AccueilRéférencement ➟ In Nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.

In Nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.



googleJe parlais en 2012 de la guerre psychologique menée par Google pour faire régner la terreur sur le Web.

L’intention était de déborder largement au-delà de la sphère SEO, afin de convaincre les responsables de sites Web qu’il fallait rentrer dans le rang des sacro-saintes guidelines.

Aujourd’hui, je vois même une ressemblance avec des doctrines judéo-chrétiennes.

Tu as péché mon fils

Je ne suis pas un spécialiste des religions, mais la situation me semble vraiment ressembler à certaines doctrines.

Rien que l’histoire du péché originel ressemble beaucoup à la relation entre Google (ou plutôt Matt Cutts) et les propriétaires de sites Web.

La punition divine s’abat sur les créatures conçues par Dieu parce qu’elles ont abusé et corrompu les règles sacrées.
Incapable de combattre le spam et les abus des capitalistes de spammeurs, référenceurs et webmarkeurs, Google a invoqué sa sentence divine.

La morale judéo-chrétienne plombe l’esprit des pécheurs avec des interdits et des sentiments de culpabilité, qui est en étroite corrélation avec ce que Google (ou plutôt Matt Cutts car avouons le c’est GoogleGuy vs. nous maintenant) met en œuvre pour que tout le monde soit aux ordres.

De lien tu ne feras pas

La puissance démesurée du backlink est une création de Dieu que nous autres pêcheurs avons dépouillé de sa doctrine originelle. Le PageRank était une magnifique concept mis en place par Dieu pour rendre le Web meilleur. Les créatures de Dieu l’ont abusé de manière pire que tout ce qu’on peut imaginer dans les pratiques de torture médiévale.

Incapable d’empêcher les abus par ses créatures, Dieu a invoqué de faire des exemples, en piochant dans les masse des coupables au hasard, afin d’imposer son jugement fatal et montrer aux autres ce qui les attend s’ils ne se conformaient pas aux lois divines.

Peu importe que les sites des créatures soient tout ce qu’il y a d’irréprochable. Ils ont eu l’audace de créer des liens, ce qui constitue une faute impardonnable !

Peu importe que Dieu pouvait continuer d’ignorer les liens jugés fautifs, les créatures ne doivent plus toucher au fruit défendu.

Peu importe que le pouvoir du lien était trop grand et que Dieu n’a jamais puni ceux qui pêchaient à l’issu de leur plein grès.

Toi créature, tu ne feras pas d’inscriptions dans les annuaires, tu ne feras pas de guest blogging, tu ne feras pas de CP, tu ne feras pas de demandes d’échanges de liens, tu n’acheteras pas de liens.

Toi créature, tu pourras annoncer au monde que ton site existe, mais surtout ne va pas penser que tu fasses l’affront de demander un lien et encore moins une ancre optimisée !

Du contenu de mauvaise qualité tu ne feras pas

Dieu est tout puissant, mais il ne comprend pas ce qu’il lit. La qualité est un critère subjectif que les créatures interprètent de manière singulière, échappant à la logique divine.

Incapable de jauger la qualité, Dieu a décidé d’imposer sa sentence selon des critères qu’il a imposé, sans aucune correspondance avec les croyances des créatures.

Peu importe que le contenu soit utile pour certaines créatures, il faut l’éliminer s’il ne convient pas à Dieu.

Le jugement divin

Dieu peut punir aveuglément. La maladie, la mort et une gamme très large de sentences divines sont la voix de Dieu qui nous indique que nous ne prenons pas le bon chemin.

« Fais du bon contenu et le reste suivra » est la doctrine divine. Suivez le bon chemin et vous obtiendrez votre ticket pour le paradis.

Je ferais un autre sermon sur la grâce de dieu, mais vous autres créatures adeptes du péché devez penser à votre comportement intolérable envers les lois sacrées.

Crédits image intro : Dargaud

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



13 réponses dans “In Nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.”

  • Simon Tripnaux dit:

    Je ne sais pas si tu connais Simplib, mais je trouve que leur concept pourrait bien être une bonne piste pour donner une « autre valeur » aux liens … loin de toute réflexion SEO. Le retour des « guides » ?

  • Dugomo dit:

    Cher monsieur,
    je suppose que c’est intentionnellement que vous avez employé l’orthographe « pêcheur » au lieu de « pécheur ».
    Sachez que cette délicate attention me touche au plus profond de mon être et que je vais de ce pas brûler un cierge dans la chapelle qui jouxte mon humble logis.

  • S.deCampou dit:

    Et à coup de HTTP je te flagellerai…
    arf!
    Et comme tous les puissants les règles c’est bien pour les autres..
    amen

  • Laurent dit:

    @Simon : j’ai croisé le site, mais je n’ai pas creusé plus loin. Merci pour la suggestion.
    Dans tous les cas, le pouvoir du lien a été la force et en même temps le talon d’Achille de GG.

    @Dugomo : lol non c’est le correcteur d’OS X qui m’a mis dans la mauvaise voie.

    @S. de Campou : et surtout don’t be evil.

  • gotcha5832 dit:

    Amen

  • Sylvain (xSpin) dit:

    Et les animaux de Google sont les pendants des punitions divines : destruction de la tour de Babel, déluge…
    Tu écoutes le serpent, tu mords la pomme, Google te chasse du jardin d’Eden.

    On pourrait aussi parler de l’infocalypse et de ses cavaliers :D #cypherpunk

    Ou du logo « satanique » de Google Chrome qui contient le signe de la bête, 666…

    Tiens, d’ailleurs, regardez à quelle adresse habite un certain larry Page… http://www.yellowpages.ca/bus/British-Columbia/Vancouver/Larry-Page/8110367.html ça c’est de la preuve, non ?

  • Laurent dit:

    Et le G du logo de Google qui est souvent utilisé pour représenter l’oeil qui voit tout et l’autorité suprême.

  • David COHEN dit:

    Frère Laurent

    Vous avez oublié le 1er commandement edictê :

    TU NE COPIERAS POINT

    David

  • Emile dit:

    Heureusement qu’il est ici question que de Google… d’ailleurs le fameux G avec son oeil dans le triangle et tout la bazar pseudo-religieux qui sent fort la maçonnerie ne représente bien sur pas Dieu (le vrai j’entend pour moi en tant que simple croyant)… mais bon.

    Oui Matt peut raconter ce qu’il veut… perso je ne l’écoute jamais. Et désormais j’écoute les autres qu’avec une oreille seulement. La plupart des ténors aujourd’hui ont des trucs à vendre.

    Je me fie donc a mes mesures. Je test, je vérifie et finalement comme certains, je ferme ma gueule et c’est très bien comme ça.

    Ton article Laurent bien que sympathique manque d’argument pour calmer la psychose des SEOs…

  • Laurent dit:

    @David : exact frère David ! Merci pour le rappel.

    @Emile : j’ai tiré la sonnette d’alarme à maintes reprises sur ce blog et ailleurs.
    Maintenant, je m’en tape si les gens n’ont pas capté le message. Qu’ils brûlent en enfer ^^

  • Emile dit:

    « Qu’ils brûlent en enfer ^^ »

    Soit miséricordieux frère Laurent :p

  • Nicolas Augé dit:

    Wé, ça fait froid dans le dos. Bon en même temps on est hiver donc c’est un peu normal.

    Si Google est Dieu et nous ces créatures, cela signifie donc que Dieu est corrompu puisqu’il a créé l’Homme à son image ! ;-)

    Sans rentrer dans le détail de l’évasion fiscale de Dieu, il ne m’a pas l’air digne d’une immaculé conception cet être supérieur…

    Serait-ce un coup de la franc maçonnerie qui aurait vu l’opportunité de créer le moyen de faire venir le Dajjal parmi nous ?

    On dit que l’Enfer est pavé de bonnes intentions, cela voudrait donc dire que le fameux message « Don’t be evil » serait en fait un leurre pour nous les moutons du web ?!

    Bref, les voies du « WebLord » sont impénétrables.

  • Crash Master dit:

    Faudra-t-il crucifier Matt Cutts ou libérer Barabbas ? Je ne sais pas trop pourquoi mais je crois que la foule des webmasters n’hésiterait pas bien longtemps.