AccueilRéférencement ➟ Les leçons de l’opération [balise title]

Les leçons de l’opération [balise title]


troll seoDésolé d’avoir menti, mais je n’avais pas l’intention de publier un guide ultime de la balise title.

Ma stratégie de domination du mot clef était une farce pour démontrer plusieurs choses.

Le retour du Troll SEO

Pour commencer, tout est parti de cette photo de moi, qui tourne en ce moment.
Je tiens dans mes mains l’excellent livre de Ryan Holiday « Croyez moi je vous mens ».

coyez-moi-je-vous-mens

L’idée de vous jouer un petit tour commençait à germer.

Du coup, je présente mes excuses à tous mes followers, mes abonnés et surtout à mes otages Thomas Cubel et Olivier Duffez.
Ils ont joué le jeu, sans se méfier.
J’ai même failli entraîner Sylvain Richard dans le piège, mais il est arrivé un poil trop tard avec son lien spontané.

J’ai montré l’envers du décor hier dans une vidéo où je forçais le trait sur certains aspects, tout en restant globalement crédible.

J’avais commencé en m’amusant à rédiger plein de titres et je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison que la suite ne continue pas d’être aussi trollesque que les déclarations de John Mueller.

Si vous n’avez pas encore regardé la vidéo, attention aux conseils subversifs.
J’ai fait exprès de paraître crédible, tout en allant parfois un peu trop loin dans certains raisonnements.
Mon objectif était de montrer qu’il ne faut croire personne sur parole.
Pour tout avouer, j’avais en tête l’article du JDN sur Jan, le vainqueur de « mangeur de cigogne« .
Il avait réussi à glisser l’intérêt de la « meta keywords » et c’est toujours en ligne aujourd’hui, gravé dans le marbre.
Que ça soit un googleur ou moi, n’assumez rien, vérifiez tout.

trustnoone

Testez, testez, testez
Je suis toujours prêt à changer d’avis.
Le dernier grand changement pour moi concerne l’attribut nofollow.
Aujourd’hui, je ne conseille plus de l’intégrer dans une stratégie de linkbuilding. Google ne passe plus par dessus, donc ça ne sert à rien d’en faire.
Concernant la balise title, je conseille toujours plus que tout de la bichonner.

Je ne dis pas que mes conseils dans la vidéo sont bidons hein ?!
C’est la vraie vie de SEO qu’avoir affaire à des échanges de liens bidons, à des titres racoleurs sans contenu intéressant derrière, à des remises en question et autres contrariétés.
Par contre, le cheminement que je montre est correct.
C’est la bonne approche pour composer des titres, régler le contenu et engager sa promotion.

C’est vrai qu’il faut une stratégie de promotion autour d’un contenu.
Par exemple, prendre le train en marche d’une tendance, telle que le débat actuel sur la balise title, fonctionne mieux que si je lance mon guide ultime au milieu de nulle part dans le calendrier.

C’est également vrai qu’il faut tisser des liens, des vrais.
Si j’avais quelque chose de réellement intéressant à présenter, Olivier m’aurait fait le lien. Il a répondu très rapidement à mon message, en engageant une discussion intéressante et il était demandeur.

Thomas est top. C’est ça l’état d’esprit du vrai SEO.

La « manipulation » de Thomas, Olivier et Yakaferci voulaient mettre en avant travers des campagnes de netlinking et autres buzz.
On cherche à choper du lien, à faire du trafic, à racoler de la vue, à forcer le clic, etc.

Tout le monde est trop tendu du string, trop focalisé sur le retour de la transaction.

Ça devient de plus en plus glauque de savoir que tu fais partie d’un processus.
Savez-vous que c’est foutu lorsqu’il n’y a plus que des vendeurs et plus personne pour faire le con ?
Nous avons encore besoin de véritables passionnés.
Malheureusement, ça devient de plus en plus rare de tomber sur des gens altruistes.
Je ne parle pas de la communauté du référencement.
C’est exceptionnel de pouvoir contacter les 3 premiers sur une requête et avoir la certitude de pouvoir obtenir 2 liens.
Je confirme que le meilleur lien des Internets et celui provenant du premier sur la requête. Cela doit être votre principale cible.

Seulement, ce n’est pas si évident dans d’autres thématiques.
Ma démonstration était trop facile pour être crédible pour d’autres sites Web.

La title et la meta description décorés à outrance sont aussi des exemples où je voulais forcer le trait.
Je ne dis pas qu’il ne faut pas régler sa title au millimètre, mais je ne conseille pas pour autant les sapins de Noël et les messages marketing trop violents.

balise-title2

Personne n’a tiqué sur cette combinaison title + meta description.
Pourtant, elle fait mal aux yeux !
Un caractère exotique ça va, 3 bonjour les dégâts.

Je pousse les gens à étudier les choses du copywriting.
Seulement, les déviances sont tellement faciles, qu’il faut bien comprendre le danger.
Arriver à persuader les gens de faire ce que vous voulez est une arme dangereuse.

C’est bien de mettre au point une stratégie de la mort qui tue pour buzzer à fond, mais n’oubliez pas le principal : si on devait arrêter de s’amuser, alors pourquoi continuer de faire ce métier ?

play-harder

Pour évitez que vous tombiez dans le piège la prochaine fois, méfiez vous quand je lance une grosse opération le week-end.
Samedi et dimanche c’est récré.

 

Et merci à tous,
Je me suis bien marré.

Crédit Photos Ryan Holiday : JL Courlieux
Crédits Photos TrustNoOne : X-Files – Fox
Crédits Photos PlayHarder : inconnu

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.