AccueilBlogging ➟ Le gang du Lancement Orchestré

Le gang du Lancement Orchestré


sebatien-le-marketeur-francaisFormation lancement orchestré : avis acide, revue engagée et critique acérée.

Je l’appelle le gang du lancement orchestré.

Le gang : Olivier Roland, Aurélien Amacker et surtout le gourou Sébastien le Marketeur Français.

Voici mon avis détaillé sur la formation du lancement orchestré. Je critique ce système de vente car il possède certain atouts teintés par d’énormes abus.

Avis lancement orchestré ou le tour de magie pour te rendre riche rapidement.

Avant de démarrer, vous pouvez entrer dans la discussion sur Twitter avec le hashtag #smfgate.

T’as pas de tunes, t’as pas d’audience, mais t’as une idée vaseuse de blog ?

Tu tombes sur une vidéo d’un gars dans un cadre paradisiaque, qui te promet l’indépendance financière en bossant peu pour réussir rapidement grâce à un secret incroyable de lancement d’un produit grâce au blogging.

Alors, on va te montrer comment gagner plein de tunes rapidement en devenant blogueur professionnel et formaliser un produit sans rien y connaître et on va le mettre devant une flopée de clients.

Ma curiosité étant à son paroxysme, j’ai creusé ce fameux système du lancement orchestré, pâle copie francophone de son parent américain.

Je n’ai pas basé uniquement mon avis sur les vidéos et pages de vente des français; j’ai réellement étudié le système.
Notamment, je me suis tapé des formations de Jeff Walker (Product Launch Formula), Franck Kern (Mass Control) et celui qui m’irrite le plus : Sébastien le marketeur français, le bon élève des amerlocs.
J’ai aussi regardé les formations pour apprendre à bloguer d’Olivier Roland et d’Aurélien Amacker.

Le système est plutôt malin. Il est indéniable que ça fonctionne pour certains et sous certaines conditions. Sauf qu’il y a de gros soucis dans le concept et de réelles dérives dans son utilisation.

 Critique de la formation

Pour expliquer le contenu de la formation par Sébastien le marketeur français, un client est choisi pour servir d’exemple. Evidemment, jamais je n’aurais deviné que c’est Olivier Roland, son fidèle lieutenant, qui s’y colle.
Au début, on t’explique pourquoi c’est bon pour toi le lancement et pourquoi le blog c’est bon pour toi.
Phase suivante, Sébastien t’explique qu’Olivier était super nul et a fait plein d’erreurs.
Ensuite, Olivier tombe sur un bouquin qui lui change sa life (la semaine de 4h par Tim Ferris).
Olivier lance un nouveau projet (genre un réchauffé made in USA c’est toujours innovant).
Comme par magie, le nouveau projet d’Olivier contient tous les ingrédients de base du web marketing. Si cela vous intéresse vraiment, je pourrais décortiquer ultérieurement le blog d’exemple parfait du web marketing.

Dans la formation, ça parle vraiment comme dans un livre.
Le script est vraiment bien rodé.

Bref, Olivier voit enfin La Lumière grâce à la rencontre avec Sébastien.
Pouf, son blog devient un récital des fondamentaux.
Bam, il est pluggé dans le lancement orchestré – gloire et fortune garantis !

Grand moment de magie sur le chapitre lié au ciblage de l’offre car le blog d’Olivier continue de se transformer en produit parfait.
Même les problèmes sont transformés en avantage !

Franchement, t’as vraiment envie d’y croire.

C’est rigolo parfois. Comme les gros blancs quand Sébastien interpelle Olivier pour témoigner en live. Le dernier déboule en faisant tout pour faire croire qu’il n’était pas en train de dormir à l’autre bout du Skype.

La phase suivante concerne la chronologie du lancement en lui-même. L’objectif est d’engendrer un max d’envie grâce à une séquence bien huilée, visant à créer et à convertir du trafic.
Dis comme ça, cela ne fait pas rêver. En réalité, on est en plein dans l’émotion. C’est l’étreinte avec le client. Pardon, il ne faut pas parler de clients car ça fait marketo-marketeur (copyright du terme « marketo-marketeur » par Sébastien le marketeur français). Aussi, on parle de projet et pas de produit !

En bref, tu captes les besoins, tu mets bien en évidence ce qui cloche, tu fais ce qu’il faut pour tisser un lien avec l’audience, afin de l’amener tranquille vers une solution indispensable (et payante) !

Cette fois, l’ambiance me fait penser au mec qui chauffe la salle de spectacle.
Clap clap ! Bravo, le suspens et l’action du Lancement Orchestré m’excitent encore plus qu’un épisode de House Of Cards.

Comme à la belle époque des tunnels de conversion à l’américaine, l’astuce consiste à entraîner le pigeon dans un processus où il se rend compte que c’est payant trop tard pour faire marche arrière.
Les marketeux orchestrés français impliquent à fond l’audience dans les différentes étapes du produit, non pardon, du projet final.
L’analogie utilisée pour illustrer le mécanisme n’est rien de moins qu’un cyclone ! Le monsieur parle aussi de bombe atomique.

Tout est cadré. On n’oublie pas d’intégrer les notions de rareté, de preuve sociale, d’énorme valeur ajoutée, de super bonus, etc.

On te fait même passer des énormités comme une réalité évidente.

Par exemple, tu vends une formation vidéo. Tu veux jouer sur la rareté, mais tu n’as pas vraiment de raison logique pour limiter la disponibilité.
Tout simplement, tu fixes le nombre souhaité de ventes et ça donne ton chiffre magique de rareté.
Bien entendu, le monsieur dit que presque tous les objectifs souhaités de vente ont été réalisés.
Ensuite, il y a plein de petites astuces pour travailler la rareté et le gang les connaît toutes.

Lancement orchestré arnaque ?

Je ne vois pas le système en lui-même comme une arnaque. C’est une technique de promotion, qui alimente une attente pour ensuite capitaliser sur un maximum de ventes à la sortie d’un produit à prix surélevé.
Ce qu’en font les hommes peut être borderline et pourquoi pas tomber dans l’arnaque.
En marketing, nous utilisons des méthodes de persuasion. À la base, ce sont les mêmes de celles des gourous de secte, des hommes politiques et des pédophiles.
À chacun de placer sa jauge éthique, en fonction de sa faculté à continuer de se regarder dans la glace.

Pour celui qui a bien capté le truc, c’est même mortel comme système. Déjà que les revenus de nos compatriotes peuvent impressionner (ça titille le million chez certains), c’est de la folie outre-Atlantique. On cause dizaine de millions gagnés le jour du lancement chez les ricains. Attention, on parle chiffre d’affaires car la réalité du revenu net n’est pas aussi glorieuse pour la plupart.
Surtout, faut voir niveau conscience ce que ça donne.

L’arnaque éventuelle se situe plutôt du côté de la valeur ajoutée sur le produit par rapport à son prix. Le tarif du produit utilisé par le lancement orchestré doit être élevé car tu dois faire un maximum de profit le jour de la sortie.

Par exemple, j’ai suivi les formations Blogueur Pro d’Olivier Roland (2 000€) et Blogueur & Gagner d’Aurélien Amacker (1 000€).

Arrêtons nous un instant dans l’explication du lancement orchestré pour regarder les caractéristiques des produits à vendre via ce système.

Concernant les formations de Roland et Amacker, j’applaudis le travail de compilation de ressources disponibles gratuitement ailleurs.
Aussi, se torcher plusieurs dizaines de screencasts est un gros job, sans compter tout le mal de tête autour de la création et de la gestion d’un site de membres.
Bien sûr que j’aurai une flopée de critiques sur le contenu. Bien évidemment que j’ai fais des bonds sur les passages liés au référencement.
Pour l’instant, oublions les détails pour focaliser sur la vue d’ensemble.
Après tout, moi aussi j’ai raconté des conneries et je revendique le droit de se tromper (attention je n’ai pas dit le droit à l’incompétence car j’ai vu certaines démonstrations à flageller dans ces vidéos).

Mon réel problème tourne autour du prix et la cible concernée. Le prix d’une formation varie de gratuit à des zones stratosphériques.
Donc, pourquoi pas plusieurs milliers d’euros pour apprendre à gagner des sous avec un blog.
Sauf que pour le public visé, c’est une très grosse somme.
On n’a pas affaire à des startups ou des sociétés du CAC 40, mais à des gens en situation d’échec (échec qui sera transformé en atout dans le storytelling), ayant envie de surmonter de gros blocages pour atteindre le Nirvana de la plénitude financière.

J’essaye d’avoir l’esprit ouvert et je n’ai rien contre le développement personnel. Quand j’habitais à New York au début des années 90, j’ai vu la montée en puissance de Tony Robbins et il n’y avait pas une seule vitrine de librairie sans titres liés au Self Help.
Si une formation pour apprendre à orchestrer un lancement sera le déclencheur, alors c’est génial.
Pour ceux dont ça va seulement alléger le portefeuille, c’est moins glop.

Pour revenir à notre produit, on va t’expliquer que le prix élevé n’est pas un problème car tu vas créer de la valeur, permettant à l’acheteur d’y croire et de se sortir le doigt pour suivre la formule et réussir. Le prix élevé donne de la valeur au produit, donc on s’y retrouve, non ?

Est-ce que tout le monde va y arriver ?

Clairement non !

Là aussi je compatis. Même dans des prestations de conseil, largement plus chères que ces produits, il y a un taux d’échec. La cause numéro un de l’échec est l’inaction. « Le secret n’est pas la préco, mais ce qu’on en fait ».

Le hic est qu’il ne faut pas déconner avec le taux d’échec.
Personnellement, je veux bien déplorer une poignée d’échecs annuels (hors catégorie « sortie de pénalités Google »), mais entendre des ratios dépassant les 95% n’est pas concevable.
Si je vends un jour un truc à ce prix avec un tel désastre au niveau des résultats, amenez moi le gun pour que je me tire une balle dans la tête.

Maintenant, les gars, qui ont de tels ratios d’échecs ou des demandes de remboursement à deux chiffres, n’ont pas mal au cul de croire pour de vrai que leur pelle magique va aider le chercheur d’or.

M’enfin bon, si tu tombes sur un gars qui sait de quoi il cause et arrive à te l’expliquer comme il faut, c’est déjà un bon point. Si en plus t’arrives à comprendre et surtout appliquer ce qu’il dit, on devrait être pas mal.
À voir si tu pouvais faire la même chose en achetant un bouquin à 20€, mais au final peu importe l’investissement, si tu perçois un retour suffisant.
Sinon, il existe des formations similaires à celles d’Amacker et Roland pour un 10ème du prix. Si vous comprenez l’anglais, toutes les formations américaines sur le webmarketing sont disponibles gratuitement en cherchant un peu.
Du côté de nos deux compères coach en blogging, je n’ai pas checké de près, mais le produit originel doit être proche d’avoir épuisé le reboot à force de recycler le bidule dans tous les sens.
De son côté, le gourou nage en plein bonheur car son système pyramide fonctionne plein pot.

Un autre grand moment de la formation explique que ce n’est pas un souci si tu ne connais absolument rien dans le secteur d’activité choisi. Ce n’est pas grave si tu monétises un blog sur la photographie et que tu sais juste choisir un filtre sur Instagram.
Même mieux, on te donne la technique de la mort qui tue pour créer ton produit, alimenter le buzz et préparer le terreau commercial.
Ne vous emballez pas, le secret est de faire un sondage.

Puis il y aussi toute la phase de lancement, précédée par la montée en puissance du buzz savamment alimenté par un autre secret qui déchire sa putain de race maudite.
Le secret : on guest blog, on email, on post sur les forums, on spamco, on inonde à fond qu’il va se passer un événement génial bientôt et qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.
En gros, tu fais un mail à un pote, qui fait un tweet, qui sera repris sur un forum, qui sera repris sur un blog et tu donnes l’impression que le monde entier parle de cet événement extraordinaire lié au lancement du super produit qui va changer ta life.

À ce niveau, t’as deux options :

1/ tu sais que ton produit c’est de la balle et tu comprends les mécanismes du bouche à oreille pour savoir que t’as pas besoin de blaster comme un porc. Tu veux un peu focaliser sur le long terme et tu n’as pas besoin d’artificiellement surgonfler le bouzin au début. Aussi, t’es à peu près sûr d’avoir bien installé ta visibilité pour être confiant qu’une personne s’intéressant à ton sujet va forcément tomber sur toi.
Rien n’empêche de faire du teasing, du early bird, etc.
C’est que bon voilà…
Quand tu décortiques les éléments du buzz, on tombe dans le viol rétinien tellement c’est agressif.
C’est cool de se la jouer à l’américaine avec des titres qui vendent toussa. Moi même je me suis bien amusé avec mon opt-in.
Puis en fait, si tu réfléchis, le message doit être en adéquation avec la cible. Si le message est bourrin, c’est que la cible doit être réceptive à ce type de message.
Ce n’est pas pour toi celui qui a tout compris, c’est pour celui qui capte que dalle.
Tout pareil que les emails d’héritiers de princes africains, c’est pour une cible bien précise de la population, qualifiée sur des critères bien spécifiques que je vous laisse imaginer.
Les expéditeurs ne sont pas des africains habillés de loques qui envoient un mail depuis un cybercafé au milieu de la jungle.

2/ t’as créé ton produit grâce à un sondage au début du système et t’es un peu light sur la balance.

Remarquons aussi que les produits à vendre via lancement orchestré sont orientés formation. Cela va être utile lorsqu’on rentre dans la pyramide d’être dans un domaine similaire ou complémentaire avec les membres du « réseau ».
Je ne vous apprends rien en disant que le système pyramidal est cool si t’es en haut et plus tu descends et plus ça pue. Passons sur l’illégalité du système pyramidale en France.

Tiens, venons en au fameux réseau.
Parce que là aussi on a pensé à tout dans le lancement orchestré. Ce n’est pas grave si tu ne connais personne à qui tu pourras vendre ton produit.
On a un autre secret dingue pour toi : l’affiliation.
C’est génial ! Tu vas pouvoir vendre tout de suite et te constituer un gros mailing.
Sous couvert d’affiliation, on rentre maintenant dans le notoirement célèbre système pyramidal.
Observez bien qu’on parle toujours de chiffre d’affaires dans les annonces de réussite. S’il te reste que dalle à la fin, parce que tout est passé en commission d’affiliés et frais de promo, tu peux encore vanter ton CA et sauver la face.
Quand j’entends que Aurélien Amacker a fait 700 000€ sur son premier lancement, mais qu’il reste que 70 000 à la fin, je me demande si ça valait vraiment le coup.
Si t’as mis trois ans pour réussir à faire ton premier lancement et que t’as gagné 30k€, alors ça fait 10k€ par an.

Au final, on se retrouve avec un effet de bord lié à la consanguinité de la pyramide. Tu crames ton mailing en recommandant des produits pourris et l’effet de buzz tourne vite à la mascarade quand t’as vu passer le cyclone trois fois.
Le recrutement doit être massif et constant pour alimenter la pyramide.
Au début, Sébastien le marketeur français était coach en drague. Il a fait pas mal d’abus dans cette thématique, mais focalisons sur le lancement orchestré.
SMF a eu le coup de bol de sa vie en suçant le maling du premier grand gourou français du développement personnel, j’ai nommé Christian Godefroy. La base email de Christian Godefroy se compte en millions (dizain de millions ?). Le gourou originel est mort, mais sa base email a servi de tremplin pour une nouvelle génération hyper agressive de vendeurs de formation (ils s’appellent maintenant des « infopreneurs »).

Pour démarrer la pyramide, le marketeur français a trouvé Olivier Roland, sa première recrue de qualité. Ensuite, l’ex coach en drague a réussi à enclencher la seconde et maintenant ça devient plutôt massif leur histoire.

Finalement, le but du lancement orchestré n’est pas de vendre des produits, mais de construire des relations entre les gens, aboutissant à la carte de crédit du client.
Il y a un nom pour ça : Multi Level Marketing (MLM).

C’est assez rigolo d’observer la surenchère de bonus lorsqu’un lancement est en cours. Celui qui est situé assez haut dans la pyramide va pouvoir propulser l’affilié avec un max de bonus incroyables. Tu recommandes un produit et tu remets par dessus une formation gratuite sur laquelle t’as déjà bien sucé l’os jusqu’à la moelle.
Quand tu es abonné aux mailings du gang, ça se bouscule en cascade dans ta boîte mail pour montrer celui avec le bonus le plus alléchant et on peut atteindre des sommets du genre :
Le coaching gratos d’1h30 (valeur supposée 5 000€)
Deux places à un séminaire (valeur supposée entre 4 995 et 24 995€).
Mise en avant « entrepreneur du jour » sur la page Facebook aux 60 000 membres.
30 jours d’essai du produit.

Prix d’appel du produit : 97€/mois.
Le produit est une interface d’hébergement et site de membres pour des formations.
En passant, si ça ce n’est pas de la pelle tip top à revendre aux chercheurs d’or, alors je n’y connais rien.

Cet exemple n’est pas une hallucination. Le produit a fait l’objet d’un gros lancement et l’offre bonus Dunk 360° In Your Face Triple Loop Quinte Flush est celle de Sébastien le marketeur français.
Rien que le titre de son mail annonce la couleur « Je suis MORT ! ».

En plus d’être recommandé par le gourou dans lequel tu as confiance, ce produit est accompagné d’un bonus « irrésistible » (le gourou adore ce mot).

Ai-je mentionné que leur technique est géniale et tout le reste c’est de la merde ?
C’est un aspect de l’approche qui me révolte. Pour minimiser les chances que la cible aille voir ailleurs, il faut mettre l’accent que seule cette méthode est la bonne. Tout le monde a tort, je suis le seul à avoir raison.

C’est très puissant, sur le plan commercial, de démontrer que tout le monde à tort et montrer la solution.
C’est vrai que tout le monde a tort sur plein de trucs !
Seulement, c’est bien lourdingue la démo à la marketeur français.
Par exemple, on te montre le trafic d’un blog normal qui n’a rien compris contre la courbe magique d’un blog orchestré. On te montre la courbe des ventes dans le temps d’un produit normal qui n’a rien compris contre la courbe magique d’un produit orchestré.
Je suis allé une fois dans une réunion d’Alcooliques Anonymes aux Etats Unis et ça me rappelle un peu l’ambiance (me demandez pas qu’est ce que je foutais là dedans… longue histoire).
Les autres sont anormaux… viens nous rejoindre parmi tes semblables… nous te comprenons… écoute la voix… les autres sont anormaux…

C’est rigolo dans les séminaires orchestrés, il faut mater quand ils se lèvent pour taper dans les mains.

Enumérer les techniques de dingues qu’on peut incorporer dans le système du lancement orchestré serait trop long. On peut vite passer du développement à la persuasion et la manipulation pour ensuite partir en vrille dans les délires des sectes. Quand on fouille un peu, c’est obligé qu’on soit face à des concepts qui vont déranger les neurones.

Maintenant, à toi de voir si tu veux savoir faire le mal pour faire le bien ou jusqu’où tu te sens confortable à franchir la ligne jaune.

Chacun son style, chacun son éthique.

Je ne me considère pas plus éthique sur certains plans. Ma considération pour les moteurs de recherche et Google en particulier est clairement sur un niveau largement plus psychotique que les vendeurs de rêve envers leurs clients et partenaires.
Ok, on peut m’accuser d’abus de faiblesse envers un robot.

Pour le style, le mien est loin de faire l’unanimité et je l’assume complètement. Dans la LO Attitude (en fait il faut écrire LO et SMF si t’es dans le gang), tu ne peux pas laisser passer la critique. N’oublie pas que t’as tout compris et les autres sont des ignorants.
Passons sur les prestations d’ereputation. Ce n’est pas bien, mais dans les degrés de pas bien, cela ne vaut pas de s’offusquer. J’en ai nettoyé des pires que ça.

Peut-être qu’on peut juste se poser la question pourquoi il faut faire autant d’efforts pour planquer les avis négatifs ?

Allez zieuter les commentaires sur le livre d’Amacker chez Amazon. C’est une belle leçon de pénétration et de manipulation des avis.

Là où ça devient glauque, c’est de dégainer du procès dès que t’as un gars qui explique pourquoi il n’est pas d’accord. À ce jeu crade, il me semble que c’est Olivier Roland qui fait le plus parler de lui. À ce rythme, cela peut même devenir un vrai business model !

Au final, c’est juste too much. Dans notre métier de communication et marketing, nous dansons sur une corde fine tendue au-dessus d’un précipice.
On me dira que c’est une question de perspective car la corde raide peut être un parquet pour danser la salsa (sont fans de salsa dans le gang).

Sans raisonner en éthique utopique et de responsabilité restrictive, c’est possible de gagner de l’argent et réussir son projet, sans forcer le trait à tous niveaux.
Je rappelle que nous sommes tous dans la manipulation, la persuasion… la vente.

La dernière fois que j’ai abordé en public le sujet des vendeurs de rêve, c’était à l’occasion du hack d’Aurélien Amacker.
Mes lecteurs/auditeurs n’ont pas forcément compris pourquoi je l’ai invité, après l’avoir défoncé quelques jours plus tôt. Surtout, on m’a reproché de ne pas l’avoir plus agressé. De mon point de vue, si j’agressais Aurélien, il se fermait comme une huître et la discussion était terminée. Mon rôle était de le laisser s’expliquer et laisser le spectateur/lecteur se forger une opinion.
Par la suite, Amacker a décidé que la vidéo des pirates le gênait, alors il l’a faite censurer. Du coup, j’ai retiré sa version et remis celle des pirates.

Au fait, Olivier Roland et Sébastien le marketeur français étaient invités à débattre à l’époque, mais ils ont décliné.

Si vous voulez savoir pourquoi je parle de ce sujet aujourd’hui, cela faisait longtemps que la mayonnaise montait, puis l’an dernier, j’ai craché du café partout sur l’écran et le clavier à la lecture de l’email supermegabonus du marketeur.
File moi aussi les clefs du jet et de la villa, promis je signe pour un an de ton tool.
Je dis le tiens car au pire t’as la commission standard de 50%. Au mieux t’as fait un deal style maison de disque et le pauvre artiste va se retrouver avec les miettes.

La motivation finale pour sortir le billet est venue quand on m’a relaté ce qui se passait au sein de son séminaire à 800€ gratuit pour l’achat de son livre à 18€ (plus 300€ de bonus variés).

Le séminaire gratuit de sébastien le marketeur français

Voilà comment ça se passe.
Avant d’assister au séminaire, tu reçois une série de mails pour te mettre en condition. Mange équilibré, dors bien car tu vas assister à l’événement le plus important de ta vie.
Le jour venu, tu es parmi quelques dizaines d’heureux élus, rassemblé dans une salle de réunion d’hôtel. Il y a un chauffeur de salle, qui fais taper dans les mains et raconte comment Sébastien a changé sa vie.

Roulement de tambour et Sébastien le marketeur français fait une entrée fracassante, version concert de Star 80, avec photographes & Co.

Ensuite, c’est parti pour le martèlement des grands classiques du développement personnel et la montée en puissance des méthodes de manipulation, aboutissant à la signature pour une entrée au club VIP. Montant : 20 000€.

Le plus effrayant est que les gens sortent leur chéquier et signent sans sourciller.

Grand moment quand est déroulé le contenu du club VIP. T’as droit à 30 minutes de coaching avec le maître en personne. Attention, c’est un énorme privilège car Sébastien est très pris. Comprenez qu’il facture 3 000€ les 45 minutes de coaching avec les PDG des plus grandes entreprises du CAC 40.
Pas de pitié, tout est bon pour manipuler les pauvres victimes. N’oublions pas que la cible du gang n’est pas du tout le PDG d’entreprise du CAC 40, c’est le pauvre couillon qui rêve de changer sa vie de merde.

Savoir de quoi on parle pour critiquer

L’image du webmarketing a été endommagé par les vendeurs de rêve. Certains m’on fait remarquer que mes vidéos ressemblaient à du webmarketing junkie. Je ne cache pas que j’ai acheté sa formation et je l’ai appliqué. J’ai même rencontré le junkie aka Jean. Il m’a permis de gagner énormément de temps et m’a évité d’énormes erreurs, donc je le remercie (ainsi que Greg Lagrange). Par contre, je me suis approprié sa méthode et je fais du Laurent Bourrelly niveau contenu.

Par contre, je ne ferais jamais partie du gang du lancement orchestré. C’est trop malsain, comme je viens de le démontrer.
Je prétends pouvoir critiquer car j’ai réellement enquêter sur le sujet. En bonus, voici un article paru dans la revue Snatch, qui m’a interviewé sur ce concept de lancement orchestré.

lancement-orchestré

Cela me dérange d’être pris dans le même sac que ces individus.

Avec l’habitude, on reconnait tout de suite les membres du culte lancement orchestré. Leur pitch vidéo est toujours le même. Certains font pitié.

À propos d’Aurélien Amacker et d’Olivier Roland, les mecs ne me sont pas forcément antipathiques. Je pense même qu’on pourrait boire un verre sans se sauter dessus. Au-delà du trio infernal, on peut tisser ce fameux lien émotionnel recherché dans l’approche commerciale. Il y en a qui me laissent indifférent, comme David Jay par exemple. Pour d’autres, j’ai envie de ruer dans les brancards. Tiens, il y a aussi un prétendu SEO, Tom Green, king du dressage de chiens.

Les témoignages sont poignants. C’est tout de suite plus facile de s’identifier avec des personnes normales, qui ont connu le succès grâce à la formation.

Il y a même des « grosses célébrités », le mec qui fait des voix off dans une émission de télé réalité ou l’autre agent immobilier qui ressemble au cuistot Bernard Loiseau.
Ils sont sympathiques et pas trop cons, mais leur démonstration ne m’a pas laissé sur le cul pour autant. En creusant un peu la surface, le bling bling de la célébrité s’effondre comme un chateau de cartes.

Quand on remonte à la source américaine, ça pose de voir les gains en dizaine de millions de dollars. En plus ils sont carrés en marketing les amerlocs. Il n’y a jamais une virgule de travers.
Nous autres latins aimons bien les virgules de travers. Je trouve que le gang du lancement orchestré n’a pas suffisamment pris en compte la culture latine. Le copier coller des méthodes américaines n’est pas toujours bien vu car nous ne supportons pas le même niveau d’agression marketing.

Bon des fois les ricains vont en prison et/ou sont ruinés, mais la machine tourne bien. Attendons que la justice rattrape les gourous du gang français.

Même si je n’ai jamais été bluffé par les contenus proposés dans la pyramide du gang, je vois des gens qui se donnent la peine.
Tant mieux si un petit nombre réalise leur rêve, mais ça pue pour les 95% du ont dépensé tout leur fric pour rien. Putain 20 000 boules le club VIP ! Il n’a vraiment pas mal au cul.

Je suis cher en tant que consultant et j’ai voulu proposer quelque chose de très raisonnable avec les formations vidéo, mais je revendique d’avoir une certaine éthique. Contrairement au gang, je ne veux pas être parfait. ma méthode n’est pas la seule qui marche et tu n’es pas un inculte si tu ne veux pas suivre ma formation.

Récemment, quelqu’un m’a demandé « Pourquoi tu t’en prends à SMF, Roland et Amacker et pas à Webmarketing Junkie par exemple? Parce qu’au final il n’a pas l’air mieux, sans parler du lancement orchestré, le mec te vend des vidéos en te promettant de vivre sa vie de rêve en Thaïlande en ne travaillant que quelques heures par semaine ».

Comme évoqué précédemment, nous sommes tous pareils. Ce qui est normal car nous faisons partie de la même communauté du webmarketing, nous regardons tous les mêmes vidéos, lisons les mêmes livres etc… Sauf que chacun décide de là où il place sa jauge éthique. Et c’est à ce moment que j’ai un problème avec SMF, Roland et Amacker.
Le prix me pose aussi un gros souci. Chez le junkie, t’es soulagé de 150€ et il t’apprend un truc concret. Si tu n’appliques pas, cela ne te met pas en danger. Il est tout seul dans son coin et ne pratique pas le lancement orchestré. En plus, il a une sacrée expérience et il m’a appris plein de choses utiles. Ma méthode de vente des vidéos est calée sur sa formation de vente promo flash.
Parfois, je trouve qu’il abuse un peu dans les titres, mais dans l’ensemble il en donne amplement pour ton argent.

Et puis pour SMF c’est physique. Normalement la règle est de s’en prendre au système (c’est-ce que je fais avant tout) et non aux personnes. Ils ont un sytème de défense bien rôdé quand tu t’en prends à l’individu, donc il faut focalisr sur le système. Je rappelle que le gourou francophone n’a rien inventé. Il peut avoir déposé la marque Lancement Orchestré (dommage pas dans mon pays – on peut parler de super lancement à la place), mais c’est bien les américains cités en début de billet, qui ont inventé et affiné le concept. cela n’est jamais passé avec Sébastien le marketeur français. Je ne sais pas si c’est son regard de Droopy ou sa voix de bonimenteur mielleux qui me donne envie de le bitch slapper. On sent que le gars est tout le temps dans le contrôle et la vente. Trop tendu du string à mon goût, mais c’est vraiment un avis qui ne regarde que moi.
J’ai souffert pour suivre sa formation. Remarque, je dois être maso d’écouter un gars qui me donne de l’urticaire.

Dans ce billet, j’ai parlé du système qui me pose le plus de problème dans la sphère du webmarketing.
C’est dommage que le web marketing soit teinté par cette mauvaise image. Le pire est, qu’entre nous, la phrase « je vais le faire à la vendeur de rêve » est passée dans le langage courant. En gros, cela résume de lancer de manière agressive un produit banal.

Pourtant, il y a plein de gens bien et des concepts intéressants dans le webmarketing.
C’est bizarre d’être dans le même secteur que ces gens car on a les mêmes sources d’inspiration, mais on se trouve sur une planète radicalement différente au niveau de l’éthique et la manière d’aborder le biz.

Peu importe que je ne puisse pas voir en peinture le marketeur français. Je porte avant tout un jugement sur le système du lancement orchestré.
Ce sont les dérives du lancement orchestré en particulier que je souhaite mettre en avant et j’invite à faire la différence avec les autres facettes du web marketing. La confusion est risquée et il y a plein de choses à redire sur d’autres méthodes de vente, mais procédons étape par étape.

Je ne suis pas rentré dans les détails volontairement, préférant focaliser sur les facettes qui me dérangent le plus. Si vous le souhaitez, je peux décortiquer les méthodes dans un autre article.

Comme il y en a déjà une tartine, je ne pouvais pas orienter ma démonstration sur le plan marketing.

Maintenant, je vais me désabonner de leurs listes et reprendre une vie normale.

Autre lecture intéressante

Vous avez aimé cette lecture ?
Abonnez-vous à ma newsletter pour être le premier au courant de mes dernières trouvailles SEO, distillées uniquement par ce canal.