AccueilRéférencement ➟ Le Black Hat SEO expliqué à Olivier Lévy

Le Black Hat SEO expliqué à Olivier Lévy



Black Hat SEOUn délicieux TweetClash a divertit la communauté SEO hier. Pas grand chose à retenir parmi les insultes et menaces de procès, mais une perle a tout de même surgit de ce vomi en 140 caractères : « Faire du blackhat c’est au mieux un signe de faiblesse, au pire de la paresse » (Olivier Lévy). Pour tout avouer, cette déclaration m’a fait bondir à plusieurs titres.

Monsieur Olivier Lévy clame être le « meilleur référenceur e-commerce« , mais je pense qu’il a besoin d’une petite explication de texte pour mieux comprendre le Black Hat.

Tout d’abord, je tiens à signaler que je ne connais pas personnellement le meilleur référenceur e-commerce. J’ai pu juger de certains traits de caractères qui ne trompent pas au travers de notre affrontement  d’hier sur Twitter, mais je m’insurge uniquement sur le fait qu’il semble prendre le Black Hat SEO comme la dernière bouse de notre métier, alors qu’il le pratique lui-même, apparemment sans le savoir.

À mon avis, un référenceur doit au moins savoir de quoi il s’agit à propos du Black Hat SEO (la notion figure dans mes transfert de compétences). Sans forcément avoir envie ou besoin de pratiquer, c’est tout de même sain d’être au courant de la ligne jaune entre les « bonnes » pratiques respectueuses des Guidelines Google et le côté obscur de la Force qui tire parti des failles de l’algorithme.

Franchement, peu importe ce que dicte les Guidelines Google ! Par exemple, le moteur de recherche dominant nous interdit d’acheter des liens. Est-ce qu’il faut pour autant s’affranchir du meilleur backlink possible (oui le meilleur BL s’achète) ? Bien sûr que non, mais c’est con de se faire choper.

En plus, si le référenceur en question est en charge de clients, je me demande comment ne pas prendre des risques inconsidérés ? Ah si je sais très bien en fait ! Il suffit de monter des stratégies d’apport de popularité qui ne cassent pas trois pattes à un canard (sans mentionner le fait qu’on obtient la même chose pour 10 fois moins cher ailleurs).

Simplement sur le volet netlinking, cette stratégie basique pourrait ressembler à quelque chose comme :

  • 20 soumissions annuaires + 12 communiqués de presse/articles blog pour 150€/mois.
  • 40 annuaires + 24 communiqués de presse/article blog pour 300€/mois.
  • 60 annuaires + 36 communiques de presse/article blog pour 400€/mois.

(Source)

Je ne doute pas un instant que le client y trouvera une valeur ajoutée, mais il ne sait pas non plus ce que peut rapporter une véritable stratégie pérenne et performante de visibilité.

Le plus risible est que cette stratégie est fondamentalement en infraction avec les Guidelines Google :

Ne participez pas à des systèmes de liens conçus pour améliorer artificiellement le classement PageRank de votre site.

Que ça soit un blast Xrumer ou la prestation ci-dessus, l’objectif est de manipuler la popularité du site. C’est faux de croire que l’un est plus risqué de l’autre; l’objectif dans les deux cas est de pousser suffisamment afin d’obtenir un résultat et pas trop pour que ça ne paraisse pas artificiel. Tout cela devant bien évidemment s’évaluer par rapport au cas particulier.

Faiblesse

Revenons sur le tweet qui m’a inspiré ce billet.

Monsieur Olivier Lévy déclare que le Black Hat suggère des signes de faiblesse.

Habituellement, une analogie va mieux parler aux incrédules. Je vais même prendre Star Wars, l’icône de la culture Geek, pour illustrer mon propos.

En Black Hat comme dans Star Wars, celui qui va naître du côté obscur de la Force deviendra Storm Tropper ou général au mieux. Par contre, le Chevalier Jedi qui plonge pourra aspirer à se transformer en Dark Vador ou même en empereur Palpatine.

Paresse

Luke Skywalker et Dark Vador font du SEO.

Tous les deux vont bosser 60 heures par semaine. Sauf que leur stratégie et méthodologie sont réparties différemment.

Luke Skywalker va passer 5 heures à analyser la situation et régler les processus. Ensuite, il va passer 55 heures à faire le boulot d’artisan qui consiste à faire du contenu et des liens de « qualité ».

Dark Vador va aussi bosser 60 heures (en fait plus car c’est un fou furieux passionné), mais il passe 55 heures à mettre en place sa stratégie, développer ses propres outils (c’est Dark Vador quand même) et bien sûr trouver ses sacro-saintes cibles à spammer. Le but pour Dark Vador est de ne pas spammer comme les autres afin de ne pas laisser une empreinte évidente telle la bave d’escargot dans l’herbe.

La vérité est à l’écran

Rien ne peut se cacher en référencement. Par exemple, nous avons tous quelques cadavres dans le placard qui remontent à la belle époque de l’affiliation ou Adsense. Sauf que je me marre quand le meilleur référenceur e-commerce de France se lance dans le splog (contraction de spam et blog) en 2010. Consultez le WHOIS de ces « sites » pour réaliser que le propriétaire est le meilleur référenceur e-commerce. En passant, s’engager dans le splog à notre époque démontre un manque flagrant de réalisme par rapport au potentiel du système.

splog

(Source)

Au fait, ces sites sont uniquement destinés à faire du lien vers les clients du meilleur référenceur e-commerce. Nous sommes en présence d’un système de liens interdit, sans équivoque, par Google. En plus de la légitimité du type de site, c’est un bras d’honneur à ceux qui se tracassent pour monter des plates-formes qui tiennent la route. Que ça soit un blog, annuaire, publication de communiqués ou n’importe quelle manière de pondre du contenu avec des liens dedans (on peut aussi faire de la merde à la mano), l’art et la manière vont faire toute la différence. Des agences et leurs clients sont tombés pour moins que ça! En plus de tromper son monde, le meilleur référenceur e-commerce n’a même pas pensé à diluer le signal au maximum. Peut-être que j’utilise le même système, mais vous pouvez toujours courir pour le rattacher à mon identité. C’est une autre preuve d’un manque total de maîtrise à propos de cette ligne jaune entre Luke Skywalker et Dark Vador.

Prenons le WHOIS de WeBuzz4You comme exemple :

Whois d'un splog d'Oliver Lévy

Je dois bien avoir encore 2 ou 3 « trucs »similaires que j’ai monté au début des années 2000 pour profiter des trésors d’Adsense (ceux qui me restent sont uniquement les invendus), mais la simple vérité est que faire du lien à partir de pages merdiques rapportent …. de la merde en termes de popularité. J’ai bien signifié plus haut que ça pouvait marcher, mais mon propos est uniquement destiné à démontrer que la pseudo-stratégie de chevalier blanc n’est rien qu’autre qu’une minable stratégie Black Hat SEO. Je répète qu’on peut franchir la ligne jaune sans utilise d’outils qui automatisent certaines tâches. Cela dit, la stratégie est encore plus idiote que le tweet qui a déclenché la foudre.

Franchement comment prendre au sérieux celui qui dit blanc par devant et fait noir par derrière ? Vous savez ce que je pense des hypocrites du SEO (voir Publika ou Référencement.com) et les lettres d’avocats que les cousins d’Olivier Lévy vont m’envoyer ne vont jamais me faire fléchir (beaucoup ont parié que les billets Publika et Ref.com ne pourraient pas rester en ligne) pour dénoncer ceux qui prennent les clients et les confrères pour des cons. Ce n’est pas de la calomnie que de montrer les sites de merde au niveau contenu ou la stratégie de netlinking basique et sur-tarifée.

Pour être clair, je me fiche des méthodes utilisées ; seuls les résultats comptent. À partir du moment où celui qui annonce que le Black Hat est de la daube, je me pose la question de voir comment il goupille son netlinking et comment il construit ses plates-formes personnelles. Concernant Olivier Lévy, le constat est sans appel. Encore et toujours, mon combat concerne uniquement ceux qui annoncent blanc par devant et font noir par derrière.

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



123 réponses dans “Le Black Hat SEO expliqué à Olivier Lévy”

  • 512banque dit:

    Sacré Olivier, il est pas « le meilleur du monde » pour rien ;)

  • Ethno Urban dit:

    Bien joué Laurent pour avoir remis les choses à leur place. Souvent, lorsque l’on ne maîtrise pas certains aspects d’un sujet les amalgames sont vite au rendez-vous…

  • flanate dit:

    Depuis que l’on à viré notre SEO, qui pratique le black hat à outrance, nous avons quasi doublé l’audience de certain site. Et bien evidement récupéré des site qui était par magie classé en « bac à sable »

    Alors, même si Olivier se la raconte un peu, il faut reconnaitre que lorsque on se fout de la gueule des moteurs, un jour ou l’autre on le paye au prix fort !

    Bref, c’est un peu comme dans la vrai vie non ? ;)

  • Alexandra dit:

    Excellente analyse fâce à cette situation rocambolesque ! ;)

  • Papy Spinning dit:

    Je découvre l’auto-proclamée « meilleure agence de référencement pour e-commerce », c’est assez stupéfiant.
    Il est redoutable de découvrir chez cet expert une figure d’un Monsieur Jourdain inédite, faisant du Black Hat sans le savoir.

  • Labisse dit:

    Je pense que notre cher Olivier devrait monter un site du style « Comment je gagne €12.000 en me faisant insulter sur twitter. » avec un e-book à la clef , Je crois qu’au niveau argumentaire il serait imparable, « je suis bogoss, intelligent le meilleur en SEO et imbu de ma personne, alors fait comme moi, fait toi insulter et gagne €12.000 sans rien faire, seulement en étant toi !!! »

    Sinon trêve de plaisanterie, une fois encore ca tire sur le BH sans en connaitre les moindre fondements, ce qui plus largement montre une méconnaissance du SEO en général de ce triste personnage, cela ne fait que montrer que la communauté professionnel du SEO n’est pas encore totalement…. professionnel. Il reste du boulot…

  • gdtsb dit:

    Oh je sens que les commentaires vont être top :)

    Très bon article comme d’habitude, ca remet les choses à leur place, j’ai beaucoup aimé le parallèle avec star wars.

    J’en ajoute une couche (une toute petite ) mettre son site à jour ce n’est pas du luxe (certif adwords) en tout cas quand on vend de la presta !

    pour flanate confondre une pratique et un pratiquant ca manque franchement de crédibilité mais je vais pas m’étendre sur le sujet, je l’ai déjà fait!

  • LeMoussel dit:

    Clap, Clap, Clap ….

  • Pierre dit:

    Outch ça frappe fort ! Bon, il ne fallait pas se frotter à Laurent.

    Pierre

  • JT dit:

    Merci Laurent pour ce billet :)
    C’est un régal de te lire ! Il y a vraiment des clowns de partout… eh eh ! je laisse pas de trace d’URL, on sait jamais …

  • Olivier Levy dit:

    Sauf que les contenus sont uniques et non spinnés.

    Sauf qu’avant de dire que nous prenons nos clients pour des c***, passez leur un coup de fil. Même un email.Posez leur la question en gros, puisqu’ils sont concernés.

    Sauf que mon seul job dans la boite c’est de veiller à la qualité des notre prestation.

    Merci quand-même pour l’article.

    OL

  • Erwan dit:

    Très marrant cet article.

    Je crois que tu as un peu trop séparé les BH des WH. Les BH ne vois pas tout du côté obscure et dans les 60 heures, ils font bien un peu de white. Et inversement, même des White virent parfois dans le gris sur certains points.

    Comme Papy, je trouve assez « bizarre » (pour ne pas dire plus) de s’auto-proclamé la meilleure agence SEO e-c. Vive les rockstars !

  • JulienC dit:

    Très bien. Oui je suis d’accord le sieur E-Commerce n’est pas le SEO le plus inspiré et le plus fin du monde. Cependant je ne ferai pas clap clap. C’est un peu le combat du SeoRockstar VS Meilleur Référenceur de blog Joomla ? Que c’est navrant cette pollution dans notre secteur. Un : je ne suis pas sûr que votre combat de coq n’enchante tout le monde. Deux : vous pouvez règler votre rixte ailleurs ou entre avocats spécialisés. Trois : c’est quoi l’image que vous donnez aux clients ?
    Navrant, gavant, … c’est ce que nous retenons des 2 parties …. Pfft et notre profession qui en prend encore un coup.

  • willman dit:

    Ce monsieur Jourdain a eut ce qu’il méritait. Il n’est jamais trop tard pour apprendre, ne serait-ce que l’humilité.

  • Mathieu dit:

    @flanate: c’est qu’il est mauvais…
    Un bon SEO, black ou white, c’est un mec qui bosse et qui met au point de bonnes stratégies.
    Comme dit Laurent, seul le résultat compte, tant que c’est pérenne.

    Pour le reste, chacun doit savoir de quoi il parle lorsqu’il s’agit d’une discipline. Le SEO ne fait pas exception.
    Il y a des différences de compétences entre tous les référenceurs, mais les meilleurs que je connaisse maitrisent très bien les 2 facettes de ce métier.
    Ne serait-ce que pour se protéger, rétablir une situation ou affiner une stratégie déjà en place…

  • Piranha seo dit:

    Excellente réaction, j’adore !! longue vie au SEO …

  • Roch Daniel dit:

    « je me fiche des méthodes utilisées ; seuls les résultats comptent ». Cette seule phrase résume parfaitement ton article.

    On ne peut critiquer le black hat et l’associer à de la paresse. D’ailleurs, je ne vois pas comment il a pu faire le rapprochement entre une éventuelle fainéantise et cette méthode de référencement…

  • loran dit:

    Ouille, ça fait mal.

    Pour ma part, j’indique à mes clients quelle proportion est sous-traitée, quelles part du travail est du blackhat (hors automatisation) ou du whitehat.
    Je lui indique donc le niveau de risque. Et on module en fonction des risques VS des objectifs VS … le budget (qui pilote tout !).

    Bref. Transparent. Oui je spamme. Oui je fais des splogs sales [quoi que, en 2011, j'en ai pas fait bcp, la lassitude sûrement]. Oui je spinne beaucoup.

    Mais le client le sait.
    Et je ne dis pas que je suis le meilleur.
    Tout le monde le sait :) hahahahahaha !

  • taiphan dit:

    \o/ A condition qu’il ne soit pas paresseux, peu importe que le chat soit blanc ou noir pourvu qu’il attrape les souris… :)

  • Tim dit:

    Tiens, on n’a pas encore parlé de nazisme ou d’hitler….

    … remarque tout le monde est plutôt d’accord.

  • seofever dit:

    J’ai bien aimé la métaphore avec Star Wars, très bon…
    Pour en revenir au sujet, à partir du moment ou l’on fait un backlink on est hors des guideline de Google. Alors le BH c’est quoi, automatiser ces tâches? Personnellement j’automatise car le résultat est le même que si je le faisais manuellement, et pensant ce temps là je peux me concentrer sur d’autre points et augmenter ma productivité

  • ACS04 dit:

    En matière de commerce, ou de marketing, tout le monde, me semble-t-il, a tendance à dire « Je suis le meilleur »…

    Pour autant, seuls les résultats comptent, et si les clients ne reviennent pas, c’est que le discours qui leur a été tenu était faux ou mensonger. Dans le cas contraire, si le client revient, c’est qu’il est satisfait…

    Dès lors, je sais, et nous savons tous, que certains de nos concurrents ne sont pas au niveau, mais le sommes-nous, nous-mêmes, par rapport à d’autres ?

    Bref, et pour conclure, peu importe les autres compétiteurs; il ne sert à rien des les dénigrer (même si parfois cela nous fait du bien :-) )

    La seule chose qui compte, c’est nos clients, leur satisfaction et … accessoirement, le fait d’avoir fait un « good job ».

    De ce fait, je ne m’intéresse pas du tout à ce aux mérites auto-proclamés des uns et des autres. Cela n’apporte pas grand chose… et fait perdre du temps d’ailleurs.

    Dans le même temps, je pense qu’il est bien plus important « d’évangéliser » les clients sur les bonnes pratiques, sur notre engagement à leurs côtés (parce que leur réussite est aussi, modestement, la notre)

  • Papy Spinning dit:

    « Sauf que les contenus sont uniques et non spinnés ». C’est vrai, le mauvais spinning est à chier. Au fait, vous ne vous inquiétez pas pour votre client Platine Center ?
    http://ow.ly/7iVbB

  • Toucouleur dit:

    Cet article, aura le mérite d’être utile à beaucoup de personnes qui en sont encore à se demander à quoi sert une stratégie de référencement :)

  • Fabien BRANCHUT dit:

    Malheureusement, beaucoup de référenceurs confondent le guide SEO de Google et la Loi Française. Non, ce n’est pas illégale de faire du SEO Black !

  • Loic Helias dit:

    Et Dark Vador lâcha la foudre.
    Laurent j’adore quand tu pousses des coups de gueule !
    Don’t feed the troll, mais là respect, comme d’habitude propos clairs, concis ET argumentés.
    Marre de cette guerre black&white: nous sommes tous des Blacks pour une raison simple: le contenu n’est plus conçu pour le lecteur.

  • Coach dit:

    Bien sympa ton article :) mais ça veut dire quoi spammer c’est comme ramer en moins bien ?

  • Parfait Indécis dit:

    Bon ben si la meilleure agence des e-commerce ne maîtrise ni le SEO, ni Adwords ni l’affiliation si j’en crois ce que je lis là :

    http://www.blog-ecommerce.com/suite-et-fin-mes-conseils-pas-tres-cool%E2%80%A6-sur-l%E2%80%99affiliation-%E2%80%A6

    Qu’est-ce qu’il reste ?

  • Magicyoyo dit:

    Y’a un petit contre-sens sur la dernière phrase. :)

  • Gwen dit:

    Enfin une mise au point ! ça va servir de leçon à beaucoup de SEO qui se prétendent blanc comme neige et qui chi**** dans la colle.

  • Thierry dit:

    @Papy Spinning : heureusement c’est pas un site client mais son site. Depuis 2008, le ranking a l’air d’avoir changé : http://www.blog-ecommerce.com/referencement-pour-e-commerce

    @Parfait Indécis : un service 5 étoiles ?

  • seo carca dit:

    C’est marrant d’associer :black hat et paresse.

    Je ne suis pas dans le référencement depuis très longtemps mais je suis sûr d’une chose c’est qu’un black hat n’est pas quelqu’un de paresseux. Si automatisé des taches chronophages et peu passionnantes, développer des outils, faire des tests à titre personnel et voir son travail réduit a zéro pour mieux comprendre l’algo des moteur, si…(chut c’est une méthode c’est être paresseux alors oui le black hat est paresseux.
    Alors Si l’on supprime et ignore le travail toute cette bande de paresseux. A mon avis on deviendra jamais le meilleur référenceur en e-commerce. Mais je peux me tromper.

  • loser dit:

    « Encore et toujours, mon combat concerne uniquement ceux qui annoncent blanc par devant et font noir par derrière. »
    Quand j’ai lu ça j’ai de suite pensé aux inconnus.
    « jaune devant et marron derrière ».

    A quand le parallèle avec Biuman ?

  • popov301 dit:

    Hin Hin Hin !

    C’est bien d’avoir fait un article sur cet « échange », quoique chronophage.

    J’espère que ce genre d’histoire me tombera pas sur le coin du nez :D
    Amha, le mieux est peut être de laisser pisser plutôt que de mettre de l’huile sur le feu.

  • Laurent dit:

    @512banque : nan c’est meilleur SEO e-commerce!

    @Ethno : ce n’est pas faute d’avoir averti hier qu’en jouant au plus con avec moi, difficile de gagner.

    @flanate : peu importe de quel côté on se situe. En plus, cette fameuse frontière est complètement galvaudée. N’importe quelle stratégie peut être risquée.

    @Alexandra : merci

    @Papy Spinning : j’ai édité mon billet pour place ton excellent analogie avec Mr Jourdain.

    @Labisse : tout ce que je demande est d’annoncer la couleur. Mes clients peuvent témoigner qu’on aborde le chapite BH sans faux semblant.

    @gdtsb : pas compris ce que tu voulais dire avec l’histoire de mise à jour.

    @LeMoussel : merci

    @Pierre : certains ont peur que je les « dénoncent ». Déjà, j’ai autre chose à faire et c’est vraiment quand ça me tort les tripes que je réagis.

    @JT : tu as raison; faut pas laisser de trace !

    @Olivier Lévy : on peut avoir la chiasse à la main tout comme en automatique. Et je n’ai jamais dit que ça ne marchait pas. Je suis sûr que tes clients sont contents, mais ils ne savent pas que leurs sites ont la chiasse qui coule au cul. Mon propos consiste à dénoncer ceux, comme toi, qui n’annoncent pas leur vraie couleur. Et si tu ne savais pas, alors c’est encore pire que.

    @Erwan : 100% d’accord, mais n’oublie pas que je devais simplifier pour celui qui n’a rien compris. En effet, il n’y a pas de frontière entre WH et BH à partir du moment où tous vont trafiquer pour grimper artificiellement.

    @JulienC : beaucoup se méprennent sur ma baseline de SEO Rockstar. C’est justement en opposition avec les experts, spécialistes ou même les meilleurs. Tout en légitimant le besoin d’un ego, nul besoin de se prendre autant au sérieux; surtout quand ça repose sur du vent.

    @Willman : je n’ai pas voulu attaquer la personne, mais je rejoins ton sentiment. Mea Culpa ou silence sont parfois la seule porte de sortie…

    @Mathieu : mon dicton dit que « nous ne sommes pas bons, mais nos concurrents sont franchement mauvais ».

    @Piranha : merci

    @Roch Daniel : en fait, on peut exprimer vraiment plein de choses en 140 caractères. Qui l’eut cru ?

    @Loran : voilà ! Une surcouche de BH va sublimer le WH. Pour commencer, être irréprochable « on page » et pourquoi pas se lâcher un peu « off page » (netlinking) pour profiter du fait que Google est coincé au niveau de la valorisation/pénalité du backlink.

    @taiphan : excellent le chat et la souris. C’est mignon, mais moins geek que Star Wars.

    @Tim : faut encore un moment pour atteindre le Point Goodwin. Même le principal intéressé n’est pas très virulent. http://www.laurentbourrelly.com/blog/989.php#comment-6708

    @seofever : comme dirait l’ami Rudy aka Discodog « l’outil ne fait pas le moine ».

    @ACS04 : comme j’ai répondu @Mathieu « nous ne sommes pas bons ou le meilleur, mais nos concurrents sont franchement mauvais ». C’est le plus acharné qui gagne – point barre !

    @Toucouleur : n’ayant plus à faire d’évangélisme depuis longtemps avec mes clients, j’en profite un peu sur mon blog.

    @Fabien Branchut : je pose la limite avec le hacking ou piratage. C’est pourtant tentant de profiter d’une vulnérabilité/faille de sécurité pour engranger du lien. C’est même trop facile.

    @Loic Helias : peut-être qu’avec l’âge, je finirais par ignorer. D’ailleurs, ça remonte à longtemps mon dernier coup de gueule. La différence avec ceux poussés auparavant et que je suis presque désolé pour Olivier Levy.

    @PokerCoach : oulah vaste débat que la définition du spam. Faut déjà voir par rapport à qui et à quoi.

    @Parfait Indécis : yep ce billet suggère un manque de connaissance sur le sujet.

    @MagicYoyo : merci ! C’est corrigé.

    @Gwen : tout ce que je demande est de savoir un minimum où on s’engage. Le client ne sait même pas de quoi il s’agit et mener la barque sans connaître les risques est dangereux.

    @Thierry : la branlette publique a l’air d’être une habitude.

    @seo carca : je me fiche du pourquoi et du comment. Faut juste que ça marche et surtout ne pas prendre des vessies pour des lanternes. Dans tous les cas de figure, un paresseux ne pourra pas aller bien loin.

    @popov301 : le pire est que je n’ai même pas eu à fouiner car mes followers, que je remercie, m’ont donné de quoi ruer dans les brancards.

    @loser : belle référence! Les Nuls aimaient bien aussi le pici/caca.

  • Fab dit:

    J’ai eu l’occasion d’assister à une conférence de ce monsieur sur le SEO pour les boutiques e-commerce. Une présentation à base d’optimisation onsite qui passe par la célèbre « triplette du bourrin » jusqu’à la soumission sur les annuaires / CP pour une augmentation de la popularité. Etant référenceur de métier, je suis resté un peu sur ma faim mais avec du recul, cette conférence peut se révéler très utile pour les e-commerçants en devenir.

    Le problème semble provenir d’une méconnaissance de cette fameuse ligne jaune entre le black et le white car si l’on se réfère uniquement aux guidelines de Gogole, nous sommes en infraction chaque fois que l’on poste un CP / une soumission dans un annuaire. Tous ceux qui travaillent en profondeur le référencement sont donc de potentiels blackhateux, y compris le meilleur référenceur e-commerce du monde.

  • nova media dit:

    Dommage que les clients en général sont si loin de ce type de débat … en tout cas faire du white ou du BL, je pense que la philosophie chinoise y répond : Tout n’est pas noir ni blanc.

  • Sylvain Richard dit:

    Il commence a y avoir un bon moment que je la vois sacrément floue moi la ligne jaune.
    En fait, avant de faire un truc, je me dis toujours « est-ce que je serais capable d’expliquer mon action a un quality rater sans faire preuve de trop de mauvaise foi ».
    Quand je me répond « oui », je me dis que je dois être du côté googlement correct.

    Pour revenir sur le clash en cours, je trouve que le manque d’humilité est souvent un gros défaut. Surtout en SEO ou il y a toujours quelqu’un qui vous piquera la place un jour, en attendant que vous ne reveniez à la charge. Bref, le meilleur, le plus efficace, c’est un coup les autres et un coup moi. Le seul fait que certains s’affichent comme les meilleurs me fait doucement rigoler.

  • Sylvine dit:

    Haha pas mal l’article coup de gueule !

    Comme le dit si bien le proverbe : « on récolte ce qu’on sème » :)

  • seb dit:

    laurent +1 bravo :) heu non +2 :)

  • ohla dit:

    Je suis client chez Olivier, ce post n’est rien d’autre que de la délation !
    Il faut faire attention aussi aux effets de bord.

    Que vous vouliez vous en prendre à Olivier why not c’est votre problème. Mais le post contient trop de détails, et c’est les clients qui vont potentiellement être victime !!

    Je vous demande d’enlever tous ces détails !

    Merci de votre compréhension !

  • clap your hands dit:

    Ça faisait longtemps qu’on avait pas eu droit à un petit coup de gueule, et là pour le coup on est servi !

    Je rejoins l’avis de certains ici, difficile de savoir quand on franchit la ligne jaune. Car effectivement, que l’on soit white, grey ou black, la limite n’est pas forcément bien définie…

    Après, faire du black hat SEO n’est surement pas un signe de fainéantise ! Loin de là !

  • slate dit:

    Super article Laurent. Le plus LOL c’est la tête de son réseau de splogs (tout sur même IP, même whois public pour tous les sites, « articles » de 50 mots). Quand ça va blacklister c’est les clients qui vont trouver ca LULZ.

  • YvanDupuy dit:

    Moi je dirai que c’est plutôt le fait de s’autoproclamer meilleur référence du e-commerce, qui est un signe de faiblesse, mais ce n’est que mon humble avis ;-) joli coup de gueule en tout cas

  • Monsieur LDD dit:

    On peut dire que ça c’est de la correction ! Ce mec, c’est le Michael Vendetta du SEO :D

  • JulienC dit:

    Je ne parle pas d’égo, ni de corrections ou de qui à la plus grosse. Je pense à un seul perdant : le client que nous ne venons pas rassurer avec toutes ces guéguerres.

  • Banquier dit:

    Mon dieu quel badbuzz finalement…

    J’avais dit à Olivier dès le début du tweetclash que ça se retournerait sur lui à vouloir sur-réagir. J’ai beau être un petit newbie comparé au meilleur expert de France, sur ce coup j’ai eu raison. Mais je ne suis pas la pour m’autocomplimenter, sinon on va m’accuser de branlette intellectuelle :)

  • Diije dit:

    Très bon article, rien à redire, si ce n’est : étant un plutôt bon connaisseur de l’Univers étendu de Star Wars (c’est un peu pour ça à la base que je suis tombé dans la marmite du SEO), je me dois de rectifier un peu : Luke Skywalker est beaucoup plus fort que Dark Vador, au final :p

    Ok, je chipote :)

  • Refschool dit:

    Mais mais !! Laurent fallait pas lui apprendre à black hatter !!!! maintenant il sait tout !

  • chasse dit:

    Ahah ! Sa fais mal la ! Maintenant il va changé son tweet direct si il verrait l’article :p !
    Bravo Laurent :).

  • jay4sem dit:

    En voila une bien belle polémique stérile…
    BH vs WH, je ne la vois plus depuis longtemps la ligne rouge/bleu/jaune/blanche/noire.

    Mais merci, j’ai bien rigoler

  • Laurent dit:

    @Fab : franchement, la conférence est un exercice périlleux. L’audience est tellement variée qu’il faut trouver la bonne jauge afin de contenter tout le monde. Sachant bien entendu, que la plupart attendent d’apprendre le Secret.

    @nova media : je parle BH avec mes clients.

    @Sylvain : j’ajouterai de traiter la thématique et le site comme des cas particuliers qui ont plus ou moins de latitude. Rester « under the radar » est une stratégie qui a de l’avenir.

    @Sylvine : dans le cas présent, on récolte des backlinks :D

    @Disco : Thx. J’avais encore envie de citer ton billet sur l’habit qui ne fait pas le moine.

    @seb : merci

    @ohla : la délation consiste à remplir un spam report pour Google. Je ne suis qu’un petit blogueur de rien du tout. Entre ma liberté d’expression et l’éventuel potentiel plausible risque que vous prenez, désolé de choisir la première notion. Par contre, ravi d’apprendre que vous n’y voyez pas de la diffamation car vont certainement vouloir me tendre les avocats de Olivier Levy.

    @clap your hands : après réflexion, peut-être que la fainéantise consiste à monter un réseau tout pourri de splogs pour linker ses clients. Tout cela facturé au prix fort bien entendu.
    Faudrait me payer pour que mon lien apparaisse sur des bouses pareilles.

    @Slate : j’ai pas spam reporté hein !

    @Yvan Dupuy : l’ego est important. Je ne vais jamais nier le mien, mais j’ose penser qu’il est under control. Parfois, c’est hors de controle et ça peut même se retourner contre toi si tu fais trop la tête de mule.
    J’ai aussi mon lot de détracteurs. La différence est que je ne menace pas de procès dès que je vois quelque chose de déplaisant à mon sujet. En fait, il faut même savoir accepter le bon comme le mauvais qui vient avec la visibilité. Vouloir un profil trop lisse est peine perdue; surtout online.
    Maintenant, je ne vais pas dévoiler ma pensée sur le personnage et encore moins les (nombreux) sentiments qui m’ont été transmis en privé.

    @Monsieur LDD : je ne savais pas qui est Michael Vendetta, mais après avoir googlé, je vois où tu veux en venir.
    Encore une fois, je ne pense pas qu’il faille s’attaquer à la personnalité d’Olivier Levy. Je suis sûr qu’il a plein d’adorateurs.
    C’est vraiment sa stratégie et sa vision du Black Hat qui me fait bondir.

    @JulienC : comme j’ai dit plus tôt sur Twitter, ce n’est pas en cachant la bouse que ça va sentir moins mauvais.
    J’en ai un peu marre de voir arriver des clients qui ont été étrillé par plusieurs couches de prestations sans valeur ajoutée ou carrément catastrophique. Je demande simplement qu’on arrête de se la raconter chevalier blanc, alors qu’on est encore plus crade que certains Black Hat que je connais bien.

    @Comparateur Banque : tu sembles avoir du flair. C’est la caractéristique la plus difficile à acquérir pour un référenceur.

    @Diije : ah enfin un connaisseur ! J’attendais avec impatience qu’on rebondisse sur mon analogie. Le Star Wars SEO n’est pas nouveau, mais certains volent très bas (genre celui sur le sabre laser).

    @Refschool : AMHA ça m’étonnerait qu’il modifie son système. On ne change pas une équipe qui gagne! ;)

    @Jeux de chasse : je n’avais aucune envie de rencontrer un jour Olivier Levy après avoir « échangé » hier avec lui. Maintenant, je pense que ma position est plus que claire.

    @Jay4sem : au contraire, je pense que le débat est loin d’être stérile. Annoncer clairement la couleur me semble vital.

  • Olivier Levy dit:

    @Laurent: Oui nos clients sont contents, mais c’est beaucoup d’énergie.
    Perso, j’y ai laissé ma santé par deux reprises.
    Est-ce qu’au moins, même si je sais qu’on ne sera jamais d’accord, (je crois qu’on a dépassé le stade de se mettre d’accord un jour) accorder le fait que faire des optimisations onsite, au-moins de part la variété des problématiques possibles, c’est un boulot plus long que du Netlinking (Linkwheel ou pas) ?

  • Eroan dit:

    Merci à toi et aux commentateurs pour ce partage de points de vue. Je suis assez d’accord sur le fait que le SEO BH devient limite à partir du moment où on commence à exploiter des failles et à hacker…

    Pour le reste je vois plutot toutes ces pratiques comme un gros machin plus ou moins gris…

  • galaxy dit:

    Je ne suis pas vraiment d’accord, le BH est loin d’être un signe de paraisse. Faire du BH « intélligent » prend énormément de temps…

  • Laurent dit:

    @Olivier Levy : pour moi, chaque volet du triptyque technique, contenu et popularité va être chronophage. Maintenant, je vois aussi plusieurs niveaux. En premier, le taf consiste à optimiser l’accessibilité pour les moteurs, mais ensuite vient la performance sur les requêtes concurrentielles. Dans le dernier cas, après phase 1, ça peut se résumer à Title + Backlink avec anchor text.

    @Eroan : yep le Black Hat SEO n’a rien d’illégal, tandis que c’est du pénal pour tout acte de piratage.

    @galaxy note : en fait, ça prend même plus de temps que faire le besogneux WH

  • Pignon sur rue dit:

    Cela fait du bien de voir la communauté réagir tant la réaction au tweet initial était totalement disproportionnée.

    Sur le Black Hat, la messe est dite : il doit faire partie de l’arsenal utilisable, a bon escient et en connaissance de cause.

    La véritable leçon de cette histoire est : comment fait le néophyte pour reconnaitre le bon du mauvais SEO ?

    Quant-on voit la différence de pratique dans la sphère SEO, on comprend que les néophytes (comprendre les clients) soient bien perdus.

    Je leur recommanderai donc un critère à ajouter lors du choix : éviter ceux qui se disent être les meilleurs…

  • Olivier Levy dit:

    @Pigon:
    « La véritable leçon de cette histoire est : comment fait le néophyte pour reconnaitre le bon du mauvais SEO ? »

    Oui, c’est le véritable challenge, et c’est dans l’ADN même de notre société (même si vs en doutez), car je ne l’aurai jamais montée sans cette volonté de proposer une véritable offre Ecommerce.

    @Laurent: j’ai peut-être des adorateurs (je déteste ce mot), mais j’ai aussi beaucoup de gens qui me détestent et je pense d’ailleurs que certains vous ont déjà contacté.

  • Naïma dit:

    C’est grâce à ce genre de billets (publika, referencement.com) que je prends confiance en moi et que je réalise à quel point ce métier est rempli d’usurpateurs.

    Pour l’image donnée aux éventuels clients il ne faut pas s’en faire amha.
    Ceux qui s’y connaissent un peu savent très bien que ce genre de discussions est monnaie courante, les autres ne lisent pas ces blogs.

    Quand au BH/ WH j’ai beaucoup plus d’admiration envers le BH qui va se creuser la tête pendant des mois pour trouver une faille qu’entre le WH qui applique bêtement de vieilles recettes inefficaces.
    Quand à celui qui fait du BH sans le savoir tout en le conchiant, non seulement il n’a que mon mépris mais en plus il fait courir des risques insensés à ses clients.
    Si en plus il se proclame meilleur dans son domaine..c’est une vaste farce.

  • Replay TV dit:

    White ou black c’est de la coui… en barre. Tout est black selon Google, puisque dès lors qu’il y a optimisation ou tentative de fausser la popularité : c’est black !
    Pour moi, il y a le seo bourrin et le non bourrin. Le SEO Bourrin (Xrumer et compagnie) surf perpétuellement sur le risque de blacklistage et, à ce titre, c’est une prestation qui n’est pas commercialisable mais ressort plus du domaine de l’expérimentation.

    Après les tarifs pratiqués par les PRO c’est un autre débat : dénoncer le fait de faire passer une prestation de m… (inscription annuaire) pour un travail à haute valeur ajoutée, bravo !.

    Mat

  • JulienC dit:

    @Laurent C’est pas le fait de cacher la bouse dans la paille. Les SEO connaissent tous les mauvais présents depuis 10 ans, ceux qui l’ont été il y a il y 4 ans, … depuis les clients / prospects aussi :)
    Mais c’est de toujours beugler la même chose untel a fait ça : c’est BH, WH, red, … Et l’humilité dans tout cela ? Prenons un peu de recul, et écoutons nos clients. Vous verrez que descendre de sa montagne, ça remet les idées en place.

  • Référenceur paresseux dit:

    J’aime beaucoup ta démonstration par A+B, uniquement basée sur du factuel, et qui évite de glisser sur la peau de banane du règlement de compte stérile basée sur la personne ou la personnalité.

    Ton article est déjà en top 5 Google sur « prénom + nom » de la personne concernée, on touche alors du doigt la gestion de l’e-réputation : pierre angulaire d’une stratégie de visibilité (Branding + SEO + SMO) performante.

    En tous les cas, espérons que la morale de cette histoire soit que l’Humilité doit être une qualité essentielle de tout référenceur, voire une philosophie de vie.

    Peace and Love

  • Lalalère dit:

    Pour quelqu’un qui dénigre les prétentieux Laurent, tu me sembles quand même bien imbu de ta personne.
    Tes insultes et la haine que l’ont peut ressentir lorsqu’on te lit alors que ça ne part de pas grand chose au final…ça sent la jalousie à plein nez tout ça! :)
    Je ne suis visiblement pas la seule à le penser: Ta façon de te comporter et ta méchanceté gratuite n’a rien de rassurant pour les clients. Et tu y consacres beaucoup (trop) d’énergie…et de temps..tu y as passé la nuit+la journée? et tes clients??
    Bref, c’est pathétique.

  • axel dit:

    Un excellent billet comme d’habitude. Dans la vie comme en SEO parlons peu mais parlons bien.
    « on peut aussi faire de la merde à la mano »: mon Dieu c’est tellement vrai ;-)

  • Kristof dit:

    Mais dit-moi , c’est du Laurent tout agacé, ça . Comme dans le bon vieux temps. Ça fait plaisir depuis ton changement de photo on t avais pas vu comme ça (à ce point s’entend)
    On aime !

  • Laurent dit:

    @Pignon sur rue : il y a des purs arnaqueurs du style referencement.com et d’autres qui n’ont peut-être pas tout à fait les yeux en face des trous. Je n’apprécie pas ceux qui n’ont pas le discours en phase avec la réalité, mais Mr Levy n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de crier au scandale http://www.blog-ecommerce.com/de-lhypocrisie-des-agences-seo
    M’enfin, j’ai tout de même l’impression qu’il y a du progrès. Malgré la violence de mes propos, Olivier Levy n’est pas accusé de faire du « mauvais » travail. Je lui reproche seulement de ne pas avoir des propos en accord avec la réalité de sa méthodologie.
    Sinon, c’est obligé que certaines prestations ne se passent pas très bien. En général, les fautes sont partagées, mais il arrive également qu’une partie soit complètement à côté de la plaque. J’avoue sans peine que ça m’arrive de temps en temps. Un référenceur doit avoir le droit de se tromper.

    @Olivier Levy : adorateurs n’est pas le bon terme. Fans est plus approprié. Pas de souci, je connais parfaitement le sentiment d’être détesté et de voir des traces déplaisantes s’étaler de temps en temps. Par contre, je ne monte pas sur mes grands chevaux en appelant papa ou cousin avocat à la rescousse. Surtout, c’est facile d’effrayer Marie qui n’a clairement pas envie d’avoir des problèmes. C’est honteux de brandir le baton 12k, alors que la vérité est que vous n’aviez aucune chance de récolter le pactole sur un pôv tweet qui n’était même pas insultant comme vous le prétendiez.
    Faut savoir accepter le bon comme le mauvais lorsqu’on s’expose.

    @Naima : usurpateur n’est pas approprié. Olivier Levy n’est pas à ranger dans la catégorie des arnaqueurs ou profiteurs qui gravitent dans le métier. Je l’accuse seulement de ne pas franchement annoncer la couleur. En réalité, son système n’est pas aussi violent que celui de Publika qui sort de l’égout et ce n’est pas non plus l’arnaque de l’audit referencement.com.
    Je répète que franchir la ligne jaune des foutues Guidelines Google n’est pas un délit, mais c’est plus franc de ne pas cracher sur ceux qui gravitent du côté obscur, tandis que sa propre méthodologie est vraiment hyper basique et même pourrie sur certains aspects (pour le netlinking en tout cas). Cela ne veut pas dire pour autant que les résultats ne sont pas au rendez-vous… dans une certaine mesure.

    @Replay TV : faut pousser suffisamment pour que ça rentre sans trop en faire pour ne pas paraître artificiel. Puis surtout, prendre en compte chaque site en tant que cas particulier me semble la seule issue viable.

    @Référenceur paresseux : d’un certain côté, l’humilité et la remise en cause doit figurer parmi les facettes d’un référenceur, mais l’ego ou tout simplement croire en soi me parait aussi important. Jongler d’une extrême à l’autre peut être un exercice périlleux pour certains. La masturbation publique à outrance pourrait être un signe de la perte du focus…

    @Lalalère : quoi penser des courageux anonymes qui n’ont pas de couilles? Peut-être qu’Olivier Levy m’a bien enervé (jalousie non désolé ce n’est pas dans mon répertoire), mais les poltrons qui se réfugient derrière la facilité de l’anonymat en ligne me font gerber.
    La critique ne m’effraie pas et j’assume parfaitement de ne pas avoir un profil lisse qui puisse plaire à tous (mon dieux quelle horreur), mais je pisse à la raie des pathétiques trolleurs anonymes.

    @axel : nuf said ! Merci

    @Kristof : je ne pensais pas réveiller les vieux démons comme ça, mais c’est plus fort que la raison qui dicte de laisser tomber.

  • yannick dit:

    Et d apres.vous … quels.sont les meilleurs.sites de commerce en seo en france ?

  • Mode 2012 dit:

    Ce que je trouve juste dommage, c’est de vouloir régler ce genre de problèmes par le biais d’avocats…

  • Cédric dit:

    Le roi est mort (olivier) Vive le roi (Laurent) :)

  • Lalalère dit:

    [Edit Laurent] Je t’ai répondu une fois, maintenant piss off[/Edit Laurent]

  • refschool dit:

    @Naima
    si tu pense qu’un WH ne se creuse pas la cervelle, c’est que tu n’as pas vraiment compris ce qu’est un WH non plus

  • Laurent dit:

    @Yannick : ça dépend du projet.

    @Mode 2012 : chacun son style.

    @Cédric : je n’en demande pas tant. Ce n’est pas parce que j’ai pris Olivier le pantalon baissé qu’il va pour autant « mourir » :D

    @refschool : en ne se creusant pas la cervelle, on peut faire du WH tellement pourri que ça devient BH…

  • Club Pronostics dit:

    S’il y a un bien quelque chose que j’ai appris depuis que je m’intéresse au SEO, que ce soit côté obscur ou côté force, ce comme le dit @Sylvain Richard, c’est la nécessité d’être humble !
    Humilité parce que personne ne possède la vérité absolue, parce qu’à un instant t+1, il y aura toujours plus fort que soi (c’est toujours le + acharné qui gagne dixit LB).
    Et surtout, parce que ce métier est déjà trop entaché par tous les tocards qui le salissent.
    A quand le serment de SEOcrate ?

  • Laurent dit:

    Ma réponse à propos de l’ego du SEO

  • sténotypie dit:

    Tout d’abord je tiens à saluer la délicatesse d’avoir utiliser la métaphore de star wars et des trajectoires des jedi ou des storm tropper, il aurait été non politiquement correct d’utiliser la métaphore de la france sous l’occupation de google.
    Ensuite automatiser des tâches est le propre de l’industrie manufacturière ou de services, quand vous appeler un service public vous devez presser sur étoile et ensuite au fur et à mesure des questions il est possible que vous ayez composer la combinaison de l’euromillion. Etes vous face à un BH du service public ?
    Est ce que la file d’attente à la poste pour demander convivialement un affranchissement avec un WH est préférable ? Est ce que le postier ne réponds pas quelque fois comme un serveur vocal ?

  • Laurent dit:

    Dans la notion du Peak SEO, une des solutions est :
    - Réduire l’investissement : automatiser les tâches est une autre manière de se préoccuper du ROI ; que ça soit au niveau du contenu ou des backlinks, le coût peut effectivement se réduire.

    Sinon, je ne suis qu’un petit référenceur à plein temps et blogueur (également petit) de temps en temps.

  • Eve dit:

    Je ne sais pas si le Blackhateur est paresseux… mais il a du temps à perdre pour entretenir une polémique stérile…

  • Psy en ligne dit:

    Pour tous troubles de la personnalité entre wh et bh, il y a toujours des aides en ligne.

  • Laurent dit:

    @Eve : pauvre trolleuse pathetique! Tu peux changer de pseudo, mais prends au moins la peine de changer d’IP grosse nulle. D’ailleurs, t’as oublié ton proxy dans ton dernier commentaire. Dégage de mon blog ou prends une véritable identité (sur ce point G+ a peut-être raison). T’as rien de mieux à faire ?

    @Psy en ligne : je ne sais pas si l’aide en ligne suffira, mais les troubles de la personnalité du SEO sont également une qualité à bien encadrer.

  • Olivier Levy dit:

    @Papy Spinning: ce n’est pas notre réseau de blog là…

    @Laurent: Je ne cache RIEN. Dans les devis, il y a une bonne partie des liens que présente votre article, et chaque publication est envoyée aux clients à la fin du mois, justement pour qu’ils puissent vérifier qu’on a travaillé et relire les articles qu’on leur a écrit. Ils connaissent TOUS ces blogs. Donc votre article sur ce point est faux.

    Et je ne considère pas que le BH c’est de la « bouze »: c’est juste qu’en 5 ans, nous n’en avons fait que 2 fois (sur un total de 400 ou 500 clients…), et que c’était seulement parce que GG ne voulait rien entendre de nos opti.
    Est-ce que cela a fonctionné. Vous devinez que oui. Et ces deux sites sont toujours en première page sur des requêtes forte.

    Mais nos clients viennent rechercher chez nous une expertise qui leur permettra un bon SEO sur le très long terme: ils sont ecommerçants et leur catalogue produits évolue entre 30 et 60% tous les ans, parfois tous les trimestres.

    Il nous faut donc répondre à la problématique: « comment faire en sorte que dans un an, lorsque votre contrat sera terminé et que votre catalogue va changer de 30% (les nouveautés, nouveaux fournisseurs, nouvelles marques, nouvelles collection…), vous gardiez votre bon SEO sans repasser par la case « devis chez Blog-Ecommerce ». Sans une totale transparence, ils seraient obligés de re-signer tous les ans. Perso, si j’avais fait cela, ma boite serait déjà revendue.

    Et pour revenir sur le BH: si un jour vous venez dans nos bureaux, vous verrez un « beau » schéma accroché au mur, qui représente un croquis de notre LW.

    D’ailleurs, si ça tenait qu’à moi, ce schéma on l’aurait retiré, mais ma petite team le trouve … »joli »….

    Je n’ai rien contre le BH, donc. Et nos clients sont en concurrence sémantique avec des sites BH. Mais j’insiste: nous c’est WH à 99%. Et cela, en interne, c’est non négociable.

  • Laurent dit:

    J’hallucine ! Vous êtes pourtant apparemment quelqu’un d’intelligent. Je me suis fait chier à pondre un billet et vous n’avez rien pigé.
    Peu importe ce que vous montrez dans vos devis; vos clients ne sont pas forcément au courant des tenants et aboutissements d’une stratégie référencement.
    J’ai moyennement envie d’expliquer à nouveau, mais pour faire simple vous avez franchi la ligne jaune. Vous êtes un Black Hat!!!!!!
    Mon reproche est que vous critiquez les BH, alors que votre méthodologie est tout à fait spammante afin de triturer artificiellement l’apport de popularité. Peu importe que ça soit fait en auto ou à la manoi.
    C’est plus clair ?

    « Je n’ai rien contre le BH »
    Non vous pissez dessus, c’est pire. Néanmoins, cela semble correspondre à votre attitude vis-à-vis des concurrents. Dans mon cas, je critique violemment, mais jamais je vais me croire autant supérieur aux autres.

  • Marie dit:

    Laurent, que tu te masturbes libre à toi, mais en public ce n’est vraiment pas terrible !
    :)

    Je souhaite juste mettre 2 choses au clair :
    - je ne cautionne pas ta manière de dénoncer les choses comme tu le fais ici, mais tu le sais déjà
    - si j’ai retiré mon tweet et souhaité que l’histoire soit oubliée, ce n’est pas parce que j’ai eu peur d’avoir des problèmes, c’est seulement car je souhaitais faire passer un message à Olivier (avec mes gros sabots j’en convient, mais je viens de la campagne moi) et que je pensais que le message était passé et qu’il n’était pas la peine d’en rajouter.
    Je n’approuve pas non plus le déchainement qu’a subi Olivier par la suite (même si certaines vannes étaient très drôles) et il m’a été impossible d’éteindre le feu que j’avais moi-même allumé. A chaque fois que ça m’arrive je me promets de ne plus jouer avec les allumettes mais ça semble être plus fort que moi !

    Mais je pense que beaucoup savent que je vanne facilement et que je ne suis pas vraiment méchante.

    Sur ce, j’ai eu de bons échos du travail d’Olivier, j’ai eu aussi de bons échos de ton travail, je ne juge personne car en SEO on n’est ni blanc ou noir, on est, comme le dit Sylvain, à cheval sur la ligne jaune en permanence et en plus cette ligne jaune bouge (oui je sais Sylvain n’a pas dit ça exactement)

    Il faut arrêter de se prendre trop au sérieux, savoir rire de ses propres défauts et faire preuve d’humilité !!

    Sur ce, je suis pour la paix dans le monde et le droit à la rigolade :)

    ps : de toutes façons la meilleure c’est moi :P
    ps 1 : la prochaine fois qu’Olivier me vouvoie je me mets en colère
    ps 2 : Laurent tu as vraiment un égo hors du commun pour vouloir me voler la vedette de ce tweet clash !

  • Pignon sur rue dit:

    @Laurent :
    Coquille : « je ne monte pas sur mes grands cheveux », plutôt « chevaux »… (dans une réponse @olivier levy)

  • Laurent dit:

    @Marie : j’avoue ne pas supporter que tu tweetclash avec autre que moi.
    Encore une fois, je n’ai jamais dit que le travail d’Olivier ne pouvait pas donner de résultats. Mon propos est toujours de fustiger ceux qui jouent les chevaliers blancs, tout en étant encore plus crades que ceux qu’ils critiquent (sans parler du dedain, comme dans le cas d’Olivier Levy envers les autres référenceurs). Moi aussi le vouvoiement me dérange entre gens du métier, mais ça montre bien à qui nous avons affaire.
    Manque de bol, il a trouvé plus con que lui et surtout quelqu’un qui n’a pas peur de ses menaces.
    Au fait, je peux t’assurer qu’il n’aurait même pas gagné 1€ avec sa main courante à 2 balles à propos de ton tweet !

    @Pignon : remarque, c’est mignon. Je devrais laisser. Merci

  • Projetc 2501 dit:

    Ayant eu la chance de travailler avec les Olivier (2009) et Laurent (2011) dans le cadre de prestas SEO, je donne mon modeste avis : je pense que pour une première presta SEO sur un site e-commerce quand on y connait pas grand chose en SEO, Olivier fait du bon travail à un prix très abordable pour des petits e-commercants. Ensuite pour ce qui est d’un référencement plus aboutit, Laurent va bien plus en profondeur et sa façon de travailler est très formatrice.

    En ce qui concerne le débat BW vs WH, je pense que personne ne me contredira si je dis que le BH est d’une complexité intellectuelle et technique nettement supérieure au WH (tout du moins pour la partie offsite). Et là je rejoins Laurent sur sa critique ouverte quand au twitt d’Olivier.

    « Faiblesse » et « paresse » ?!?! C’est bien là 2 adjectifs qui ne caractérisent pas un BH !!!

  • Laurent dit:

    La parole du prophète !
    Merci :)

  • smartcenter dit:

    Dans certaines professions sous la pression des clients ou pour valoriser un savoir faire les acteurs du marché créent un label avec un cahier des charges et une méthode de labellisation.
    Alors je pose la question : il y a-t-il un intérêt à créer un label WH pour une agence SEO, et si oui qu’est ce qu’il y aurait dans le cahier des charges ?

  • Discodog dit:

    C’est paradoxale, mais tous les bons BH sont fainéants mais bosseurs.

    Ils sont fainéant parce qu’ils ne supportent pas faire les choses ingrates et répétitives.

    Ils sont bosseurs parce la création de l’automatisation prend un temps fou.

    Je ne connais pas de vrais BH (ceux qui font ça full time et qui sont créatifs) qui bossent 8h/jour, ca n’est pas possible.

  • Laurent dit:

    @smartcenter : il y a déjà eu plusieurs tentatives pour réguler le métier, mais personnellement je préfère que ça reste ouvert. Bien sûr que ça ouvre les portes à toutes les fenêtres comme dirait l’autre; sauf que j’ai justement choisi la voir d’internet grâce à la liberté qui est rattachée.

    @Disco : bien dit! J’irais même plus loin car la porte de sortie pour le référencement va obligatoirement passer par l’automatisation de certaines tâches. Dans ce sens, le WH va forcément s’inspirer des techniques BH. Il me tarde de te prendre avec moi en réunion chez un grand compte pour revoir leur stratégie Web :D

  • Momo dit:

    Super article Laurent ! J’ai tout simplement apprécié ta façon de le remettre en place et je peux t’assurer que j’ai été choqué par les deux façons totalement différentes avec lesquelles il a répondu à toi et à Marie. On a pu voir un shérif face à Marie, un homme affichant un excès de confiance, et face à toi c’est une petite victime, tu lui en mettais plein la figure qu’il te répondait poliment en te vouvoyant.

    Tu as mis un peu d’ordre sur twitter et surtout dans le milieu du référencement

    Bonne continuation !

  • Le juge dit:

    Tout pris que je suis dans mes propres problemes du moment j’avoue ne pas voir bien suivi l’affaire – D’ailleurs si quelqu’un pouvait me faire un bref topo avec l’origine du truc et quelques liens je pourrais peu etre rattrapper le train en marche.

    En ce qui cncerne le tweet en question – le fait que j’ai un mauvais feeling avec Mr Levy n’a aucun impact sur le fait que ce qu’il dise soit une anerie – Les BH sont peut etre les seo les plus bosseurs que je connaissent et je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai pu communiquer avec des SEO BH via twitter ou autre a des heures ou moi meme j’aurais dormi si j’avais ete dans la meme tranche horaire.

    Le BH n’est ni un aveu de faiblesse ni un aveu de paresse. Bien au contraire.

  • Laurent dit:

    @Momo : un concept qui peut servir pour ce genre de situation est Game Theory. D’ailleurs, ça sert pour absolument tout dans la vie : biz, mariage, etc.

    @Le Juge : pour tout avouer, je n’avais ni bon ou mauvais feeling à propos de Mr Levy. J’ai en effet quelques clients qui sont passés par ses prestations avant d’atterrir chez moi, mais ça ne m’a jamais rien indiqué par rapport au bonhomme en lui-même.
    C’est réellement sa réaction sur le tweet de Marie qui a tout déclenché.

  • Eclipsis dit:

    Bon, je ne m’étendrai ni sur le contenu de cet article, que je trouve excellent, ni sur la polémique en elle-même pour laquelle tout le monde devinera dans quel camp je suis, mais je suis assez surpris par la réponse de Marie, qui semble bien refléter une (étonnante) certaine forme de masochisme plutôt commune chez la gent féminine ;)

    Le Tweetclash a été ce qu’il a été, à la fois divertissant et énervant, et j’ai bien sûr apprécié l’intervention de Laurent. Je ne rebondirai pas sur l’état d’esprit gerbatif transpirant des interventions de monsieur le meilleur référenceur e-commerce de l’univers connu, mais m’étonnerai surtout de la réaction de Marie (que j’adore au demeurant) sur ce coup-là. On connait tous l’amour éternel liant Marie et Laurent, j’ai trouvé plutôt bien de voir monsieur SEO Rockstar voler au secours de sa nemesis. Ce que j’appelle le syndrome Dragon Ball (à savoir deux « ennemis » qui se mettent du même côté contre un 3ème ennemi) m’a plu dans cette intervention, même si ce n’était probablement pas la motivation première de LaurentB. Bref, Marie, pourquoi venir râler ici sur ton ami de toujours, alors que, sur ce coup-là, il s’en est pris à celui qui venait te chier dans les bottes ?

    Bref, je conclurai simplement sur le fait que j’hésite, sur le personnage de Star Wars le plus proche de ma vision du SEO… Boba Fett, Chewbacca, Han Solo, R2D2, Dark Vador ? :P

  • Marie dit:

    Je crois que tu inverses les rôles Ecplipsis.
    C’est Laurent que est maso car il savait pertinemment que j’allais venir lui « chier dans les bottes » comme tu le dis. Moi je suis « juste » sadique.
    Je voulais sincèrement tirer un trait sur cette histoire mais Personal Branling et Laurent ont souhaité qu’il en soit autrement.
    Enfin, je n’ai nul besoin qu’on vienne à mon secours, je suis assez grande pour me débrouiller toute seule.
    Si Laurent souhaite des polémiques, qu’il se crée des tweets clash tout seul, il jalouse ma capacité à foutre la merde je crois … ;)

    ps : Ecplipsis, as-tu perdu ton bon sens sur une péniche cette nuit ?? ton commentaire est vraiment étonnant ! Où est ton second degré ?

  • jpeeeg dit:

    @Eclipsis

    Je comprend la réaction de Mar1e car j’imagine qu’elle n’a pas envie que ca n’aille plus loin que ça. Elle a fait un tweet pertinent, ça a clashé, ce qui a permis de bien voir la vraie nature de chacun, mais restons en là. Même si l’article de Laurent est pertinent lui aussi, il serait peut être bon de ne pas trop mettre d’huile sur le feu et laisser couler.

    En tout cas, la seule chose à méditer est que cet article arrive en 5ieme position sur « Olivier Lévy » ce qui permettra de faire voir à ses clients une autre face et de découvrir ses méthodes. Une vraie leçon d’humilité comme ça a été dit plus haut.

  • Eclipsis dit:

    @Marie & @jpeeeg
    J’aime bien, je charrie bien…
    Rien de méchant, hein, mais je ne vois pas en quoi Laurent a versé de l’huile sur le feu sur cet article. C’est une bonne chose qu’il y ait des réactions hostiles lorsque quelqu’un joue au blaireau publiquement ou vient cracher dans la soupe. Laisser systématiquement « couler », ce n’est pas non plus une solution…
    Olivier méritait clairement un article incisif, je pense que même lui doit maintenant comprendre qu’il a poussé le bouchon trop loin (enfin j’espère), maintenant, justement, les choses peuvent se calmer d’elles-mêmes, et même si je comprends tu préfères, Marie, la voie diplomatique, je pense que le petit coup de griffe pour Laurent, en commentaire, était de trop, voilà tout ;)

    Sinon, pour revenir au débat premier, je plussoie Rudy, quand il parle de paradoxe, sur le fait que la plupart des BH sont à la fois fainéants et bosseurs. Et je plussoie Laurent sur le fait qu’il est effarant de voir de faux white hats venir donner des leçons, quand on voit ce qu’ils font…

  • Julien dit:

    Mdr kad le syndrome dragon ball… Excellent!!

    Sinon comme dirait sale mioche, le meilleur SEO, c’est tout simplement celui qui n’a pas besoin de clients :D

  • Marie dit:

    @Eclipsis : mais tu n’as pas entendu Laurent dire « encore ! » quand je lui ai donné un coup de griffe ? Il adore ça, je t’assure !

    ps : je me relis et je ne vois nulle coup de griffe??

    @jpeeeg : tu as compris, je pense, mon état d’esprit et ça, depuis le début du tweet clash ;)

  • jpeeeg dit:

    @Julien

    « le meilleur SEO, c’est tout simplement celui qui n’a pas besoin de clients »

    Pas faux!!!

    @Mar1e

    Je suis originaire de Montpellier, alors PACA, même état d’esprit, normal de se comprendre :)

  • vince dit:

    Je pense que le problème, ici, tient plus à la confusion entre le jugement fait sur {le travail|le post|le tweet} de quelqu’un et celui que l’on pourrait émettre quant à sa personne et sa personnalité. Quand cela m’est arrivé de vouloir relativiser l’importance du blogging SEO en le traitant de « vent » (j’inclus là le mien, celui de la miss avec qui le clash a eu lieu, et même ceux des gens que « j’écoute » avec attention comme Dan ou toi), on m’a répondu que c’était mal de m’attaquer à quelqu’un… Je vois donc où tu veux en venir et je pense qu’Olivier Levy n’aurait pas dû se prendre la tête comme ça. Mais bon, les réseaux sociaux, c’est ça aussi !!… On parle trop, on se monte la tête très vite et ça finit en règlement de compte… Rien de bien grave au final et surtout rien de bien croustillant pour un juge et des avocats :)

  • naima dit:

    @refschool
    c’est possible.
    Possible aussi que tu n’es pas compris le sens de ma remarque ou que je me sois mal exprimée.
    Nevermind. J’aime tout le monde.

    @laurent
    tu es bien sympathique je trouve. Quelqu’un qui fait du BH sans le savoir et qui le conchie, c’est un petit peu un Mr Jourdain du ref non ?

  • Julien dit:

    Bim Bam Boom !

    Un article très réel, et très bien écrit, merci Laurent pour tes vérités !

  • Joris dit:

    Ca casse dur, mais c’est bien de montrer la réalité de la majorité des agences SEO.

  • Keeg dit:

    Je suis heureux de voir que certains prennent encore le temps de faire des articles chiadés et plein de sens. Au delà du cas d’Olivier sur lequel je ne veux m’attarder pour éviter toute avanie, il est nécessaire d’affirmer que rien ne remplacera le travail pour ranker.

    Et même au delà de la thématique de l’article, il est effectivement bon de regarder son cul avant de renifler celui des autres.

    Merci Laurent.

  • OM dit:

    Je crois qu’on ne va plus entendre notre ami Olivier L. pendant un ptit bout de temps ;)
    Bien joué LoLo

  • Ubutux dit:

    @flanate :[QUOTE]Depuis que l’on à viré notre SEO, qui pratique le black hat à outrance, nous avons quasi doublé l’audience de certain site. Et bien evidement récupéré des site qui était par magie classé en « bac à sable »[/QUOTE]

    => Déja le BH en question vous ne l’avez pas viré, il s’est cassé, nuance.

    => Ensuite la seule fois ou vous avez positionné tous les MC clients dans le Top 10 c’est grâce à ce BH.

    => D’autre part Long Tail Creator était déjà en place avant que le BH arrive et le BH a toujours dit que c’était de la merde en boite et que ça flinguait les sites clients.

    Donc on arrête la langue de bois 2 secondes.

    Le BH il ne s’est jamais caché d’être BH et tous ses clients le savent et s’en portent très bien.

    A votre place j’éviterai de raconter trop de conneries à mon sujet quand j’ai le dos tourné je peux avoir la langue bien pendue.

  • Laurent dit:

    Ah ah une baston j’adore !
    Comme je dis toujours, il y a toujours deux versions dans un divorce entre le référenceur et le client. J’ai rarement vu les torts adressés seulement envers une seule des parties.

  • Nicolas, E-seo dit:

    Pour ma part, je suis partisan des éclats de voix lorsque ceux-ci sont légitime et parfois nécessaire.

    Pour allez plus loin dans l’explication du BH de Laurent, je pense que chaque référenceur par nature est là pour manipuler les moteurs de recherche.

    Je dis je pense car cela peut heurter la sensibilité de certaines personnes de prendre conscience un 7 Novembre qu’ils ne sont que des manipulateurs d’algorithme…

    Et cela même dans l’optimisation, lorsque l’on rempli des alt= » » aux images qui plus est optimisé, c’est en rien pour l’utilisateur, idem lorsque l’on pond une ligne éditoriale visant une longue traine ou que l’on met du contenu sur des pages catégories d’un site ecommerce, tout est fait pour le moteur, faudrait en avoir conscience un jour ;)

    Cela dit, Laurent nous démontre ici une belle épreuve de force de comment créer du linkbait, dont il a lui seul le secret :p

  • Laurent dit:

    Tu as pointé du doigt le coeur du problème.
    Étant donné que nous pensons moteur avant tout (enfin Google quoi), le besoin de l’utilisateur passe en second plan.
    Les SEO, marketeux et spammers dominent outrageusement. Malgré tous les efforts, le constat reste identique. Panda n’a rien changé à ce niveau.

  • gdtsb dit:

    @laurent Le lien vers la certification google adwords du site d’OlivierL était faux, depuis il a été corrigé.
    on dit merci Sandrine :D

  • SEO dit:

    « le meilleur SEO, c’est tout simplement celui qui n’a pas besoin de clients »

    +1

  • Lionel dit:

    Bonjour Laurent,

    Je préfère quand tu écris des articles du type « Stratégie imparable de LinkWheel », c’est beaucoup plus instructif pour tes lecteurs dont je fais parti.

    Si quelqu’un souhaite s’autoproclamer « ceci » où « cela », qu’il le fasse ! Personnellement, j’en ai rien à foutre même si dans le fond tu n’as pas tort : « Faire du blackhat c’est au mieux un signe de faiblesse, au pire de la paresse » n’est pas un argument plein de bon sens.

    Par contre, il est vrai que beaucoup se jettent dans le référencement « blackhat » sans en maîtriser les rouages et les techniques nécessaires.

    Bref, c’est comme si un skieur du dimanche se mettait à faire du ski extrême du jour au lendemain.

    Puis quand j’observe le niveau monstrueux de Paul de SeoBlackOut. Je ne pense pas que ce soit un paresseux où un faible du référencement.

    Exercer le « blackhat » est une activité exigeant des investigations et des tests poussés que beaucoup ne font pas.

  • BH, Star Wars dit:

    Pour pousser plus loin dans l’analogie Star Wars, l’empereur Vador va employer la Force (via son côté obscur, évidement) pour parvenir à bien positionner les sites de ses clients tout en bénéficiant de l’effet de ses satellites.

    Réfléchir, concevoir, innover, dans la Haine ou la Bonté, tisser ses liens, c’est faire (son) sa E(Toile) non ?

  • kakémono dit:

    Cet Olivier Lévy fait parler de lui en ce moment apparemment !

    ENJOY branleur du net

  • Nico dit:

    Bonjour,

    Je comprend pas trop toute cette énergie négative (mon côté Gandi).

    SEO Rockstar m’a toujours fait marrer comme baseline… mais t’es finalement peut-être pas au 2nd degré :-) ok… je sors…

    ps : je laisse pas d’email de peur de m’en prendre une :D

  • Nico dit:

    Oh putain la faute de geek… sur Gandi… 

  • alarme maison dit:

    Mais oui allons tous vers le gris (Si ce n’est pas dajà fait). Et puis laissons parler ce qui se considère comme des rois n’est ce pas. De toute façon ce qui se disent faire que du white seront bien un jour ou l’autre obligés d’aller voir du coté black pour se donner des idées, au moins ça et puis il arrive un moment parlons franchement les sources on les sort pas du chapeau (scrap scrap ok mais bon…) et les blacks pareil à un moment t’es obliger de faire du propre… Allez soyez pour la mixité et la paix vive le gris ;-)

  • TiPi dit:

    Très bonne analyse. Arrivé depuis peu dans le SEO, je me rends compte, post Pandaranol, que la fameuse ligne jaune est bien plus floue et difficile à voir qu’on ose l’avouer.
    Va falloir que je me fasse tweetclasher alors pour bien faire histoire qu’on me fasse de la publicité gratuite et que j’ai un audit de mes performances ;)

  • Cadeau coquin dit:

    J’arrive après la bataille, mais tu m’as bien fait rire laurent :)

  • Anonyme dit:

    Ce n’est pas de la calomnie que de montrer les sites de merde au niveau contenu ou la stratégie de netlinking basique et sur-tarifé.

    Non c est clair que ce n est pas de la calomnie.
    Les plaintes qui suivent servent juste à démontrer a quel point on as raison.

    Surtout que la, si j ai bien compris le truc, c est qu il fait en sorte que ses clients risquent de disparaitre de google avec ces pratiques ilicites.

    Je concois mon referencement comme mes sites:
    de manière très simple et sans ajouts inutiles.
    Et ce sont des choses qui prennent du temps, et qui font appel a un ensemble de techniques simples.

    un contenu non pertinent, feras toujours descendre un site dans les SRP.

    et la quoiqu on fasse en matiere de referencement, il est comdamné a rester aux oubliettes

  • Jeromeweb dit:

    Ca… c’est fait! clap clap clap

  • le pas pote de LEVY dit:

    je ne supporte pas les cretins comme Olivier LEVY et autres blogueurs qui pensent exister dans l’image des autres. Arrêtez de vous toucher bon sang ! faites un job, travaillez et arrêter de vous poser comme défenseur d’un eden perdu dans les méandres de QI de moule. Olivier LEVY est un con triste et creux. Basta.