AccueilFormation ➟ Les 5 événements SEO indispensables en 2016

Les 5 événements SEO indispensables en 2016


Les événements SEO en 2016Voici la liste des événements SEO où on pourra se croiser cette année.

Bien sûr, je parle aussi des événements où on ne se croisera pas forcément et que je recommande… ou pas.

Le meilleur backlink se construit IRL.

On peut polémiquer à tort et à travers sur l’intérêt des conférences, mais la seule vérité qui reste à la fin de la journée concerne le contact humain.

En tout cas, c’est ma vision.

J’ai autant de plaisir à venir dans un événement en tant que conférencier ou simple participant.

Si je devais rester scotché devant mon écran, je ne serais jamais devenu consultant.
Mon quotidien de super affilié et pute à clic serait le même depuis que j’ai réussi à bien spammer Google, il y a environ 10 ans.

Quelle horreur !

Seulement, s’il suffisait de se rencontrer et boire des coups pour tisser des liens, alimenter son réseau et surtout progresser, alors les Apéros SEO seraient suffisants.

C’est chouette de boire des coups avec les potes, mais c’est la récompense après avoir bossé.
C’est pour cela que l’intérêt des conférences, formations ou ateliers n’est pas anodin.

D’ailleurs, on peut tomber sur de véritables perles, qui peuvent changer beaucoup de choses.

En passant, je ne serais jamais arrivé où je suis, sans m’être imbibé du savoir des autres.

Pour moi, la clef consiste à choper des pistes d’exploration que je vais ensuite prolonger de mon côté.

Même lorsque je vais supporter un ami qui fait une conférence sur un sujet que je maîtrise, il m’arrive de découvrir une nouvelle approche ou une meilleure manière de formuler la chose.

Il y aurait 1 000 exemples à citer, mais prenons le dernier que j’ai en tête avec l’intervention de Nicolas Robineau au BlendWebMix (btw une merveille d’organisation) et sa presque même conférence au Black&WhiteSEO.

Pour poser les bases, draguer les journalistes faisait partie de mes premières fonctions professionnelles, au début des années 90.

Du coup, on pourrait penser que je suis bien équipé niveau relations presse.
Sauf que Nicolas a packagé le truc de manière limpide, me permettant moi-même de mieux formuler les actions à mener avec mes clients et affiner concrètement ma méthodologie.

Ma vision de la conférence est relativement calibrée.

Encore une fois, je parle de ma manière d’aborder la chose. D’autres personnes ont une vision radicalement différente et c’est tant mieux.
Certains n’ont pas de vision du tout, mais passons…

Je ne sais pas faire un tuto complet à dérouler en quelques dizaines de minutes.
En plus, ça m’ennuierait d’expliquer « fichier, enregistrer sous ».

Sachant que le public est toujours varié, j’essaye de donner des pistes d’exploration sur 3 niveaux : débutant, intermédiaire et avancé.
Arriver à déclencher un petit début de réflexion pour chaque niveau, sur un point en particulier, est déjà un superbe objectif atteint.

Si en plus j’arrive à faire un peu le show, alors ce n’est que du bonus.

Faire plus en quelques dizaines de minutes commence à être sacrément compliqué.

Ceux qui viennent chercher des réponses toutes prêtes dans une conférence se trompent. D’ailleurs, ils se trompent en cherchant ces réponses, au lieu de se poser les bonnes questions.

Ne parlons même pas de mes célèbres slides minimalistes. J’ai une grande admiration pour les George Lucas du PowerPoint, mais je n’ai pas le talent ou le temps de m’y consacrer.
Le peu de fois où j’ai fait un effort, la valeur ajoutée était tellement absente que je me demande si ça vaut la peine (je parle toujours pour moi hein).
Pour faire un PowerPoint qui déchire sa race à partir de 0, quelqu’un de normalement constitué va mettre une grosse semaine.
Ou alors il faut avoir recours à une reine du Pimp My PowerPoint (peut-être qu’il y a aussi des mecs, mais j’ai seulement rencontré des filles Pimp My PowerPoint).

Quand tu rentres dans une agence Web, lorgne du côté de la nana au look improbable et un piercing forcément quelque part sur la tronche. Elle est enfoncée dans son fauteuil, un gros casque sur les oreilles, elle ne sourit pas, elle ne cligne pas des yeux, rien ne peut la perturber.

La ruche peut s’agiter dans tous les sens, elle est dans une autre dimension – celle du Pimp My PowerPoint.

Vous aurez compris que je suis très jaloux des reines du Pimp My PowerPoint.

Sur un autre plan, il faut accepter de rater une conférence.

Par contre, aucune excuse de monter sur scène et ne pas donner 2000%.
Mais pour une raison X ou Y, tu peux te vautrer complètement.

Ça fait chier, mais tu survivras.

Ça fait surtout chier de décevoir ceux qui sont venus avec une attente que tu n’as pas réussi à remplir.

Il ne faut pas avoir peur de parler des sujets qui fâchent.

En tant qu’organisateur ou intervenant, on essaye forcément de bien faire.

Parfois c’est raté.

Pourquoi un conférencier n’aurait pas le droit de se planter ?

Pourquoi un organisateur ne peut pas oublier de prévoir quelque chose ?

Pourquoi les seuls à débattre du défraiement sont du même avis ?

Pourquoi ce n’est pas politiquement correct de dire publiquement ce qu’on pense d’un événement ?

Pourquoi les critiques n’osent rien dire en face ?

Pourquoi il n’y a pas beaucoup plus de gens qui lèvent la main pour monter sur scène ?

Pourquoi certains s’en tirent, alors que ce sont de véritables enflures ?

Pourquoi certains font tout bien et d’autres font n’importe quoi ?

Pourquoi certains font parfois tout bien et parfois n’importe quoi ?

Pourquoi lui plutôt que moi ?

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Et merde !

Je fais l’effort, depuis quelques temps, de tourner ma langue 7 fois dans la bouche avant de dévoiler ma pensée, mais n’essayez pas de me forcer à me taire complètement sur un sujet qui me prend à cœur.

Ou alors je serais complètement taré de participer à autant d’événements et ne pas avoir un avis tranché sur le sujet.

Pour ceux qui n’ont pas suivi tout le film, ce mini coup de gueule est en rapport avec un mini clash sur Twitter à propos de SMX.

Zut, je suis en train de me rendre compte que je suis parti sur complètement autre chose que le titre du billet.

Alors j’abrège…

Si vous souhaitez qu’on discute du sujet des événements Web, pingez moi sur Twitter et on fera un Blab ou ce que vous voulez pour débattre.
Laissons tomber ceux qui se croient trop supérieurs pour s’abaisser à en parler et discutons entre gens de bonne volonté avec une vision à partager.
Le sujet est vachement intéressant et nous sommes un paquet concernés, alors parlons !

Maintenant, passons au menu.

Par ordre chronologique, vous pourrez me croiser à :

  • Visibilité Web Day le 3 février à Saint Raphaël (83).

Tous les ans, Yooda se greffe sur le salon eTourisme pour organiser une journée de conférences gratuites.
Le lieu est très pratique et confortable. On est dans de super bonnes conditions pour suivre le programme.
Justement, jetez un coup d’œil à ce programme car il n’a rien à envier à d’autres événements payants.

Me concernant, je vais présenter, en compagnie de Romain Bellet, une approche inédite de la préparation au cocon sémantique.
Pas de spoiler, mais Yooda nous a pondu une merveille que vous serez les premiers dans tout l’univers à découvrir.

Si vous pensiez qu’on avait fait le tour du cocon sémantique, attendez vous à des surprises cette année car les neurones et le code fument aux 4 coins du territoire.

Y a du poids lourds au portillon parmi les intervenants.
En plus, il y aura Marie en guest star de la table ronde, donc ça vaut le coup rien que pour voir la ministre du SEO car elle se fait rare aux événements Web.

Ok Saint Raphaël au mois de février fait moyennement rêver, mais ça devient rare l’événement gratuit qui poutre.

En plus, on s’en fout du beau temps car on va bosser pendant la journée et faire la fiesta ensuite.

=> Plus d’infos sur le Visibilité Web Day sur le Blog Yooda ou la page d’inscription du Salon eTourisme.

  • TeknSeo le 11 mars 2016 à Dijon (21)

TeknSeo, création du célèbre Benoit Chevillot, est un ovni dans le calendrier des événements Web
C’est un peu une légende qu’il faille savoir coder pour y participer.

Pour tout vous avouer, j’ai commencé à coder il y a plus de 30 ans et je n’ai pas dépassé « Hello World » dans la plupart des langages que j’ai exploré.

Je suis curieux et j’adore apprendre les langages de programmation, mais aller jusqu’au bout d’un projet ambitieux est hors de ma porté.

Sauf devant l’adversité, comme au début de l’informatique où il fallait coder soi-même son Space Invaders en BASIC
Sinon, je peux présenter facilement un jeu du pendu en Objective-C ou un minuteur en PHP, mais je laisse aux vrais codeurs les choses du code.

Si vous cherchez des pistes d’exploration concrètes, comme évoqué précédemment, alors TeknSeo un passage obligatoire.
Je vous promets que si je suis arrivé à tout comprendre, ce n’est pas exclusivement réservé à la secte des codeurs plus ou moins SEO.

On sent vraiment que les intervenants se sortent le doigt pour remuer les neurones de l’audience.
Parfois, tu as l’impression que ce n’est pas la même personne que tu as vu ailleurs, lors d’un événement grand public.

Bien entendu, je serais simple participant.
L’an prochain, je ferais peut-être un atelier sur « Comment ne jamais réussir à coder en 30 ans d’apprentissage ».

La bonne nouvelle est que j’ai un code promo à vous proposer.
Avec le code LB2016, tu économises 30€ sur le prix du billet.
Ne tarde pas trop à choper ta place car c’est vite rempli et l’early bird ne va pas tarder à s’évaporer.

Puis on est reçu comme des princes à Dijon.
Il faut juste être poli et prétendre que le Bourgogne est le meilleur vin du monde.
Pour le reste, c’est juste parfait du matin jusqu’au bout de la nuit.

Je ne vais pas commenter le programme ou les intervenants car c’est un cran au-dessus du reste, pour ceux qui souhaitent véritablement rentrer dans la Matrice.
TeknSeo est le chaînon manquant dans le calendrier.

Voilà l’exemple à suivre d’un événement formidable avec une véritable vision affirmée.

=> Plus d’infos sur le site TeknSeo et n’oubliez pas le code LB2016 pour économiser 30€.

  • European Search Awards le 4 mai à Paris

Les EUSA ne sont pas assez connus en France.
Tous les ans, c’est une ville différente, qui accueille l’événement et l’édition 2016 se déroule à Paris où j’aurais encore le privilège de faire partie du jury.

Pour mieux expliquer le concept et l’intérêt de cet événement, je prépare un article, donc je ne vais pas m’étendre.

Seulement, sachez que c’est aussi vital de sortir de sa grotte pour aller à des événements, que du village de gaulois pour réaliser ce que les autres font et plus particulièrement les anglo-saxons.

C’est en les côtoyant qu’on se rend compte du gaspillage et des paliers à franchir pour être réellement au niveau.

Certes, ne perdons pas notre côté latin, mais ça donne à réfléchir quand on voit leurs budgets et le niveau de prestations.
Ce n’est pas miraculeux non plus, mais putain ils sont vraiment carrés.
On ne se débrouille pas trop mal de notre côté du lac, mais on pourrait faire tellement mieux en étant un chouia moins bordélique.

Même les ados boutonneux, qui vendent des blasts sur BlackHatWorld sont parfois plus professionnels que certaines agences SEO françaises.

Bref, si tu veux te frotter les épaules contre le gratin international du search et prouver que tu tiens ta place, alors une marche doit se gravir avec EUSA.

=> Plus d’infos sur le site des European Search Awards

  • Performance Web le 20 mai à Genève

Je parlais d’être carré pour les anglo-saxons, mais on entre dans une autre dimension avec la Suisse.

Patrick Chareyre et Yannick Bouvard sont à fond pour nous préparer un événement de haute volée.
A mon avis, ils sont en mission pour asseoir leur événement comme incontournable dans le calendrier et ils vont y arriver.

Je ne peux pas trop dévoiler le contenu ou le contenant car c’est ma première participation, mais vu le niveau et le détail de préparation, la réussite est garantie.

Ça en jette, rien qu’en zieutant le programme et les intervenants.

C’est un signe extrêmement positif, en tant qu’intervenant, lorsque que tu observes que tout est prêt 6 mois à l’avance.
Autre signe annonciateur, l’effort est palpable pour améliorer la première édition de l’an passé (qui était déjà top d’après les retours que j’ai eu).

Je vais avoir l’honneur de vous retourner les neurones en compagnie de Christian Méline.
Je veux laisser planer un peu de mystère, donc je signale juste que l’événement est en mai et nous sommes déjà en train de préparer le show.
Les organisateurs haussent le niveau, alors on retrousse les manches aussi en tant qu’intervenant.

En plus, j’ai hâte de retourner à Genève car j’ai beaucoup d’affinité avec ce pays et cette ville.
On va être bien à Performance Web 2016 !

=> Plus d’infos sur Performance Web

  • Que Du Web les 8, 9 et 10 juin à Deauville

Même si je n’étais pas présent l’an dernier, les retours des participants ont affirmé cet événement comme une référence dès sa première édition.

C’est un autre exemple d’événement avec une vision forte et une organisation impeccable, qui est l’œuvre du gang Peyronnet.
Je ne pouvais pas louper la 2ème édition.

Le programme donne franchement envie et le lieu est forcément magique.
En plus du contenu, il paraît que tout était parfait l’an dernier (miracle il y a même un WIFI en béton armé), alors nous allons taper encore plus fort pour rendre cette édition mémorable dans la mythologie du SEO.

Hmm, en plus de l’air marin, ça sent bon le Poker Texas Hold’em du côté de Deauville.

Il y a parfois des cocktails détonants et vu la bande de brigands géniaux réunis par les Peyronnet, je sens que ça va swinger sur scène et jusqu’au petit matin.

=> Plus d’infos sur Que Du Web

Et le reste ?

L’an dernier, j’ai participé à beaucoup trop d’événements.
Même en réduisant la voilure cette année, la liste est déjà bien remplie et ce n’est que la liste des événements avant l’été.

C’est encore un peu tôt pour vous parler des événements, à partir du mois de septembre, mais sachez que ça commence déjà à fourmiller dans ma boîte mail et au-delà.

Bien entendu, il y a plein d’autres événements à venir prochainement.

Petits coquins, vous pensiez arriver au moment fatidique du billet où je vais sortir le bazooka.

Désolé de vous décevoir, mais il n’y aura rien de plus qu’un pétard mouillé.

Concernant le SMX, je vais arrêter de donner mon avis.
Après tout, je respecte énormément mes amis du comité éditorial et c’est trop compliqué de débattre, alors qu’ils ne sont pas directement concernés par les reproches.
Vu que les interlocuteurs logiques sont invisibles ou hors d’atteinte, c’est inutile de continuer.
En plus, les reproches ne doivent pas gâcher les nombreux côtés positifs.
Faut pas déconner non plus, SMX n’est pas l’enfer et je n’ai jamais voulu lui porter tort.
J’avais juste un avis à donner et personne en face pour l’entendre.

Par contre, c’est carrément insultant d’apprendre récemment une certaine rumeur qui dit que j’en veux au SMX car j’aurais raté la conférence de ma 2ème participation.
C’est tellement débile de penser ça que je ne comprends pas d’où une telle idée peut venir.

Tiens, hier j’ai été complètement submergé par l’ampleur du #semrushchat, auquel j’étais convié.
Je ne vais pas dire que le concept est nul et encore moins que les organisateurs sont nazes.
C’est moi qui n’était pas bien préparé et qui n’avait pas saisi qu’une tornade de tweets allait s’abattre sur moi (sacrée expérience d’essayer de suivre et interagir dans un flux de 5 tweets par seconde pendant une heure).

Tous les ans, ça m’arrive encore de me louper en conférence.
Je n’en veux à personne d’autre qu’à moi.

Bref, SMX people ne cherchez pas de fausses excuses.
Vous faites l’autruche, alors je hurle plus fort !

Le cas SEO Campus est plus compliqué.
J’ai toujours énormément d’affection pour l’association et son événement phare.
Sauf que je me suis mis volontairement hors course.
Sincèrement, je souhaite que l’édition 2016 soit un succès et ça me fera tout drôle de ne pas y assister.
On verra bien dans un futur à plus ou moins long terme si je retourne du côté de SEO Camp, mais il faudra au minimum qu’il y ait un mec en particulier qui dégage pour commencer à y penser.

Il y a d’autres événements que j’apprécie énormément, comme par exemple le WebCampDay à Angers,
Cela va être compliqué pour moi d’y assister cette année, mais je vous conseille vivement d’y aller.

Bien entendu, comment ne pas citer l’incontournable Breizh Beer ‘n’ SEO, dont j’ai beaucoup entendu parler.
Sauf que ça me fait peur d’aller festoyer avec les bretons.
La dernière fois, on a terminé à boire du Mojito au litre…

C’est trop loin pour que j’y aille physiquement, mais je recommande le DoYouSEO au Canada, oeuvre de l’ami Ramenos.
Pour être déjà intervenu à distance, c’est déjà très sympa et de qualité, alors ça doit excellent sur place.

Voilà pour mon début de saison, je pense avoir fait le tour.

Et puis il n’y a pas que les conférences pour progresser.

Une formation, telle que SEO High Level, représente un autre calibre d’investissement.
Sauf que c’est un autre calibre niveau contenu et il y a aussi un échange humain incroyable.
Cette formation devrait être obligatoire dans le cursus d’un SEO digne de cette appellation.

De mon côté, j’ai opté pour la solution de formations sous forme de vidéo.
J’interviens régulièrement dans des programmes de formation « terrestres » initiés par des partenaires.
Par contre, je n’ai pas l’intention de formuler mon propre programme pour l’instant.

Le billet fait déjà 3 km de long, donc on verra plus tard pour développer le sujet de la formation en général.

Maintenant vous savez tout sur ma tournée du printemps 2016, alors j’espère qu’on va à se croiser « pour de vrai » et échanger.

Je rappelle que c’est essentiel qu’on se rencontre AFK.

Faire une présentation est un immense honneur pour moi, mais c’est encore plus enrichissant lorsqu’on prend le temps de se connaître.

Je ne calcule pas si je ressors d’un événement avec 3 devis en poche.
Par contre, je sais me rappeler quand j’ai mis un vrai sourire derrière le pseudo ou l’avatar que je croise régulièrement sur la Toile.

Concernant mon propre événement, les autres sont pour l’instant plus rapides et plus motivés pour l’organisation, mais ça va venir et ça sera le meilleur événement de toute l’histoire de tout l’univers.

Je termine avec une mention spéciale aux #LastWarriors SEO, avec qui la fête sera toujours éternelle.

@bientôt,
Laurent

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.