyen de rédiger un article si vous maîtrisez le sujet.

Entre le spam dofollow et la réponse sous forme de billet se situent toute une gamme de commentaires plus ou moins réussis. Il paraît que c’est futile de remercier simplement sans autre forme de participation constructive. Sauf que flatter l’ego est la raison numéro une pour laquelle un blogueur apprécie un commentaire. On peut conclure que le blogueur fait partie d’une espèce un peu bizarre souhaitant être flattée avec style.
Pourtant, on n’a pas toujours quelque chose à ajouter, tout en voulant marquer son approbation (ou pas).
Le fait est que les commentaires sont trop spammés, impliquant une méfiance accrue de la part du blogueur blasé par le nettoyage de ses commentaires. Peut-être que la solution se tient dans le bouton «Like» que je me refuse pour le moment à adopter?

En fait, je pense que l’envie de commenter dépend fortement du billet en lui-même. Dans le cadre de mon blog, je note une baisse du nombre de commentaires dès que le sujet devient de plus en plus technique. Parfois, on se laisse surprendre par les sujets qui suscitent le plus grand nombre de commentaires ou les discussions les plus intéressantes.  Il est donc compliqué d’anticiper les billets qui verront une participation en hausse, mais c’est aussi au sein du flot de commentaires que l’activité peut s’élever grâce à des messages suggérant une réponse. Encore une fois, c’est la polémique qui va payer le plus pour attiser les réponses, mais il peut aussi y avoir des conversations constructives et pacifiques. C’est très intéressant lorsque la conversation dépasse les limites avouées du billet.
Autrement, la conclusion du billet est aussi l’occasion d’inciter aux commentaires en posant des questions ou en finalisant de manière ouverte afin que le lecteur ressente l’envie d’ajouter un complément d’information.

On peut aussi penser que le commentaire attire le commentaire. Il est facile de remarquer qu’un billet qui comporte plusieurs dizaines de commentaires va attirer plus facilement de nouveaux messages, tandis que l’article qui stagne à moins d’une poignée de messages va sans doute rester à ce niveau pour toujours.

La règle de base pour poser un message qui va retenir l’attention est d’être sincère. Peu importe si c’est pour simplement remercier ou carrément répondre sous la forme de billet; ce qui importe est de rester franc. Ainsi, parlez avec votre coeur et tout devrait bien se passer. Que ça soit pour le blogueur ou le lecteur, il est indispensable que le commentaire soit une source de satisfaction. Tout le reste va découler naturellement en respectant cette notion de base.

Il existe diverses techniques pour améliorer la discussion, dont la plus indispensable me semble être l’abonnement par email aux commentaires. Dans le même genre, je trouve que l’abonnement par flux RSS est bien moins répandu. En deuxième position des indispensables, je mets l’affichage en évidence des derniers commentaires.
Sinon, il faut surtout s’attacher à faciliter au maximum l’ajout d’un commentaire; le «tool time» doit être réduit à sa plus simple expression. Dans ce sens, il vaut mieux passer un peu plus de temps à gérer manuellement en complément d’un bon plugin anti-spam, plutôt qu’obliger à passer l’épreuve du Captcha. La compatibilité avec Gravatar et Open ID est aussi un bon atout pour faciliter le process. D’autres systèmes comme Disqus sont conçus pour favoriser toujours plus la discussion.
Pour aller plus loin, la créativité est la seule limite. Par exemple, faire gagner un cadeau à un commentaire tiré au sort est toujours une recette gagnante.

Le commentaire négatif

Un commentaire qui critique le billet, le sujet ou le blogueur va forcément brosser le poil dans le mauvais sens, mais le Web serait tellement ennuyeux si tout le monde était d’accord ! Même si la discussion part en vrille et dégénère en bagarre virtuelle, je ne fais pas partie des bisounours qui refusent un débat musclé. Pas de pitié non plus si l’interlocuteur me broute (critère totalement subjectif) avec l’option éjection comme seule issue. Ma conviction profonde est qu’il est plus important de susciter une réaction – dans le bon ou le mauvais sens.  Être ignoré est la pire pire chose qui puisse arriver à un blogueur, dérivant bien souvent dans la lassitude et l’abandon du blog.

Afin d’apaiser les commentaires agressifs, il est toujours efficace de répondre avec calme et courtoisie tout en adoptant l’adage «n’affronte pas quelqu’un qui cherche la bagarre». Parfois, on peut même voir de belles relations émerger d’un premier conflit. Il n’ y a que le cas du troll anonyme qui est plus radical à adresser; ceux qui n’ont pas le courage de leurs opinions méritent juste le dédain – Eject as well !

Le commentaire positif

Un message constructif peut avoir un impact important. Cela peut faire changer d’avis au blogueur et au lecteur, mais surtout cela va apporter de la valeur ajoutée à l’image de celui qui explique quelque chose d’intéressant. C’est vraiment un excellent moyen de jauger les affinités et  je ne compte plus les relations que j’ai tissé par le biais de conversations  nées dans les commentaires.

En tant que blogueur, mes commentaires préférés sont ceux qui me font réfléchir et carrément changer d’avis. Bien entendu, ce n’est pas pour tout le monde car il faut être capable d’encaisser la critique (constructive). Je pense que c’est une erreur de fermer carrément les commentaires pour cause d’incapacité à les gérer (négatifs, spam, …). Dans le genre « je patauge dans la choucroute », voici Michael Gray qui explique la raison de fermeture des commentaires.

Commentez sans cesse

Bien que l’exercice puisse paraître rebutant pour certains, je ne peux qu’encourager aux commentaires sur les blogs. Aujourd’hui, certaines thématiques (le référencement en fait partie) ont complètement déplacé la conversation depuis les forums vers les commentaires de blogs.

Cette zone bien particulière d’un site Web qui est inhérente au format du blog est particulièrement propice à la visibilité. Ceux qui pratiquent assidûment de poser un message constructif sur le blog d’autrui ne peuvent nier que les bénéfices sont réels. De la même manière, les blogueurs qui reçoivent un nombre suffisant de participations pour satisfaire leur ego (nombre sujet à l’appréciation de chacun) doivent admettre la gratification et l’encouragement à entretenir un blog.

En fait, le commentaire est la deuxième moitié d’un billet. Même si je comprends l’attitude de ceux qui refusent la conversation publique (du côté lecteur comme rédacteur), il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un élément à forte valeur ajoutée. On peut tout à fait s’en passer, mais c’est bien mieux avec.

Crédit photo intro : Don Solo

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



66 réponses dans “Faut-il vraiment commenter tant que ça ?”

  • savoja dit:

    Je trouve l’idée de répondre via un billet sur son blog très intéressante et sans doute à creuser.

    Sinon, il y a des bénéfices pour celui qui commente, mais pas systématiquement. Par exemple je lis quotidiennement des blogs sur la thématique du référencement mais je ne suis pas spécialiste SEO. Donc si j’engrange des backlinks en répondant aux billets, ils auront un poids incertain car sur une thématique éloignée. Je fais connaitre mon site à des référenceurs, le peu de curieux qui cliqueront sur « Seine Saint Denis » repartiront sans doute immédiatement (énorme taux de rebond) et j’ai peu de chance de leur vendre une nuit d’hôtel ou une visite d’entreprises. Enfin n’étant pas spécialiste, je risque de dire une ânerie en commentaire ou de poser une question naïve, on a vu mieux pour se démarquer ou faire la promo de sa marque ;o)

  • Aurélien dit:

    Ecrire un billet en réaction est long et pas forcément intéressant s’il n’y a qu’un point de désaccord ou une ou deux choses à clarifier.

    Mais c’est toujours possible cf : http://www.partouzedeliens.info/index.php?2010/07/12/77-ameliorer-referencement-consultants-seo ;)

  • AxeNet dit:

    Tu vas rire, mais je reçois parfois des mails de personne souhaitant résoudre leur problème d’irritations cutanées.
    Mais pourquoi me diras-tu ?
    Parce qu’ils ont tapé « blog Axe » dans GG si j’en réfère à ma première position sur cette expression.

    Avant que toutes les filles ne se jettent sur moi, je précise donc que, contrairement à ce que Laurent mentionne dans son billet, nous n’avons rien à voir avec les déodorants AXE ;-)

    Pour revenir au sujet, la méthode de réponse par un autre billet est excellente. J’avoue ne l’avoir pas pratiqué. Je vais sans doute m’y mettre si je trouve le temps car j’ai repéré dernièrement sur un blog un article qui m’a un peu « chauffé » tant j’y ai trouvé de bêtises.

    J’abonde dans ton sens concernant les commentaires agressifs. D’ailleurs, si la forme n’est pas agréable, on y trouve parfois de bonnes choses sur le fond.

    Comme toi, je trouve que les commentaires peuvent faire partie intégrante d’un billet. je me disais d’ailleurs dernièrement que sur certains des miens, les commentaires étaient parfois plus intéressants que l’article lui-même.

  • AxeNet dit:

    @ Aurélien
    C’est de lui dont je parlais :-)

  • Aurélien dit:

    Hello,

    Houlala, plutôt d’accord au début mais absolument pas avec ta conclusion « il s’agit d’un élément à forte valeur ajoutée »

    AMHA, la majorité des commentaires ne servent à rien.

    C’est finalement assez rare que les commentaires débouchent sur une conversation intéressante.

    D’ailleurs le fondateur de dotclear n’avait-il pas publié il y a quelques années une billet fustigeant la qualité / intérêt des commentaires ? (info à vérifier).

    Argumenter depuis l’espace commentaire et échanger est (je trouve) bien plus difficile que sur un forum (sur la plupart des blogs). Faute à pas mal de choses et notamment la mise en page.

    Il y a des techniques pour doubler, tripler son nombre de commentaires du jour au lendemain en écrivant toujours la même m… :)

    Alors la valeur ajoutée…

    Enfin l’intérêt porté par les lecteurs pour le contenu des commentaires semblent relativement faible (d’après mes stats).

    Il y a bien entendu des cas où les commentaires sont plus intéressants que le billet avec une discussion très enrichissante mais c’est très rare.

  • Laurent dit:

    #Seine St Denis : certes, il est toujours préférable d’aligner les thématiques. Cependant, l’intérêt est loin d’être totalement nul.

    @Aurélien (version Pink) : je n’avais pas lu le billet ou ta réponse. C’est un très bon exemple.

    @AxeNet : c’est ta moto plutôt que ton déodorant qui attire les filles ;)

    @Aurélient (version Oseox) : c’est la majorité du Web en général qui est pourrie. Même si la qualité représenterait moins de 1%, cela me suffit et certainement à n’importe qui d’autre pour trouver où discuter et rédiger quelque chose qui soit digne d’être commenté.

  • Marie dit:

    Si j’ajoute ce commentaire c’est tout d’abord pour flatter ton égo. :)

    Ensuite je vais être moins gentille en te disant que si sur le fond je suis plutôt d’accord avec ton billet, la forme n’est pas au niveau de ce que tu as l’habitude d’écrire : outre des tournures lourdes, il demeure quelques fautes d’orthographe et de frappe (piété ou lieu de pitié par ex) ;) qui gâchent un peu la lecture. Je pense que tu aurais pu être largement plus concis sans sabrer tes idées. En gros j’ai du me concentrer pour lire ton billet jusqu’au bout (je l’ai fini en seconde lecture, j’avais tenté une première lecture un peu plus tôt mais je n’ai pas eu le courage d’aller jusqu’au bout). Je n’ai pas retrouvé ton style et ton tranchant habituels!

    Malgré cela je pense que c’est un bon billet qui va attirer pleins de commentaires, d’ailleurs la preuve, j’en ai laissé un ;)

  • Simon dit:

    Je pense que la visibilité à un moment T d’un billet de blog influence grandement la quantité de commentaires. Un lien posté sur Twitter à une heure propice peut changer la donne. Une homepage avec une liste de billets triés et une pagination peut aussi faire varier grandement le taux de réponse de son lectorat. J’ai déjà remarqué que mes lecteurs réguliers s’expriment plus volontiers sur les 3 ou 4 premiers billets d’une liste, même si ils sont pas vraiment bandants, et peuvent complètement zapper un billet intéressant qui s’est simplement retrouvé en page deux de la pagination, repoussé dans les arhives du temps par l’arrivée des nouveaux. Résultat : un bon article peut facilement se faire fusiller par une mauvaise gestion du timing de publication.

  • Laurent dit:

    @Marie : je ne dois pas être dans un « groove éditorial » :D Ok je vais faire une relecture…

  • sacha dit:

    Merci laurent pour ce billet, qui comme toujours chez toi est complet, détaillé et… long!!!
    Zut à la fin comment on fais pour travailler quand on est interrompu par un billet intéressant mais qu’il fait 15000 ligne..
    Bon ca va Içi il est 19H00

    Au sujet du billet en lui même, je résumerais par le faite qu’un blog est devenu un lieu d’échange.
    Pour celà il faut qu’il y est un respect mutuel, entre le blogueur et ses lecteurs , et donc les commentaire genre « Super article , Voiçi mon liens pour mon site POKER », ne respecte pas le cadre du respect pour celui qui passe du temps à écrire un article de qualité.

    Mais il y a aussi le problème de blogueur réalisant un certain « foutage de geule » genre
    « Voiçi les 5 conseils SEO de la mort
    - des liens entrant
    - du contenu
    - des meta optimisé
    - des bonnes balise alt
    - des bonnes TITLE »

    Ok mais pas besoin d’écrire un post pour ca, c’est du réchauffer que tous le monde à déjà, lut, et dans ce cas c’est le blogueur qui se fout du lecteurs.
    Mais c’est un autre sujet, et pis si le lecteurs est pas content il n’a qu’a pas lire…

  • Keeg dit:

    @Sylvain : Moi j’ai pire, sur un autre blog que je ne tiens plus depuis pas mal de temps, j’ai un nombre assez phénoménal de demandes d’aides venues d’Afrique. En effet, j’avais écrit un billet sur les plus grosses fortunes françaises. :)

    Pour revenir sur certaines remarques, il m’arrivent parfois sur des billets de lire scrupuleusement les commentaires et lire en diagonale l’article. C’est parfois bien plus enrichissant.

  • Maxime dit:

    Je suis d’accord avec les points évoqués dans l’article. Au delà même du référencement de la visibilité ou de l’ego, ça fait du bien de discuter entre personne du même domaine.
    On a de la chance d’être dans un métier où l’ambiance est assez convivial, du moins dans la conception web. Peut-être un peu moins dans le référencement, car quand il y a des commerciaux en costard, on a moins tendance à ne pas se prendre au sérieux. Mais dans une agence web, le nouveau venu tutoie tout le monde à la fin de la journée par exemple.

  • cdillat dit:

    Je profite de ce billet pour signaler @Aurélien @Gwaradenn … que l’abonnement par email est très pratique pour savoir que qqn à posté une réponse et qu’il devrait ajouté cette fonctionnalité sur partouzedelien car j’ai failli loupé sa réponse :D.

    @Laurent très bon conseils ;)

  • Vince dit:

    Flatter l’ego et voir mon ego flatté, oui Laurent, je souscris pleinement à cela :)… Bizarrement, je pense que la critique négative joue aussi un rôle en ce sens, car celui que l’on critique a forcément dit quelque chose qui interpelle le lecteur et donc réussi à capter son lectorat, ce qui n’est pas forcément évident.

  • Olivier dit:

    Contrairement aux forums, le principe des commentaires sur un blog limite généralement l’échange entre l’auteur et chacun des commentateurs à des relations duelles, un peu comme un maître des échecs qui joue avec plusieurs autres joueurs en même temps, sans pour autant que les différents joueurs ne se rencontrent entre eux. Et d’ailleurs, l’auteur répond le plus fréquemment à chacun des commentateurs par un @nomducommentateur afin de le spécifier, ce qui renforce ce cloisonnement initial.

    Il y a plus rarement (enfin j’ai l’impression) un lien entre les différents commentateurs, qui s’interpellent ou se contredisent. Je dis cela parce-que l’intérêt des commentaires devient plus que limité pour le lecteur/futur commentateur lorsqu’il n’y a aucun liant sinon le thème abordé par l’auteur, et que chacun parle de sa propre expérience ou donne son propre avis sans tenir forcément compte des commentaires précédents.

    Je crois donc qu’un commentaire réussi est un commentaire intégré. En tout cas, on fait vite la différence entre un blog qui amasse des commentaires déstructurés et creux ou chacun passe dans l’unique but de laisser son empreinte (peut-être qu’Aurélien-Oseox parle de ce type de blog quand il stipule que les commentaires ne servent à rien) d’un blog plus communautaire ou les commentaires sont moins cloisonnés, et plus riches (comme Keeg ou Axe-Net qui trouvent des commentaires plus intéressants que l’article lui-même).

  • Aurélien dit:

    Dans tous les cas, je propose qu’Aurélien (gwa – pink) et moi faisions un bras de fer parce que l’on ne s’y retrouve plus :D

    Le perdant devra changer de prénom !

  • cdillat dit:

    Un bras de fer c’est petit joueur je m’attendais à un duel dans les règles avec choix des armes (ou du mot clé :D)

    Nouveau concept de concours le championnat SEO avec duel :D

  • Aurélien dit:

    @cdillat : je penserais un jour à mettre cette option du mon vieux dotclear.

    @Krakrak le 2eme Aurélien : il y a gravatar pour nous différencier et surtout le style. Tu es sérieux et pro, moi pas. ;)

  • alex dit:

    Vraiment, Laurent cet article est vraiment très pertinent, comme toujours ;)

  • Vincent dit:

    Excellent article de qualité. Je suis tout à fait d’accord avec le « Commentez sans cesse », sauf que ca prend du temps, beaucoup de temps.
    Peu importe le nofollow ou le dofollow (même si c’est mieux), des commentaires sur plusieurs blogs d’autorité permettent à un blogueur de se faire connaitre progressivement et lui ramènent un trafic continu.
    Par contre pour les blogs dofollow, là où ca doit être moins drôle, c’est le temps passé sur la modération.

  • YvanDupuy dit:

    Que dire de plus…je pense que tu as vraiment tout résumé (je me permets de te tutoyer même si je suis un de tes lecteurs récents).

    Bien sûr les commentaires sont aussi le signe d’un blog attractif, qui vit et suscite l’intérêt. Et puis, il y a ceux « de passage » qui vont juste laisser un commentaire très bref, histoire de se faire un backlink…

    Je ne commente pas systématiquement tous les billets que je lis, certaines fois c’est souvent pour féliciter l’auteur quand il m’a apporter beaucoup de connaissances ;-)

  • Sarssipius dit:

    Aujourd’hui, certaines thématiques (le référencement en fait partie) ont complètement déplacé la conversation depuis les forums vers les commentaires de blogs

    J’aime bien ce point particulier parce que récemment je lisais sur un forum (de guitare)un intervenant qui disait à une autre: « si tu te fous de l’avis des autres, qu’est-ce que tu fous sur un forum, ouvre un blog! »

    Ce commentaire m’a fait rire et un ami m’a justement fait remarquer qu’au fond un blog ce n’était rien d’autre qu’un forum où un seul auteur (ou quelques uns) est autorisé à ouvrir un sujet mais pour le reste la discussion est complètement ouverte à tout un chacun! Et je rajouterai: encore plus facilement que sur un forum puisqu’il n’y a même pas besoin d’être inscrit pour interagir!

  • Laurent dit:

    @sacha : comme je disais plus haut à Aurélien (celui d’Oseox), il est clair que la vaste majorité du Web et donc des blogs. J’avoue être un peu parti du principe que nous parlions de plateformes érigées dans les règles de l’art. Sinon, mon article va être bien plus long ;)

    @Keeg (.cc @Axe-Net) : arf les mots clés ! Le plus inquiétant que j’ai croisé dans mes stats était du genre « que faire bébé tombé sur la tête ». Là t’as presque envie d’appeler le visiteur !

    @Maxime : l’ambiance est certainement très cordiale au sein des référenceurs. En tout cas, j’ai l’impression que les tensions passées sont bien apaisées – sans vouloir parler de franche camaraderie.

    @cdillat : clair que l’abonnement par commentaires est primordial. @Aurélien et @Gwaradenn vous êtes prévenus !

    @Vince : exactement ! Comme je dis dans le billet, l’important est de ne pas laisser indifférent. L’absence de critique est même révélatrice. Quoi qu’il faut que la critique soit bien fondée. Le Troll est hors course.

    @Olivier : en effet, la discussion sur un blog diffère du forum, mais la base de départ n’est pas la même.
    Par contre, je ne vois pas de difficulté particulière à engager la conversation avec un autre commentaire. Il se pose simplement le souci du suivi qui rend la discussion bancale si tous les intervenants ne suivent pas le fil (remarque c’est pareil sur un forum).

    @Vincent : pour ma part (blog en dofollow), je trouve que le filtre anti-spam Akismet est efficace. Ceci dit, je laisse passer certains commentaires qui seront rejetés ailleurs. Ça m’est franchement égal de refiler un backlink à celui qui en cherche du moment qu’il reste décent.

    @YvanDupuy : je découvre également ton blog qui présente des actus intéressantes.

    @Sarssipius : le blog n’est pas fait pour tout le monde et les forums vont certainement perdurer, mais à partir du moment où on possède une expertise qu’on souhaite partager, je pense qu’il est mieux de valoriser sa propre plateforme (blog ou autre), plutôt qu’apporter une valeur ajoutée à la plateforme d’autrui (le proprio du forum).

  • Flood dit:

    Bon, on me dit de commenter. Alors je commente.
    Soit.

  • marc dit:

    Je suis d’accord avec les points évoqués dans l’article sur les commentaires hasardeux sans aucun intérêt pour personne.
    Mais il faut reconnaitre qu’il y a aussi beaucoup de blog qui aborde des sujets juste pour avoir quelque chose a dire et souvent des thèmes qui ne maitrise pas vraiment au vu de leurs articles.
    J’ai même constaté a plusieurs reprise des blogs avec des articles quasi identique a quelque mots ou phrases.
    Tout ça pour avoir un contenu.
    Je suis tout a fait d’accord avec Sarssipius qui compare un blog a un forum avec le fait qu’on a pas besoin d’être inscrit pour interagir.

  • marc dit:

    Je ne critique nullement tous les blog bien en tendu.
    Je pourrais même dire que j’ai parfois appris pas mas de chose sur certain blog.

  • Petit Nuage dit:

    Certes, le commentaire joue sur l’ego, mais l’absence de commentaire n’implique pas que le sujet est inintéressant, loin de là et que le blogueur doit remettre en question sa ligne éditoriale. En matière de commentaires et de blogs, j’ai l’impression que les anglo-saxons sont le plus en avance, et cela fait des années que je lis sur les blogs anglophones des recommandations sur la manière de rédiger des billets (notamment en les terminant par une question susceptible de faire réagir le lecteur averti).

    Pour ce qui est des réponses via blogs interposés, n’est-ce pas l’un des grands succès des blogs, au début, du fait de leur mécanisme de rétroliens (ou trackbacks) automatiques ? Cela était devenu tellement populaire que bon nombre de plateformes ne supportent plus cette fonctionnalité, ou dans une moindre mesure, alors que c’est le moyen le plus intéressant et le plus confortable pour répondre de manière plus approfondie à un billet, voire un ensemble de billets de sources diverses.

  • Sarssipius dit:

    @Laurent: Oui je ne voulais absolument pas dire que les forums allaient péricliter, et effectivement pour lancer un blog il faut déjà avoir quelques chose à dire en tant qu’initiateur de la « conversation ».

    Je partage entièrement ton avis sur le fait que si quelqu’un a quelquechose à dire et à partagere, s’il veut y mettre de l’énergie autant le faire sur sa propre plateforme et non simplement valoriser la plateforme de quelqu’un d’autre.

    Le parallèle forums/blogs que je faisais dans mon message c’était pour souligner qu’en fait la différence entre blog et forum est ténue. Sur le forum tout le monde peut initier un sujet, sur le blog seul un (ou une poignée d’)auteur(s)est autorisé. Mais pour le reste les visiteurs peuvent participer à la discussion, apporter leur grain de sel et de façon plus immédiate que sur un forum (pas d’inscription nécessaire). Malgré tout, et là ce n’est probablement pas vrai pour le milieu du référencement, mais plus pour les milieux dans lesquels je suis investi sur le net, le constat est drôle.

    Dans l’imaginaire de l’internaute lambda: Forum = échange d’avis, discussion, etc… Blogs = un type qui blablate et qui ne veut pas de l’avis des autres! Peu ou prou…

  • Didier dit:

    Bravo pour ce billet (flatte, flatte).
    Sans aller jusqu’au « Like », un petit retweet me sert souvent à marquer mon approbation, même quand je n’ai rien à dire par commentaires. ;)

  • blackat dit:

    Oui c’est un bon billet (ca va toujours tes chevilles? ^^) qui soulève pas mal d’interrogation.

    La question que je soulèverais ici (pourquoi pas une idée de billet ^^) c’est « les commentaires sont ‘il vraiment utile sur un site internet ? »
    Dans un article je vente les avantages de la simplicité avec le principe du KISS : adoptez le kiss pour votre site internet

    Avec ce principe, si l’on considère la question précédemment posé, doit’on garder le système de commentaire ? l’enlever ?

    (ceci est une question ouverte, pas seulement posé a l’auteur ;) )

  • yoppla dit:

    yes un grand bravo pour cette article, tu as une façon de dire les choses de facon naturel, simple et tellement vrai, je te tire mon chapeau !!

  • Laurent dit:

    Oulah je suis encore en retard sur les réponses…

    @Référencement naturel : par définition, le blog n’est pas forcément synonyme de qualité. D’ailleurs, la majorité de blogs est carrément nulle.
    On peut quand même trouver des choses intéressantes sans avoir à forcer pour trouver.

    @Petit Nuage : dans un billet précédent, je remarquais justement le manque de critères qualitatifs pour jauger la qualité d’un blog au niveau des commentaires. Mon exemple consiste à dire que je préfère un commentaire du Dali Lama sur un billet parlant du Tibet, plutôt qu’un milliers de commentaires d’internautes.
    Effectivement, la réponse sous forme de billet est née en même temps que le blog. Je faisais seulement remarquer son niveau de qualité.

    @Sarssipius : en fait, je crois que certains forums souffrent déjà de la montée en puissance des blogs et des réseaux sociaux. D’autres s’en sortent très bien. Tout dépend de la cible.
    Tes explications sur le parallèle blog/forums est très juste.

    @Didier : le RT est effectivement un bon moyen de marquer son approbation. Je n’y avais pas pensé car c’est déporté sur une autre plateforme.

    @blackat : ton billet est très bon. J’encourage à aller le lire.
    C’est comme cela qu’il faut appréhender un site Web, en jaugeant bien chaque fonctionnalité.

    @VideoBuzz : ben justement, on m’a dit que j’étais moyennement en forme au niveau de l’écriture. Mais merci

  • Marc dit:

    Poster un commentaire n’est pas forcément une démarche naturelle pour celui qui n’est pas (à l’inverse de l’immense majorité des commentateurs de ce blog) un professionnel du secteur mais un simple lecteur. A plus forte raison, si c’est un lecteur de fraîche date sur ce type de sujets.
    Car l’absence de maîtrise technique, et implicitement de légitimité si on se fie à ce seul critère, n’incite pas à donner en pâture aux experts des réflexions parfois très basiques.
    Ce que je crois, au-delà du niveau de compétence ou de la chasse éventuelle aux backlinks, c’est la nécessité d’être en empathie avec le sujet traité et avec l’auteur, ou avec la tonalité du traitement de l’info. Car il n’y a aucun intérêt à « perdre » du temps à suivre 5 ou 6 blogs (pour moi) s’il n’y a pas d’enrichissement intellectuel et de plaisir de lecture.
    Pour le coup, j’ai été bavard…

  • Philippe dit:

    « Le Dali lama »

    Le Dali lama ? Au Chili ou en Argentine mais au Salvador je ne crois pas.

    Ça c’est du commentaire ! :-D

  • Laurent dit:

    @Marc : à la limite, si je pose un commentaire sans maîtriser le sujet, ça serait justement pour poser des questions en se plaçant du côté néophyte.

    @Philippe : ahah
    Tiens, j’en ai profité pour faire un 2ème passage de corrections. @Mar1e doit avoir raison; je ne suis pas en grande forme.

  • Philippe dit:

    Non mais t’as vu ton billet ? Près de 12 000 signes ! Il faut être un surhomme pour ne laisser aucune faute ou coquille dans un texte de cette longueur. En rédigeant on se concentre sur le fond, puis on se relit mais en restant toujours polarisé sur le sujet.

    Tu crois qu’en servant mes textes à mes clients je ne laisse jamais d’erreurs ? Des énÔrmes !!! Et les plus évidentes sont les plus malicieuses : elles sont là, devant ton nez, et tu te retrouves avec ton client qui se demande quel rédacteur tu fais car elles lui ont sauté aux yeux…

    Chez moi, c’est assez constant quand je bosse dans l’urgence : tu ponds un texte qui te paraît excellent, tu vas le montrer en 4e vitesse à ton client comme un gamin qui montre son carnet de bonnes notes à ses parents et tu te prends un fard devant ses remarques de professeur incapable de créer quoique ce soit mais toujours prompt à corriger les autres.

    Le truc c’est : laisser reposer la pâte, bien vider son cache mental et reprendre son texte IMPRIMÉ pour la correction, stylo rouge à la main.

    À part ça ? J’ai fait 2 brochets hier soir !!!

  • Laurent dit:

    Yep je pratique aussi l’impression papier et la correction au stylo rouge, mais ce n’est pas systématique.
    Même sans rendre le texte à un client, c’est choquant de voir les bourdes qu’on peut faire.

  • Marie dit:

    Je plaide coupable car je n’ai plus le temps de relire et corriger Laurent. Il faut dire qu’il est prolixe en ce moment ;). J’ai juste le temps de lui signaler qu’il a fait des coquilles et des fautes, sans préciser lesquelles …

  • Laurent dit:

    Corriger un nombre restreint d’articles ne peut pas prétendre au titre de correcteur officiel.

  • Marie dit:

    Le vrai problème c’est ça paye mal :D

  • Marie dit:

    Oups j’ai envoyé trop vite et avec une coquille. Je suis sur l’iPhone et on vient de faire un freinage d’urgence :/
    Puis pour te relire il faudrait aussi que j’aie le temps de te lire ce qui n’est pas le cas actuellement. Je suis trop occupée et tu postes trop ! ;) mais là je rattrape mon retard. Il y a des bouchons sur la route et ça m’occupe bien de lire :)

  • GdeC dit:

    effectivement, plusieurs commenateurs spécialistes de la conquête de places de podium (particulièrement fréquents chez wikio entre autres)se plasient à laisser des commentaires sybillins ou bassement flatteurs uniquement pour laisser un trait de bave d’escargot qui leur permetttra d’avoir un lien de plus de nature à nourrir le flux. Je trouve cela nul, cela n’apporte rien, et me fait perdre mon temps. merci de rappeler le caractère d’échange des commentaires, qui fait la joie du blogueur sincère qui a envie de communiquer vraiment.

  • guillaume dit:

    Salut !
    Désolé, j’ai un peu la flemme de lire tous les comments, j’ai lu les premiers et les derniers ^^.

    Ok, c’est pas bien jolie de Spamer, ça nui à la qualité du contenu (et ca fait chier tout le monde) et ca serait plus efficace niveau SEO si c’était ciblé…

    Toutefois, Prenons le problème dans le sens inverse, je fais du SEO et je cherche à optimiser mon temps, le Spam semble bougrement plus efficace que de « s’emmerder » à lire un blog et réagir de manière construite à un message pour faire avancer le smilblique.

    Au finale le coupable c’est google qui accorde trop d’importance au Netlinking ou dofollow et au nofollow…

  • marc dit:

    Le commentaire de Jeux vidéos discount est au moins clair et sincère.
    Peu constructif mais sincère.
    Lol
    Au lieu de s’emmerder comme il dit il aurait pu au moins lire l’article au lieu de se contenter du premier et dernier commentaire comme lecture.
    ça a l’air vraiment emmerdant de faire du SEO alors.
    Lol

  • Laurent dit:

    @Marie : dommage que tu sois obligé de lire sur l’écran minuscule de l’iPhone. Ça serait tellement plus agréable sur l’iPad.

    @GdeC : je vois ce que tu veux dire…

    @Jeux Vidéo : effectivement, on s’adapte aux règles fixées par Google. A la base, son incapacité flagrante à gérer le spam permet à une certaine facilité de perdurer.

    @Auto entrepreneur : je crois que c’est chez Sylvain (version Axe) que j’expliquais aux spammeurs de commentaires qu’il suffit de répondre aux derniers messages plutôt que lire l’article. En tout cas, ça vaut mieux que balancer un truc bidon et générique.

  • Marie dit:

    @Laurent : lire ne me pose aucun problème, à mon âge on a encore de bons yeux ;) Puis l’écran Retina est vraiment très agréable. Pour taper c’est par contre une autre paire de manche mais je vais avoir un Newton avant la fin de l’été à ce qu’il parait :D
    Puis le principal inconvénient de l’iPad, c’est qu’il ne tient pas dans ma poche ;)

  • Philippe dit:

    Marie, tu me fais mal. Très mal.
    Newton ? C’est toute ma jeunesse quand j’avais ton âge et que je bossais pour Apple en 87.

  • Philippe dit:

    Laurent ?
    Tu as un putain de méchant bug sur ton WP de m***.

  • Philippe dit:

    N’y aurait-il pas un méchant bug ici (3e) ?

  • Marie dit:

    @Philippe : sorry je ne veux faire de mal à personne :/

  • Marie dit:

    ps : pas vu de bug pour ma part (à effacer merci)

  • Laurent dit:

    @Marie @ Philippe : j’efface pas vos commentaires; ils sont rigolos :D

  • Marie dit:

    @Laurent : toi par contre tu n’es pas rigolo …
    par contre ton site il rame bien… t’es hébergé chez Free?? :D

  • julienb dit:

    Salut Laurent,

    je rattrappe ma veille apres les vacances donc je suis poil a la bourre mais cet article et super sympa et je vais le citer dans mon prochain (social media et SEO) – tu as surtout raison sur une section – les commentaires sont en hausse des que le sujet est un peu ploemique – IE les chapeaux noirs ou Bortzmeyer sont les 2 sujets les plus lus et commentés sur mon (tres jeune) blog.

  • Buzz dit:

    Merci pour cet excellent article. Alors allons-y pour Bloguer en dofollow ;)

  • damien dit:

    Bonjour,

    Je tenais à vous féliciter pour votre article. Pour ma part, le fait de commenter des blogs fait partie d’une stratégie d’acquisition de backlinks viable aussi bien sur le court que sur le long terme.

    Bien entendu, je fais de mon mieux pour rédiger des commentaires constructifs, cela permet de mettre en avant l’article du blogueur (et ainsi donner plus de poids à son propre lien), mais également parce que de là découle parfois des liens plus intéressants.

    Il est important de varier la source des liens, et le fait de faire des commentaires de blogs permet d’obtenir un mélange plus que correct.

  • Paul-Henri Bonnement dit:

    Article de très bonne qualité, tout comme le blog.

    Je pense aussi que les commentaires sont une aide fondamentale et fortement agréable. Il y a aussi cet aspect pratique pour engranger du backlink comme c’est précisé dans l’article, malheureusement certains en profite pour poster de manière insensée..

    @+, et merci pour l’article.

  • bluewriter dit:

    Ce n’est pas la première fois que je lis un article sur les spams et les commentaires et la problématique des spammeurs chercheurs de liens mais, il n’empêche que je trouve ta prise de position sympathique et surtout, très tolérante par rapport à d’autres blogueurs, qui vont jusqu’à exiger une assiduité dans les commentaires pour se voir publier, bien que leurs blogs soient en dofollow.
    Pour ma part, je pense qu’un commentaire mérite d’être validé, du moment qu’il crée un dialogue avec le rédacteur du billet ou un début de discussion. S’il est vrai qu’il ne suffit pas de remercier platement (figurez-vous que cela énerve, également, les autres commentateurs, enfin, je parle pour moi!), il ne faut pas sanctionner pour autant les commentaires qui ne sont pas techniques parce qu’émanant de lecteurs qui ne connaissent pas grand-chose du domaine mais qui comprennet, quand-même,de quoi il s’agit et veulent donner leur avis.
    Alors, merci d’être aussi ouvert aux autres, Laurent, et surtout, ne change pas!

  • Portage salarial dit:

    Salut Laurent, encore un tres bon billet.
    C’est les vrais que les commentaires permettent de juger de la bonne qualité et pertinence d’un site (si ceux ci sont justifiés) car ça permet de juger l’interet que portent les visiteurs à tes posts, et au nombre de retweet que tu as sur chaque page, à mon avis, ton blog est tres bien géré. Concernant les commentaires négatifs (pas agressifs) c’est une bonne chose, au moins on à des avis divergeants qui peuvent se reveller tres positifs au final. C’est bien qu’un sujet puisse faire débat de temps en temps.
    Et effectivement, les commentaires positifs ça donne le sentiment que tu racontes des choses intérréssantes et que tu connais bien ton sujet (la dessus j’ai aucuns doutes)

    Bref continue comme ça.

    Allez au passage je gratte un backlinck pour mon client)

    Refaudit

  • crack-net dit:

    Comme en 40 sur la BBC, les blogueurs parlent aux blogueurs ;-)c’est le constat que je fais sur beaucoup de blog les commentaires sont souvent rédigés par d’autres blogueurs .. mais je ne peux pas croire que la majorité la communauté Francophone soit blogueuse (c’est plus vrai dans la communauté anglophone dans certaines tranches d’age). cela est vrai même pour des thématiques qui ne s’adressent pas aux webmasters ou autres blogueurs …

  • patrick dit:

    Je ne l’avait pas vu celui là. C’est en lisant le Hub que je suis arrivé ici. Merci à Karnabal pour le lien, merci Laurent pour le billet !

  • Franck dit:

    Ce qui est dommage c’est de recevoir des commentaires de visiteurs « uniques » juste pour laisser l’url de leur site en dofollow.

    J’apprécie beaucoup plus les lecteurs réguliers qui donnent un avis personnel à mes articles.

    Le pire, ceux qui mettent des mots de référencement en pseudo, hier j’ai renommé son pseudo au mec, car son commentaire n’était pas si mauvais que cela, et je lui ais précisé ensuite car il avait déjà commenté par le passé sans passer par cette technique.

  • Laurent dit:

    @Franck : chacun a une perspective différente sur la politique de gestion des commentaires.
    C’est vrai que le pseudo optimisé en mots clés n’est pas très élégant, mais ça ne me dérange pas outre mesure qu’ils viennent chercher un lien. Il faut juste un minimum de bienséance.
    Après, vu comme c’est chiant de trouver du lien, je sais d’où ils viennent…

    Une solution alternative concerne le plugin CommentLuv qui permet de mettre un pseudo potable plus un mot clef. Le problème est qu’il s’agit d’une solution externalisée et je déteste les outils qui font appel à un service externe.

  • Ple dit:

    Article très constructif et pertinent sur les commentaires de blog. Je partage tout à fait ton point de vue et ta manière de voir les choses. C’est quelque chose de positif pour le commentateur et le rédacteur du billet, dans la mesure ou le commentaire est constructif.

  • jo dit:

    c est quand meme super sympa de le laisse en dofolow
    merci beaucoup

  • Joseph dit:

    He bien, même si vous répondez en retard quelle publication. Vous en avez des idées en tête.
    Bravo