AccueilRéférencement ➟ Publika est un goret

Publika est un goret



Publika n'est pas une agence de référencement; c'est un goretAu printemps dernier, l’ami Léo nous signale un truc rigolo concernant l’agence Web  Publika.

En l’occurrence, ils ont monté un réseau massif de splogs (contraction de spam et blogs) qui m’a ensuite servi à de nombreuses reprises comme exemple pour démontrer exactement ce qu’il ne fallait pas faire concernant le subtile exercice de la visibilité déportée.
Jusqu’à présent, je n’en avais pas grand chose à faire des splogs de Publika. Chacun fait vraiment ce qui lui plaît et j’ai déjà notifié avoir absolument aucun dilemme morale avec ceux qui tentent de franchir la ligne jaune des guidelines Google.

Ce qui me gonfle est une agence qui se fait passer pour un chevalier blanc en façade, alors que c’est un goret par derrière. Il est temps de remettre les pendules à l’heure par rapport à ceux qui prétendent être ce qu’ils ne sont pas. C’est à cause de ce genre de nuls qu’on pointe du doigt la profession.
Quand on voit une agence qui présente ses compétences en référencement avec autant de soin (voir leur charte de qualité du référencement).  C’est bien d’annoncer les compétences nécessaires afin de mener à bien un projet référencement, mais peut s’attendre à un minimum de reflet lorsqu’il s’agit de booster leurs propres sites.

Seulement la vérité est toute autre. Les personnes en charge du référencement des sites institutionnels de Publika ont passé un temps fou à créer des milliers de blogs qui affichent un billet comportant un texte poisseux et des dizaines de liens rameutant principalement vers leur site solution-referencement.org. La plupart du temps, un référenceur n’a pas vraiment le temps de s’occuper de son propre site. Pourtant, les « professionnels du référencement » ont passé des semaines entières à créer leurs splogs. Je vous laisse conclure s’ils bossent 48 heures par jour ou s’ils ne sont pas occupés par le travail sur les sites clients.
Le truc vraiment rigolo est qu’ils sont encore plus incompétents que la raison laisse penser car non seulement ils n’ont rien compris au concept de la visibilité déportée, mais en plus ils sont nazes dans l’art de la sélection des plates-formes.

agence référencement publika est un spammeurExemple le plus flagrant avec leur splog chez Auféminin.com. Admirez la subtilité du billet (je n’ose même pas suggérer le terme de « pertinence ». Ça renifle le spammeur de bas étage (je ne vais pas les flatter du qualificatif de Black Hat SEO). Non seulement le texte est nul, mais en plus c’est le même partout avec parfois un vague morphing ou spinning. Surtout messieurs de chez Publika, regardez quand même le format des liens avant de spammer une plate-forme de blogging. Auféminin.com utilise un vilain Javascript pour générer les liens externes. Même choix désastreux en optant pour leur splog Over-Blog.com puisque l’URL est carrément manipulée. Pourtant, vous devriez savoir ce que sont des liens non pris en compte puisque vous faites pareil sur vos blogs avec du nofollow partout. Sympa pour ceux que vous citez dans vos billets (en majorité vous-même d’ailleurs) et ceux qui commentent. Inutile de dire que je vous rends la pareil dans ce billet. Faut dire que je fais partie des 3 couillons qui ont osé poser un commentaire sur votre œuvre en ligne.

Tiens à ce sujet, nous sommes plusieurs à avoir comme projet de recenser les blogs de référenceurs qui sont en nofollow. Ca va saigner…

Au printemps, lorsque j’avais regardé pour la première fois l’empreinte « publika referencement intervient » sur Google, il y avait plusieurs dizaines de milliers de résultats (dans les 80 000 si je me souviens bien). Aujourd’hui, j’en trouve moins de 20 000. Premier indice avec leurs Tumblr qui sont modérés. Je n’avais pas compté leurs splogs Tumblr, mais il y en avait toute une tripotée. Dommage d’avoir autant bossé pour voir ses chères créations fondre comme neige au soleil. Faut dire qu’une seule page pourrie sur chaque plate-forme ne mérite pas meilleur sort.

Splog par l'agence référencement publika

Pour l’instant Publika se contente d’observer l’inefficacité de leurs stratégie puisque le site n’atteint pas ses objectifs sur les requêtes mises en évidence dans leurs splogs. Il n’y a que sur des occurrences localisées (villes notamment) qu’on voit apparaître le site. Logique puisqu’une requête ultra géolocalisée n’est pas filtrée comme ses comparses concurrentielles. Évidemment, Google ne peut pas se fâcher sur ce type de stratégie puisque ça ouvre la porte à faire des liens pourris vers ses concurrents pour les faire tomber.
Pourtant, la visibilité est une stratégie que je recommande vivement. Cela consiste à construire des plate-formes complémentaires au site principal. Lorsque la méthodologie est menée avec pertinence et délicatesse, le résultat est vraiment efficace.
En fait, ces glands ne sont premiers ou même dans le Top 5 sur leur nom de domaine « solution référencement ». C’est pour dire qu’ils sont vraiment mauvais. A première vue, la meilleure position que je leur donne est 19ème sur « agence référencement google ».  Au fait messieurs de Publika, un conseil en passant. J’avais testé tous ces mots clés avec mon ancien (et valeureux) site 7-dragons.com. Je peux vous dire que ça vaut rien. Vous allez passer plus de temps à trier des devis bidons qu’autre chose.

Par rapport aux « leçons » de référencement prodiguées par Publika, je m’en tape que les conseils soient de la mauvaise paraphrase de contenu trouvé ailleurs. On s’en souviendrait si Publika nous avait prodigué une info digne de valoriser leur niveau d’autorité. C’est habituel de voir certains référenceurs, qui n’ont d’autres motivations que leur salaire à la fin du mois,  de pratiquer l’exercice de la paraphrase pour soi-disant aliment le côté Social Media Optimization ou même s’abroger un plan de marketing viral qui va renforcer la réputation. Mon rôle n’est pas d’être la bonne conscience du référencement pour dénoncer ceux qui publient de la bouse. J’essaye parfois de recadrer certaines légendes urbaines du secteur et c’est déjà bien assez pour se prendre des salves d’incompréhension et de critique. Ce qui a sérieusement commencé à me taper sur le système concerne leur propension à se croire meilleur que d’autres. Exemple avec l’article sur le H1 et quoi penser de la leçon de culture ? En passant, nous notons qu’ils ont aussi des splogs en interne et qu’ils se sont donnés un peu plus de mal que chez les autres. Ça montre tout le respect qu’ils ont pour le reste du Web.

Tiens, regardons du côté des témoignages clients pour voir s’il y en a qui sont contents du travail de référencement effectué par Publika. Je retrouve le même témoignage d’un certain Michel du site Eco Devis Sur les pages témoignages de Solution Référencement et Publika. Le commentaire est vraiment flatteur, donc je m’attends à un client ravi du positionnement de son site. Le site en question est Devis-Panneau-Solaire-Photovoltaqique.org (rien que l’URL j’adore). Je vous laisse admirer le travail d’optimisation (menu gauche est d’une grande subtilité). Bonjour les sous.domaines et les miroirs ! Je suis sûr que vous êtes impatient de regarder le code source de cette merveille. Hihi ça commence bien avec 2 tags Google Analytics (2 comptes différents). C’est sûr, il faut bien ça pour tracker un site de cet amplitude. En passant, ils ne savent même pas positionner un tag de stats correctement. Je n’ose pas souffler l’idée du mode asynchrone qui est effectivement le bon emplacement – dans le HEAD plutôt qu’à la fin du BODY. Mais j’imagine le regard du Labrador : « hein ? C’est quoi le mode asynchrone pour le Javascript ? » Au passage, notez la subtilité des META. Puis je ne vais pas faire un audit gratuit de leur crotte. Fermons le code source.

Regardons quand même un minimum le positionnement.  Fin de page une sur la requête liée au nom de domaine et pas mieux sur les combinaisons.  Par acquis de conscience, j’entre le domaine dans SEMRush qui me donne 8 mots clés.

Quoi dire de plus ?

Ah si vous n’avez pas manqué de remarquer l’armée de sous-domaines et sites miroirs. Sur ces œuvres d’art digne d’un sanglier lâché dans un champ de blé, n’oublions pas de mentionner la page « partenaire » dédiée à son précieux prestataire en référencement.

Pour terminer, quoi penser d’une société qui n’est même pas capable de posséder son nom de domaine en .com ?

agence web publika

Vraiment, ils travaillent sur le Web ?

La morale de l’histoire

J’ose espérer faire partie de ceux qui font un effort pour bosser correctement. Bien sûr, il y a toujours des pets foireux de temps en temps. Ca arrive de tomber sur un client mécontent qui finalement voulait le beurre, l’argent du beurre et la crémière avec. On peut aussi passer à côté de quelque chose d’essentiel car nous évoluons dans un secteur assez compliqué à appréhender ; étant donné que nous ne maîtrisons pas tous les éléments. Tout comme un menuisier ou un maçon (je préfère cette comparaison au docteur ou chirurgien), l’erreur est possible.  Pourtant, en globalité, nous sommes une majorité qui font tout notre possible pour apporter une véritable valeur ajoutée en faveur de la visibilité d’un site Web.

Par contre, la profession recèle d’un paquet de sagouins qui méritent d’être mis au pilori. Il n’y a pas que Publika et certainement pas que des agences qui sont aussi propres qu’un cochon dont la fange n’est pas changée pendant plusieurs mois. Il n’y a que pour un certain Fake Twitter que j’ai daigné changer mon billet pour effacer l’identité. Après avoir vu la réaction du gars en question, je regrette d’avoir eu pitié, mais cette fois l’accusation contre Publika va rester à vie. Et s’ils continuent de me contrarier, ça va aller crescendo. Ce billet n’est pas de la diffamation ; tout est véridique sans la moindre portion d’une once de doute. Publika n’est pas une agence de référencement ; c’est un goret. Vous savez, ceux qui donnent envie de gerber… pas le petit cochon mignon qu’on veut porter en pin’s, mais le gros monstre qui se vautre dans sa merde au fond d’une étable sordide.

Voilà, j’en ai terminé avec ce billet particulièrement poétique. Promis, je reviens aux affaires courantes rapidement, mais je souhaitais vous donner un peu de divertissement pour le week-end.

Crédit photo intro : Apaiemese

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.



82 réponses dans “Publika est un goret”

  • 512banque dit:

    Cool, ça veut dire que même une pointure comme toi se fait avoir avec la couche de javascript d’over blog (qui modifie les liens en apparence) ;) D’ailleurs il y a ENORMEMENT de potentiel dans cette technique BH qu’a mis en place over-blog, je répète, ENORMEMENT de potentiel :D

    Sinon pour Publika faut être indulgent, je crois que c’est des étudiants (en cherchant publika dans mes mails, j’obtiens un commentaire sur mon blog de sebastien@publika.fr pour superrefman.com).

  • Laurent dit:

    M’en fous que ça soit des étudiants. Encore pire si Publika laisse la maîtrise de son réf à des stagiaires. M’enfin le Sébastien en question affiche le statut de Responsable Référencement
    http://www.publika.fr/agence-de-communication/sebastien-referenceur.html

    Ah ok overblog fait dans le fake URL. Bien ça :D mais je ne vois pas en quoi je me suis « fait avoir ». C’est pas moi qui ouvre des blogs là bas…

  • Pureshore dit:

    C’est en lisant ce type d’histoire qu’on se dit que le métier manque « d’encadrement ».
    Surtout après quelques années passées dans les codes sources, on se dit que personne ne sera assez crédule pour croire à une quelconque expertise, et pourtant, on sait à quel point le business du mensonge est fructueux.

    Bref, c’est pour ça aussi que blogguer est important, même si tu n’y vas pas avec le dos de la cuillère, il est primordial d’ouvrir les yeux à ceux qui pourraient encore le croire (et pourquoi pas même à l’agence?).

    L’éthique, c’est ce qui manque le plus dans ce monde!

  • 512banque dit:

    « puisque l’URL est carrément manipulée » => ben non, désactive javascript :)

  • Laurent dit:

    @Pureshore : remarque, il n’y a qu’une vérité : sur l’écran. Si encore leur stratégie fonctionnait, je dirais que peu importe les moyens. Ce n’est pas le cas…

    @512banque : ah oui dans ce sens tu veux dire. Bravo. Bien vu ;)
    Cela dit, ils sont ballots chez OverBlog. C’est nul leur truc pris comme ça; c’est l’inverse qu’il faut faire.

  • Kasiopé dit:

    Ca défonce bien dis donc :D
    Bonjour l’ambiance chez les SEO.

  • Marie dit:

    hihi j’ai pensé la même chose que 512banque au sujet d’Overblog (on lit les mêmes trucs!)

    Quant à Publika, faire un post à leur sujet c’est leur accorder bien trop d’importance ;)
    Le point positif c’est que Laurent a retrouvé le chemin de l’admin de son blog, on attend le suivant avec impatience ;)

  • MagicYoyo dit:

    Ils font du black hat pour leur propre site… et quoi ? Qu’ils le fassent bien ou mal, en quoi ça te dérange ??

    On aurait tous pu, au moins à un moment, être cloué au pilori comme tu le fait. Même toi Laurent.
    Ces lynchages publics sont vraiment pas dignes de figurer sur ce blog…

  • Philippe dit:

    A cause de ce type de pratique j’ai fermé les inscription sur mon site.
    Je devais supprimer régulièrement des comptes.
    Le premier billet est souvent anodin, puis un second gavé de liens, insupportable.

  • Laurent dit:

    @Marie : effectivement, quand j’ai vu la date de dernière publication (y a 1 mois), j’ai pensé que je ne montrais pas le bon exemple.

    @MagicYoyo : les traiter de BH est trop d’honneur. D’ailleurs, si tu traites un BH de goret, c’est un compliment.
    A mon avis, t’as pas bien lu le billet. C’est montrer patte blanche et faire la sagouin par derrière qui me dérange.
    Ça ne serait pas plutôt des copains à toi ? :D

  • barbecabe dit:

    On se saurait disconvenir sur le caractère non diffamatoire de l’exposé. Toutefois, les diverses occurrences associant Publika à la progéniture de Sus scrofa domesticus, notre ami le cochon domestique ou communément le porc, semble avoir tout le potentiel pour la qualification d’injure:

    « toute expression outrageante, terme de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait précis ».

    En effet, une personne morale [Publika] ne saurait dans les faits s’ébattre dans la fange autrement qu’en termes littéraires.

    On voit d’ici l’accusation vous pourfendre pour cette comparaison outrageante entre le pourceau et le travail de pourceau, qui semble désigner Publika.

    Soyons précis pourrait rétorquer la défense. Laurent B ne parle pas de pourceau mais de goret. Ce n’est ni une expression amicale, révélant une affection [Marcel Aymé 1943], ni l’expression d’une hypersudation fétide [suer comme un goret, ou un jambon précisément].

    Restons sur internet. Dans le jargon usenet, le goret est une personne qui utilise mal la fonction « quote » sur les forums et les newsgroup, [TOFU (text over, fullquote under)].

    Loin d’une injure, n’y voyons là qu’une extrapolation dans le domaine du SEO, qui manque encore de métaphores à la française au regard de ses origines anglo-saxonnes.

    Remercions donc plutôt Laurent B, d’introduire dans le vocabulaire SEO le terme si patriotique de « goret » pour « toute personne ayant tendance à produire des liens hypertextes ayant pour résultat le contraire de leur objectif ».

    Cela n’empêchera pas ces mêmes personnes à la lecture de son billet, de brailler comme des porcins à la vue de leur baccade, mais c’est une autre histoire…

  • Laurent dit:

    Diantre quel commentaire!
    Je te follow direct sur Twitter.
    Certes j’avoue que mon propos n’est pas flatteur pour l’espèce porcine… heu pardon pour l’agence en question.

    Sauf que tu cites le code civil et je ne résidence en France…

  • Seb dit:

    Par principe, je n’adore pas les lynchages. Surtout que ça a généralement l’effet inverse de l’effet escompté (parlez de moi, en bien ou en mal, mais parlez de moi).
    Bon on dira que c’est le fait d’avoir tant de co***** dans ta profession qui te fait t’énerve sur un plus ou moins au hasard (et sans doute plus moins que plus… Vous m’avez suivi?).
    Mais bon, si on devait « dénoncer » tous les charlatans dans le référencement, on aurait de quoi faire des billets pendant un an.
    Mais le fait de faire des blogs alternatifs, avec des articles uniques (et non des trucs dégueux copiés ou « spinnés »), ça marche comme système ?

  • Marie dit:

    @Laurent : oh ben c’est pas grave, c’est pas comme si tu t’étais autoproclamé blogueur pro, ou si tu avais écrit un post sur « comment bloguer comme un pro » :D

  • Laurent dit:

    Oui tu voulais dire quelque chose d’intéressant ?
    Prends plutôt exemple sur le commentaire précédent pour hausser un peu le niveau.

  • Marc dit:

    N’ayant aucune compétence technique, pas de commentaire sur ce thème.
    Je remarque simplement la flamme et l’énergie qui se dégagent de temps en temps dans le monde SEO. La dernière fois que je l’avais remarqué c’était pour l’affaire Stéphane B. :-)
    Sur le fond, côté client je préfère effectivement que le discours et l’action soient cohérents : éthique et efficacité ensemble c’est mieux.

  • Laurent dit:

    @Seb : je n’ai ni le temps ni l’envie d’observer ce que font les autres. Comme indiqué en intro, on m’a montré celui là et il me plaît car particulièrement savoureux à tous points de vue. Comme indiqué également dans le billet, je m’en sers d’exemple auprès de clients pour montrer exactement ce qu’il ne faut pas faire.
    Sinon oui ça marche de maîtriser en interne une partie de son apport de popularité externe. Faut juste que ça soit fait avec un minimum de subtilité. Peut-être qu’un jour je rédigerai un billet sur le sujet.

    @Marc : certains BH SEO proposent d’excellentes prestations, notamment pour du netlinking. Ce n’est pas moins bourrin que la stratégie Publika, mais au moins c’est franc du collier.

  • barbecane dit:

    Oui j’ai compris cette attirance pour la principauté (depuis le seo camp toulouse)ce qui désarme le lobby de l’industrie porcine.

    Enfin, (désolé cette histoire m’inspire), on peut conclure avec Fenelon: »La patrie d’un cochon se trouve partout où il y a du gland [backlink] ».

    Et c’est bien le problème.

  • Kasiopé dit:

    je veux lire un billet de barbecane sur des référenceurs après ce commentaire magistral.

  • Yuston dit:

    C’est montrer patte blanche et faire la sagouin par derrière qui me dérange.
    Ça ne serait pas plutôt des copains à toi ? :D

    En même temps, les BH ont tous tendance à se faire discrets et cacher un peu près leurs pratiques (soit pour pas se faire dénoncer, soit pour éviter que la tactique qui marche soit reproduite par son concurrent). Enfin c’est mon avis ça…. même si effectivement ces « Experts en référencement naturel » ou « Plus que jamais, le référencement naturel doit, aujourd’hui, être pensé en tant que stratégie globale. » ou encore balancer ça juste après un paragraphe sur le réf. naturel « L’agence […] est agrée en tant que spécialiste du référencement et professionnel de la publicité Google (spécialiste Google Advertising Professionals agréé). » sonnent vraiment mal, surtout après t’avoir lu.

  • Index dit:

    J’adore la charte de service, c’est vraiment uniquement une façade pour bien paraître.

    Mais il faut leur pardonner, ils sont une agence de communication avant tout.

    Mais bon, que le référenceur qui n’a jamais spammé leur lance la première pierre.

  • Laurent dit:

    @Yuston : bon dieu ce ne sont pas des BH, mais simplement de très mauvais référenceurs.

    @Agence : agence de communication ou commerce à n’importe quel prix.

  • Lagiirafe dit:

    Merci Laurent pour cet article qui montre encore des charlatans en exercice…

    Bon j’interviens aussi au sujet des liens sur Overblog (@Mar1e, @512banque, toi).

    La technique utilisée n’a pas pour objectif de bloquer les liens sortants, dans les posts des blogueurs. Malgré les spams importants sur la plateforme, l’idée n’est pas de pénaliser les blogueurs « honnêtes » et crypter tous les liens. Vos remarques sont presque une insulte à mon intelligence :-)

    Donc :
    1/ Non, ce n’est pas l’inverse qu’il aurait fallu faire puisque les liens restent en dur et que c’est un souhait
    2/ La réécriture des liens dans le navigateur a d’autres objectifs.

    Donc final :
    Avec ce système il n’est pas du tout question de crypter ou masquer des liens au sens SEO que vous laissez entendre.

    Merci, et bonne journée à vous.

    Stéphane

  • Laurent dit:

    Tu as mal compris ce qu’on voulait dire.
    Dans un esprit BH, le but est d’afficher un lien OK qui soit invalidé par derrière. Que ça soit en cloaking, JS ou autre, le but est de faker le transfert de popularité.
    C’est effectivement une technique intéressante comme le suggère @512banque, mais ça reste limité avec ceux qui vérifient correctement leurs backlinks.

    Je suis bien conscient que le but d’Overblog n’est pas cela. Toutes mes excuses pour l’amalgame.
    Par contre je suis curieux de connaître le pourquoi du comment (« La réécriture des liens dans le navigateur a d’autres objectifs »)

  • Loiseau2nuit dit:

    Mouarf ! Je crois que je ne regarderai plus jamais ma tranche de jambon comme avant après ça… ô_Ô

  • 512banque dit:

    Pour moi ce que fait overblog c’est 100% une technique Black Hat, j’aurais pas pu imaginer mieux.

    Regardez : avec ce remplacement d’URLs, OB obtient moultes statistiques sur les liens sortants. Il suffirait que cette « frame » javascript soit persistante (là elle s’arrête au premier lien sortant) pour obtenir des statistiques détaillées (de type clic, visites, localisation, trafic) sur :
    1) tous vos blogs overblog, et c’est bien normal
    2) mais aussi les blogs qui sont linkés par vos blogs.

    Dans le cas numéro 2, il s’agit bien entendu d’un échantillon, c’est sûr. Mais l’idée est là, on peut générer par exemple une heatmap ou des choses croustifondantes dans le genre, sur des sites qui ne sont pas les vôtres.

    Autre aspect BH et celui-là est le plus intéressant à mon avis : quand un non initié va sur un blog overblog, clique sur une url (et se récupère un bidule.over-blog.com/ext/http://www.google.fr) et qu’il fait un lien spontané depuis un forum, ou depuis son blog, à votre avis, où part le jus que le site ciblé aurait dû recevoir légitimement ?

    Je vous la fais rapide : http://www.google.fr/search?q=%22over-blog.com%2Fext%2F%22&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr-FR:official&client=firefox-a

    2 millions de liens gratos, quel black hat aurait pu imaginer mieux ?

    Pour l’instant, cette frame n’est pas persistente, et il n’y a pas vraiment, d’après ce que j’ai pu voir, de transfert du jus ainsi récupéré, c’est pourquoi je dis que la technique a du potentiel.

    Ce que fait OB, c’est se placer en tant qu’écran entre le visiteur et le web. Comme une toolbar, mais en mieux et plus intelligent (car aspect SEO possible).

    Mon côté SEO me fait dire « respect », mais mon côté internaute lambda me fait dire « danger »..

    Ce serait bien qu’over-blog nous donne 2,3 explications..

  • Yuston dit:

    @Laurent Un moyen pour compter le nombre de clics sur les liens sortants. Statistiques dans le dashboard certainement.

  • Laurent dit:

    Tu peux tracker des liens sortants sans foutre en l’air l’URL finale!
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

    Je vois aussi l’angle backlinks abordé par @512banque. C’est effectivement assez diabolique, mais il faudrait un moyen de canaliser ça vers d’autres URLs plus réalistes.

  • Lagiirafe dit:

    @512banque, @Laurent

    Il est clair que si le choix avait été fait de placer un # après l’url du domaine, et avant le /ext/, on serait dans la situation dont tu parles, encore que pas si BH que ça à mon sens (juste du bon sens SEO) … et avec beaucoup moins de problèmes finalement.

    En effet, ne pas intégrer ce # pour ne pas être « BH », nous a posé d’autres problèmes : indexation possible de nombreuses urls non pertinentes ce qui aurait été très mauvais pour chaque domaine car générant des urls et surtout des pages sans intérêt, justement comme tu le dis, dans le cas de BL avec le format d’urls sortant /ext/url…

    Tous ces formats d’url sont donc bloqués au crawl via robots.txt, mais c’est loin d’être suffisant, notamment pour les NDD propres (d’autant que GG indexe les 301), ce qui invalide l’idée de vouloir récupérer du jus par le biais de ces urls.
    Et ce que tu vois comme une pratique pour récupérer des BL ne l’est donc pas en fait… c’est une toolbar embarquée qui devrait être améliorée, je suis d’accord (mais la finalisation de ce projet et mon arrivée, n’ont pas été en accord :))

    En espérant éclaircir un peu les choses…

  • Aurélien dit:

    Merci pour ces explications. Je ne vais pas juger ni montrer du doigt, mais au delà de l’aspect black hat ou non (qui ne m’intéresse pas vraiment), cela sent le framing non ?

    Or le framing aujourd’hui c’est osé non ?
    Jurispridence framing => http://www.legalis.net/jurisprudence-decision.php3?id_article=2720

    Mais bon j’imagine que votre service juridique a bien analysé la chose avant de déployer cette solution et que vous êtes blindés.

    Encore merci d’avoir pris la peine d’intervenir pour donner des informations.

  • 512banque dit:

    Merci pour cette réponse ;)

  • Anonyme dit:

    Bonsoir,

    j’adore le passage ci-dessous :
    […]ordonner la publication pour une durée de six mois du jugement à intervenir dans son intégralité aux frais de la défenderesse sur le haut de la page d’accueil de son site internet http://www.pressvoyages.com en police Anal de taille 16 minimum sous astreinte de 5000 € par jour de retard à compter de la signification du jugement ;[…].

    Le plaignant se fait un peu plaisir là :)

  • axel dit:

    ouah ça rigole pas le milieu du SEO. Il vaut mieux garer ses fesses! Intéressant sinon le site legalis.net: 6 liens vers ton site à partir d’une page PR4, même en no-follow ça vaudrait le coup de se faire condamner?

  • Sébastien dit:

    Comment on dit, déjà ?

    Ah oui… Head-Shot :D

  • Aurélien dit:

    Tu veux bien écrire un article sur un de mes sites avec des liens dans le corps du texte?
    Plus sérieusement, aucun intérêt à ce genre d’article, mis à part à forcer la girafe à nous expliquer ses techniques underground de seo pour la plateforme de blogs.
    Pour la technique de goret, crazy utilise ce terme depuis des années, il suffit de regarder son code source pour le savoir.

  • Renardudezert dit:

    Et bien voila, chose promise chose due.

    Encore le genre d’article qui va déchainer les foules et les commentaires (et c’est bien parti).
    Je pense qu’avant de commenter et de fustiger ce billet, il faut bien comprendre que ce n’est pas un dénigrement pur et simple de cette agence, c’est réellement le fait de se faire passer pour une pure agence éthique au niveau SEO et de bourriner derrière. Et si ma mémoire est bonne, Laurent a essayer de joindre les personnes concernées chez publika, leur technique de l’autruche est certainement aussi à l’origine de ce billet.

    Les commentaires de barbecane sont tous simplements magnifique. Et ceux de 512banque et lagiirafe instructifs.

    Pour résumé, (encore) un très bon article qui fait que je peux mettre le mien a jour !!

  • Seb dit:

    Laurent, merci de contacter s’il te plaît Regan à ce sujet.

  • Sylvain dit:

    Ce que j’aime chez toi Laurent, c’est que lorsqu’un truc ne te plait pas, tu n’y vas pas par quatre chemins.

    Après, le coté lynchage, je pense que je ne procèderai pas comme ça (tu me connais, moi, je fais un site :-) ) mais je peux le comprendre.

    Sur le fond, c’est sans doute la discordance entre le discours tout blanc et les pratiques qui le sont moins qui t’ont échauffé les oreilles.

    En même temps, même moi qui pratique quasi essentiellement du WH, je n’hésite pas ponctuellement à surfer dans la grisaille. D’ailleurs, je me demande si un vrai WH cela existe vraiment.

    Je serai content de voir l’agence concernée venir répondre ici.

  • Jérémie dit:

    Merci pour cette remontée :)

    Même si le billet peut paraître virulent, il faut taper fort pour éviter que ce genre de pratiques ne s’étendent et gangrène la profession.

    Ce qui serait intéressant, c’est un comparatif des grosses sociétés de référencement, étudier les techniques utilisées par chacun, etc…

    Difficile de comparer les résultats finaux sans connaître le devis à la base, mais éliminer les utilisateurs de techniques trop « grises » pourrait déjà faciliter le choix d’un référenceur.

    Jérémie.

  • Léo dit:

    Salut Laurent,

    Merci pour le lien et pour ce billet bien sympathique à lire.
    C’est clair que se vendre WH et faire cela par derrière est un peu risqué, surtout qu’ils n’ont pas fait dans la subtilité.

    note to self: never get on the wrong side of Laurent :)

  • Keeg dit:

    @512banque : On attend des pistes de travail alors. :)

    Laurent, tu as pas mal balancé là. Honnêtement, je trouve que c’est le jeu. A chacun sa technique, à chacun sa méthode, seul le résultat compte. Maintenant, autant jouer la transparence.

  • Keeg dit:

    Oups, j’ai eu mes réponses en peu plus bas en commentaire pour 512.

  • Julien dit:

    Déjà que je trouve rigolo de voir les mots « éthique » et « SEO » dans le même article, décréter en plus ce qui est « juste » de ce qui ne l’est pas dans une stratégie BH, je trouve ça un poil hypocrite.

    Comme l’a dit Magic, on a tous fait du propre et du moins propre.
    Faut savoir si on bosse pour sauver le monde ou si on bosse pour déjà essayer de se sauver soi même.

    Dans tous les cas, le SEO ne bosse pas pour sauver le monde.
    Peu importe l’intensité avec laquelle il maintient ses oeillères.
    Son travail ne contribue en rien à améliorer la vie de ses contemporains.

    Ce n’est pas parce que Google trouve ça « pas bien » qu’il faut se sentir coupable de spammer comme un goret.
    Faire n’importe quoi dans un espace HTML, ça n’emmerde pas plus le monde que les cons qui klaxonnent dans les bouchons.

    Je trouve ce lynchage abusé, faut arrêter de croire que l’éthique est la norme.

    Si l’éthique gouvernait le monde, on aurait pas les dirigeants et responsables de multinationales que nous avons.
    Sauf que chez cette agence, on a volé personne jusqu’à preuve du contraire.

    My 2cts.

  • Djolhan dit:

    Effectivement, comme d’hab, tu n’y va pas par quatre chemins, mais, c’est un peu légitime !

    Cela dit, j’aimerai bien voir quelles réponses cette agence serait capable de donner…

  • Daniel, de Wordpress SeoMix dit:

    C’est marrant, c’est exactement ce type d’article qui a valu à un certain Mathias de se faire poursuivre en justice par la société Cométik (qui lui demandait des milliers d’euros) pour « réparation ».

    En ce qui concerne le fond de l’article, je rejoins pas mal de monde sur le fait que je n’adhère pas la critique aussi ouvertes sur un technique (ou sur la maîtrise de la technique), surtout qu’il y a de très bons référenceurs black hat (et des très bons white hat), et qu’il y en a de très mauvais.

    Par contre, tu as tout à fait raison sur un point Laurent : on peut faire du blak hat, mais il faut toujours prévenir ses clients sur ce que l’on fait, et comment on le fait.

    Ps : arbecabe, j’ai adoré ton commentaire ^^

  • Samuel dit:

    Eh bien je suis arrivé ici via mon flux twitter où semblait se dérouler une nouvelle guéguerre Mar1e/Laurent ^^
    Mon avis est que comme toujours, ceux qui veulent s’afficher plus blanc que blanc sont (toujours?) souvent les plus obscurs, après je crains qu’il ne te faille plus de vies qu’à Jerome Kerviel pour rembourser sa dette, si tu désires mettre à l’index tous les barbouzes du référencement. Ceci étant cet exemple est parlant et ça m’a permis d’apprendre quelque chose via les coms sur over-bog, donc GG (Good Game)!
    (je joue beaucoup à starcraft 2 en ce moment…)

  • Fallait-il dénoncer l'hypocrisie de l'agence référencement Publika ? dit:

    […] ou pas lyncher ? Lyncher ou pas lyncher Publika ? [Part 2]Mon dernier billet sur l’hypocrisie de l’agence référencement Publika ayant divisé les visiteurs en deux camps, je pense qu’une mise au point est […]

  • julienb dit:

    Uoooooooooh putain! Ca faisait un moment qu’il avait pas choppé la bavoules comme ca le Laurent! Et ben!! Sinon dans l’absolu c’est effectivement du travail de gros goret!

    Bon je vais aller voir l’autre article vite fait maintenant pour entrer dans le débat « lynchage ou pas? »

  • Philippe dit:

    J’ai réouvert cv-blog pour qu’une amie puisse y déposer un cv, mais en attendant je n’ai que des splogs (http://cv-blog.com/topmobilephones/2010/10/19/motorola-droid-pro-review/)

    Pendant un moment il y avait une agence française qui pratiquait ce type de manip, mais assez subtilement.
    Le premier post remerciait le webmaster de la plateforme (moi) de lui laisser un espace de communication, puis quelques semaines plus tard, balançait son texte farci de termes orientés référencement et de lien.

    Le site restera ouvert pendant quelques jours, le temps qu’elle dépose son cv, après je ferme.

  • Vince dit:

    Il y avait un petit moment (quelques articles) que je n’étais pas venu lire ton blog… j’aurais dû être plus assidu, cela vaut le coup ;)

  • wismerill dit:

    C’est simple , j’adore les bonnes critiques comme celle que tu as émise. Actuellement peu expérimenté côté pro en créa de projets, j’ai tout de même une bonne culture SEO et voir ce genre de boulot de la part de gens sois disant « pro » c’est frustrant
    On se dit qu’on est pas si nul que ça finalement:)

    Actuellement en stage chez Nymphea Studio à Avignon (je sais pas si tu connais), je vais d’ici un an à peu près mettre en place une agence donc j’essaye d’être bien renseigné sur les pratiques « has been » pourries et je ne prie plus pour espérer un super PR (rip PR lol)

    Gestion du flux, intégration XHTML conforme aux normes d’accessibilité et une architecture encadrant un CONTENU PERTINENT, je pense que c’est de loin le plus important.
    Ensuite bien sûr il faut bosser le référencement, mais si le travail est bien fait en amont, c’est moins de boulot pour toucher aux places intéressante et s’adapter aux algo de notre pote Google.
    Vive le boulot bien fait et envoyons les noobs à la sandbox:)

  • Antho dit:

    Un seul mot : ENORME !
    Je suis ébahi de voir à quel point on peut être mauvais et se prétendre professionnel. Tu as complétement raison sur tout ce que tu annonces, et de plus tu as dénicher des exemples on ne peut plus parlant, sur la médiocrité du travail effectué par Publika.
    Si seulement il n’y avait qu’eux sur le marché du « SEO Escroc ».
    Excellent billet en tout cas, j’adore.

  • Les secrets de l'audit stratégique par referencement.com dit:

    […] Je termine cette (courte) série de billets sur les pratiques que je ne maîtrise pas car c’est important de rester à son humble niveau sans chercher à s’élever au rang de génies comme Referencement.com ou Publika. […]

  • jerome dit:

    J’adore…Qu’il doit être jouissif de pouvoir comme toi s’en donner à coeur joie sur un concurrent peu scrupuleux voir carrément obscène!
    Je me suis brûle la rétine à la vue du travail fait sur le site de devis photovoltaïque).

    Malgré tout, je t’avouerais que je ne trouve pas l’exercice élégant. Surtout venant d’un consultant de ton rang, ça ne te grandit pas.

    De plus, c’est juridiquement assez touchy, pour te manger un plainte en diffamation. On serait obligé de monter le site saveLB.com pour réunir des fonds et te sortir de là ;).

  • Philippe dit:

    Pour en revenir à cv-blog
    Depuis la réouverture j’ai supprimé une vingtaine de splogs.
    J’en laisse un pour voir: http://cv-blog.com/thermographieaerienne/ avec une adresse eamil de miszbthgirlang@supermailpro.com.

    Il y a un peu de travail, premier billet effacé, puis création du texte anodin, changement du thème.

    Je perds au moins 10 minutes par jour à supprimer ces spammeurs

  • rampe dit:

    Personnellement le fait d’utiliser des splogs en nofollow n’est pas si insensé que ça.

    Ici on ne sait pas si la stratégie mise en place est volontaire, mais pour paraitre plus naturel, si j’utilisais des splogs, je n’hésiterais pas à en créer sur ce type de plateforme.

    Pour une agence avoir une image de marque qui les valorises est naturel non ? Après ils peuvent toujours proposer à leurs clients ou à certains clients particuliers des prestations moins respectueuses des CGV de notre ami Google.

    Chacun voit midi à sa porte ;)

  • Garde dit:

    Ca fait peur de voir des agences pourrir le web ainsi… C’est vraiment pénible d’aller sur une plateforme de blogs lambda et de voir que les 100 derniers posts sont pris par 100 blogs différents, mais tous intitulés plombier-boulogne, plombier-puteaux, etc… ridicule !

  • r.baudat dit:

    Le référencement de leur site est surement fait par leur armée de stagiaire.

  • Lyman dit:

    Bonne critique et de plus très constructive.

  • Thierry dit:

    Ce c’est pas bien, mais j’ai pleuré de rire quand j’ai vu le menu à gauche et ses 10000 sous-domaines.

    Après j’ai tapé l’url du site dans Google : 943000 résultats !
    Puis je suis allé regarder le PR : PR=1

    C’est bizarre, je suis de la région de Montpellier et j’avais une autre idée d’eux quand ils ont cherché à recruter un référenceur en Juin…
    En plus dans ce coin j’avais plutôt repéré une autre agence qui m’avait l’air de produire des usines à backlinks.

    Votre billet est très très instructif je trouve. Et le coup de gueule percutant.

  • Philippe dit:

    Dans mon jargon on dirait que Publika s’est pris une double gifle !

    J’aime beaucoup ta façon d’écrire et le côté argumenté de chacun de tes posts.

    J’ai commencé à bosser le référencement de ma boutique il y a plusieurs années, à l’époque les script permettant de positionner un site en quelques jours sur la première page de Google faisaient des ravages (nostalgie de la facilité ;) )

    Aujourd’hui j’ai l’impression de perdre pied tant les méthodes sont nombreuses et différentes et surtout parce que « tout le monde » connait les bases du référencement…

    En tous cas je voulais juste te (si tu me permets de te tutoyer) dire que ton blog est un régal !

    @ bientôt

  • Gabriel dit:

    Quel article ! Mais c’est vrai qu’il y a de quoi perdre son sang froid avec de telles pratiques.

    Par contre, pour les liens Over-blog, ils sont en durs contrairement à ce que l’on pourrait penser. (désolé si ça a déjà été dit dans les précédents commentaires, j’avoue n’avoir lu que les derniers).

    Si la forme est brutale, le fond est intéressant et permettra peut être à la personne concernée de se remettre en cause.

  • Josette dit:

    Je découvre ce billet et du coup je ne mettrais pas mon site dans les commentaires, comme il m’arrive de le faire parfois.
    J’aurais trop peur de passer pour un goret.
    Ce que tu dis est juste et parfaitement argumenté mais je trouve ça dégueulasse dans la mesure où on se demande ce qu’ils t’ont fait..
    Je suis dubitative.
    C’est du très mauvais travail, mais pourquoi leur faire une si mauvaise publicité ?…
    Quel est l’intérêt ? Tu pouvais très bien faire le même article sans les citer.

  • Heli dit:

    Tu devrais laisser l’url du formulaire de délation Google :D

    Ils n’ont pas du passer des semaines a créer des blog, il y a auto-splog pour ca.

  • SoNic dit:

    G-R-A-N-D-I-O-S-E !

    Le style rédactionnel, la perspicacité, l’analyse, Et même je dirais le courage de dire les choses tel quel sont avec même un brin d’autocritique parfois.
    Je me suis pris d’un fou rire sur ma chaise ! :D
    Que dire que sur le fond et la forme vous avez raison ? Mon opinion est que oui.

    Un grand moment merci !

  • charlesmpiche dit:

    Wow, je suis impressionné. Pas tout le monde ose dire la vérité tout haut. Toute vérité est bonne à dire, content de voir que certain osent, inspirant… Salutation du Québec ;)

  • Tanguy dit:

    J’applaudirai presque à l’article tout entier qui est magnifique, sérieusement.

    Malheureusement, 2ème sur « agence communication », c’est pas si mal…

    Le travail est sale mais la multiplication des domaines marche à l’heure d’aujourd’hui.

    Par contre, l’utilisation d’un soft vraiment extrêmement étrange (analysez les liens de leurs splogs et cherchez les spams de blogs) est témoin de la bizarrerie de leurs méthodes.

    Ca pourrait vraiment être plus propre et ça aurait pu prendre mille fois moins de temps. On peut douter effectivement de leurs capacités.

  • thierry dit:

    c’est vrai qu’ils utilisent un autosplog en particulier : ils peuvent se le permettre pour LEURS propres sites, ils sont en effet 2e à « agence de communication » ou 1er à « agence de communication montpellier » par exemple.
    ça va leur ramener énormément de clients. Mais, l’envers du décors c’est qu’ils ne pourront utiliser cette technique que pour de l’évenementiel web ou des contrats très long avec leurs clients : pour les contrats courts avec leurs autres clients ils devront sortir un baratin pour expliquer que leur référencement ne tient pas la distance (car avec un autosplog on peut créer des centaines de blogs par jour, avec backlink sur des WPMu en dofollow, mais autant sont désindexés par Google qui y voit des niches à spams…donc le référencement ne tient pas, obligé de culpabiliser le client ou la concurrence…).

    ou alors ils font de l’autosplog et du référencement plus classique en même temps, mais l’autosplog est plus un boulet qu’autre chose alors..

  • Philippe dit:

    Voici l’exemple type de spammeur qui font que je ferme les inscriptions.

    J’avais réouvert suite à une demande mais voilà, ils arrivent tout doucement http://cv-blog.com/infosdunet266/2011/01/11/adformance-socit-de-referencement-naturel/

    C’est fatiguant, je vais devoir les virer, et fermer les inscriptions.

  • Philippe dit:

    Arghh, parti trop vite (ce n’est pas qui font, mais qui fait)

    Sinon il est intéressant de regarder le texte proposé par une agence spécialisée…

  • Ple dit:

    Billet excellent ! c’est incroyable qu’ils puissent paraître 2ème sur « agence communication », pas mal du tout !! Apparemment leur sale travail paye pour encore pour longtemps ?

  • Morgan Prive dit:

    Ahah, génial, je n’avais pas lu cet article.

    Je cite : « L’agence référencement Publika Referencement est une agence de référencement spécialisée dans le référencement Google.  »

    Je me demande bien quel mot clé ils visaient.

  • Mathias dit:

    Faut croire que leurs sales méthodes payent, ils sont premiers sur la requête « Agence de Communication »…

    C’est aberrant de voir des tricheurs comme ça squatter les premières places de google, et donc de squatter le business qui va avec. Il y a une chose qui me gène encore plus, c’est qu’on voulant dire du mal d’eux, on fini toujours par leur apporter un nouveau backlink qui les favorisent indirectement !

    Bref, il reste une solution…

    https://www.google.com/webmasters/tools/spamreport?hl=fr

  • netagence dit:

    On en revient aux classiques un peu lassants : on connait les grandes lignes des recommandations Google, on explique à nos clients ce qu’on s’engage à ne pas faire quand on travaille sur la notoriété de leur marque et site, ET on voit des margoulins utiliser des techniques déloyales et obtenir d’excellents résultats sur Google. (1ers aussi pour moi sur cette requête). On dirait du JCPenney à la française. Bon, ça va nous en faire des sujets pour les ateliers SEOCampus ;-)
    Pierre.

  • kinectorcom dit:

    Certe, leur méthodes penchent du côté obsur du chapeau, je ne cautionne pas de telles pratiques non plus. Le soucis c’est qu’ils s’en tirent plutôt bien…

  • ACS04 dit:

    Il suffit de jeter un oeil au site d’une agence pour se faire une idée de sa qualité…

    Concernant celle qui fait l’objet de cet article :

    Sur la page d’accueil sont présentées les compétences de l’agence… étrangement, seule la première (campagne de communication) est liée à une page, le reste est-il du pipo ou des compétences à venir ?

    Un pied de page uniquement – et mal – construit pour le référencement de l’agence

    Concernant l’activité « référencement »… il y a sans doute bien des choses à dire; et notamment, si on considère qu’adwords c’est du référencement, alors des publicités dans des journaux ou des magazine papier le sont tout autant ;)

    Mais je dis ça, je dis rien !

    Et la phrase qui tue : « Proposer, si possible, d’autres actions supplémentaires qu’on pourrait envisager (non obligatoire mais l’agence de referencement Publika Référencement se veut être force de proposition) »

    Ben voyons ! ET LA GARANTIE DE RESULTATS ? Elle est où ?
    Ah oui ! j’ai trouvé, enfin non :
    « Éthique du référencement

    L’agence de référencement Publika Référencement s’engage à ne pas proposer de garanties de positionnement (personne ne connait l’algorithme de Google !) »

    Bref, le client paie, mais l’agence n’est pas obligée de fournir des résultats… Etrange ? n’est-il pas ?

    Et en plus, l’agence l’écrit noir sur blanc :
    « Qualité du référencement

    L’agence de référencement Publika éférencement s’engage à proposer une prestation de référencement qualité avec une obligation morale et une obligation de moyens. »

    Obligation de moyens (ben oui…) mais pas obligation de résultats…

  • ACS04 dit:

    Cela dit… un client qui ne demande pas la satisfaction d’un certain nombre d’objectifs mesurables… ne pourra pas non plus se plaindre par la suite.

    Il ne faut pas non plus toujours jeter l’opprobre sur les prestataires qui sont de plus en plus soumis à une pression extrême des clients.

    A titre d’exemple, un client m’a demandé une prestation de webmastering à 20 € de l’heure !

  • Dofollow dit:

    J’aime les sous domaine fait pour un site comme ça, il aurais put avoir un peux plus d’imagination pour camoufler ça. ;)

  • Quelqu'un dit:

    Moi je dis, un peu de NSEO serait un juste retour des choses…

  • Melcior dit:

    Publika encore mis en cause : ils spamment à mort avec leurs tonnes de faux blogs la requête « référencement montpellier »

    http://ajblog.fr/referencement/1002-panda.html#comment-5453

    mais aussi « référencement Toulouse » « référencement marseille » etc.

    on peut le voir sur Google blog search

    A savoir si les agences locales sont contentes…

  • Le Black Hat expliqué à Olivier Levy dit:

    […] par devant et fait noir par derrière ? Vous savez ce que je pense des hypocrites du SEO (voir Publika ou Référencement.com) et les lettres d’avocats que les cousins d’Olivier Lévy vont […]

  • bigmouthmedia dit:

    Tu es dur mais au fond tu as raison de faire éclater certaines vérités qui sont « TABOU » en France. Il y a trop d’agences qui vendent du rêve et servent de la merde, je parle de SEO. Pour avoir bosser chez Ref.com et étant passionné par le SEO, j’ai été écœuré par leur méthode de travail orienté quantité et non qualité. Bref j’ai tenu 5 mois chez eux et ne souhaites plus jamais revivre cette expérience. En tout cas je n’ai jamais vu un Audit aussi nul que celui que tu présente dans ton post sur la société. Hallucinant un Audit avec des recos juste pour la home page, ça craint ! Honnêtement mes Audit faisaient en moyenne 60 pages et il y a avait plusieurs docs (KW Research, Audit Technique, Stratégie On-Page, un autre doc check list pour vérifier la bonne intégration des recos) sans compter le Net Linking qui arrivait après + des reporting complet sur l’évolution des positions, du trafic naturel et des backlinks… mais c’était mes propres docs avec mes méthodes :)